Affichage des résultats 1 à 4 sur 4

L'homme et son essence...



  1. #1
    etienne3000

    L'homme et son essence...


    ------

    Bonjour à tous.

    J'ai une petite question qui me tracasse depuis quelques jours. Je vous expose un peu mon problème.

    L’homme a été avant toute chose un primate. Pourquoi a-t-il évolué avec une telle habilité, comment a-t-il pu développer une telle intelligence là ou les autres animaux ne lui arrivaient pas à la cheville ? L’homme est, en soi, un bien piètre prédateur : pas de crocs, pas de griffes, ni de cornes pour chasser ses adversaires, en bref, aucun accessoire physique apparent qui lui permette de se distinguer physiquement des prédateurs les plus féroces. Néanmoins, l’homme, en tant qu’animal, a du chercher un moyen de survivre. La survie : tel est l’objectif primordial de tout animal quel qu’il soit. Et c’est dans ces conditions précises que l’homme a commencé à puiser dans les puissances de son cerveau pour créer des outils qui le mènent vers la survie de son clan. Ma question en fait est la suivante : Si l’homme avait eu à son actif des accessoires physiques particuliers tels que des crocs acérés tel un lion, une rapidité fulgurante tel un guépard, ou encore une puissance physique flamboyante et une corpulence sans pareil tel un éléphant, aurait-il alors été dans les conditions pour épanouir la puissance et les capacités de son cerveau? Je veux dire, si l'homme avait eu une caractéristiques physique qui lui aurait permit de survivre facilement, aurait-il alors réellement développé les capacités de son cerveau? (son objectif premier étant sa survie et celle de son clan)

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    invite765732342432
    Invité

    Re : L'homme et son essence...

    Citation Envoyé par etienne3000 Voir le message
    Je veux dire, si l'homme avait eu une caractéristiques physique qui lui aurait permit de survivre facilement, aurait-il alors réellement développé les capacités de son cerveau? (son objectif premier étant sa survie et celle de son clan)
    Bonjour Etienne,
    ta question est assez problématique car elle revient un peu à se demander: si l'homme n'avait pas été un homme, aurait-il évolué comme un homme ?

    Personne ne peut, à coup sur répondre à cette question parce que:
    - l'évolution n'est pas arrêtée. Donc pas moyen de savoir si d'autres espèces deviendront/aurait pu devenir un remplaçant de l'être humain
    - les primates actuels, sans pour autant avoir d'avantages physiques sur l'homme n'ont pourtant pas éteint le même "niveau", peut-être leur manque-t-il juste un peu de temps ?
    - ...

  4. #3
    etienne3000

    Re : L'homme et son essence...

    Ce que je veux dire en fait, c'est que je pense que ce qui fait que l'homme a pu développer les capacités de son cerveau, c'est en grande partie parcequ'il n'avait pas les conditions physiques pour trouver une alternative immédiate à son premier problème: survivre.


    Et par là, peut-on imaginer (je dis bien imaginer parceque je risque de me faire tapper sur les doigts par brigitte bardeau...) que si on interdisait à certaines espèces l'usage de certains membres qui jouent un grand role dans leur survie, est ce qu'ils en viendraient à chercher un moyen de survie plus "intelligent" (dans le sens "en exploitant plus subtilement leur cerveau") pour survivre? Bon ma question a peut etre pas vraiment de réponse, mais je sais pas ca me travaille...

  5. #4
    bardamu

    Re : L'homme et son essence...

    Citation Envoyé par etienne3000 Voir le message
    (...) Je veux dire, si l'homme avait eu une caractéristiques physique qui lui aurait permit de survivre facilement, aurait-il alors réellement développé les capacités de son cerveau? (son objectif premier étant sa survie et celle de son clan)
    Bonjour,
    exprimé comme tu le fais, on pourrait penser que l'homme a volontairement développé ses capacités cérébrales comme si il avait conscience de l'Evolution et du besoin d'un outil adapté.
    Je reformulerais autrement : si les premiers hommes avaient été mieux armés (crocs, griffes etc.), les capacités cérébrales auraient-elles été un facteur sélectif aussi important ?
    De toute évidence, non, puisque les autres facteurs auraient-été en concurrence avec le cérébral.
    On peut aussi se demander si le fait d'être mieux armé implique que les capacités cérébrales stagnent. Il s'avère que celles-ci ont un coût : sauf erreur, 20% de l'oxygène que nous inspirons sert à alimenter le cerveau. Le développement d'un gros cerveau n'est pas neutre, surtout pour les espèces de petite taille ou de taille moyenne, et on peut comprendre qu'il soit rare.
    Mais il faudrait peut-être voir ça plus en détail avec les biologistes ou les archéologues.
    Ethica, IV, 43 : Titillatio excessum habere potest et mala esse.
    Spinoza

  6. A voir en vidéo sur Futura

Discussions similaires

  1. Pourquoi l'homme n'exploite-t-il pas tout son potentiel ?
    Par quezako dans le forum [ARCHIVE] Philosophie
    Réponses: 47
    Dernier message: 19/01/2005, 10h27
  2. l'homme peut-il traiter son histoire avec objectivité ?
    Par Aura dans le forum [ARCHIVE] Philosophie
    Réponses: 3
    Dernier message: 02/10/2004, 15h03
  3. L'homme est il un danger pour l'Homme ?
    Par hiram dans le forum [ARCHIVE] Philosophie
    Réponses: 19
    Dernier message: 30/08/2004, 11h23