Affichage des résultats 1 à 10 sur 10

Etre dans le temps, est-ce être hors du temps?



  1. #1
    ma92

    Etre dans le temps, est-ce être hors du temps?


    ------

    Voila une dissert de philo à rendre dans une semaine.
    J'ai déjà quelques idées de pistes: la conscience du temps, la perception du changement, la mesure du temps..

    Je n'ai aucune idée de comment démarrer ni comment organiser cette dissertation. Toute aide serait la bienvenue, merci.

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    ma92

    Re : Etre dans le temps, est-ce être hors du temps?

    OUlalala excusez moi!! la fatigue....
    il ya une erreur dans le sujet: c'est :
    "Etre dans le temps, est-ce être hors de soi?"

  4. #3
    mach3
    Modérateur

    Re : Etre dans le temps, est-ce être hors du temps?

    déjà ce serait pas mal de définir clairement ce que c'est "qu'être dans le temps" et ce que c'est "qu'être hors de soi"
    Perso pour moi cette question ne veut rien dire...

    Ils fument quoi les profs de philo pour proposer des sujets pareils??

    m@ch3
    Never feed the troll after midnight!

  5. #4
    Mumyo

    Re : Etre dans le temps, est-ce être hors du temps?

    Etre dans le temps, est-ce être hors de soi ?
    Etre dans le temps, c'est se situer dans la durée, dans le devenir.
    Je suis ceci et je voudrais être cela, c'est donc de ce point de vue là se situer hors de soi...Hors du "Soi" présent, que l'on voudrait autre.

    Mais on peut rétorquer que cette manière de se penser soi-même, est un mode d'être en soi, car on ne peut jamais être que soi. Et le soi qui s'imagine autre que lui-même, en se projetant dans un devenir est une manière comme une autre d'être Soi, dans l'instant.

    En fin de compte on est hors de soi, lorsqu'on introduit un élément nouveau, au simple fait d'être.

    Au simple fait d'être soi-même, on ajoute une image construite d'un soi hypothétique, que l'on idéalise, ou que l'on dévalorise, qu'on théorise, qu'on pense, qu'on veut créer...

    Et ce faisant on passe du simple fait d'être le soi de l'instant,à un soi plus complexe, qui se situe dans la durée, dans la temporalité.

    Etre dans le temps, ce n'est donc pas être hors de soi, mais substitué au soi spontanée, un soi complexe, qui tente de se représenter lui-même tel qu'il se croit être, ou tel qu'il voudrait-être....

    La question est : peut-on se connaitre soi-même ? Et si oui comment....

    Cordialement,

    Mumyo
    Dernière modification par Mumyo ; 08/11/2008 à 21h04.
    Libre l'électron, toujours là où on ne l'attend pas, du coup tout se tient...

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    Mumyo

    Re : Etre dans le temps, est-ce être hors du temps?

    à ce sujet le Maître Zen Dôgen a écrit :

    « Se connaître soi-même,
    c'est s'oublier.
    S'oublier soi-même,
    c'est s'ouvrir à toutes choses. »
    Cordialement,
    Mumyo
    Libre l'électron, toujours là où on ne l'attend pas, du coup tout se tient...

  8. #6
    invite7863222222222
    Invité

    Re : Etre dans le temps, est-ce être hors du temps?

    Citation Envoyé par Mumyo Voir le message
    à ce sujet le Maître Zen Dôgen a écrit :



    Cordialement,
    Mumyo
    Il s'agit plus d'une leçon de modestie que d'une reflexion vraiment philosophique, n'est-ce-pas ?
    Dernière modification par invite7863222222222 ; 09/11/2008 à 16h49.

  9. Publicité
  10. #7
    ma92

    Re : Etre dans le temps, est-ce être hors du temps?

    Merci Mumyo pour tes pistes. Mais je pensais faire le lien avec la durée du temps et le perception du changement, en m'appuyant notamment sur Bergson et Saint Augustin...comment faire le lien???

  11. #8
    Mumyo

    Re : Etre dans le temps, est-ce être hors du temps?

    Etre dans le temps, est-ce être hors de soi ?

    Le soi, est ce sentiment de "mêmeté" , intemporelle qui nous sert de référence identificatrice. Je sais qui je suis, car il existe quelque-chose d'intemporel dans ce soi, auquel je m'identifie...

    Donc la question se pose de savoir si le fait d'être dans le temps, signifie être hors de soi...

    ipséité féminin

    1. (Philosophie) Pouvoir d’un sujet pensant de se représenter lui-même comme demeurant le même malgré tous les changements physiques et psychologiques qui peuvent advenir à sa personne au cours de son existence.

    Pierre a changé depuis hier, mais la conscience qu’il a de changer, elle, ne change pas et le caractérise donc dans son ipséité.
    Comment le sentiment d'être soi, combine t-il, identité et ipséité ?

    Quel relation le soi entretient-il avec le temps psychologique, l'instant, et la durée ?

    Cordialement,
    Mumyo
    Dernière modification par Mumyo ; 10/11/2008 à 21h53.
    Libre l'électron, toujours là où on ne l'attend pas, du coup tout se tient...

  12. #9
    invite7863222222222
    Invité

    Re : Etre dans le temps, est-ce être hors du temps?

    Citation Envoyé par Mumyo Voir le message
    Etre dans le temps, est-ce être hors de soi ?

    Le soi, est ce sentiment de "mêmeté" , intemporelle qui nous sert de référence identificatrice. Je sais qui je suis, car il existe quelque-chose d'intemporel dans ce soi, auquel je m'identifie...

    Donc la question se pose de savoir si le fait d'être dans le temps, signifie être hors de soi...



    Comment le sentiment d'être soi, combine t-il, identité et ipséité ?

    Quel relation le soi entretient-il avec le temps psychologique, l'instant, et la durée ?

    Cordialement,
    Mumyo
    Tout cela, ce ne sont que des questions existentielles, n'est-ce pas ?

  13. #10
    bardamu

    Re : Etre dans le temps, est-ce être hors du temps?

    Message de modération
    Vu les règles du forum concernant la demande de réalisation de dissertations, et vu que le sujet ne va pas vraiment vers des questions d'épistémologie, je ferme.
    Ethica, IV, 43 : Titillatio excessum habere potest et mala esse.
    Spinoza

Discussions similaires

  1. Le temps peut-il être remonté ?
    Par zango dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 747
    Dernier message: 15/08/2010, 14h48