Affichage des résultats 1 à 4 sur 4

Je me perds, help!



  1. #1
    suitetfin

    Smile Je me perds, help!


    ------

    Bonjour à toutes et bonjour à tous,
    Le professeur de philo (entre autres matières !) nous à imposé l’étude du chapitre « Le regard perdu » du bouquin de Michel Bounias, Si Dieu Avait Créé le Monde.
    Dans ce chapitre, Bounias fait une spéculation studieuse sur l’implication humaine dans le « déterminisme de l’Univers » et il dit ceci : Au fur et à mesure que nous avancions, la marche de l’Univers nous est apparue comme de plus en plus inéluctable, et même prévisible. Qu’est ce donc que le hasard ?, et où est sa place ?
    Au fond, le concept n’est peut-être pas dénué de sens. Comme notre compréhension dépend du degré de connaissance que nous avons acquis de ses composantes et de leur fonctionnement, le hasard serait la limite de la capacité explicative des éléments (on dit plutôt des : paramètres) d’un système, lorsque le nombre de ces éléments ou paramètres, tend vers l’infini. Or l’infini n’appartient pas à l’Univers.
    Autant dire que, seul Dieu connaît le vrai visage du hasard… Ne ferait-Il qu’un avec celui-ci ?
    Le déterminisme de l’Univers ne dispense pas l’homme d’agir. De toute manière, à supposer que notre Destin soit tracé dans ses moindres détails, il ne saurait s’accomplir sans nous : il n’est donc pas question de pouvoir nous y dérober.
    Cette approche de Bounias, met particulièrement l’accent sur cette frontière de plus en plus floue (c’est là mon paraître) entre la religion et la science.
    Pouvons nous à l’heure actuelle, croire que la science, comment l’on l’a cru pendant une bonne partie des XIXe. et XXe. Siècles peut se passer de Dieu ?
    Si j’introduis cette question, c’est parce que ma pensée est entré en état conflictuel et voudrais savoir si à la lecture de ce qui précède, quelqu’un parmi vous ressent la même chose ou bien peut démonter cette pensée qui m’emmène à l’ambiguïté J’ai besoin de confiance en moi. Merci

    -----

  2. #2
    Les Terres Bleues

    Re : Je me perds, help !

    Citation Envoyé par suitetfin Voir le message
    Or l’infini n’appartient pas à l’Univers.
    Ah bon, la question est déjà tranchée ?
    Autant dire que seul Dieu connaît le vrai visage du hasard… Ne ferait-il qu’un avec celui-ci ? (...) Pouvons nous à l’heure actuelle, croire que la science, comment l’on l’a cru pendant une bonne partie des XIXe. et XXe. siècles peut se passer de Dieu ?
    Ce genre de raccourcis n'est, à mon avis, pas la meilleure approche envisageable de la problématique. L'épistémologie a pour fonction d'interroger de manière critique la pertinence et l'efficacité des concepts scientifiques, pas ceux des diverses croyances. Fais attention, il est très facile de déraper vers un grand n'importe quoi généralisé dès lors que l'on glisse dans un message, qui plus est, en démarrant une discussion l'hypothèse de "Dieu".
    Si j’introduis cette question, c’est parce que ma pensée est entré en état conflictuel, et je voudrais savoir si à la lecture de ce qui précède, quelqu’un parmi vous ressent la même chose ou bien peut démonter cette pensée qui m’emmène à l’ambiguïté. J’ai besoin de confiance en moi.
    La science y compris l'épistémologie des sciences n'a pas pour vocation d'apporter des réponses existentielles aux individus.
    Maintenant que ces précautions sont posées, si tu penses trouver de l'intérêt pour ton enrichissement intellectuel, pour élargir tes horizons culturels, etc. dans des débats épistémologiques, pourquoi pas ?
    Aussi, il est tout à fait acceptable de poursuivre des échanges autour de :
    Qu’est ce donc que le hasard ? et où est sa place ?
    Réfléchissons donc ensemble à la question, et tant que tu y es, amène un peu de grain à moudre sur le sujet, comme ça tu ne rumineras pas tout seul dans ton coin, si jamais nous devions ruminer. Ce qui m'étonnerait beaucoup.

    Cordiales salutations.

  3. #3
    Fgordon

    Re : Je me perds, help!

    Citation Envoyé par suitetfin Voir le message
    Au fur et à mesure que nous avancions, la marche de l’Univers nous est apparue comme de plus en plus inéluctable, et même prévisible.
    Voilà une affirmation qui me parait tout à fait discutable.

    Au fond, le concept n’est peut-être pas dénué de sens. Comme notre compréhension dépend du degré de connaissance que nous avons acquis de ses composantes et de leur fonctionnement, le hasard serait la limite de la capacité explicative des éléments (on dit plutôt des : paramètres) d’un système, lorsque le nombre de ces éléments ou paramètres, tend vers l’infini.
    Non, ça c'est inexact. En physique quantique par exemple, le hasard est irréductible à nos connaissances (il n'y a pas de variables cachées).

    Or l’infini n’appartient pas à l’Univers.
    Ben si...

    C'est notamment un objet mathématique. Et les mathématiques font partie de notre univers, il me semble.

    Le déterminisme de l’Univers ne dispense pas l’homme d’agir. De toute manière, à supposer que notre Destin soit tracé dans ses moindres détails, il ne saurait s’accomplir sans nous : il n’est donc pas question de pouvoir nous y dérober.
    Cela veut dire quoi, se "dérober" à son destin ?

    ou bien peut démonter cette pensée qui m’emmène à l’ambiguïté J’ai besoin de confiance en moi. Merci

    A mon avis, il faut la démonter, avec énergie et détermination. Elle est basée sur des présupposés faux (le déterminisme notamment...), et introduit une confusion entre croyances et démarche rationnelle.

  4. #4
    invite6754323456711
    Invité

    Re : Je me perds, help!

    Citation Envoyé par suitetfin Voir le message
    Dans ce chapitre, Bounias fait une spéculation studieuse sur l’implication humaine dans le « déterminisme de l’Univers » et il dit ceci : Au fur et à mesure que nous avancions, la marche de l’Univers nous est apparue comme de plus en plus inéluctable, et même prévisible.
    Je serais plutôt tenté de dire :

    Citation Envoyé par principe d'incertitude
    Quand je connaissais peu de choses, j’avais beaucoup de certitudes. Plus j’apprends et moins je suis sûr.
    Patrick

Discussions similaires

  1. entre temps et espace je me perds
    Par lyfo dans le forum Physique
    Réponses: 4
    Dernier message: 30/01/2006, 13h20