Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 4 sur 4

L3 TP absorption intestinale du glucose "in vivo" chez le rat




  1. #1
    Spy20032960

    L3 TP absorption intestinale du glucose "in vivo" chez le rat

    Bonjour à tous !

    Je travaille depuis un moment sur un TP de biologie animale en troisième année de licence mais le gros problème, c'est qu'avec le bloquage de la fac, on n'a pas encore eu le cours qui va pour le raisonnement du TP et j'aurai des analyses de résultats à rendre avant le prochain cours de biophysiologie animale.

    Le principe du TP est d'introduire une quantité connue de glucose dans la lumière de l'intestin grêle afin de déterminer la quantité de glucose restant après un certain temps. Ensuite, il est demandé d'étudier l'absorption normale et l'absorption en présence de phloridzine.

    J'ai été travailler à la bibliothèque universitaire mais je n'ai trouvé que des documents traitant de la digestion en général et l'histologie de l'intestin (jéjunum, iléum, iléon etc). Bref, pas une ligne sur la mise en absorbance du glucose au niveau de l'intestin grêle.

    Dans un article d'une revue en anglais, j'ai fini par trouver (si j'ai correctement traduit) que la phloridzine est un inhibiteur du transporteur glucose SGLT1 et on parle ensuite d'entérocytes dans la partie basale... mais vu que je n'ai pas le cours sur le fonctionnement "normal" de l'intestin grêle à ce niveau, ça ne m'aide pas.

    Dans le TP, il a fallu constituer 4 anses en ligaturant l'intestin grêle. 2ont reçu de la solution de Krebs glucosé et 2 autres de la solution de Krebs glucosé avec de la phlorizine. On laisse la réaction biochimique se faire puis le tout est ensuite prélevé et analysé au spectophotomètre.

    Le glucose de l'échantillon est dosé selon le schéma réactionnel suivant : le glucose présent dans la solution à doser va être transformé en acide glucuronique grâce à l'action de la glucose oxydase :
    glucose + eau + O2 => acide glucuronique + eau oxygénée (avec glucose oxydase comme enzyme catalysant la réaction).
    Le peroxyde d'hydrogène formé est décomposé sous l'action de la peroxydase et du dioxygène est produit :
    eau oxygénée (+peroxydase) => eau + 1/2 O2

    Vu que les temps de réactions enzymatiques sont différents (produits pas injectés simultanément dans chaque anse) et les anses de longueurs différentes sans compter les gouttes qui sont tombées après avoir mal coupées certaines anses, c'est vraiment dur de trouver comment analyser les résultats.

    Néammoins, en raisonnement purement logique sans les résultats et avec quelques recherches de plus via Google, j'arrive à ceci. Corrigez moi si je me trompe :
    - l'anse duodénale "in vivo" est capable de modifier les conditions d'absorption et notamment son débit d'irrigation en vue d'absorber l'eau et le glucose (que le glucose fait dans ce TP)
    - l'irriguation d'une anse par du glucose modifie le tonus et l'élasticité de celle-ci (ça, je ne vois pas à quoi ça peut servir, à mon avis pas en rapport avec le TP)
    - le pourcentage d'absorption est plus élevé en débit libre bien que le débit d'irrigation soit plus important (idem, on a ligaturé partout, pas utile selon moi, on ne compare pas débit libre et avec ligature)
    - en débit libre, le débit de liquide prélevé par l'intestin est modifié selon la longueur de l'anse perfusée ; exemple : 1,5mL/min pour moins de 15 cm et 3 mL/min pour plus de 20 cm => là, ça peut servir pour comparer entre elles les valeurs des anses A et D (que la solution de Krebs glucosylé) puis B et C (solution de Krebs glycosylé + phloridzine) même si on a ligaturé, le principe doit être le même.
    - à noter également que pour les anses A et D puis B et C, les temps en minutes sont normalement différents donc la réaction enzymatique (qui est normalement exponentielle jusqu'au plateau etc comme on l'a vu en biochimie en L2) donc il n'y a pas que la longueur de l'anse qui influe mais aussi le temps qui a été laissé à la réaction pour se faire, c'est pourquoi on n'aura pas la même DO pour deux anses de même longueur avec les mêmes produits injectés.
    - il faut comparer les résultats (malgré les longueurs et temps différents) entre le témoin (solution de Krebs seule) et la solution de Krebs avec la phloridzine. On en revient à l'effet de la phloridzine. dont j'ai parlé tantôt. Bref, j'ignore encore comment fonctionne en temps normal ce type de trasnporteur mais vu que c'est un inhibiteur, il y a fort à parier que l'on ait moins de transport de glucose donc une quantité de glucose absorbée moindre pour les anses qui ont de la phloridzine.

    Voilà, désolé si je n'ai pas posté quelque chose de plus synthétique mais j'ai fait du mieux possible pour être le plus clair possible.

    Merci de m'avoir lu et bonne journée à vous.

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    Spy20032960

    Re : L3 TP absorption intestinale du glucose "in vivo" chez le rat

    Visiblement, ce sujet ne déchaîne pas les passions.

    Par hasard, quelqu'un saurait-il m'expliquer le fonctionnement de l'intestin grêle (au niveau au niveau microscopique par exemple) ? Quand je recherche en détail, je n'ai des informations que sur la muqueuse plissée avec des projections en forme de doigt appelées villosités entre lesquelles on observe des glandes courtes ou cryptes... mais ça ne m'est d'aucune utilité car je n'ai nulle trace d'éventuels transporteurs par exemple.

    Ou plus simplement, quelqu'un aurait un lien vers un site sérieux avec le détail sur l'absorption intestinale ?

  4. #3
    Moumoutte

    Re : L3 TP absorption intestinale du glucose "in vivo" chez le rat

    Bonjour,

    tiens j'ai trouvé ces deux cours de physiologie digestive qui traitent un peu de l'absorption du glucose dans l'intestin grêle. J'espère que ça pourra t'aider:

    http://medecine.univ-lille2.fr/pedag...-digestive.pdf
    http://www.fmed.ulaval.ca/med-18654/...0digestive.PDF

    Cordialement


  5. #4
    Spy20032960

    Re : L3 TP absorption intestinale du glucose "in vivo" chez le rat

    Merci à toi, il y avait dans ces documents la dernière information qu'il me manquait : grosso modo, le glucose est normalement préférentiellement absorbé au début de l'intestin grêle ce qui explique pourquoi j'ai autant de différence avec les anses A et D. Ce n'est donc pas une erreur de manip.

    Désolé de ne répondre que maintenant, j'avais complètement oublié de te remercier et j'avais d'autres comptes rendus à faire (avec les cours faits cette fois ).

Discussions similaires

  1. "fondamentales", "dures", "molles" ... : comment classer les sciences ?
    Par Arvirik dans le forum Epistémologie et Logique
    Réponses: 13
    Dernier message: 22/04/2017, 22h41
  2. Coupures de connections chez "WANADOO/ORANGE"
    Par roland59 dans le forum Internet - Réseau - Sécurité générale
    Réponses: 9
    Dernier message: 30/08/2006, 18h30