Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 7 sur 7

fusion du manteau en zone de subduction



  1. #1
    Mecton

    fusion du manteau en zone de subduction

    Bonsoir,

    On dit souvent que la fusion du manteau en zone de subduction est due à son hydratation. L'eau vient de la deshydratation des minéraux hydroxylés type serpentine amphibole et chlorite contenu dans la croute océanique. Les condition de pression et température lors de la subduction entraine une éclogitisation de ces minéraux d'où un relargage de l'eau. Cette eau relarguée métamorphise les péridotites du manteau dans le faciès des schistes bleus( on peut alors parler d'hydrothermalisme, non ? ) mais ne les fait pas fondre !

    Est ce que je confond tout ? Sinon comment expliquer la fusion du manteau ?

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    Tawahi-Kiwi

    Re : fusion du manteau en zone de subduction

    Citation Envoyé par Mecton Voir le message
    Bonsoir,

    On dit souvent que la fusion du manteau en zone de subduction est due à son hydratation. L'eau vient de la deshydratation des minéraux hydroxylés type serpentine amphibole et chlorite contenu dans la croute océanique. Les condition de pression et température lors de la subduction entraine une éclogitisation de ces minéraux d'où un relargage de l'eau. Cette eau relarguée métamorphise les péridotites du manteau dans le faciès des schistes bleus( on peut alors parler d'hydrothermalisme, non ? ) mais ne les fait pas fondre !

    Est ce que je confond tout ? Sinon comment expliquer la fusion du manteau ?

    Non tu ne confonds pas tout, c'est juste que le probleme n'est pas si simple et tu t'en rends compte toi-meme. Une fois l'eau (mais aussi des carbonates, les alcalins, etc...) relaches lors de l'eclogitisation; cet eau s'infiltre dans le manteau, provoquant la metasomatose de ce dernier. On a donc soit une metasomatose diffuse avec des peridotites a phlogopite, a amphiboles (fonction de la pression) ou alors des peridotites a dykes ultramafiques (style orthopyroxenite, wehrlite, websterite). Mais il n'ya que peu de fusion dans cette partie la.

    Apres, suite au mouvement du manteau, cette peridotite metasomatisee peut remonter et franchir l'isotherme de fusion du manteau hydrate dans le mantle wedge (trad. : coin mantellique ?!?). On a donc une fusion partielle qui va plus tard permettre le volcanisme de surface.

    T-K
    If you open your mind too much, your brain will fall out (T.Minchin)

  4. #3
    Mecton

    Re : fusion du manteau en zone de subduction

    Citation Envoyé par Tawahi-Kiwi Voir le message
    On a donc soit une metasomatose diffuse avec des peridotites a phlogopite, a amphiboles (fonction de la pression) ou alors des peridotites a dykes ultramafiques (style orthopyroxenite, wehrlite, websterite). Mais il n'ya que peu de fusion dans cette partie la.



    T-K
    Ce début de fusion partielle diminue la masse volumique du magma et permet sa remontée grâce à la poussée d'Archimède n'est ce pas ? et
    Citation Envoyé par Tawahi-Kiwi Voir le message

    Apres, suite au mouvement du manteau, cette peridotite metasomatisee peut remonter et franchir l'isotherme de fusion du manteau hydrate dans le mantle wedge

    T-K
    P.S : Je tente le concours de prof donc un simple oui ou non me suffira. et merci pour cette confirmation T-K.

  5. #4
    Tawahi-Kiwi

    Re : fusion du manteau en zone de subduction

    Citation Envoyé par Mecton Voir le message
    Ce début de fusion partielle diminue la masse volumique du magma et permet sa remontée grâce à la poussée d'Archimède n'est ce pas ? et

    P.S : Je tente le concours de prof donc un simple oui ou non me suffira. et merci pour cette confirmation T-K.
    .....mmmmhhh Oui; on va dire oui.

    La fusion partielle cree un magma plus leger que la peridotite donc il aura tendance a remonter

    T-K
    If you open your mind too much, your brain will fall out (T.Minchin)

  6. #5
    Arnaud Salomé

    Re : fusion du manteau en zone de subduction

    Petites précisions:
    - pour qu'il y ait fusion partielle du manteau métasomatisé, il faut que celui-ci soit entrainé en profondeur: la croûte océanique se déshydrate jusqu'à 70km de profondeur (passage du faciès amphibolite au faciès éclogite, anhydre). Mais à cette profondeur, les conditions PT ne sont pas suffisantes pour qu'une péridotite même hydratée puisse fondre.
    Il faut qu'elle soit entrainée 30km plus profond et qu'elle atteigne l'isotherme 1000°C pour une fusion partielle.

    - on ne parle de faciès schistes bleus que pour la croûte océanique subduite, cela ne concerne pas le manteau sus-jacent.

    Bon courage pour les révisions...

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Tawahi-Kiwi

    Re : fusion du manteau en zone de subduction

    Citation Envoyé par Arnaud Salomé Voir le message
    Mais à cette profondeur, les conditions PT ne sont pas suffisantes pour qu'une péridotite même hydratée puisse fondre.
    Il faut qu'elle soit entrainée 30km plus profond et qu'elle atteigne l'isotherme 1000°C pour une fusion partielle.
    Salut,

    Je ne suis pas vraiment d'accord avec ton affirmation, dans le sens ou ce n'est pas le manteau directement associe au slab qui va fondre. Comme je l'ai dit plus haut, cette fusion a plutot tendance a se faire dans le mantle wedge, pas un mouvement convectif probablement en partie lie a la formation du bassin d'arriere arc. La preuve en serait que les peridotites residuelles sont souvent en facies spinelle lorsqu'elles ont subit leur fusion partielle. On ne peut donc etre a des pressions enormes. Cela dit, le phenomene que tu decris doit egalement exister, mais uniquement pour une metasomatose diffuse. Et j'ignore quels en sont les effets en surface.

    T-K
    If you open your mind too much, your brain will fall out (T.Minchin)

  9. Publicité
  10. #7
    Arnaud Salomé

    Re : fusion du manteau en zone de subduction

    Effectivement, ce n'est pas forcément le manteau associé au slab qui fond puisque les fluides libérés par la lithosphère plongeante circulent et hydratent une large partie du manteau sus-jacent.

    Ce que je voulais dire c'est que la déshydratation de la croûte a lieu jusque vers 70km de profondeur alors que la majorité des volcans actifs des zones de subduction se situent à l'aplomb des zones où le plan de Benioff est à 100km de profondeur. Donc la zone de fusion partielle n'est pas directement au-dessus de la zone de déshydratation de la lithosphère plongeante.

    Et ceci, à l'exception par exemple des magmas adakitiques qui correspondent à un mode de formation différent.

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Différence entre zone de subduction et rupture de failles
    Par larryg dans le forum Géologie et Catastrophes naturelles
    Réponses: 3
    Dernier message: 09/03/2007, 18h01
  2. [TS] Zone de subduction
    Par julien_4230 dans le forum Géologie et Catastrophes naturelles
    Réponses: 9
    Dernier message: 03/03/2006, 14h01
  3. [L2] Relation zone de subduction-point chaud
    Par magmatic_rock dans le forum Géologie et Catastrophes naturelles
    Réponses: 22
    Dernier message: 30/11/2004, 23h18