Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 9 sur 9

Modélisation de la Compaction sédimentaire



  1. #1
    redeka

    Modélisation de la Compaction sédimentaire


    ------

    Bonjour à tous.

    Dans le cadre de mon master, je réalise actuellement un plug-in Gocad de décompaction de modèles géologiques, qui devrait à terme s'incorporer à un plug-in de restauration actuellement développé par une phD de mon labo.

    pour l'info, Gocad est un géomodeleur, le premier développé dans l'histoire des géosciences (par Jean-Laurent Mallet puis la compagnie T-Surf devenue EDS rachetée par Paradigm), concurent de Petrel (schlumberger) par exemple



    J'ai déjà réalisé une étude biblio sur le sujet, mais aucun des modèles de compaction que j'ai trouvé ne prend en compte le fluage, c'est à dire la compaction non-horizontale.

    J'aimerai savoir si certains d'entre vous auraient déjà travaillé sur le sujet et disposeraient de litterature fiable (un article compte plus si il a été publié dans Nature que sur Wikipedia...) à me fournir



    D'une manière générale, je suis un peu à la recherche d'idées... d'une part pour restaurer autrement qu'avec une méthode isostatique de type Sclater et Christie, d'autre part pour la prise en compte des failles: dans la version actuelle de mon plug-in, les failles sont décompactées, mais serait-il préférable de décompacter en tenant les failles comme surfaces de controles?

    Bref, un petit brainstorming histoire d'incorporer des idées neuves à mon sujet me parraît idéale

    Merci d'avance

    -----

  2. #2
    ValFisch

    Re : Modélisation de la Compaction sédimentaire

    Hé pas mal comme sujet, ça peut déboucher sur des programmes fort intéressants! J'ai un ami qui bosse sur la carto géologique 3D du Tien Shan avec Gocad!

    Je n'ai jamais bossé sur ce genre de problématique mais il est certain que les indices de compaction sont très variables. Tu trouveras je pense dans Martill (1993) des estimations pour les sédiments de type black shales.

    Je pense que Barthel et al.(1990) avaient aussi donné des estimations de compaction pour les calcaires lithographiques mais comme c'est peu courant comme litho à par à Solnhofen, Canjuers, Cerin et en Amerique du Sud, ça ne court pas les rues, pas la peine d'investiguer je pense.

    Le problème à mon avis est de savoir jusque quelle limite décompacter... Les black shales étaient considérés comme des boues ("soupy substrates" dixit Martill) et il est bien possible que des sédiments fins comme les turbidites étaient plus ou moins du même genre. Justement, la présence de structures "en convolutes" est interprétée classiquement comme des expulsions d'eau de sédiments saturés, ça peut donc t'orienter vers les "bons" taux de décompaction...

    Bon courage et tiens nous au courant des avancées!

    Valentin

    Biblio:

    Barthel KW, Swinburne NHM & Conway Morris S. 1990. Solnhofen - A study in
    Mesozoic palaeontology. Cambridge University press : 236pp.

    Martill D. 1993. Soupy Substrates: A Medium fir the Exceptional Preservation of Ichthyosaurs of the Posidonia Shale (Lower Jurassic) of Germany. Kaupia, 2: 77-97.

  3. #3
    redeka

    Re : Modélisation de la Compaction sédimentaire

    Des nouvelles de mon travail...

    Je tente pour l'instant une décompaction isostatique "simple".

    Je travaille sur des modèles qui sont un ensemble d'objets 3D (les couches) et 2D (les failles, les limites de couches...).

    Je cherche une méthode me permettant de trouver si une surface 2d est une faille ou une limite de couche, mais pour l'instant je n'ai rien...

    J'ai regardé la normale mais ça ne fonctionnerait pas pour des couches plissées
    J'ai regardé le nombre de structures retrouvées "de chaque côté" mais une surface érosive peut être considérée comme une faille, ou une faille ne liant que deux couches pourrait etre considérée comme surface strati
    J'ai regardé si une structure pouvait se retrouver de chaque côté de la surface mais non seulement c'est très coûteux en mémoire, mais en plus si le modèle est très déformé et/ou faillé, la confusion est possible...

    Bref, j'ai besoin là encore d'idées...

  4. #4
    ValFisch

    Re : Modélisation de la Compaction sédimentaire

    Citation Envoyé par redeka Voir le message
    Je cherche une méthode me permettant de trouver si une surface 2d est une faille ou une limite de couche, mais pour l'instant je n'ai rien...
    Si ton modèle est assez grand, tu peux jouer sur la continuité de la structure car une faille au sens où tu l'entends (plan continu) n'est jamais très grande. Les grandes "failles" sont toujours des zones plus ou moins larges dans lesquelles plusieurs failles se donnent le relais, même si on a l'habitude de les représenter par une grande ligne.

    Si tu peux insérer des logs strati /forages destructifs/ carottages ou des profils de résistivité électrique dans ton modèle, tu pourrais directement savoir où sont les failles. Tu fais ensuite un algorithme pour que le point recoupé par ton forage ou la ligne recoupée par ton profil géophysique se propage dans le modèle 3D. Non?

  5. A voir en vidéo sur Futura
  6. #5
    redeka

    Re : Modélisation de la Compaction sédimentaire

    En fait je dispose de quelques modèles d'entraînement qui me permettent de tester mon algo... Pour presque tous, il existe des failles qui recoupent entièrement le modèle, et donc tout y est continu... (voir fig3, p5 dans le rapport indiqué précédemment)

    Aucun de mes modèles d'entraînement ne dispose malheureusement de données puit Mais de toute façon, si une surface délimite deux ensembles différents, comment savoir si c'est une faille, une limite strati, une surface d'erosion...?
    Avec des données géophy ou puit, on peut mettre en avant des discontinuités, mais de là à voir l'origine de cette discontinuité (de manière automatisée j'entends... o__O)

  7. #6
    ValFisch

    Re : Modélisation de la Compaction sédimentaire

    Détecter les failles par géophysique c'est possible, si tes failles sont remplies d'argiles d'altération des épontes, ce qui est souvent le cas, tu peux les distinguer logiquement des limites de strati. De manière automatisée ça c'est un joli challenge.

    J'ai eu l'année passée un cours de géologie du pétrole avec Pierre Cornet et Gilles Magnien de Total. Ils nous avaient présenté des reconstructions totale de roches plissées et faillées. Je n'ai plus le cours ici mais ils auraient sûrement de bons contacts à te proposer, ils sont très gentils.

  8. #7
    redeka

    Re : Modélisation de la Compaction sédimentaire

    le problème est que sur des cubes sismiques, même couplés à des données puits, à l'echelle du bassin ou même du reservoir, pour voir les qqs centimetres des argiles faut avoir du bol (ou vraiment les chercher...)

    En fait pour les méthodes de restauration 3D je suis je pense dans le labo qui publie le plus d'articles sur le sujet, et c'est justement sous la responsabilité d'une thesarde qui développe une méthode de restauration co-financée par Total et Chevron que j'effectue mon travail... Merci quand même pour le contact

    Au final, après en avoir discuté avec G.Caumon (l'"inventeur" de la restauration implicite), deux hypothèses s'offrent à moi: ou bien exploiter le fait que je sois dans un module de restauration et donc "visualiser" les contraintes (importantes le long des failles, faibles le long des surfaces strati), soit (ce que je préfère) imposer à ma responsable qu'elle utilise la classification Gocad dans son modèle: l'utilisateur définit lui-même avant le traitement ce qui est une faille et ce qui n'en est pas, et au moment du traitement on a un zoli attribut sous chaque surface

  9. #8
    Khrouchtchev

    Re : Modélisation de la Compaction sédimentaire

    Bonsoir,

    Juste pour savoir Redeka, dans quel filière es-tu à Nancy? Ca à l'air super intéressant même si j'aime pas trop la programmation.

    ByeBye

  10. #9
    redeka

    Re : Modélisation de la Compaction sédimentaire

    je suis a l'ENSG, en specialite Geologie numerique, pour le diplome d'ingenieur; et a l'UHP, filiere GPIR2: Geosciences petrolieres et modelisation numerique, pour le master

Discussions similaires

  1. Facies sédimentaire
    Par loc'h dans le forum Géologie et Catastrophes naturelles
    Réponses: 6
    Dernier message: 09/04/2017, 14h26
  2. série sédimentaire
    Par Mat39 dans le forum Géologie et Catastrophes naturelles
    Réponses: 2
    Dernier message: 24/11/2008, 13h13
  3. roche sedimentaire
    Par dradra0401 dans le forum Géologie et Catastrophes naturelles
    Réponses: 4
    Dernier message: 10/03/2008, 19h37
  4. [1èS] Compaction et circulation pénétrative pour le point chaud ?
    Par chez_julien dans le forum Géologie et Catastrophes naturelles
    Réponses: 1
    Dernier message: 03/03/2006, 15h39
  5. test de compaction de la chromatine
    Par fabien22 dans le forum Biologie
    Réponses: 2
    Dernier message: 17/10/2004, 18h34