Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 2 sur 2

Le massif des cerces : une histoire mouvementée



  1. #1
    Gamatt

    Le massif des cerces : une histoire mouvementée

    Bonsoir ,

    J'ai un petit problème de compréhension au niveau géologie . Je vous donne l'énoncé

    Dans la région de Briançon se trouve le massif de Cerces qui présente une succession de terrains, principalement calcaires , formés au cours de l'ère secondaire (-250 à -65 Ma ). situé à l'intérieur des Alpes, ce massif témoigne d'intenses déformations tectoniques qui signent différentes phases de l'histoire de la chaîne de montagnes.

    Question 1 :
    Quels sont les témoins de déformations visibles dans ce massif ?
    De quels types de contraintes tectoniques sont-ils caractéristiques ?

    Question 2 :
    A partir de l'analyse de la nature et des caractéristiques des différentes strates sédimentaires (notamment celles du Jurassique et du Crétacé ) et en observant bien les relations géométriques qui s'établissent entre les roches de ce massif, reconstituez la chronologie des évènements géologiques qui ont conduit à sa formation.

    Question 3 :
    De quelles phases de l'histoire des Alpes ce massif est-il révélateur ?


    Dessin donné : http://img252.imageshack.us/img252/4540/golokcs2.png


    merci de votre aide

    pour la 2eme question c'est la datation relative je pense non ?

    -----


  2. #2
    jbceillac

    Re : Le massif des cerces : une histoire mouvementée

    Bonjour,

    1) Témoins des déformations : je dirais les plis et les failles. Les plis témoignent des compressions (rapprochement de plaques). Les failles (cassures)peuvent certainement également trémoignées de mouvement de rapprochement: quand les roches ne sont plus assez élastiques elles cassent.
    Les failles peuvent également témoignées des mouvement d'écartement de plaques. Celles-ci s'amincissent au fur et à mesure de l'extension et à un moment elles cèdent.

    2)Deux raisonnements importants:
    - l'actualisme: une phénomène qui se déroule à l'heure actuelle d'une façon bien déterminée n'a aucune raison de s'être déroulé autrement par le passé (ex: la sédimentation)
    - le principe des recoupements (inclus dans la datation relative c'est à dire la chronologie des évenement les uns après les autres sans leurs datation absolue avec des termes comme années, millions d'années....): Une évenement 1 (ex: faille) qui recoupe un autre évenement 2 (ex: création d'une terrain par sédimentation) est forcément postérieur à l'événement 2.
    Sur la base de ce principe par rapport au dessin que tu as joint:
    -L'érosion des terrains de surfaces est la dernier phénomène géologique.
    -La faille noire est l'avant dernier...
    Attention la partie ouest de la faille ne compte pas le même nombre de terrains que sa partie est. Soit ils ont disparus (érodés) soit ils n'ont jamais été créés. Pour bien visualiser tout les phénomènes commence un schéma avec des terrains sédimentaires plats et fait les subir des mouvements (plis, failles ,érosion...) jusqu'à arriver au schéma que tu as joins.0 Il est possible qu'il y est différenciation entre une partie droite immergée et donc sédimentairement plus active (les roches sédimentaires se forment principalement sous l'eau) et une partie gauche émmergée.

    3) Les alpes se sont créées selon 2 phénomènes tectoniques complétements inverses.

    Avant ces deux phénomènes les terrains étaient relativement sans relief et les fougères domminées. C'est l'époque du Carbonifère. Beaucoup de preuves de cette epoque subsiste en briançonnais (les mines de charbons)
    Ensuite la plaque continentale s'amincit sous l'effet de mouvement tectoniques divergents.
    Une partie de celle ci se retrouve envahit par une mer (d'où sédimentation de calcaire (jurassique et crétacé)
    Le phénomène perdure et là la croute continentale cède (plus assez élastique). Le manteau fait donc son apparition . Il ya volcanisme sous marin et formation de gabbro, basalte , serpentines (c'est visiblement pas le cas dans le massif des cerces s'il est composé que de calcaire.). Il 'sagit désormais de l'océan alpin (volcanisme sous marin)

    Par la suite le mouvement tectonique s'inverse et tant à rapproché les deux continents (Europe et Afrique).

    Les croutes océaniques plus dense que leurs compères continentales s'enfoncent sous ces dernières. Le frottement entre l'ensemble des plaques engendre un prisme d'accrétion composés de sédiments qui se déposaient en même temps que les continents s'écartaient sous l'eau. Il donnera par la suite des schistes lustrés.
    Une fois que les deux croutes continentales se rencontre il y a élévation verticale. "Les alpes sortent de l'océan".

    Bon courage

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Étrange galet du massif des Maures
    Par ibiza23 dans le forum Géologie et Catastrophes naturelles
    Réponses: 12
    Dernier message: 01/01/2010, 22h25
  2. Actu - Le déclin des empires romain et byzantin : une histoire de sécheresse ?
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 12
    Dernier message: 12/12/2008, 12h40
  3. Encore une histoire de contraction des longueurs
    Par Universus dans le forum Physique
    Réponses: 0
    Dernier message: 25/05/2007, 01h13
  4. soirée mouvementée
    Par Microquasars dans le forum Matériel astronomique et photos d'amateurs
    Réponses: 19
    Dernier message: 06/08/2006, 15h43