Répondre à la discussion
Page 2 sur 2 PremièrePremière 2
Affichage des résultats 31 à 52 sur 52

Construire en bois dans une région chaude ?

  1. #31
    Ciscoo

    Smile Re : Construire en bois dans une région chaude ?

    Bonjour, à tous,

    et oui, en 99 je n'ai pas "beaucoup" cherché...
    J'ai demandé à droite et à gauche, ai cherché les MOB construites par ici, en bas, en plaine (ça ne court pas les rues), pris quelques revues décrivant des MOB, suis tombé sur une liste d'adresses dans le 66, ai regardé dans les pages jaunes, ai contacté trois constructeurs-charpentiers spécialisés dans les MOB, les ai finalement rencontré , et ai fait confiance au troisième, entre autre parce qu'il était sensible aux problèmes écologiques (utilisation de bois européens pour les huisserie...).
    A l'époque, je n'avais pas internet sous la main, si, à mon travail, mais ça ramait tellement, un bug toute les dix minutes, que j'ai laissé tombé...
    A l'époque, je ne cherchais pas à faire "bio", mais à faire "climatique", hors vu ma formation, mes centres d'intérêt... j'en savais souvent plus que mes interlocuteurs, ou ceux ci n'avaient pas un raisonnement logique sur toute la ligne, ou me ventaient des produits que je ne trouve pas forcément super (les briques monomur, le mur Trombe...).
    A l'époque, je n'étais ni abonné aux revues l"Habitat écologique", ni aux "4 saisons" (j'ai été infidèle à cette dernière revue de 1985 à 2005 environ). Quand aux maisons bioclimatiques décrites dans certaines revues écologiques, n'en déplaisent à certains, j'en ai vu plein, il y a quelques années de celà, bien du point de vu bio, et malheureusement aussi beaucoup moins bien du coté climatique... (mieux qu'une ... mais moins bien que ce que je désirais).
    Pour ma première maison climatique, j'avais fait 5 ou 6 bilans thermiques avec Casamo, un petit programme de bilan thermique. Là, j'ai contacté le bureau d'études IZUBA, où un de mes anciens collègues de fac travaille, ai failli leur acheté leur programme Pléiades (1000 €), vu qu'ils m'en demandaient 700 pour un seul bilan... et ai décidé de faire avec mes connaissances, ma doc...

    Et puis, n'en déplaisent encore à certains, parmi les vendeurs bio, il y a aussi des gens qui se sont autointitulés spécialistes, d'autres qui hésitent entre un magasin bio et un magasin Décatruc... en résumé, d'autres qui ne vous donnent pas envi de les prendre au sérieux dans ce domaine.

    Et puis coté commercialisation des produits bio destinés au bâtiment, les choses ont bien évoluée depuis 1999.

    Coté qualité "climatique", optimisation énergétique, malheureusement, pas tant que cela...

    Et puis, même chez les spécialistes, il y a des gens qui me font douter (cf mes remarques au sujet du solaire avec appoint électrique, voir aussi ma description de l'installation solaire concernant 150 logements...).

    Conclusion : Je n'ai pas cherché plus parce que j'ai fait confiance au troisième constructeur rencontré, parce que j'ai une formation suffisante dans ce domaine... Peut être ai-je négligé l'importance du paramètre déphasage, peut être... cela est vrai. Tout le monde fait des erreurs...

    Le problème n'est pas à l'époque, dans mon cas. Le problème est, maintenant, où qu'on habite en France, as t'on assez le choix dans le domaine "climatique" ?

    Maintenant, en utilisant les sources d'information que tu cites, je pense qu'effectivement je trouverai plus de personne à qui m'adresser sur la France. Pour acheter des matériaux bio, sur la france, ou pour certains dans les P.O., cela devrait aller. Maintenant. Pour autant, avoir vraiment le choix coté architectes spécialisés dans les MOB bioclimatique, histoire de faire marcher la concurence, pas trop loin de chez moi pour pouvoir les rencontrer souvent, pour la qualité du suivi du chantier... J'en connais un, deux peut être, spécialisés en "climatique", mais pas en M.O.B., dans les P.O.

    Et maintenant, qui peut donner à Xberg 3 adresses d'architectes spécialisés dans les maisons à ossatures bois bioclimatiques, 3 autres dans le même domaine en "dur", pour qu'il puisse comparer, à moins de 100 km de chez lui, 50 serait même plus raisonnable pour un suivi sérieux de son chantier... ?

    P.S. : Il ni a pas d'association "Les Castors" par ici.

    -----

    Cisco66

  2. Publicité
  3. #32
    LExpress_29

    Re : Construire en bois dans une région chaude ?

    Citation Envoyé par Ciscoo Voir le message
    Bonjour à tous,
    ...
    Penses tu que je pourrais convaincre n'importe quel pékin de mettre plus d'argent dans un isolant déphasant plus cher, de l'importance de ce paramètre, juste en lui donnant un exemple.
    Oui très certainement puisque beaucoup d'entre nous ont été convaincu ,même sans l'exemple, uniquement par le discours clair, concis et par les explications techniques qui vont avec.
    Perso, je fais construire une MOB et mon 'constructeur' me donne la laine de verre pour l'isolation (c'est contractuelle). Je ne l'utiliserais pas, on fais poser de la cellulose...

  4. #33
    Philou67

    Re : Construire en bois dans une région chaude ?

    Citation Envoyé par LExpress_29 Voir le message
    Oui très certainement puisque beaucoup d'entre nous ont été convaincu ,même sans l'exemple, uniquement par le discours clair, concis et par les explications techniques qui vont avec.
    Perso, je fais construire une MOB et mon 'constructeur' me donne la laine de verre pour l'isolation (c'est contractuelle). Je ne l'utiliserais pas, on fais poser de la cellulose...
    Eh eh ! tout pareil : laine de verre dans maison bois massif => on passe à la cellulose (mais on est en région froide). Celà dit, c'est pas facile de prendre ce genre de décision quand on n'est pas du métier, et qu'autour de soi, on ne parle pas le même discours. Rbobeda est trop rare en France, il faudrait le cloner.

  5. #34
    LExpress_29

    Re : Construire en bois dans une région chaude ?

    Citation Envoyé par Philou67 Voir le message
    Rbobeda est trop rare en France, il faudrait le cloner.
    Si c'était à refaire, je demanderais à ARCHITECTURE NATURELLE SARL de s'occuper d'une partie du travail d'archi en amont de la construction... LA MAISON des COLLINES irait super bien sur mon terrain...

  6. #35
    ludovic 12300

    Re : Construire en bois dans une région chaude ?

    j ai lu maintenant depuis a peu pres un mois une grande partie des post concernant le chauffage et l isolation.

    Et une question me viens. Une maison bioclimatique est- elle forcement en bois, ou bien on peut trouver des alternatives INTERESSANTES ?

  7. #36
    xberg

    Re : Construire en bois dans une région chaude ?

    J'ai ete voir aujourd'hui un conseiller de l'Espace Info Energie et nous avons discute thermique.

    Ils ont un logiciel qui s'appelle Dialogie - tres decevant. Je le trouve moins bien fait que "Mini-Pleiades" qui peut s'essayer librement. Ce que je reproche particulierement a ce logiciel c'est qu'il ne calcule que les besoins de chauffage - pas du tout le confort d'ete.

    Du coup evidemment l'ossature bois est fabuleuse: moins de 1000 kWh pour chauffer une maison de 180m2 par an (region de Nice) - soit qq dizaines d'euros. (15 cm cellulose sur les murs, 30 cm en combles perdus, 6 cm de liege au sol). Par contre aucune information sur la temperature d'ete - bref, tres tres incomplet. Meme mini-pleiades permet ce calcul.

    Sinon j'ai ete visite un chantier MOB : tres interessant! Construction en meleze seche a 10-12%. Par contre a part un puits canadien rien n'etait prevu contre les surchauffes estivales - toutes les cloisons interieures etaient egalement en ossature bois et c'etait construit sur vide sanitaire avec plancher chauffant. Et c'est dans une region chaude. A revisiter donc cet ete!

  8. #37
    xberg

    Re : Construire en bois dans une région chaude ?

    Citation Envoyé par ludovic 12300 Voir le message
    j ai lu maintenant depuis a peu pres un mois une grande partie des post concernant le chauffage et l isolation.

    Et une question me viens. Une maison bioclimatique est- elle forcement en bois, ou bien on peut trouver des alternatives INTERESSANTES ?
    Salut Ludo,

    Oui bien sur qu'il existe PLEIN de solutions - sinon il n'y aurait pas ce forum. Precipite toi sur "L'isolation ecologique" de JP Oliva pour te rendre compte de la diversite des solutions (et encore - ce ne sont que les solutions ecologiques; on peut faire climatique sans etre ecologique).

    A titre d'exemple j'obtiens les memes performances en hiver dans ma region avec une MOB 15cm cellulose et une isolation exterieure en liege 12cm et briques de 20.

    Salutations,

  9. #38
    Ciscoo

    Smile Re : Construire en bois dans une région chaude ?

    Bonjour à tous...

    Certains posent de l'isolant mince réfléchissant en faisant une totale confiance au distributeur ou à l'artisan du coin. D'autres ne font pas la différence entre COP instantanée et COP moyen, entre énergie finale et énergie primaire. D'autres pensent bien faire en faisant installer chez eux du solaire avec appoint électrique, alors que leur voisin fait aussi bien en installant une chaudière à condensation... et qu'ils pourraient tous faire beaucoup mieux... Certains...

    Je préfère nettement l'attitude de Ludo et de Xberg qui se posent des questions, comparent...

    @ plus
    Cisco66

  10. #39
    ofmika

    Re : Construire en bois dans une région chaude ?

    Bonjour,

    Yoghourt, La conception bioclimatique n'offre "qu'une" bibliographie et quelques sites web mais aucune adresse d'architectes ...
    LE CAUE te donne une liste d'architecte du coin (comme les pages jaunes d'ailleurs) mais se refuse de te dire celui ci est très bon et celui là est nul.

    Les castors te valident ton plan. Tu n'as pas affaire à un architecte à proprement parlé.

    Comme CIscoo le dit c'est une liste d'archis dont on a besoin. Et en trouver un compétent, c'est presque du miracle. Actuellement je fais une petite extension (un garage accolé) : un projet d'un petit mois qu'on me disait : il a démarré en avril et il n'est toujours pas fini ... des archis on en a fait, l'actuel avait un bon contact mais désolé il n'assure pas.... peut être que mon chantier est trop petit et donc pas intéressant (financièrement). Je pense qu'il est compétent mais au vu de sa prestation, je ne le recommanderais pas malheureusement....

    Le jour où je construirais mon premier soucis c'est de trouver un archi, un bon ! Mais qu'est ce qui me dira que j'aurais trouvé la perle ? Et malheureusement je ne construirais vraisemblablement qu'une seule fois ... faut les moyens.... donc faudra trouver la perle du premier coup et pas se rendre compte au milieu du chantier qu'on a pris un mauvais....

    Un truc concernant l'architecte : définir un montant fixe pour ses honoraires : pas un pourcentage : cela a tendance a déraper : ils sont humains après tout.... Mais en trouverais je un qui accceptera ce type d'honoraire ?

    Je lis ce forum depuis janvier 2006 quasiment tous les soirs (et ma femme grogne car j'y passe du temps...) et je t'assure Ciscoo que Rbobeda dissémine son savoir au fur et à mesure de ses réponses mais il faut fouiller tous les fils pour glaner ses informations (on peut utiliser l'outil de recherche et chercher les posts de RBOBEDA).


    Pour rechercher un architecte conforme aux idées de ce forum, je procéderais ainsi certainement : rechercher les écoles d'architectes qui enseignent les notions bioclimatiques (j'espère qu'il y en a dans ma région (Alsace)), et demander la liste de la dernière promo qui a suivi les bonnes options (je ne pense pas que l'école s'opposera à fournir cette liste)(faut voir le contenu de ces options aussi car le titre peut être trompeur (confère les études de Ciscoo citée plus haut). J'espère tomber sur la perle plus rapidement par ce biais ....

    Et encore merci à toutes les personnes qui nous apportent tant d'infos à digérer....

    Michel

  11. #40
    Linn

    Re : Construire en bois dans une région chaude ?

    Citation Envoyé par ofmika Voir le message
    Un truc concernant l'architecte : définir un montant fixe pour ses honoraires : pas un pourcentage : cela a tendance a déraper : ils sont humains après tout.... Mais en trouverais je un qui accceptera ce type d'honoraire ?

    Bonjour

    Comme beaucoup, j'ai cherché un archi pour s'occuper de mon projet, et effectivement, cela relève du parcours du combattant. Même en croisant les listes obtenues par l'ADEME (archis ayant suivi une formation au solaire), dans les revues, les annuaires bio, et le bouche à oreille, nous n'avons rien trouvé de satisfaisant.
    Nous en avions trouvé un qui travaillait avec un montant fixe pour chaque prestation: montant HT relativement élevé, et elle nous a laissé tombés après la deuxième esquisse (totalement ratée).


    Citation Envoyé par ofmika Voir le message
    Pour rechercher un architecte conforme aux idées de ce forum, je procéderais ainsi certainement : rechercher les écoles d'architectes qui enseignent les notions bioclimatiques (j'espère qu'il y en a dans ma région (Alsace)), et demander la liste de la dernière promo qui a suivi les bonnes options (je ne pense pas que l'école s'opposera à fournir cette liste)(faut voir le contenu de ces options aussi car le titre peut être trompeur (confère les études de Ciscoo citée plus haut). J'espère tomber sur la perle plus rapidement par ce biais ....
    En Alsace, j'avais trouvé une perle rare, mais qui est en train de passer son diplôme. Peut-être que dans quelques mois, nous (enfin les suivants car pour moi, ce sera trop tard) nous ruerons tous chez elle!

  12. #41
    Ciscoo

    Smile Re : Construire en bois dans une région chaude ?

    Bonjour à tous,

    Bonjour Ofmika... Je me doute bien que Rbobeda participe activement à ce forum, vu sa passion sur ce sujet... En utilisant le terme "compte goutte", je le taquinai juste un peu... Si il avait été plus bavard, plus technique, plus précis, dans son premier post, il y aurait peut être eu moins de quiproqui... "La maison bioclimatique présentée dans telle revue, que j'ai visitée en Aout (21 °C à l'intérieur, par une belle journée d'été), prouve qu'on peut très bien réalisé des MOB bioclimatiques de qualité dans une région chaude. Quelques détails techniques la concernant : x m2, telle orientation, telle isolation, un puits canadien... Pour plus d'informations, pour d'autres exemples, allez voir tel site très bien fait sur le sujet...".

    C'est vrai qu'on trouve peut être certaines des info ci-dessus dans la référence qu'il donne. C'est vrai... Dans presque toutes les revues présentant des maisons bois, ou tendance écologiques, on trouve des exemples de maisons bio... Il fallait peut être qu'il nous en montre davantage pour nous donner envie de commander ce n° de cette revue.
    D'accord, il n'a pas que cela à faire. D'accord...

    Bonjour Xberg... J'ai oublié de répondre à une de tes questions... Mur de refend bien exposé... Il y a certaines choses que je n'ai jamais vu écrites noir sur blanc mais qui paraîssent logiques. Alors je les applique.
    Exemples :
    1) Si le mur de refend (ou une paroi pleine à l'intérieur de la maison) reçoit de la lumière en hiver, au moins par endroit, il absorbera davantage de chaleur, et jouera davantage son rôle de stockage déphaseur... En été, le soleil étant plus haut... ou mieux, les volets étant fermés...
    2) Si les matériaux placés dans les pièces ensoleillées en hiver sont de couleur clair, ils renvoient une grande partie de l'énergie lumineuse sous forme de lumière (notion d'Albedo). Bye bye le stockage possible, bye bye, en partie, l'intérêt des double vitrages à faible émissivité. Conclusion : Dans ces pièces, il faut mieux utiliser des couleurs un peu foncées contre les élements pouvant stocker de la chaleur en hiver (carrelage et enduit foncés). Ces éléments ne renvoient alors plus autant d'énergie dans le visible. Ils "montent" légèrement en température, réemettent dans l'infrarouge, puis cet IR est en partie arrêté par le vitrage à faible émissivité, en partie réémit vers la pièce, etc, etc.

    Je vois que pas mal de monde galère pour trouver un architecte compétent dans le domaine bioclimatique. Et pourtant, il me semble que les choses bougent... Tant mieux si il y a des architectes jeunes qui se forment et se sentent concernés par ce sujet...

    A lire mes posts, certains doivent me trouver négatif... Non, non juste méfiant. Un autre exemple pour vous faire profiter de mon expérience...
    Vers 2000, je vois une petite pub pour du chanvre utilisé comme isolant. J'écris au fabricant pour lui demander de la doc. Il m'envoit une belle feuille... sans aucune caractéristique technique : pas de valeur de la conducticité thermique, ou de résistance thermique pour telle ou telle épaisseur. Je lui récri en lui demandant ces informations. Réponse : "Achetez mon livre. Vous y trouverez ces informations" ! Que penser de ce fabricant-distributeur de rouleaux de chanvre isolant ? Je ne lui demandai pas un catalogue, là, on pourrait comprendre qu'il me demande de le payer. Je lui demandai une information, une seule ! Depuis, j'ai eu la réponse par Izuba...

    @ plus
    Cisco66

  13. #42
    Ciscoo

    Smile Re : Construire en bois dans une région chaude ?

    Bonjour à tous,

    mais qu'est-ce que je suis mauvaise langue... C'est pas possible !

    Allez, si vous cherchez des adresses d'architectes branchés bioclimatiques, allez faire un tour sur l'"Annuaire professionnel des opérateurs énergies renouvelables" (Observer). Il y a des fabricants, des archi, des installateurs, tout ça classé département par département. Par exemple, au moins une dizaine d'adresses d'architectes branchés (bio)climatique pour le 34. Un hic quand même ; c'est un peu cher (59 € en 2004).

    Peut être en allant sur leur site www.energies-renouvelables.org.

    Reste plus qu'à savoir ceux qui sont rigoureux, compétents, créatifs, pas trop cher, ...

    Voila pour l'agenda. Reste plus qu'à fixer le cahier des charges, à créer le label, à organiser le contrôle...

    Bonne chance à tout le monde.

    P.S : Rbobeda, il y a un autre petit problème. La catégorie "Constructeur de Maison à Ossature Bois" n'existe pas (en 2004 du moins) ! Allez, un peu d'humour, STP...
    Cisco66

  14. #43
    xberg

    Wink Re : Construire en bois dans une région chaude ?

    Citation Envoyé par Ciscoo Voir le message
    1) Si le mur de refend (ou une paroi pleine à l'intérieur de la maison) reçoit de la lumière en hiver, au moins par endroit, il absorbera davantage de chaleur, et jouera davantage son rôle de stockage déphaseur... En été, le soleil étant plus haut... ou mieux, les volets étant fermés...
    OK - ca m'a l'air logique. Ca fait quand meme reflechir. Par exemple si je suis ton raisonnement alors j'ai interet a mettre une dalle lourde juste a l'entree des fenetres ou il y aura du soleil toute l'annee, plutot qu'au fond de la piece la ou il n'y aura de la lumiere directe qu'en hiver. En d'autres termes qu'une paroi stocke mieux avec un apport direct plutot que l'absoption de la chaleur environnante. Si c'est juste alors c'est interessant...

    D'autre part je suis en train de jouer avec le passionant logiciel thermique PLEIADES + COMFIE. Une fois qu'on a commence on ne peut plus s'arreter!!! Je ne dois pas etre un pro de la modelisation puisque:

    - augmenter l'epaisseur de ma dalle beton sur une MOB de 0 a 50 cm n'a que tres peu d'impact sur la temperature maximale en ete (moins de 1 degre)

    - Ma maison est plus fraiche en ete avec un toit non isole qu'avec un toit isole! (Comme il fait plus chaud dans ma maison que dehors, l'isolant retient la chaleur )

    Bref... je ne suis pas encore tout a fait pret pour une carriere de thermicien malgre 2 nuits blanches sur le soft!

  15. #44
    Ciscoo

    Smile Re : Construire en bois dans une région chaude ?

    Bonjour à tous,

    bonjour Xberg...

    Et bien oui, en hiver, une dalle pleine foncée près d'une baie vitrée doit certainement stockée plus de chaleur qu'une dalle pleine au fond de la pièce : cette dernière accumule quand même (rayonnement diffus + convection), mais comme elle ne recoit pas de direct... Viens donc faire un tour chez moi l'après midi, en hiver. Enlève tes petites chaussures (pour ne pas salir !) et apprécies donc la différence en marchant pieds nus sur le carrelage... près d'une baie vitrée... et loin. Dire que pour autant cela change énormément le bilan thermique de la maison, faut pas exagérer... Il faut le savoir, en tenir compte si on veut, si on peut... Une maison, ce n'est pas que de la thermique... Si tu tiens absolument à avoir un carrelage clair, rien n'empêche, il faut juste faire ces (ses) choix en sachant pourquoi on les fait, leurs avantages, leurs défauts...

    Quant aux résultats que tu obtiens avec Pléiades...

    Importance de l'épaisseur de la dalle : Comme signalé par d'autres, Rbobeda y compris, la notion d'inertie thermique combine plusieurs paramètres physiques : surface offerte aux échanges, albedo, exposition, conductivité thermique, capacité thermique massique, masse volumique, épaisseur, qualité des contacts entre chaque couche composant la paroi. On peut encore y rajouter un ou deux autres paramètres, plus parlant, mais ce sont en fait une combianaison des précédents.

    Si tu as une très grande surface, mais pas de masse à réchauffer (ex : un plancher bois sur soliveage dans une grande salle)... Pas glop, pas glop.

    Si tu as une petite surface ensoleillée, et une très grande épaisseur (ex : un WC vitré au sud, sur hérisson non isolé par en dessous) ... pas glop non plus.

    Si tu as un sol déja chaud (ex plancher chauffant en fonctionnement 1 heure avant l'"arrivée" du soleil)... pas glop, pas glop...

    Si tu as un mur très très épais...

    Autrement dit, il y a toujours un optimum, difficile à trouver ! Mais est -il indispensable de ne faire qu'avec des optima ? De plus, comment les trouver ????

    Pour exemple, il me semble avoir lu quelque part que l'épaisseur optimale d'un mur trombe, pour obtenir un bon stockage et un bon déphasage (ni trop, ni trop peu) en béton était de 27 ou 30 cm...

    Autre exemple, le plancher solaire direct (PSD) : A ses débuts, Clipsol préconisait des dalles très épaisses pour stocker beaucoup de chaleur et créer le déphasage correct. Puis après calcul, avec l'expérience, l'épaisseur de la dalle a petit à petit diminuée. Il me semble qu'ils recommandent maintenant 15 cm.

    Donc tu testes diverses situations avec Pléiades :
    *une dalle de 10, une dalle de 50 cm... et tu obtiens...
    2 interprétations possibles :
    1) le programme ne prend pas bien en compte, etc, etc... Cela m'étonnerait.
    2) la surface d'échange étant ce qu'elle est, rien ne sert, ou si peu, d'augmenter au dessus de x cm l'épaisseur de la dalle. De plus, tu sais, dans un hérisson, les contacts entre cailloux ne sont pas très bons. Conclusion, les échanges se font presqu'uniquement par convection et rayonnement dans les vides entre cailloux...
    Rbobeda présente dans un de ces précédents posts une belle maison avec 30 cm de hérisson. Pourquoi pas moins (d'un point de vu purement technique, 15 cm peuvent suffir), pourquoi pas plus ? Est-ce un optimum, trouvé dans de la doc, auprès d'un laboratoire, une envie de faire plus que 15 cm, une valeur choisie à la louche...?
    Pour ma part, j'ai mis, comme dit précédemment, 60 cm, pas pour l'inertie par rapport aux pièces au dessus, mais pour une autre raison : stocker "pendant" deux, trois jours de la chaleur provenant d'une serre... serre qui n'est pas encore faite...

    *isolation du toit : Ton résultat parait plus surprenant... Bien que, bien que... C'est un des défauts de l'inertie, et/ou d'un dépahsage mal choisi(s) pour ce moment là. Si cette situation se présente, cela ne devrait pas être forcément tout les jours et, et... A quoi est-ce que tu crois que ça sert d'ouvrir les fenêtres le soir ? A regarder les étoiles, bien sûr, mais pas uniquement...

    Allez, bon boulot. Tu commences à te rendre compte que ce n'est pas facil de tout gérer... Dommange que ton plan soit déja fait. Qu'en est-il de la compacité, de l'orientation...

    Bon W.E. à tous.
    Cisco66

  16. #45
    Ciscoo

    Smile Re : Construire en bois dans une région chaude ?

    RE bonjour à tous,


    Posté par Cisco
    "Allez, si vous cherchez des adresses d'architectes branchés bioclimatiques, allez faire un tour sur l'"Annuaire professionnel des opérateurs énergies renouvelables" (Observer). Il y a des fabricants, des archi, des installateurs, tout ça classé département par département. Par exemple, au moins une dizaine d'adresses d'architectes branchés (bio)climatique pour le 34. "

    Cet annuaire est bien disponible, après s'être inscrit, sur le site

    http://www.energies-renouvelables.or...l/html/log.asp.

    Vraiment plein, plein d'adresses. Allez y.

    Bonsoir à tous.
    Cisco66

  17. #46
    GrandGourou

    Re : Construire en bois dans une région chaude ?

    Bonsoir à tous !

    Construire en bois dans une région chaude ?

    4 ans après, est-ce-que le débat est toujours d'actualité ?
    Ciscoo et rbobeda ont-ils toujours la même position, ou leur avis a-t-il évolué ?
    Peut-être a-t-on plus de retour d'expérience concernant les Mob en région chaude ?
    Les termites, toujours aussi dangereuses ?

  18. #47
    Ciscoo

    Re : Construire en bois dans une région chaude ?

    Bonsoir à tous

    je fais joujou avec Comfie-pléiades. Quand j'aurai assez de résultats, avec des maisons en bois, et d'autres en parpaings, presque similaires des points de vue surface, forme, isolation, orientation, je les mettrai sur le forum.

    @ plus
    Cisco66

  19. #48
    Ciscoo

    Re : Construire en bois dans une région chaude ?

    Bonsoir

    Pour ceux que cela intéresse, Cf. les simulations faites avec Comfie et les relevés publiés sur le net au sujet de la maison "Ossature bois" solaire du Clos. Les résultats concernant l'hiver 2008-2009 sont là :
    http://www.architecturenaturelle.com...r2008_2009.pdf
    et ceux au sujet de l'été suivant là :
    http://www.apper-solaire.org/Pages/E...dex.pdf‎
    Chercher à Maison solaire du "Clos". Vous en trouverez peut être d'autres.

    Pour ce qui est l'été...Perso, je trouve qu'il fait trop chaud lorsque la température dépasse 25 °C (d'où mes premiers posts dans ce fil), donc cela serait bien d'avoir le nombre d'heures cumulées avec T > 25 °C, et non avec T > 28 °C. Légalement, en France, on n'a le droit de ne climatiser qu'à partir de 26 °C. Cela serait bien de prendre cette limite comme référence...

    Merci à ceux qui ont travaillé sur cette réalisation d'avoir publié ces simulations et ces relevés expérimentaux.

    Au passage, bonne année 2014 à tous.

    @ plus

    Ciscoo
    Cisco66

  20. #49
    SK69202

    Re : Construire en bois dans une région chaude ?

    Il y a un ou deux fil de discussion ici sur la maison du Clos, le comportement des habitants n'étant pas conforme au modèle, les températures réellement mesurées indiquent que la maison pourrait être plus fraiche.
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  21. #50
    Ciscoo

    Re : Construire en bois dans une région chaude ?

    Bonjour à tous, bonjour SK69202

    "le comportement des habitants n'étant pas conforme au modèle" : C'est aussi ce qui est marqué dans le second lien que j'ai donné.
    Il faut aussi noter que la température tombe souvent vers 19 °C (la nuit, je suppose). Ca aide pour rafraichir...

    Si tu retrouves les fils concernant cette maison, pourrais-tu les mettre ici ?

    Merci d'avance.

    @ plus
    Cisco66

  22. #51
    Ciscoo

    Re : Construire en bois dans une région chaude ?

    Bonjour à tous

    Citation Envoyé par rbobeda Voir le message
    Bonjour Ciscoo,

    http://www.architecturenaturelle.com/projets-101.html
    (pdf à téléchager pour + d'info)

    A+
    Le pdf donne des relevés expérimentaux faits pendant le premier hiver suivant la construction. Que donne le retour d'expérience sur ces deux logements, au bout d'une dizaine d'années ? Cela serait intéressant de connaitre les consommations réelles en chauffage, en ECS, le taux d'occupation, le ressenti des locataires...

    Bonne année à tous.

    @ plus
    Cisco66

  23. #52
    Ciscoo

    Re : Construire en bois dans une région chaude ?

    Bonsoir

    Un exemple d'évolution des températures début juin 2016 dans et en dehors d'un bâtiment Ossature bois + paille près de Montpellier, conçu par des gens connaisseurs du problème, l'équipe d'Izuba :

    T° juin 2016 IZUBA.JPG

    Pour moi, 28 °C, c'est trop chaud... Si je me souviens bien, ils disent ne pas pouvoir surventiler la nuit en ouvrant plusieurs fenêtres. Ceci explique un peu cela...

    Cf. , pour avoir plus d'informations.

    @ plus
    Dernière modification par Ciscoo ; 09/01/2018 à 22h51.
    Cisco66

Page 2 sur 2 PremièrePremière 2

Discussions similaires

  1. Comment construire un préau en bois
    Par LEAPIERRE dans le forum Technologies
    Réponses: 2
    Dernier message: 31/03/2007, 07h27
  2. mon expérience dans le chauffage avec une chaudière à granulés de bois
    Par bassia dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 5
    Dernier message: 11/03/2007, 20h11
  3. traitement du bois dans une cave à vin
    Par Albert-35 dans le forum Chimie
    Réponses: 0
    Dernier message: 11/01/2007, 11h25
  4. chauffage bois dans une maison normande avec solivage apparent
    Par eric27 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 0
    Dernier message: 16/11/2006, 17h25
  5. achat d'un poêle à bois dans la région parisienne
    Par Kalium dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 0
    Dernier message: 20/02/2006, 12h23