Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 41

Un cas à part ! Une péniche



  1. #1
    jeromelab

    Lightbulb Un cas à part ! Une péniche


    ------

    Bonjour,

    Apres avoir parcouru ces forums avec interet, je voudrais vous soumettre mon probleme actuel.

    Proprietaire d'une peniche, je veux l'amenager en logement d'environ 200 m2. Tous les travaux sont a faire, la coque est en acier soude (superbe pont thermique).

    La peniche ca n'est pas de l'habitat bioclimatique vous allez me dire ... peut etre mais en tout cas les contraintes sont assez "inspirantes". La peniche doit etre autonome au maximum (pas ou peu de raccordement au reseau electrique), elle a un moteur avc groupe electrogene au diesel mais bon le prix du petrole, plus le bruit du moteur, bof bof. Elle doit etre bien isolee mais sa coque en acier est loin de faciliter la tache. Elle doit etre autonome non seulement pour le chauffage et pour l'electricite, mais autant que possible pour l'approvisionnement en eau et le traitement/rejet des eaux grises et noires,finalement le seul avantage c'est qu'elle a une belle surface (un pont de 5x39 metres) et que l'on a un habitat mobile.

    Voila maintenant je voudrais trouver tout ce que je pourrais faire pour transformer cette peniche en peniche bioclimatique! (idealement presque autonome). Par quoi je commence selon vous?

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Elnourso

    Re : un cas a part! Une peniche

    Bonjour,
    Allez, je me lance.

    Pourquoi te focalises-tu autant sur ta coque en métal? Que ce soit du métal ou simplement de l'air (extérieur 'normal' d'une habitation), c'est pour moi la même chose car c'est l'enveloppe externe.
    Simplement, tu es limité à une isolation par l'intérieur avec isolant précédé d'un pare-vapeur (la paroi extérieure est étanche, et craint l'humidité; la vapeur d'eau condenserait immédiatement à son contact). Et donc, il faut aussi une solution de ventilation naturelle et/ou ponctuelle (Rbobeda y connaît un brin).

    Pour le bioclimatique... tu auras difficile à garder une orientation / le cap plein sud . Peut-être peux-tu ajouter un (ou plusieurs) puits de lumière (attention à leur isolation pour l'hiver; voir s'il y a possibilité d'y mettre des volets pt être).

    Je n'y connais rien en péniche, mais je me protègerais bien au niveau du sol aussi (autant que pour les murs) car l'eau est toujours fraîche là-dessous.

    Tu as aussi de la place pour des capteurs solaires (eau chaude sanitaire). Evidemment, reste toujours une solution à trouver pour l'orientation (à la limite, un système de plateau tournant, même manuellement, pour être +/- dans l'axe sud; attention aux tuyaux en sortie de capteurs qui se tordent...).

    Le photovoltaïque, c'est cher donc passe après l'isolation et l'eau chaude je pense.
    Evidement, tu n'auras sûrement pas les mêmes besoins non plus qu'un citadin.

    (en dernier lieu je pense)Sinon, n'y a-t-il pas moyen de récupérer la chaleur émise par ton moteur de propulsion lors des déplacements (s'il y en a)? (cogénération : déplacement, électricité, chaleur)

    Et quelles idées avais-tu?

    [MODE ]
    - Pour les eaux grises, faire un 'petit' lagunage comme jardin sur le pont (suite de 'pots', qui termine sa course dans l'eau). Attention, il faut normalement une fosse septique en amont (voir site eautarcie).
    - utilisation de toilettes sèches (TLB; même site : eautarcie + fils ouverts sur FS) avec compostage, toujours sur le pont (3 à 5 m² pour plusieurs tas (1 par an)). Tu peux essayer de revendre à des jardiniers quand le compost est prêt
    [/MODE ]

    Au fait, n'es-tu pas limité par le poids total de tout cela? Je suppose que cela monte à plusieurs tonnes, mais bon, autant garder cela à l'oeil.

    Allez, bon vent
    Avoir ou être, telle est la question

  4. #3
    guigui43

    Re : un cas a part! Une peniche

    il me semble que des bateaux de plaisance sont équipés parfois de micro éoliennes, il faut voir ce que ça donne....en couplant avec du photvoltaïque et en tirant sur le groupe en dernier recours...tu devrais pouvoir être rpoche de l'autonomie (remarque tout dépend ou tu te trouves )

    @Elnourso : amha une une péniche étant conçue pour faire du transport, il doit y avoir de la marge en en terme de poids...car si on veut y habiter, il faut quand même laisser bcp de vide

  5. #4
    seboseb

    Re : un cas a part! Une peniche

    Salut,
    j'ai bossé deux ans comme animateur sur une péniche (j'y passais la semaine, nuits comprises), et ton post me rappelle de bons souvenirs !

    Comme dit Elnourso, tu dois isoler par l'intérieur ! Garde à l'esprit que les contraintes mécaniques sont plus fortes sur une péniche que sur une maison (une péniche, ça se tord à la moinde vaguelette, même si ça reste imperceptible). Ce n'est pas mon discours habituel, mais dans ton cas, je verrais bien des panneux de polyuréthane ou de polystyrène collés, avec un doublage fermacell. Pour les toilettes : là ou je bossais, on avait une cuve pour séparer par gravité les matières fécales et les urines. Les urines étaient rejetées directement dans le Rhône. Est-ce nocif ? Je n'en sais trop rien, sans doute un peu mais à quel point ? Pour les boues restantes, on faisait vidanger, et ça partait ensuite en épandage agricole.

    Pour l'installation électrique, je te conseille des panneaux photovoltaïques à plat (la perte de rendement est acceptables, plus qu'avec des panneaux thermiques), et un réseau électrique en 12 volts. Bien entendu, les appareils électriques devront tous fonctionner en 12V, c'est une contrainte mais en retour, tu gagnes en rendement (passer au 220 V alternatif te fait perdre 10 à 20% de ta production). Les fils électriques devront être de grosse section, par contre. Avec 15 à 20 m2 de panneaux et une installation économe, tu peux être autonome. Rien n'interdit de plus d'avoir une groupe électrogène de secours, au cas où.

    Pour l'eau chaude solaire, la question de l'orientation est primordiale... Le "panneau qui tourne" pose des problèmes techniques importants mais pas insolubles : il existe bien des maisons qui tournent !!! Il te faut des flexibles adaptés... Tu vas la bouger, ta péniche, ou bien elle restera tout le temps au même endroit ? Parce que dans ce dernier cas, ne t'embète pas : plein sud, et puis c'est tout !
    Reste l'énergie de chauffage : si tu te déplaces, récupères au max la chaleur du moteur. C'était le cas sur la péniche où j'étais. Nous, on avait un système de chauffage par air : pratique mais pas confortable. L'énergie était le fioul, comme 99,9% des mariniers : il y a déjà un réservoir pour le carburant... Mais tu peux envisager un poêle à bois, pourquoi pas ? Au moins en appoint. Reste qu'il te faudra stocker plusieurs stères de bois. Il peut être judicieux de laisser un bout du bateau en cale non aménagée. Dans ce cas, tu peux aussi envisager un chauffage central au bois granulé : tout automatique, un descendrage toutes les 2 à 4 semaines, et hop !. C'est nettement plus écolo.

    Bon courage, tes efforts seront récompensés : la vie sur l'eau, c'est vraiment chouette !

  6. Comparatifs

    Gagnez du temps et de l'argent grâce à nos comparatifs de produits de l'univers de la maison. Parmi nos sujets :
  7. #5
    seboseb

    Re : un cas a part! Une peniche

    PS pour elnourso : pas trop de contrainte de poids, une péniche Freycinet peut embarquer au moins 250 tonnes en plus de son propre poids... La notre faisait 280 tonnes une fois aménagée, et on l'avait sacrément lestée au fond !

  8. A voir en vidéo sur Futura
  9. #6
    r17777

    Re : un cas a part! Une peniche

    c 'est clair que question poid y'a de la marge pour pas mal de petits truc sympa ...

    ben tien ! à commencer par y mettre quelques bonnes cloison bien inertielle .. pour plus de confort thermique été hiver....

    @ JeromeLab : as tu des photo de l'engin? par ce que que si je compte bien les 4/5 de la surface interne de la péniche te donne déja les 200m2 habitable ..( ce qui est déjà bcp, voir énorme à mon avis) ... à celà tu as surement une surface presque équivalente utilisable juste au dessus sur le pont ....
    le reste pourrait effectivement servir comme reservoir à granulés / buches / batterie élec ... mais aussi éberger la chaudière elle même ... et aussi une méga grosse hydro accumulation raccordable au moteur du navire qd il se déplace ... pour l'ecs dans ce cas j'opterais pour un cesi avec hydroaccumulation à part .... mais bon à voir ...

    et pourquoi pas le truc à cogénération à partir de granulés de bois sur un moteur stirling qu'est sorti l'an dernier ou cette année au concour Lépine ... ???

    sur le 1/5 de pont non utilisé tu peux surement éffectivement t'équipé d'un lagunage à macrophyte ...

    punaise c'est vraiment le genre de challenge super intéréssant ça ... et bonjour la communication après !
    genre "si nous y sommes arriver sur notre péniche , pourquoi pas vous avec vos pavillons individuelle citadins , ou vos immeuble collectif en ville ? "

    après faudrat embauché SebOseb pour aller précher la bonne parole de ville en ville le long des fleuves !!

    Edit: j'ai un collègue qui est sur un projet d'association autour de l'éco-navigation ... bon! lui c'est coté marin .. mais reste de bon point d'encrage entre vos deux monde non ?

  10. Publicité
  11. #7
    ofmika

    Re : un cas a part! Une peniche

    Salut,

    Il te faut faire une coque à l'intérieur à fixer sur l'armature qui maintient ta coque en acier.
    Entre ta coque en acier et cette coque ne rien mettre : ta péniche vit et nécessite un entretien tous les X ans. Et au bout de 25, il faut la sortir pour remplacer des panneaux de la coque (rouille, usure si ta péniche navigue, tronc d'arbre (et oui cela arrive et c'est très ch*ant en hivers : mon pote en a fait les frais)). Bref si tu as fixer un truc contre ta coque, il seront obligés de l'arracher ...

    Ensuite ta péniche condense un max => il y aura toujours de l'eau au fond (=> penser à prévoir une pompe automatique si le niveau dépasse une certaine hauteur.

    Ne pas lésiner sur une couche d'isolant dense car bien qu'étant dans l'eau, elle est en fer et en été cela se transforme en four si l'isolation est ratée ou non suffisante....

    Désolé pour les terrestres, mais la notion de nord / sud cela n'existe pas sur une péniche : cela bouge : ce n'est pas fixe. Le seul truc c'est que tu ne peux pas te mettre de travers mais tu peux inverser de sens ou "choisir" (cela dépend de ton coin (à Paris pas vraiment)) cet emplacement. Difficile de dire que tu mets des débords de toit pour te protéger du soleil.

    Le meilleur truc, visite d'autres péniches et demande leurs conseils : généralement il y a une bonne fraternité entre eux, de l'entreaide et de très bon tuyaux, et des idées à reprendre ou à éviter....

    Le plus important bioclimatiquement et dans ton cas, c'est de bien concevoir ton isolation.

    Michel
    Dernière modification par ofmika ; 26/04/2007 à 00h12. Motif: Rajout

  12. #8
    Elnourso

    Re : un cas a part! Une peniche

    Bonjour...
    re-[MODE ]
    Je viens de voir une annonce pour une péniche avec air conditionning
    ==> avec cette longueur de 39m (allez, on va dire 30m utiles) et la remarque de Ofmika sur le fond de cale (sous plancher;non isolé de la fraîcheur de l'eau du dessous), je me dis qu'il y a pt-être moyen de faire un puits canadien 'submergeable' PE d'un seul tenant afin de refroidir de l'air sur 30m. J'approxime le cubage d'air à (200m² * 2,5m (hauteur) =) 500m³, donc l'air peut circuler lentement pour un renouvellement complet toutes les 4h (voire +), et donc avoir un bon rendement.
    Evidemment, avec ventilateur photovoltaïque (comme Quisit, si je ne m'abuse).
    Suis-je fou?
    [/MODE ]
    Bon allez, je me remets au travail...
    Avoir ou être, telle est la question

  13. #9
    Philou67
    coresponsable des forums

    Re : un cas a part! Une peniche

    Et pourquoi pas aussi, faire circuler directement l'eau du canal dans un plancher chauffant/rafraichissant

  14. #10
    BioTop

    Re : un cas a part! Une peniche

    Un truc me chagrine...

    Voilà un engin, qui baigne dans un milieu, relativement chaud l'hiver (il est rare sous nos latitudes de voir des cours d'eau pris par les glaces) et frais l'été (ceux qui se sont déjà baignés dans une rivère en période de canicule, confirmeront...)

    Je sais bien que pour utiliser ces calories/frigories il faut une Pompe à Chaleur, mais dans ce cas là, n'y aurait-il pas une piste à creuser?

    Non R17777... pas sur la tête !
    Dernière modification par BioTop ; 26/04/2007 à 08h07. Motif: Grillé par Philou et par Elnourso

  15. #11
    beaufanamus

    Re : un cas a part! Une peniche

    Citation Envoyé par BioTop Voir le message
    Un truc me chagrine...

    Voilà un engin, qui baigne dans un milieu, relativement chaud l'hiver (il est rare sous nos latitudes de voir des cours d'eau pris par les glaces) et frais l'été (ceux qui se sont déjà baignés dans une rivère en période de canicule, confirmeront...)

    Je sais bien que pour utiliser ces calories/frigories il faut une Pompe à Chaleur, mais dans ce cas là, n'y aurait-il pas une piste à creuser?
    J'y pensais plus ou moins aussi, mais il y a un mais. L'hivers, même si le canal n'est pas prix en glace, quelle est la T° de l'eau à 1 m sous la surface? Car il ne faut pas oublier que pour prendre des calories à l'eau, on la refroidie, en général de 4 à 5 °C. Donc si la t° de l'eau est proche des 5°C, il y a risque de prise en glace de l'évaporateur. Et pour une même puissance calorifique, si on veut moins de deltaT sur l'eau, il suffit d'augmenter le débit. Mais alors c'est la conso de la pompe qui augmente, et limite l'intérêt d'une PAC. Reste enfin la conso électrique, qui même sur une PAC n'est pas négligeable.

    Au risque de passer pour un malotru, si la péniche se déplace de temps à autre avec un bon gros moteur thermique, le plus simple serait surement de récupérer de la chaleur sur ce moteur lorsqu'il fonctionne, et d'avoir une petite chaudière fioul à condensation à l'arrêt, puisant le fioul dans les mêmes réservoirs que le moteur. Et avec l'argent économisé, améliorer l'isolation, mettre du PV, ...


    Autre sujet, pour les réseaux électriques basse tension en cas de PV+batteries, pas de pb à condition que chaque circuit soit murement réfléchis en terme dimensionnement des conducteurs et calibre des DJ. Exemple d'erreur, un circuit d'éclairage fait classiquement en 1.5mm² et DJ de 10A (un réflex pour un électricien) pourra être en court circuit sans inquiéter le DJ si le circuit est assez long (ie assez de résistance dans les fils pour que Icc<10A). La conséquence est un risque d'incendie, et surtout un pack batterie qui se mettra à genoux rapidement, et dont la cause sera très difficile à déterminer.

    Bon courage
    Le pire n'est jamais certain

  16. #12
    r17777

    Re : un cas a part! Une peniche

    @ biotop ...
    une bonne isolation + chaudière ou pôele(s) pellets ou bois buches ... + clim Elnourso ou Philou67 (si nécéssaire ) ...
    est parfaitement écologique .. et sera moins onéreux à l'usage qu'une PACe .... (tjr après juillet 2007 )

    je ne sais pas à combien se chiffre les abonnement/conso à quai ... j'ai bien peur que ce soit un forfait ... comme sur les pontons ici en mer !

  17. Publicité
  18. #13
    jeromelab

    Re : un cas a part! Une peniche

    Tout d'abord merci pour toutes les reponses.

    La peniche sera amarree dans un canal, en bordure il y a des abres, il y a des prises de telephone mais justement pas d'electricite! La bete est faite pour transporter entre 250 et 350 T, cela dit avec 350 T la coque est imergee presque entierrement! Le paradoxe dans une peniche logement c'est qu'il faut du lest (generallement au detriment de l'espace habitable), sinon l'helice tourne partiellement dans le vide! (minimum 50 T de lest dans mon cas). Les dimensions sont les dimensions typiques d'une Freycinet cad 5,05 m x 38,5 m (longueur hors tout). Logement pour parents+2 enfants.

    L'idee est de faire un ou deux voyages par an (le reseau navigable s'etend de la Bourgogne jusqu'a Hambourg) la navigation sur mer, meme la manche, est exclue(pas de quille!). Le tirant d'air maximum (partie emergeante au dessus de l'eau) est de maximum 3,4 m

    Je veux ajouter des puits de lumiere effectivement, l'orientation du canal est a cet endroit Nord/Sud. Cela dit la peniche va bouger (mais seulement quelque fois par an). Il n'y a pas de systeme de recuperation sur le moteur (un monstre de 130CV et de 1950).

    Le precedent proprietaire a commence des travaux d'isolation avec des panneaux de polystyrene mais juste en les integrant entre les membrures (contre la coque). Le pont thermique des membrures me donne froid dans le dos! Par ailleurs il faut savoir que le contact bois/metal est deconseille dans une peniche, sauf essence exotiques comme le tek, le bois a tendance a pourrir assez vite. Je voudrais faire ce qui s'appelle un floccage polyurethane et qui couvre toute la coque de l'interieur mais c'est relativement cher, fragile et epais (30 cm environ) selon d'autres penichards c'est le plus efficace.

  19. #14
    beaufanamus

    Re : un cas a part! Une peniche

    Ouahou, 30 cm de polyurethane, c'est énorme. En terme d'isolation, c'est équivalent à 60 cm de laine de verre si je ne m'abuse.
    Le pire n'est jamais certain

  20. #15
    Elnourso

    Re : un cas a part! Une peniche

    Citation Envoyé par jeromelab Voir le message
    Le paradoxe dans une peniche logement c'est qu'il faut du lest (generallement au detriment de l'espace habitable), sinon l'helice tourne partiellement dans le vide! (minimum 50 T de lest dans mon cas). Les dimensions sont les dimensions typiques d'une Freycinet cad 5,05 m x 38,5 m (longueur hors tout).
    A lire ceci tu peux alors appliquer la remarque concernant l'inertie de R17777
    Exemple pour tonner une idée : une petite chape 10cm :
    - masse volumique béton de ciment (feuille Yoghourt): +/- 2400 kg/m³
    - couche de 10cm d'épaisseur au sol sur 200m² (captage; isolé en-dessous) :
    200 * (2400 * 0.1) = 48000 (kg)
    ==> 48T de lest qui peut servir à quelque-chose
    A vérifier suivant le type de béton (composition).
    Avoir ou être, telle est la question

  21. #16
    Elnourso

    Re : un cas a part! Une peniche

    Citation Envoyé par beaufanamus Voir le message
    Ouahou, 30 cm de polyurethane, c'est énorme. En terme d'isolation, c'est équivalent à 60 cm de laine de verre si je ne m'abuse.
    Pas tout-à-fait :

    (lambda's) 0.040/0.028 =~ 1.43 (=rapport entre les 2 lambda)
    ==> 30 cm PSXXX = 30cm * 1.43 LDV = 42.9 cm LDV
    ...cela reste quand-même énorme

    Mais je rajouterais un pare-vapeur complet pour éviter les émanations provenant du polyXXX, surtout lorsqu'il fait chaud (pas très sain, tout cela)
    Avoir ou être, telle est la question

  22. #17
    Cécile

    Re : un cas a part! Une peniche

    La pompe à chaleur est exclue quand on n'est pas raccordé au réseau : ça demande beaucoup trop d'électricité. En revanche, j'imagine qu'une circulation d'eau du fleuve en été peut assurer un raffraîchissement, à l'image d'un puit canadien.
    Sinon, il existe une péniche "zéro pollution", avec moteurs électriques alimentés par des panneaux solaires. Panneaux solaires également pour l'eau chaude. Cette péniche sert à des croisières (ou servait, je crois que ça a fait faillite). Voir sur www.naviratous.com
    Tout n'est probablement pas à reprendre, mais la conceptrice a sûrement des idées intéressantes, et au moins, elle les a testées.

    PS. Je ne connais ce projet que par ouï-dire, je ne sais pas ce qu'il vaut.

  23. #18
    jeromelab

    Re : un cas a part! Une peniche

    Hmm cette peniche est a vendre 450.000 Euro, ce que je n'avais jamais envisage et qui a l'air possible, c'est la propulsion electrique!

  24. Publicité
  25. #19
    ofmika

    Re : un cas a part! Une peniche

    Salut,

    Je te déconseille de plomber ta péniche avec du béton liquide. Il vaut mieux utiliser des pavés, des plots de bétons (transportables). OK c'est plus long et plus ch**nt....
    Tu dois pouvoir accèder à tout moment à ta coque ...

    Michel

  26. #20
    vomitus

    Re : un cas a part! Une peniche

    C'est étrange que l'on puisse parler à la fois de protection de l'environnement et de péniches...
    Bon d'accord je n'y connais rien en pollution, mais j'ai une truffe: il y a quelques jours j'ai vu des péniches sur l' Yonne. La quantité de diesel qu'elle crachait sur l'eau (le pot d'échappement est courbé) est incroyablement écoeurant.
    Evidemment, pour pousser une machine aussi lourde...
    C'est pourquoi je ne comprends pas comment pous osez parler de "plus bio", "moins polluant", de "recettes pour moins polluer"
    En gros pour vous le respect de la nature c'est ça ? "polluer beaucoup c'est mal, polluer pas trop trop quand même c'est bien".
    Le long terme c'est ça? vivre coûte que coûte? à n'importe quel prix? vivre dans la pollution, même si c'est une vie chétive, maladive, médiocre?
    péniches...ahahah hyper bio...

  27. #21
    seboseb

    Re : un cas a part! Une peniche

    Salut Vomitus,
    il est permis de dire bonjour... Sur le fond (un gros diesel de péniche, ça pollue), on est tous d'accord. Mais les jugements à l'emporte-pièce sur les choix de vie de chacun, c'est pas trop le genre de la maison... Non que j'aie quoi que ce soit contre les débats contradictoires, les échanges d'idées, c'est ce qui fait avancer, et c'est la substance même de ce tout forum. Mais ça serait sympa de te soumettre à quelques principes élémentaires de courtoisie.
    Par ailleurs, même si jeromelab crame du fioul pour ses vacances en péniche, que sais-tu du bilan carbone et de l'empreinte écologique de sa famille sur une année ? Combien de fioul va-t-il utiliser, exactement ,Travaille-t-il loin de chez lui ou à domicile ? Mange-t-il de la viande ? (eh oui, 1 kg de boeuf, c'est beaucoup d'équivalent CO2 !) Se déplace-t-il en vélo ou dans une bagnole d'1.5 tonne ? Et combien d'énergie grise et d'espace auraient consommé la construction d'une belle maison bioclimatique, s'il avait fait ce choix ?
    Je ne sais rien de tout ça. Toi non plus.
    Je ne vais pas ressortir la bonne vieille parabole de la paille dans l'oeil du voisin, tout le monde aura compris mon point de vue.

    Ces remarques mises à part, tu es le bienvenu sur ce forum, et tes remarques seront écoutées tant qu'elles seront constructives.

  28. #22
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : un cas a part! Une peniche

    Bon , euh...là je vais dire une bêtise ..ca oui...du pur délire ..bah , il est connu que les architectes n'ont jamais les pieds sur terre ..

    Coller des plaques de polyuréthane de 15 cms , placer du grillage en plusieurs couches et projeter du ciment (technique du "frro-ciment " utilisé pour les voiliers )

    Comme cela la coque actuelle sera protégée de la corrosion et en même temps isolée thermiquement ..de plus = excellent amortiseur des chocs en cas de match de péniche-tampons...

    Ah oui , la largeur des écluses ??? aie ...

    Qui , ici , connaît la technqiue de projection du ferro-ciment ,on s'en servait pour créer même des maisons aux formes arrondies ou des coques de bateaux ..

    Pas taper !! la faute à cet delicieux armagnac..hips...

  29. #23
    emmanuel30

    Re : un cas a part! Une peniche

    Oui s'il n'y a plus d'air il n'y a plus de corrosion classique , par contre, si l'eau s'infiltre suite à un choc ou à une mauvaise mise en œuvre, on risque une corrosion perforante de l'acier par des bactéries anaérobies.

    De plus il est déjà difficile de trouver une entreprise qui isole les maisons par l'extérieur, alors pour la péniche ce n'est pas gagné, surtout si on veut une garantie.

    Bref, c'est peut être une bonne idée, mais la mise en œuvre me semble très délicate et les risques trop importants.

  30. #24
    RARA63

    Re : un cas a part! Une peniche

    la faute à cet delicieux armagnac..hips...
    Ha la la ...
    Et après, on ce demande pourquoi les maisons ne tiennent pas debout !
    Mais non mais non, ce n'est peut être pas la faute au macon !

    Une Freycinet doublée en ferrociment, humm ...
    1) effectivement, les écluses .

    2) Un bateau de mer est peu amené à faire de "match de péniche-tampons..."
    Une Freycinet, par contre ...
    Sur nos petits canaux francais, c'est à peu près innévitable, entrées d'écluses, croisement entre freicynet (c'est très impréssionnant, des fois ) .
    Or, si je ne m'abuse, le ciment n'est pas très résistant à la ... comment on apelle ça déjà ? l'enfoncement ? percution ?
    Contrairement à l'acier .

  31. Publicité
  32. #25
    herakles
    Animateur Habitat

    Re : un cas a part! Une peniche

    alors ...2eme délire...pas fini de cuver !

    n'en déplaise aux mauvais esprits , je dessine quand je suis sobre!!!

    2ème coque acier sur structure acier ou en alternative ci après :

    2eme coque fibre de verre -kevlar posée en plusieurs couches croisées sur structure contreplaqué épousant la coque acier tout en laissant un espace de 10cms ou plus

    on mélange les 2 composants du PUR (polyol et isocyanate)..et on coule tout cela dans l'espace laissé libre ..ca mousse vite et ca gonfle de 30 fois son volume ...procèder en plusieurs étapes....

    Le PUR sert à protéger les bas de carrosserie des bagnoles contre la rouille et la corrosion...en enrobant tout l'acier = pas d'oxygène..et il n'absorbe pas l'eau..

    de plus , la carrosserie ainsi traitée résiste aux chocs et les bruits de portière diminués ..

    ouais ,ca va coûter ..mais aucun pont thermique , non ???

  33. #26
    RARA63

    Re : un cas a part! Une peniche

    Citation Envoyé par herakles Voir le message
    a
    2eme coque fibre de verre -kevlar posée en plusieurs couches croisées sur structure contreplaqué épousant la coque acier tout en laissant un espace de 10cms ou plus
    Une freycinet fesant 5.05 m, tu te retrouve avec un bateau d'au moins5.30 m de large...
    Une écluse-type fait 5.20 m de large ...

    C'a n'a pas trop de rapport avec "habitat", mais bon, je résiste pas :
    19 février 2008
    Collés-sérrés sur le canal

    Les croisements sur le canal peuvent être parfois faciles, mais souvent longs et laborieux
    En effet sur la carte des mouillages garantis, on peut voir que le fond est garanti sur une largeur de 3/2 largeurs de bateaux. Sachant qu'il faudrait 4 demis largeurs soit la largeur de deux bateaux de mouillage garantis pour un croisement, on comprend mieux les difficultés.

    Nous avons entre autres croisé le bateau Equinoxe, ce qui nous a pris avec les moments où il a dû reculer pour trouver un endroit plus propice, et où l'on a choisi de croiser tribord-tribord environ 35 mn. Ce sont des bateliers très agréables et nous avons donc eu l'occasion de discuter. Mais nous aurions apprecié de nous voir en croisant plus facilement..
    Nous vous avons évité les 35mn, il ne reste plus que 7 mn de film, mais cela donne une petite idée.
    Que tous ceux qui sont habitués aux grands gabarits ne gloussent pas trop..
    Vidéo du croisement
    Sur le blog d'un marinier sympa
    http://kairospeniche.canalblog.com/archives/p30-10.html

  34. #27
    42jerome

    Re : un cas a part! Une peniche

    Citation Envoyé par seboseb Voir le message
    Salut,
    Les urines étaient rejetées directement dans le Rhône. Est-ce nocif ?


    Y'a rien de pire que de faire pipi dans l'eau=> les éléments ne sont pas minéralisés=>eutrophisation des eaux.
    Un compostage ne fonctionnera pas car le tas doit être en contact avec les micro organismes terrestres.

    Ce qui marcherait:
    -traitement spécifique des eaux de lavage par bassins plantés en filtration horizontale (2m2/eq hab) dont les rejets peuvent rejoindre directement le cours d'eau.
    -toilettes sèches (plusieurs solutions en fonction de la technologie: séparation ou non des excréments, déshydratation pour une grosse autonomie, ou toilettes sèches rustiques avec lombricompostage (= autonomie totale) ou TLB vidé chaque semaine dans un coin boisé isolé et bien recouvert de feuilles, de paille...

  35. #28
    SK69202

    Re : un cas a part! Une peniche

    Bonjour,

    Y'a rien de pire que de faire pipi dans l'eau=
    C'est pour ça qu'on vise à coté de la cuvette.

    Pour isoler une coque de navire, regarder du coté des anciennes chambres froides de ces mêmes navires.

    (mauvais exemple: j'ai vu des glaçons se former le long d'une coque, vous avez dit pont thermique? )

    @+

  36. #29
    Darth

    Re : un cas a part! Une peniche

    salut

    Et simplement une fosse septique? Vidangée de temps en temps?

    Pour l'habitat isolé: pourquoi pas une ossature bois? une boite dans la boite, avec un vide entre coque et ossature pour permettre le passage d'un homme pour le s.a.v et ventiler?
    Ca fait perdre de la largeur, mais une péniche c'est long...

    Un chaudière granulé c'est une bonne idée, mais ca consomme pas mal d'electricité quand même, le poele avec quelques stères en vrac c'est mieux je pense.
    Chaudière biomasse 10kw plaquettes, cereales, granulés

  37. #30
    RARA63

    Re : un cas a part! Une peniche

    Le doublage extérieur de la coque, serait possible sur une petite péniche .
    Pour une freycinet, ses mensuration sont déjà poussées au max ...
    Par contre, un bon doublage intérieur, mais mise en place de bonnes cloisons inertiels, voir d'un bon plancher inertiel ...
    comme l'a déjà préconisé r17777 .

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. thermodynamique appliqué à une peniche
    Par archonte dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 0
    Dernier message: 11/03/2008, 11h30
  2. une péniche qui descend un fleuve.../ mise en équation
    Par cati4 dans le forum Mathématiques du collège et du lycée
    Réponses: 10
    Dernier message: 28/04/2007, 16h26
  3. A part une prépa BCPST...
    Par Ansea dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 4
    Dernier message: 28/02/2007, 21h48
  4. Vous reprendrez bien une part de coton ?
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 2
    Dernier message: 07/12/2006, 10h02
  5. Réponses: 18
    Dernier message: 03/10/2005, 08h40
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison : climatiseur mobile, aspirateur robot, poêle à granulés, alarme...