Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 12 sur 12

Rentabilité de la rénovation



  1. #1
    apap

    Rentabilité de la rénovation


    ------

    Bonjour,
    J'habite près de Fontainebleau. Ma maison a été construite en 1985. Elle n'aurait pas besoin d'être rénovée, si ce nétait le coût de l'énergie. Je cherche à construire un plan de rénovation en allant jusqu'au calcul de rentabilité / retour sur investissement. Je cherche des conseils pratiques et raisonnables sur ce qu'il peut être bon de faire. Si j'arrive jusqu'au bout de la démarche avec votre aide, je mettrai le fichier à disposition; cela pourra être utile à d'autres. Merci à l'avance.

    Maison avec rez de chaussée et un étage (combles aménagées). 90m² au sol, 125m2 de murs + 15m2 de fenêtres et portes, 110m2 de toiture, 370m3 chauffés.
    * le sol du rez de chaussée est en béton directement sur lit de sable / sol.
    * les murs (crépis) sont en parpains de béton, avec plaques de polystyrène + placo.Le 1ier étage est protégé par deux épaisseurs de laines de verre croisée + placo.
    * la VMC est simple, evec extraction WC, 2 salles de bain, cuisine.
    * elle est chauffée à l'électricité

    Un calcul me donne les résultats suivants (pertes par an) :
    Toiture 966 kWh/an 8%
    Murs 2506 kWh/an 20%
    Vitrages - portes 2289 kWh/an 19%
    Planchers 4210 kWh/an 34%
    Ventilation 2380 kWh/an 19%
    Pertes exploit. Chauff. 0 kWh/an 0%
    Total 12,352 kWh/an 100%

    Les solutions sont les suivantes :
    1/ isoler les murs par l'extérieur, en creusant également pour supprimer les ponts thermiques vers les murs ET vers la dalle posée sur le sol : avez-vous des conseils sur ce point (matériaux : j'ai vu deux philosophies : polystyrène ou produit plus naturel..., creuser à quelle profondeur, coût...). En particulier, si je ne creuse pas, cela risque de ne gère etre efficace???

    2/ changer l'ensemble des portes et fenêtres - qui sont double vitrage et bois, mais datent de 20 ans (existe-t-il des tables donnant des estimations grossières de cout? et de gain?)

    3/ changer la vmc : existe-t-il des tables donnant une estimation du cout et du gain en énergie?

    Merci à l'avance pour vos suggestions,

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Yoghourt
    Animateur Habitat

    Re : Rentabilité de la rénovation

    Déplacé dans la rubrique "habitat bioclim"
    éco-rénovation: l'aïkido du BTP

  4. #3
    lemat

    Re : Rentabilité de la rénovation

    Si vos calculs sont bons (comment avez vous procédez ?), il faut dans un premier temps isoler vos mur en creusant jusqu'à la semelle (voir post isolation exterieure pour technique). L'utilisation de produits plus respectueux de l'environnement (durable, recyclable avec un bon bilan énergie grise) est ideal, mais l'usage du polystyrène plus économique, en ameliorant votre isolation, vous permettra de réduire votre conso d'énergie durablement donc le bien est dans le mal, le tout est une histoire de bilan et de possibiltés techniquo économiques...

    Pour la ventilation, si vous ne fumez pas, changez votre caisson pour un système hygrovariable, vous diminurez les pertes en ventilant quand vous avez besoin.

    Enfin, la rentabilité d'une amelioration du bâtit ne peut pas s'étudier sur le seul bilan économique (économie sur le coût énergetique+plus value possible sur une éventuelle revente). La valeur argent, fondement de notre société à dominante économique est vouée a perdre du terrain en faveur de valeurs plus naturelles et écologiques. En effet nos économies de marché sont basées sur la croissance, conséquence de la consomation effrénée, nourrie par des productions consommant des ressources que la terre n'arrive plus à régénerer: la décroissance paraît donc à terme inévitable et le chateau boursier de s'écrouler... Un auteur écrivait déjà à la fin des années 60 : "comment peut-on envisager une croissance infinie dans un monde fini ?" plutôt visionnaire je pense, mais cela est de la politique.

  5. #4
    STRAWBALL

    Re : Rentabilité de la rénovation

    Apap,

    étant donné que tu as déja un isolation interieure, problement 100mm de polystyrène, tu ne profiteras pas de l'inertie thermique si tu isoles par l'extérieur.

    A moins de vouloir réaliser une extension, je ne pense pas qu'il soit rentable de toucher aux mur ou au toit.
    Coté fenêtre si tu as déjà du double vitrage, le gain sera faible.
    Je pense que dans ton modéle les pertes toiture et VMC sont un peu sous évaluées mais ce n'est pas grave

    Le seul poste où tu peux gagner (cout/investissement) c'est sur la VMC. Avec une Double Flux tu vas gagner en limitant les arrivées d'air froid au niveau des fenêtres.Meilleures sensations à température égale.
    Tu vas gagner directement en récupérant les calories sur l'air vicié.
    Concernant le calcul la formule est 0.34NV(Ti-Te). avec N taux de renouvèlement d'air, tu peux partir sur 1; v volume total ; Ti 19°C intérieur et Te 5°C ext soit 1761W/Heure ( affine le calcul en fonction des données locales et des habitudes).
    Les fabricants annoncent des rendements à plus de 90% mais table sur 80 soit une économie de 1400w/h.
    Tu peux réorganiser la distribution d'air en réalisant un faux plafond dans les couloirs.
    Pour le reste investir dans une PAC etc, voir si le jeu en vaut vraiment la chandelle? Pour une PAC compte un max de 10-12 ans avant gros pb et gros frais.

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    apap

    Re : Rentabilité de la rénovation

    Merci à chacun pour ses réponses et recommandations,

    Je comprends bien que l'on ne doit plus rester sur un simple aspect économique; une vraie catastrophe est vraissemblablement en train de se jouer. Ainsi, on disait d'un battement d'aile de papillon en France pouvait induire une tornade au Japon, mais actuellement, notre dégagement de CO2 en France contribuera au déplacement de centaines de milliers (ou million) de personnes vivant près du niveau de la mer, ou deans des régions qui se désertifient.

    Il reste que l'aspect économique peut cependant aider à trier les mesures les plus efficaces.

    Pour me "découvrir" un peu plus : je suis actuellement un ingénieur-cadre au chomage. Plutot que de chercher à me remettre sur le marché du travail en prenant une place que d'autres occupent actuellement, je cherche à trouver une place dans un secteur émergent comme celui du développement durable. En particulier, je me dis que du conseil / ou une entreprise en travaux de rénovation pourrait etre utile. J'ai cherché sur 2 maisons que je connais (la mienne et celle de mes parents) à voir les mesures qui pourraient être prises. Cela m'aide à "rentrer" dans les questions qui se ponsent pour rénover une maison.

    Ce cas ci concerne ma maison; et je comprends que la première chose à faire serait de mettre une vmc double-flux. La seconde pourrait etre de mettre un chauffe-eau solaire ou une pompe à chaleur. Dans un autre post, je parle d'isoler l'exterieur, et dans ce cas, de ne pas oublier les fondations (mais certaines remarques montrent que l'investissement est conséquent pour une amélioration légère). Idem pour la pose de panneaux photovoltaiques : l'investissement est très important pour un retour d'investissement lent.

    A partir des réponses que vous avez faites, je pense que l'urgence est plutot de traiter les maisons très peu isolées, et pour lesquelles je commence à bien voir ce qu'il faut faire (isolation extérieure, penser aux fondations en isolant horiontalement + enfourir à 1 mètre du mur un tuyau servant de puits canadien, isolation toiture, vmc double-flux, petite source de chaleur voir pompe à chaleur, et si possible, regarder si pour certaines faces de la maison une véranda ne permettrait pas d'allier d'utile en terme d'isolation à l'agréable en terme de gain de place et de confort).

    Merci encore pour vos avis qui ouvrent des perspectives.

  8. #6
    rbobeda

    Re : Rentabilité de la rénovation

    Pas mal d'inexactitudes dans ce qui a été dit :

    -dble vitrage : le U des vitrages des années 80 était d'environ 2.8 à 3, aujourd'hui on est à 1.1. Les chassis ont beaucoup progressé : meilleure étanchéité à l'air (joints + performants) bâtis plus épais. Il y a au moins un gisement de 60% d'économies ici, et un gain de confort non négligeable par l'élimination de la sensation de paroi froide due à la t° de contact du verre intérieur.
    - Isoler la périphérie du bâtiment est fondamental, et notamment les abouts de dalle, qui représentent la plus grosse part des déperditions par le sol. Et ça, c'est assez simple à réaliser : creuser jusqu'à la semelle de fondation, et isoler par l'extérieur jusqu'à 30 cm au-dessus du sol fini intérieur avec par exemple 8 cm de PSE, puis enduit RPE ou sur fibragglo. On réalise donc une espèce de soubassement. Les pertes par le sol en milieu de dalle est beaucoup plus faible, la t° du sous-sol descendant rarement sous les 10°.
    A titre d'info, le pont thermique linéique engendré par un nez de dalle non isolée dans ce cas de figure est de 1 à 1.5W/ml.K, soit 40 à 60 W par degré pour la périphérie de la maison. Avec 15°C de différence de t° moyenne, c'est 400 à 500 kWh d'économies par mois.
    - une vmc 2f... oui mais ça revient cher à l'achat et l'installation. Donc en réno, c'est possible à condition d'avoir la possibilité de passer les gaines (d'entrée et de sortie d'air) par un faux-plafond par exemple. Le volume d'air renouvelé par la VMC est plutôt de 100 m3/h, soit un taux de 0.27. On doit en principe économiser 80% de la conso d'origine. Mais les ventilos consomment plus, ne pas l'oublier (de 20 à 40 W supplémentaires, soit 350 W annuels environ). D'accord avec Lemat : une VMC hygro aura pour avantage de ventiler moins qu'une simple flux, et de moins assécher l'air : dans le cas d'une utilisation du logement intermittente, c'est le mieux (le taux de ventil diminue quand on est absent, au boulot, par ex). En terme de prix et de difficulté d'installation, ça n'a rien à voir.
    -Le photovoltaique : investissement important, oui, mais rentabilité immédiate avec le nouveau prix de rachat de l'électricité PV : les petites installs de 3 kWc peuvent s'autofinancer dès la première année, voire dégager des bénéfices (dépend des subventions locales).
    - Une vranda ne sert pas vraiment à isoler, mais plutôt à créer un système simple de chauffage passif, qui peut notamment permettre de préchauffer l'air entrant. Il est préférable notamment de ne pas vitrer sa toiture voire et plutôt de l'isoler, sinon : invivable l'été, pertes l'hiver car soleil trop bas.

  9. Publicité
  10. #7
    etpourquoipas

    Re : Rentabilité de la rénovation

    bonjour apap,
    vous êtes sur le bon chemin! Je ne peux que vous conseiller la lecture du rapport suivant:
    http://www.negawatt.org/telechargeme...nal%201107.pdf

    Certaines des conclusions de la solution dite "technique universelle" rejoignent vos premières déductions comme par exemple VMCDF indispensable. Il y a des précisions sur le remplacement des vitrages, le choix de la source d'énergie résiduelle...
    Ca vous permettra de poursuivre vos calculs et d'y voir clair pour trouver la solution la mieux adaptée à votre cas tout en gardant les rennes de vos finances...

  11. #8
    Jean-P22

    Re : Rentabilité de la rénovation

    Bonjour,
    Peut-être vais-je dire une bétise, mais pour de la rénovation, si on a déjà un double vitrage performant, une VMC hydro, une bonne isolation intérieure, diminuer la consommation c'est à dire les Kwh/m2/an , au delà d'un certain seuil que j'ignore, et une entreprise gigantesque (passage d'une isolation intérieure à isolation extérieure, VMC double flux par exemple) avec un coût certain.

  12. #9
    rbobeda

    Re : Rentabilité de la rénovation

    Citation Envoyé par rbobeda Voir le message
    Pas mal d'inexactitudes dans ce qui a été dit :

    - une vmc 2f... oui mais ça revient cher à l'achat et l'installation. Donc en réno, c'est possible à condition d'avoir la possibilité de passer les gaines (d'entrée et de sortie d'air) par un faux-plafond par exemple. Le volume d'air renouvelé par la VMC est plutôt de 100 m3/h, soit un taux de 0.27. On doit en principe économiser 80% de la conso d'origine. Mais les ventilos consomment plus, ne pas l'oublier (de 20 à 40 W supplémentaires, soit 350 W annuels environ). D'accord avec Lemat : une VMC hygro aura pour avantage de ventiler moins qu'une simple flux, et de moins assécher l'air : dans le cas d'une utilisation du logement intermittente, c'est le mieux (le taux de ventil diminue quand on est absent, au boulot, par ex). En terme de prix et de difficulté d'installation, ça n'a rien à voir.
    Et un inexactitude de plus, il fallait lire "350 kWh annuels" sinon ça n'a aucun sens. Cela correspond en gros à la surconsommation électrique de la VMC 2F. Certaines trèèès performantes (et trèèès chères) consomment cependant moins.
    ...m'apprendra à me relire avant de poster

  13. #10
    SebMP35

    Re : Rentabilité de la rénovation

    Citation Envoyé par rbobeda Voir le message
    Et un inexactitude de plus, il fallait lire "350 kWh annuels" sinon ça n'a aucun sens. Cela correspond en gros à la surconsommation électrique de la VMC 2F. Certaines trèèès performantes (et trèèès chères) consomment cependant moins.
    ...m'apprendra à me relire avant de poster
    et pour compléter, cela fait 900 kWh d'énergie primaire .....

  14. #11
    SebMP35

    Re : Rentabilité de la rénovation

    Vous nous présentez un bilan des déperditions, c'est bien mais il faudrait aussi connaître les apports autres que le chauffage. Y a-t-il des ouvertures orientées au sud ? surface ?

    Vous souhaitez calculer la rentabilité des travaux mais incluez-vous la valeur que va prendre votre maison ?

    Etes-vous sensible a l'ecomonie en termes d'énergie primaire ? Souhaitez-vous atteindre les fameux 50 kWh/m2 d'energie primaire ou ne voulez-vous faire que ce qui est directement rentable au tarif actuel de l'energie ?

  15. #12
    apap

    Re : Rentabilité de la rénovation

    Bonjour,
    Ma maison est orientée vers l'ouest / sud-ouest (c'est le garage qui est au sud...). Je ne recueille donc pas beaucoup de soleil en hivers.

    Concernant les "dépenses" ou "investissements" à faire dans une maison : de fait, la maison prend de la valeur lorsqu'elle consomme moins d'énergie, et les dépenses ressemblent plus à des investissements.

    La référence à la démarche NegaWatt : j'ai beaucoup apprécié leur approche qui va au-delà de tirer une sonnette d'alarme, et au delà de lister des solutions techniques possibles : ils dessinnent un chemin réaliste de transformation de notre société (et c'est un peu ce qui a marqué le Grenelle de l'environnement). Il faut certes au départ des "prophètes" qui alertent. Mais il est aussi important de montrer concrètement qu'un autre chemn est possible.

    A terme, je souhaite proposer des services en renovation de maison; c'est pourquoi dans un 1ier temps j'ai cherché à considérer des maisons que je connaisse (la mienne, celle de mes parents), et à déterminer pour chacune d'elles une succession de mesures qui se complètent, qui puissent se faire successivement sans avoir à redéfaire tout ce qui a été déjà fait, et qui soit le plus efficace - pour un cout moindre si possible -. Si j'arrive à bien analyser pour ma maison, je me dis que je pourrai etre pertinent pour d'autres...

    Par exemple, je viens d'avoir un devis pour des panneaux photovoltaiques : 23K€ pour 20m² / production finale de 2 664kWh par an estimée. Je trouve que cela fait un très gros investissmement pour moi qui suis au chomage. Je pense qu'il faut que j'attende pour faire cet invest, et que je me concentre plus sur la ventilo double flux (ou hygro), et que j'envisage les plaques photovoltaiques plus tard (en même temps que j'améliorerais l'isolation de mon grenier). Des panneaux solaires pour chauffer l'eau seraient peut-etre plus prioritaires, et attendre 5 à 10 ans que les cellules photovoltaiques améliorent leur rendement est peut-etre un meilleur choix actuellement.
    Merci encore pour vos conseils,

  16. Publicité

Discussions similaires

  1. Rentabilité panneaux solaires
    Par kamui68 dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 0
    Dernier message: 01/04/2007, 11h45
  2. TPE : Panneaux photovoltaïques ( pb rentabilité)
    Par mon_nounours62 dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 0
    Dernier message: 18/03/2007, 17h05
  3. rentabilité stop&go
    Par _Goel_ dans le forum Technologies
    Réponses: 12
    Dernier message: 07/08/2006, 19h54
  4. Photovoltaisme: calcule rentabilité
    Par C_est_moi dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 0
    Dernier message: 02/03/2006, 21h22
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison : climatiseur mobile, aspirateur robot, poêle à granulés, alarme...