Répondre à la discussion
Page 12 sur 71 PremièrePremière 12 DernièreDernière
Affichage des résultats 331 à 360 sur 2113

capteurs a air



  1. #331
    aligator427...

    Re : capteurs a air


    ------

    1500 ou 2000 W/m2 c'est beaucoup?
    tu es en train de me dire que ça chauffe trop? parceque si c'est le cas j'aurais moins à astiquer alors.
    50 à 100m3/h et par tube c'est beaucoup?
    et moi qui pensais faire un reflecteur en forme de virgule afin de réfléchir le rayonnement (sur le bazar) du lever et du coucher du soleil pour chauffer plus longtemps (aux heures défavorables) au cours de la journée.
    faudait pas que je foute le feu quand même...

    et on en revient au capteur plan , tellement plus simple ..
    pourtant,je pensais l'inverse.

    immisce toi mon pot,dis moi clairement si je fais fausse route.
    parce que si c'est le cas,j'abandonne,je cherche autre chose et je fous ma friteuse à la poubelle.

    à ouais tu sais ce qu'il te dis le susceptible

    -----

  2. Publicité
  3. #332
    emmanuel30

    Re : capteurs a air

    ce qui ma orienté dans cette direction c'est le coût d'un capteur à air classique;le verre "spécial",l'isolant type rockfeu,la feuille de métal qui capte le rayonement (faut ce qui faut si on veut un minimum de rendement).
    tout ça coûte un rein même en auto construction.
    Si le rockfeu, coute trop cher, je le remplacerais par de la vermiculite en vrac tenue par du nergalto enduit à la vermiculite + ciment fondu, ça va couter le bout d'un doigt, mais pas un rein.

    Ce qu'il faut arriver à faire c'est utiliser des matériaux qui ne sont pas spécifiques aux capteurs solaires, sinon je suis d'accord avec toi, le rein y passe.

  4. #333
    herakles

    Re : capteurs a air

    pourtant,je pensais l'inverse.
    Alléï , je vais me lancer :

    -prends une surface de 2m2 orientée au sud , 40° à 45 ° (la meilleure inclinaison pour la mi-saison quand on a un stockage de longue durée )

    -à cette date , compte tenu de la qualité atmosphérique , cette surface reçoit 500W/m2 (+ ou - 10% ..)

    -si on choisit la parabole pour concentrer sur un tuyau de 10cm diam et de 1m de long (comme sur ta photo) :

    500W*2 = 1000 W concentrés sur la moitié arrière du tube = sur 0.314/2 = 0.157m2

    tenons compte d'un rendement de 80% (réflexion + ou - parfaite des rayons , nébulosité ..)

    soit 800W concentrés sur l'arrière du tube (0.16m2) à lequel ajouter les 500W/m2 sur la partie du tube "au soleil" =
    -78 W...

    total "encaissé " par le tube = 878 W / 0.314 m2 = 2 796W au m2 avec un rendement sur le transfert de chaleur surface noire /le flux d'air = 50% = 1398 W

    pour récupérer cette puissance tout en maintenant la T° de surface du tube en dessous de 60~80°C ( au-delà , le rendement s'écroule piteusement )

    le débit devra être de :

    1 398 /( 0.34*60°) = 68 m3 par heure pour récupérer 1.4 KWh,

    tube de 10cm diam= 0.0075m2 , vitesse de l'air= 2.52 m/s

    pas assez pour créer des turbulences , il faut mettre à l'intérieur du tube une spirale ou des hélices pour forcer l'air à tourbilloner à l'intérieur du tube et arracher à la surface interne toutes les calories , sinon le milieu du flux d'air passe sans rien prendre ...et le rendement diminue encore

    voir sur le site www.cansolair.com le truc des canettes = les collerettes de chaque canette favorisent cette turbulence...!

    si je me trompe , dites le moi ...

    avec l'eau comme fluide caloporteur = chaleur massique
    1.16W/kg(=1 litre ) le débit ne serait que de 20l à l'heure ...au lieu de 68m3 /h

    dans un capteur plan , l'air est en contact avec une surface chaude de 2m2 ( davantage s'il y a des chicanes ou si la tôle est plissée ) au lieu d'une surface 6 fois plus petite (0.314m2 dans le tube ) et sa vitesse est très réduite :

    section de passage dans un capteur plan : 0.1mx1.00m= 0.1m2
    pour un débit de 68m3/h , vitesse = 0.1888 m/s
    et tout l'air a le temps de se réchauffer ..et avec très peu de perte de charge ...

    Ouf , t'as réussi à me lire jusqu'au bout ? allez , tu peux siroter ton pastis !

    mes calculs sont assez approximatifs, mais nul doute qu'un scientifique me corrigera en apportant plus de précisions ...

    conclusion = avec l'air , mieux vaut un capteur plan en toutes situations , et avec l'eau , une parabole est envisageable pour un stockage intersaisonnier(stocker en été ) mais pas pour un chauffage en plein hiver à cause de la nébulosité hivernale .

  5. #334
    herakles

    Re : capteurs a air

    je le remplacerais par de la vermiculite en vrac tenue par du nergalto enduit à la vermiculite + ciment fondu, ça va couter le bout d'un doigt, mais pas un rein.
    attention , les variations de temérature sont extrêmes = de -10°C (rayonnement nocturne ) à +120°C , le nergalto et l'enduit vont se fissurer ..

    au bout de 2 ans , la surface "kraft alu " d'un panneau LDV classique , placé derrière une tôle plissée noire s'est complètement désagrégée ...depuis , remplacé par la surface alu (plus épaisse et tenue par une colle adaptée aux hautes tempéraures (600°C) ) , ca va mieux

    Pittsburgh corning a essayé avec du foamglass ( verre cellulaire ) = tout devenait friable ..tombé en poudre ...

  6. #335
    poulif

    Re : capteurs a air

    Par rapport à ce que dit Herakles, c'est ce que je disais plus haut : il y a surement quelque chose à faire avec ton capteur, mais l'idéal n'est sans doute pas le tube unique : il en faut plusieurs de plus petite section pour augmenter le ratio surface de contact tube / volume : en fait il faut faire un ratio entre mes 2 tableaux.

  7. #336
    poulif

    Re : capteurs a air

    Le meilleur ratio est toujours obtenu par les plus petits tubes, ce qui est normal. Pour satisfaire à la condition d'avoir 0.0075m2 de section, le mieux est 12 tubes de 300mm ; ration de 0.153 contre 0.038 pour le tube unique. Par contre, il faut tenir compte des surfaces exposées au capteur, là ça se complique...

  8. Publicité
  9. #337
    herakles

    Re : capteurs a air

    en fait il faut faire un ratio entre mes 2 tableaux.
    le meilleur système à mon avis , c'est des tubes juxtaposés et placés sous une vitre

    les canettes de bière en alu avec leurs collerettes = l'ideal comme échangeurs ..voir le site et la vidéo cités + hauts ..

    difficile de faire aussi simple !!!

  10. #338
    bv56

    Re : capteurs a air

    Bonjour à tous,

    je réfléchis aussi à un capteur à air, qui serait intégré à une toiture ardoise. Si un tel capteur n'est pas utile en été car l'ardoise chauffe déjà beaucoup, en hiver ou quand il y a du vent ça me parait intéressant de faire un capteur sous vitre.
    Ci joint des images d'un système que j'ai imaginé qui s'intégrerait entre les chevrons de la toiture.
    L'idée est de :
    * profiter de l'isolant de toiture (à adapter selon température)
    * mettre des petits formats de verre (genre des ardoises en verre, voir plastique, différents formats sur les dessins joints) pour éviter le verre trempé et faire un montage / maintenance plus facile. Etanchéité à prévoir entre les plaques pour éviter trop de fuite d'air, mais ca ne me parait pas trop critique de ce coté de l'absorbeur.
    * la surface absorbante est une feuille de zinc foncé ou acier galva, qui fait office d'étanchéité en cas de casse des plaques de verre, l'eau est alors renvoyée sur le premier rang d'ardoise au bas du capteur (voir le zoom).
    * on peut imaginer la même config avec absorbeur en tubes de canettes mais on perd la fonction étanchéité de l'absorbeur.

    L'intégration à la toiture peut difficilement être meilleure.

    Tout ça est a peaufiner bien sur mais ca me parait simple et économique.
    Qu'en pensez vous ?
    Benoit.
    Images attachées Images attachées

  11. #339
    herakles

    Re : capteurs a air



    excellent , excellent !!!! quand est-ce que tu le brevetes ???

    Un détail= comment tiens tu tes carreaux de verre?

    ossature métal noirci passant devant le zinc ?

    tiens tu compte des dilatations , de l'interstice entre les carreaux de verre , car il faudra bien passer entre deux vitres l'épingle de maintien desdites vitres , ou trouer ces dernières pour les faire tenir par des clous à tête plate (idem que pour les ardoises )

    a cause de cette sujétion de fixation , il y aura forcément une petite perméabilité à l'air qui risque d'amoindrir le rendement du capteur en hiver , surtout par une bise glaciale ensoleillée ..

    l'idéal serait d'intercaler derrière les vitres"ardoises " une grande feuille de mylar tendue pour stopper ces courants d'air parasites .

    dernière suggestion = prendre des vitres anti-reflet , sinon , les voisins iront se plaindre des "multiples reflets" gênants ....puisque ta paroi est verticale ..

  12. #340
    bv56

    Re : capteurs a air

    bon bon effectivement ça demande réflexion encore !
    Pour les fixations, je pensais à des épingles qui pourraient être 'applaties' (genre ruban inox cloué sur le bois et plié autour de la plaque , bref à faire sur mesure je suppose, en tout cas, faut pas que tout s'envole au premier coup de vent !).
    Pour l'étanchéité, je pensais à des bandes de mousse type néoprène très très souple entre les plaques, faut que ca tienne aux UV. Ces bandes de mousse devraient "enrober" les agraffes assez bien et faire une étanchéité correcte au vent.

    Sinon c'est bien une toiture à 45 ° même si le dessin est verticale.
    Benoit.

  13. #341
    lemat

    Re : capteurs a air

    Dans les capteurs de cansolair, il y a des déflecteurs hélicoîdaux entre chaque cannette au niveau du retrecissement pour créer suffisamment de tourbillons.

  14. #342
    herakles

    Re : capteurs a air

    Sinon c'est bien une toiture à 45 ° même si le dessin est verticale.
    Si c'est pour le chauffage hivernal d'une maison avec peu d'inertie , il faut mieux privilégier l'inclinaison verticale pour ce type de capteur à air

    par contre , si on dispose d'un gros stockage inertiel type gros murs bourrés de galets , bidons d'eu , gros réservoirs d'eau entourés d'une double peau en galets , tunnels de galets , etc...
    cette pente de 45° est l'idéale ..
    il y a des déflecteurs hélicoîdaux entre chaque cannette
    en effet .. de quoi convaincre plus que jamais ALLIGATOR de mettre tout plein de déflecteurs hélicoïdaux dans son tube

    tiens , des "écouvillons " en fil d'alu pour tubes alu , en fil de zinc pour tubes en zinc , etc...(même forme que ceux utilisés pour nettoyer les canons de fusil... ) , ca le ferait pas ???

  15. Publicité
  16. #343
    aligator427...

    Re : capteurs a air

    bonsoir,
    merci de t'être penché sur sur le "grille saucisses".
    je pipe rien aux calculs,mais je te fais confiance.
    je vais mettre ça de côté pour la retraite,quand j'aurai le temps...

    pas assez pour créer des turbulences , il faut mettre à l'intérieur du tube une spirale ou des hélices pour forcer l'air à tourbilloner à l'intérieur du tube et arracher à la surface interne toutes les calories , sinon le milieu du flux d'air passe sans rien prendre ...et le rendement diminue encore
    .
    il me semble que dans les années 80,à odeillo,ils avaient essayés un concentrateur dans lequel le fluide utilisé était l'air.
    la canalisation était je crois en métal gauffré pour augmenter la surface d'échange et les turbulences,je vais voir ce que je peux trouver là dessus (sur gogol),je crois que le machin s'appelait SIROCCO.
    tiens , des "écouvillons " en fil d'alu pour tubes alu , en fil de zinc pour tubes en zinc , etc...(même forme que ceux utilisés pour nettoyer les canons de fusil... ) , ca le ferait pas ???
    je veux pas dire de connerie,mais je crois qu'ils avaient amélioré le truc en rajoutant dans le tube une sorte de paille métallique.
    je vais vérifier...

  17. #344
    herakles

    Re : capteurs a air

    Bonsoir cher dur à cuire...

    Mon prof thermicien me parlait souvent de la "dégradation thermique" et de la cascade de rendements , en parlant de la difficulté de stocker le solaire si rare en hiver et si abondant en été ..plus la température de travail d'un capteur est basse , plus on capte l'énergie aussi bien diffuse que directe

    on obtient le même résultat avec un petit capteur couplé à un très gros ballon ou à une énorme masse inertielle (1000m3 entre 30°C et 40°C stockent autant d'énergie que 500m3 entre 30°C et 80°C )

    or, pour pouvoir stocker la même quantité d'énergie dans le même temps et dans 500m3 , il faut monter à 80°C , avec 20 à 30% de surface de capteur en plus à cause de ce foutu rendement !!!

    de la l'idée du Prof Trombe qui a compris l'influence de la température de surface sur l'absorbeur : le mur en béton massif montant lentement en température à sa surface , le rendement entre énergie captée et énergie stockée peut être optimum (encore que la conservation de cette énergie la nuit pose problème...)

    de là aussi l'idée des PAC couplées à des dalles béton = plus ces dales (exposées au soleil) sont froides , plus elles sont capables d'absorber un max de rayonnement aussi bien diffus (par temps nuageux) que direct..

    De là aussi l'intérêt d'un stockage intersaisonnier = avec 2 ou 3 fois moins de surface de capteurs et 250 à 400m3 de matériau terre+galets ou tuyaux grès , on stocke une énorme quantité dans la terre sous la dalle en travaillant entre 30°C et 40°C maximum au niveau de l'absorbeur et sur une plus longue durée entre juin et septembre .


    la concentration parabolique répond à un objectif = monter le plus haut possible en température pour fabriquer soit de la vapeur soit de stocker dans des réservoirs de sodium ..etc. et fabriquer de l'électricité ..ca a été abandonné pour le nucléaire . et ce n'est pas adapté pour chauffer une maison , sauf certains cas comme au Nouveau Mexique par exemple

    Pour le quidam , l'avantage d'une parabole est de pouvoir cuire par exemple des aliments ( 2000w au foyer pour 2 à 3m 2 ...)

    mais avec un rendement déplorable ..mais on s'en fout , c'est trop bon ..

    voili voilou ...penses à l'histoire du lièvre et de la tortue...rien ne sert d'avoir de la puissance , il faut aller doucement en prenant son temps...

  18. #345
    aligator427...

    Re : capteurs a air

    re,
    ya pas tortillé,t'es vraiment un cador dans ce domaine.
    si tu as toujours ta calculette sous la main peux tu me dire si on récupère assés d'energie l'hiver entre un bardage métallique et l'isolant exterieur de la maison.
    histoire de stoker un chouilla dans les masses de l'habitation.
    tant qu'à mettre un bardage autant qu'il face double emploi...

    PS:si tu passes dans le coin je serais trés heureux de te faire goûter aux saucisses paraboliques....

  19. #346
    herakles

    Re : capteurs a air

    si tu as toujours ta calculette sous la main peux tu me dire si on récupère assés d'energie l'hiver entre un bardage métallique et l'isolant exterieur de la maison.
    De tels bardages métalliques sans vitrages seront moyennement efficaces ,disposés au SE et au SO , ET placés devant un gravier extra-blanc pour réfléchir le soleil ..

    Petite précision au cas ou tu l'aurais oublié :

    ON STOCKE la chaleur entre juin et Septembre ALORS que le soleil est au plus haut = l'idéal est d'avoir 25 à 30 m2 capteurs inclinés de 25° à 30° sur l'horizontale (même sans vitrage ) , placés sur le toit , pratiquement invisibles .(pour 150m2 habitables )

    = par exemple : surtoiture en bacs métalliques -disposés en sheds - et au centre , et protégeant l'isolation tout en assurant l'étanchéité à la pluie , qui remplacera l'étanchéité normalement prévue = d'une pierre 2 coups ..

    Sinon , tes bardages sans vitrages SO et SE + gravier blanc "zen" = OK =

    ON CONTINUE à entretenir ce stockage & on chauffe en direct entre Octobre et Mars avec un soleil BAS et plus rare = avec capteurs vitrés verticaux disposés en façade ..alors bardages métalliques verticaux + vitrages , orientés entre SSE et SSO , (surface 12 à 16 m2 pour 150m2 habitables ): OK

    le reste des apports hivernaux dans les pièces SUD par les baies vitrées .

    cette association de 2 inclinaisons = 25°(sans vitrage ) et 90° (vitrés ) est aussi efficace que des capteurs à 50° orientés SUD

    Un mix des 2 flux d'air est possible en mi-saison avec un volet de dosage ..

    l'eau chaude solaire est toujours d'actualité avec ta batterie "spéciale Alligator" issue de la récup sur ton chauffe-eau mathusalemien ...

    Bien évidemment , R = 6 à 7 en toiture et 4 à 5 pour les murs , pas vraiment besoin de DF à Sète ; des aérateurs hygrovariables suffiront , car le ventilo principal assure la VMI en même temps par temps ensoleillé .

    quelques suggestions :

    - te servir d'une des rangées de capteurs à air - de la terrasse - comme "casquette" au-dessus de tes baies vitrées sud

    -disposer du gravier très blanc devant tes capteurs verticaux pour l'albedo = jardin zen du plus bel effet , à entretenir avec un rateau en faisant ton qui-gong matinal

    Entre 10 000 à 15 000 KWh peuvent être stockés dans le soubassement pour en récupérer 40% environ . largement suffissant pour couvrir près de 90% , sinon plus , des besoins en ECS et en chauffage

    -quand tu seras à la retraite , je t'apprendrai à construire une rangée de miroirs solaires disposés comme une maquette du four d'Odeillo (réplique du miroir que j'ai fait à toulouse pour mon copain qui cuisait son oeuf au matin....)


    une pression sur un bouton et -hop - les miroirs vont s'aligner sur tes saucisses ...
    Dernière modification par herakles ; 04/12/2008 à 08h28.

  20. #347
    herakles

    Re : capteurs a air

    PS:si tu passes dans le coin je serais trés heureux de te faire goûter aux saucisses paraboliques....
    avec ca aussi , en 6 à 8 exemplaires "synchronisés ..."

    http://forums.futura-sciences.com/ha...ml#post1911129

  21. #348
    aligator427...

    Re : capteurs a air

    salut,

    ON STOCKE la chaleur entre juin et Septembre ALORS que le soleil est au plus haut = l'idéal est d'avoir 25 à 30 m2 capteurs inclinés de 25° à 30° sur l'horizontale (même sans vitrage ) , placés sur le toit , pratiquement invisibles .(pour 150m2 habitables )
    c'est bien ce qui me pose problème.
    je ne prendrai pas le risque d'enterrer les tubes de grés à plus de 1m sous la dalle.je dois être à 3m au dessus niveau de la mer.
    donc,c'est cuit pour le stockage intersaisonnier.
    par contre un stockage/déphasage de quelques jour me suffirait largement.
    est il possible d'envisager des capteurs orientés uniquement pour le soleil d'hiver afin de récuperer un peu de chaleur l'hiver et à l'inter saison.le complement sera fourni par les larges ouvertures au sud et un appoint de chauffage.
    vu le nombre de journées d'ensoleillement,ça devrait passer....
    ça me gênerai aussi d'avoir à mettre un isolant juste sous la dalle parce que l'onde de chaleur monterait trop vite (orientation des panneaux soleil d'été).je prefèrerai le mettre sous les tubes à 1m comme dans la "maison du clos".
    l'été,l'air passerait directement dans les tubes pour y être rafraîchit.

    il est possible que tu m'aies déjà répondu sur ce point,ne m'en tient pas rigueur,les neurones sont toujours présent c'est au niveau des synapses que ça déconne...

  22. Publicité
  23. #349
    jeano66

    Re : capteurs a air

    Bonjour Fred,
    j'ai vu voici quelque temps une info sur un site Canadien qui fabrique des murs sud en tôle et micro perforation. Il y a là un système super avec en haut de mur une gaine de récup. un ventilateur qui accèlére le thermo-circulation et donne un excellent rendement. C'est très beau comme stratégie. Je vais chercher l'adresse et vous la communique dès que je l'aurais trouvée. Il est facile de fabriquer soi-même des capteurs à air mais il faut du temps et du courage ! - Personnellement j'ai monté moi-même des capteurs à eau qui chauffent actuellement la maison ....(coffres bois,isolant,absorbeurs sélectifs et vitres verre trempé ) A bientot si je trouve.

  24. #350
    poulif

    Re : capteurs a air

    Ca m'intéresse de voir comment tu as fait tes capteurs jeano, si c'était possible. Merci.

  25. #351
    jeano66

    Re : capteurs a air

    Citation Envoyé par poulif Voir le message
    Ca m'intéresse de voir comment tu as fait tes capteurs jeano, si c'était possible. Merci.
    Hello Poulif,
    Je veux bien collaborer mais il faut préciser si vous voulez du capteur à air ou à eau ? J'ai choisi l'eau parceque c'est plus facile à transporter que l'air et le pouvoir calorifique est bien meilleur.... du tuyau + du tuyau + de l'eau. Et c'est silencieux, il faut y penser.
    Question aux gentils animateurs, peut-on donner son adresse de messagerie aux personnes qui demandent des infos ? Merci - a Plus -

  26. #352
    palus06

    Re : capteurs a air

    Citation Envoyé par jeano66 Voir le message
    Question aux gentils animateurs, peut-on donner son adresse de messagerie aux personnes qui demandent des infos ?
    Je ne suis pas GA ni GO; mais tu peux écrire en MP.
    Mais si tu écris qu'à qqs uns, la majorité n'aura pas de retour d'expérience sur les capteurs que tu as mis en place. Alors fais en profiter tout le monde. C'est mieux.
    Avé des photos par ex. Ou des schémas
    A+

  27. #353
    jeano66

    Re : capteurs a air

    Hello Poulif,

    voici un lien d'infos sur les capteurs solaires à air :
    http://www.ferme-energie.ca/IReF/ind...ge=air-heating

    Pour les capteurs à eau, que j'ai utilisé, je prépare le machin, avec photographies quand je connaitrai la procédure. A bientot -

  28. #354
    jeano66

    Re : capteurs a air

    Citation Envoyé par poulif Voir le message
    Ca m'intéresse de voir comment tu as fait tes capteurs jeano, si c'était possible. Merci.
    Bonjour Poulif,

    j'ai retrouvé l'adresse du système du mur solaire (canadien) C'est bien établi chez eux maintenant pour le faire en France, il faut trouver un importateur ou le faire soi même ?
    http://solarwall.com/fr/produits/cha...-ca-marche.php

  29. Publicité
  30. #355
    lemat

    Re : capteurs a air

    Citation Envoyé par aligator427... Voir le message
    salut,


    c'est bien ce qui me pose problème.
    je ne prendrai pas le risque d'enterrer les tubes de grés à plus de 1m sous la dalle.je dois être à 3m au dessus niveau de la mer.
    donc,c'est cuit pour le stockage intersaisonnier.
    par contre un stockage/déphasage de quelques jour me suffirait largement.
    est il possible d'envisager des capteurs orientés uniquement pour le soleil d'hiver afin de récuperer un peu de chaleur l'hiver et à l'inter saison.le complement sera fourni par les larges ouvertures au sud et un appoint de chauffage.
    vu le nombre de journées d'ensoleillement,ça devrait passer....
    ça me gênerai aussi d'avoir à mettre un isolant juste sous la dalle parce que l'onde de chaleur monterait trop vite (orientation des panneaux soleil d'été).je prefèrerai le mettre sous les tubes à 1m comme dans la "maison du clos".
    l'été,l'air passerait directement dans les tubes pour y être rafraîchit.

    il est possible que tu m'aies déjà répondu sur ce point,ne m'en tient pas rigueur,les neurones sont toujours présent c'est au niveau des synapses que ça déconne...
    Dans ce cas, un capteur sur le mur en boucle fermé ou une serre froide, de l'inertie dans la maison et le tour est joué.

    Pour le capteur deux alternatives: soit il sert de préchauffage pour l'air de ventilation (système proposé par jeano66) soit il sert de chauffage par convection (système type cansolair). le premier travaille à basse température, il est peu exigeant techniquement. Le deuxième doit être plus technique pour conserver un bon rendement (c'est moins facile de rajouter des calories à un air déjà chaud quand il fait froid et que le soleil n'est pas bien fort).

  31. #356
    flexus68

    Re : capteurs a air

    Bonjour à tous

    Journée sans soleil récupération du rayonnement diffus ?
    J'ai pensé à un système à base de capteurs sous vide à caloducs, dont le condenseur (la partie en contact avec fluide caloporteur) serait emmanché dans un radiateur (comme ceux employés en électronique pour refroidir les composants). Ces radiateurs seraient mis en série dans un collecteur isolé avec un ventilateur régulé.

    Voici mes questions:
    1 Est-ce que le condensateur d'un capteur sous vide atteint une température supérieure à 25° dans ces conditions (delta T ) ?
    2 Si oui combien de W par m2 peut on espérer dans les conditions exécrables que nous connaissons actuellement.
    2 Quels types de capteurs sous vide seraient le mieux adaptés?

  32. #357
    herakles

    Re : capteurs a air

    par contre un stockage/déphasage de quelques jour me suffirait largement.
    est il possible d'envisager des capteurs orientés uniquement pour le soleil d'hiver afin de récuperer un peu de chaleur l'hiver et à l'inter saison.le complement sera fourni par les larges ouvertures au sud et un appoint de chauffage.
    Désolé , Alligator , je t'ai un peu délaissé pour suivre un chantier de stokage intersaisonnier à 50kms de chez moi....un peu particulier , le mec ayant une sainte horreur de l'air passé par les galets , il a fallu touver des astuces = double réseau = grès à 60cm et tunnels galets à 1.20m = le réseau profond sert à stocker et le réseau grès sert à récupérer la chaleur diffuse de la terre = gros échangeur "à plat " ...


    pour 1m de profondeur , le déphasage est de 1.5 mois ...
    ajoutes à ceci le déphasage des murs (avec ITE) =2 à 5 jours

    Donc parfaitement possible de placer des capteurs "alligator" sans vitrages SO et SE + gravier blanc et les associer avec capteurs verticaux vitrés SUD , placés entre baies vitrées

    Mais c'est cuit pour l'ECS , l'air ne sera pas assez chaud en été pour passer sur une batterie d'échange air-eau comme prévu

    il te faudra donc un capteur "a eau" sur le toit : ca ne risque-t-il pas de coûter plus cher en associant deux techniques différentes .. alors qu'il aurait été plus simple de n'utilsier que l'air pour avoir à la fois le chauffage et l'eau chaude sanitaire (comme le font les allemands avec la "solar box " ? )

    je verrais bien un capteur à air de surface plus réduite (6 à 10m2) sur le toit et incliné à 30° (et non verticalement ) juste pour l'ECS et fournir les excédents pour commencer à recharger le stockage intersaisonnier dès le mois d'août -septembre

    la saison froide s'approchant , ce capteur ne servira plus qu'à préchauffer l'air neuf , les capteurs verticaux vitrés prenant le relais pour continuer à chauffer ton ECS toujours avec la "solar box " (les initiés comprendront ... )

    Tu as évoqué un plancher sur radier = excellente solution , les tubes grès étant posés à plat sur le fond de cette dalle , puis remblai avec du concassé +sable +terre calcaire broyée pour fournir la masse

    inutile d'isoler sous le radier ou alors utiliser des agrégats en billes d'argile expalsée ou en verre expansé pour confectionner le béton du radier , à la place du gravier habituel .. et bien isoler en périphérie
    faudra que je te fasse un schéma qui me trotte depuis un certains temps dans la tête , notamment pour l'évacuation des condensats..

  33. #358
    aligator427...

    Re : capteurs a air

    salut,
    Dans ce cas, un capteur sur le mur en boucle fermé ou une serre froide.
    serre froide .je supose qu'il doit exister aussi des serres chaudes,mais quelle est la différence?

    je verrais bien un capteur à air de surface plus réduite (6 à 10m2) sur le toit et incliné à 30° (et non verticalement ) juste pour l'ECS et fournir les excédents pour commencer à recharger le stockage intersaisonnier dès le mois d'août -septembre
    est ce qu'il n'y aurait pas moyen de les booster un peu au moyen de reflecteurs,ou peut être faire l'étanchéité de la toiture terrasse avec du "mammouth".....
    le but étant de réduire le coût des capteurs en optimisant au max le rapport surface/rendement.

    faudra que je te fasse un schéma qui me trotte depuis un certains temps dans la tête , notamment pour l'évacuation des condensats..
    prend ton temps,je suis pas prés d'attaquer (6mois au mieu).
    Dernière modification par Philou67 ; 08/12/2008 à 13h24.

  34. #359
    lemat

    Re : capteurs a air

    Citation Envoyé par aligator427... Voir le message
    salut,
    serre froide .je supose qu'il doit exister aussi des serres chaudes,mais quelle est la différence?

    .
    Serre chaude: captage+inertie+isolation (double vitrage,etc): la température y reste plus stable

    Serre froide= capteur à air dans lequel on peut circuler (pour nettoyer la vitre (simple) par exemple). Dans ce cas la paroi entre la serre et la maison est isolée de même que le sol. Les variations de température y sont plus importantes. Il faut extraire l'air chaud pour l'exploiter.

  35. #360
    herakles

    Re : capteurs a air

    On voit qu'augmenter la surface d'échange, ce n'est pas la même chose qu'augmenter le volume d'air à l'intérieur des tubes : Quand on triple le diamètre du tube, on multiplie par 10 le volume d'air, alors qu'on ne fait que tripler la surface d'échange (extérieure

    c'est pour cette raison que certains préconisent un "multitube" au lieu d'un seul tube..

    à section égale =

    -un tube de 20 cm = 314 cm2 , l'équivalent de 4 tubes de 10cm
    (4*78.5cm2 )

    = la surface d'échange est doublée avec 4 tubes de 10 cm de diam...pour la même vitesse d'écoulement d'air ..et la même section de passage donc à volume d'air égal ..

    = PC plus performant avec 4 tubes de 10 qu'un seul en 20cm..

Sur le même thème :

Page 12 sur 71 PremièrePremière 12 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. recheche sur les capteurs numériques et les capteurs communicants
    Par tanguy0703 dans le forum Technologies
    Réponses: 0
    Dernier message: 28/09/2006, 11h29
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison