Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 34

Expérience pratique chauffage au compost



  1. #1
    bsy55

    Expérience pratique chauffage au compost


    ------

    Bonjour à tous,
    Depuis quelques semaines, je construis un mini chauffage central dont la source de chaleur est récupérée par un capteur (échangeur) dans environ 1 m³ de fumier de cheval. Actuellement, la température intérieure du fumier semble stagner aux alentours des 25°. (pour une température extérieure de 5°)
    Je n'ose pas mettre en route le circulateur de peur de retarder la montée en température du fumier. Normalement, celle-ci pourrait atteindre une fourchette entre 70 et 90° durant environ 1 mois pour redescendre ensuite durant les 2 mois suivants.
    Quelqu'un aurait-il le résultat pratique d'une expérience similaire ?
    D'avance merci.

    -----

  2. Publicité
  3. 📣 Nouveau projet éditorial de Futura
    🔥🧠 Le Mag Futura est lancé, découvrez notre 1er magazine papier

    Une belle revue de plus de 200 pages et 4 dossiers scientifiques pour tout comprendre à la science qui fera le futur. Nous avons besoin de vous 🙏 pour nous aider à le lancer...

    👉 Je découvre le projet

    Quatre questions à explorer en 2022 :
    → Quels mystères nous cache encore la Lune 🌙 ?
    → Pourra-t-on bientôt tout guérir grâce aux gènes 👩‍⚕️?
    → Comment nourrir le monde sans le détruire 🌍 ?
    → L’intelligence artificielle peut-elle devenir vraiment intelligente 🤖 ?
  4. #2
    etpourquoipas

    Re : Expérience pratique chauffage au compost

    très intéressant votre mode de chauffage! Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur l'échangeur que vous avez mis dans ce fumier? Il est en quoi? Quelle longueur, disposé comment?

  5. #3
    gespoi

    Re : Expérience pratique chauffage au compost

    Sympa comme expérience mais avec un m3 de fumier (ou de quoi que ce soit d'ailleurs (sauf de l'uranium peut être!!) je pense que la mise en route du circulateur va décharger ton m3 très rapidement. Alors ce n'est peut-être qu'une expérience et dans ce cas là c'est super et j'ai hate de voir le résultat, mais il faudrait un tas bien plus gros pour chauffer une maison et peut-être qu'il faudrait un apport de fumier neuf de temps en temps pour que le cycle puisse se faire longtemps. (il y eu un post la dessus y a pas longtemps). Sinon tiens nous au courant.

  6. #4
    chatelot16

    Re : Expérience pratique chauffage au compost

    voir
    http://forums.futura-sciences.com/sh...auffage+fumier

    mais je pense que la methanisation donnera plus d'energie que la prise directe de la chaleur

    la temperature monte peu etre a 70° quand on ne prend pas d'energie mais ca va baisser des que l'eau circule

    l'avantage avec le methane , c'est qu'on peut le transporter dans un tuyaux sans perte et le bruler la ou il faut , seul ou en complement de n'importe quel combustible

    la chaleur directe du fumier se perd trop facilement dans un tuyau trop long : cela oblige a mettre le tas de fumier a coté de la maison

    autre avantage de la methanisation : on peut y rajouter tous les dechet vert et les ordures putrecible

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #5
    sam_psfr

    Re : Expérience pratique chauffage au compost

    Bonsoir à tous

    Voici un lien vers le meme type d'expérience mais à une beaucoup plus grande échelle (un tas de fumier cylindrique de 3m de haut pour 6m de diamètre, soit 50 tonnes de compost !!!!)

    http://www.onpeutlefaire.com/ilslont...roussaille.php

    Expérience tout à fait concluante:
    - production d'eau chaude
    - récupération du gaz produit par la décomposition.

    Un bel exemple malheureusement difficilement réalisable pour qui ne dispose ni du terrain, ni du matériel de manutention en accord avec les volumes traités.

    Bonne lecture !!!
    Dernière modification par sam_psfr ; 06/01/2008 à 22h08. Motif: oubli du lien ...

  9. #6
    chatelot16

    Re : Expérience pratique chauffage au compost

    c'est bien mais ca sent l'arnaque : si ca fait de l'eau chaude a 60° ca ne methanise pas : a 60° les bacterie pour faire le methane sont toutes mortes

    quand ca methanise bien ca ne chauffe pas beaucoup , au point que ailleurs que dans les pays chaud il faut chauffer un peu pour que la methanisation marche bien

    ce n'est pas un probleme car il suffit de faire marcher un groupe electrogene au methane pour que la chaleur perdue du groupe chauffe la cuve aux 37° optimum : les bacterie sont les memes que dans nos boyaux donc cette temperature leur convient ...

    je ne dit pas cela pour denigrer : si il y a des informations complementaires ca ne fera pas de mal : merci

  10. Publicité
  11. #7
    bsy55

    Re : Expérience pratique chauffage au compost

    Tout d'abord, bonjours à tous ! ...et merci de vos réponses, questions et de l'intérêt que vous portez à cette petite expérience.

    Par facilité, je vais essayer de répondre aux questions en général, tout en rappelant que je n'ai pas la rigueur d'esprit d'un scientifique. Je me considère comme quelqu'un de curieux et qui tente, dans ce cas-ci, une application pratique de certaines théories physiques.
    Si je me plante, tant pis...j'aurai eu le mérite d'essayer...et d'en faire profiter les gens qui s'y intéressent. Et tant mieux si ça marche!
    D'autre part, il ne s'agit ici que de production d'eau chaude et pas de gaz. Je pense que c'est un tout autre problème, beaucoup plus complexe et dangereux à gérer (récupération, conditionnement, stock, utilisation ...)


    Donc,...

    Théoriquement, le fumier de cheval (j'ai la chance d'en avoir régulièrement) lors de son cycle de décomposition atteindrait des températures largement supérieures à 70°. Certaines sources citent même 100° mais je doute.
    Toujours d'après certaines sources, ce cycle de décomposition durerait environ 3 mois, avec une élévation importante de la température après 15 jours. Après un mois, elle serait toujours de 60° (j'ai employé le conditionnel...)

    Pour ce qui est du dispositif mis en place, il est simple.
    C'est le principe d'un chauffage central...réduit. Un seul radiateur, un circulateur de récupération et un récupérateur de chaleur "maison".
    Le but étant de produire assez de chaleur dans un chalet de jardin pour éviter les températures négatives durant l'hiver.
    Pour ce qui est du récupérateur de chaleur, il est constitué de 50 m de tuyaut de type "socarex", le plus fin que j'aie pu trouver. Il est enroulé sur lui-même, en trois couches superposées, le tout fixé sur un support qui rigidifie l'ensemble.
    Si le principe fonctionne, je pense qu'on peut utiliser n'importe quoi, pour autant que l'eau puisse y circuler librement et qu'il y ait une entrée et une sortie. (Ca devrait aller du radiateur de voiture à l'échangeur d'un ancien frigo...) le principe étant de faire circuler l'eau le plus rapidement possible dans un tuyaut de faible section (comme dans les panneaux solaires pour les piscines)

    Il n'y a pas de dispositif de régulation de la température puisque ça tourne 24/24.
    Voilà pour le dispositif. A savoir, comme il s'agit d'une expérience, peu ou pas d'investissement. Toutes les pièces sont de récupération sauf quelques bicônes pour le raccordement des tuyauts de différentes sections.

    Pour ce qui est de la "source de chaleur", j'ai construit 2 bacs d'environ 150 cm sur 150 cm chacun, à la base. Je peux entasser le fumier sur environ 150 de haut.
    Le récupérateur de chaleur est placé dans la couche de fumier, à environ 1 mètre du sol ce qui permettrait au fumier de commencer son compostage et donc le dégagement de chaleur.
    J'ai employé le conditionnel car pour le moment, rien, nada ! Je pense avoir trop compacté le fumier, ce qui empêche la circulation de l'air et donc le développement des bactéries.

    Pour sam_psfr que je remercie, le lien est celui du site de jean Pain, dont je possède le bouquin "un autre jardin". Toutefois, il s'agit d'une expérience effectuée dans une région relativement chaude (Provence). Il s'agit d'un compost de broussailles, il chauffe moins fort mais plus longtemps. Mais le principe de récupération est le même pour ce qui est de l'eau chaude.

    Pour chatelot16, que je remercie également, j'avais déjà vu ce post mais, comme dans beaucoup de choses, cela reste très théorique. Pour ce qui me concerne, j'essaye le concret.
    C'est d'ailleurs ce qu'avait tenté Jean Pain à l'époque (début des années 70).
    Les procédés mis en oeuvre à l'époque semblent toujours d'actualité mais j'ignore totalement s'ils ont été "récupérés" commercialement.
    J'ai la chance, comme je le disais plus haut, d'être en possession d'une réédition du bouquin original. De grandes idées, des réalisations pratiques et la preuve des résultats. A se demander pourquoi les pouvoirs publics ne se sentent pas plus impliqués. ...Peut-être simplement parce que "y feraient pas assez de pognon"

    Quoiqu'il en soit, je continue ma petite expérience
    Ce WE, je vais refaire le tas de fumier en l'aérant avec quelques branchages...on verra bien.
    Pour ceux que ça intéresse, je ferai un suivi.
    Bonne journée à tous.

  12. #8
    lotus011

    Re : Expérience pratique chauffage au compost

    bien le bonjour a tous.
    je me suis inscrit sur le site pour pouvoir parler sur ce post c'est vous dire a quel point le sujet m'intéresse.

    Pour ma part mon composteur est beaucoup plus gros que le votre il fait 8m^3 ( c'est une cube avec des coter de 2 mètres).

    mon compost je le prends a la déchèterie qui me remercie de les débarrasser, il me le broie(afin d'avoir une bonne homogénéité entre végetaux sec et humide), je rajoute du purin et pas mal d'eau que je rajoute de temps en temps.

    Ma méthode de récupération de chaleur se fait avec un échangeur a eau placer sur le haut du compost et dans le centre du compost ( 50 degrés environ) ce qui me serre a chauffer une maison

    j'ai fais pas mal d'expérience avec et je me suis aperçu que l'eau qui circule de mes tuyaux de chauffage refroidit beaucoup mon compost et que lorsqu'il y a du vent cela refroidit aussi mon compost. je ne pense pas qu'il faille être dans une région chaude car j'habite en bretagne

    si quelqu'un si connait je serais bien heureux de lui en parler car mon composteur je désire le faire beaucoup plus grand (environ 40 a 60 mètre cube)et j'ai pas mal de question sur le sujet
    si des personne si connaisse ou on est des question sur le sujet je serai trè heureux d'y répondre et de les écouter

  13. #9
    lotus011

    Re : Expérience pratique chauffage au compost

    le compost uniquement au fumier me parait une très mauvaise idée car les odeur sont importante et le fumier se tasse énormément.
    ma méthode du compost est un mélange de fumier(un petit peu), 1/3 de vegetaux sec et 2/3 de végétaux humide. je n'ai aucune odeur.

    pour récupérer le méthane j'ai oublier cette idée car le méthane n'est pas du méthane pur il faut le traiter et l'isoler ce qui me parait assez ennuyeux.

  14. #10
    lotus011

    Re : Expérience pratique chauffage au compost

    bonjour a tous.
    je ne suis pas un scientifique non plus, je suis juste curieu!!

    mon composteur je l'ai fait spécialement fait pour récupérer la chaleur.
    mon composteur est un cube de 8 mètres cube.

    la région ne me parait pas un obstacle a la production de chaleur car j'habite en Bretagne et mon compost a une production continue de 40 a 50 degrés.

    l'utilisation unique de fumier me parait une mauvaise idées.
    Pour ma part j'utilise un mélange de végétaux sec et humide que je récupère a la déchèterie qui d'ailleurs me remercie de les débarrassé, il me broie ce mélange pour obtenir une bonne homogénéité, je rajoute un peu de purin et beaucoup d'eau.

    je chauffe un maison dans la presque totalité.

    mon projet est de faire un composteur qui ferait soit 40 soit 60 mètres cube. pour chauffer 3 maison. mon pari est un peu fou mè je ne risque pas grand chose

    j'ai pas mal de réponse pour ceux qui s' interesse.
    mais j'ai aussi pas mal de question comme que voici:
    - Est ce qu'il faut que pour un gros composteur je fasse une ventilation importante en sachant que l'eau en vapeur pourrait fournir de l'oxygène???
    - Est ce qu'en faisant un gros composteur je ne risque pas de couper le mouvement de l'air en tassant le compost et ainsi tuer les bactérie???

    j'ai d'autre question a poser mais pour l' instant ce sont celle la les principale.
    Je me ferais une joie de répondre au question que vous pouvez avoir
    a bien tot

  15. #11
    L'écoleau

    Re : Expérience pratique chauffage au compost

    Bonjour ,

    pour plus de précision , vous pouvez contacter le "comité Jean Pain" en Belgique ...
    je sais qu'il y a un "seuil critique minimum" de 4 M3 .. pour un fonctionnement possible de ce procédé .. (les chercheurs ne savent pas exactement pourquoi parait-il ..)
    il faudrait , pour "bon rendement" , un tas de compost broussailles de 15 M3 minimum pour un chauffage maison ...
    mais tout à fait réalisable .. et même réalisé ici en France sur divers sites ....
    voir sur :

    > comité Jean Pain

    > Maîtres composteurs

    cordialement
    Tout sur l'eau, l' EDP, toilette sèche : site web + forum spécialisés = mon profil

  16. #12
    lotus011

    Re : Expérience pratique chauffage au compost

    je voulais savoir aussi est ce qu'il y a un brevet commercial sur ce système????

  17. Publicité
  18. #13
    taddeus

    Re : Expérience pratique chauffage au compost

    Bonjour à tous.
    Je suis nouveau ici, et en fait, je me suis inscrit aussi pour répondre à ce topic, qui m'intéresse beaucoup.

    Voici mon problème.
    Passionné par notre environnement et toutes sortes de bêtes ; depuis l'année dernière, j'ai décidé de me lancer dans l'élevage de fourmis (insectes tant utiles pour dame nature parce qu'ils ventilent la terre, que passionants).
    Or pour que mes bébêtes se développent au mieux, il leur faut une température d'environs 25°. Température difficile à obtenir en maison sans aucun système de chauffage)

    Mon rêve serait donc de chauffer mes fourmis grâce à une "table" chauffante qui chaufferai grâce au compost, le tout installé dans ma chambre.

    Je m'adresse donc à vous :
    -Es-ce qu'une boîte de 50x50x20 de compost serait suffisant pour produire une température d'environs 30°, sans discontinuer
    -Comment faire pour éviter trop de rejets de gazs (le méthane, ça pue, et c'est pas forcement bon pour les poumons?)

    Et surtout :
    -Es-ce que ça vous semble réalisable, ou es-ce que je suis

    Merci d'avance
    Taddeus

  19. #14
    lotus011

    Re : Expérience pratique chauffage au compost

    je ne pense pas qu'un bac aussi petit puisse sufise je pense qu'il faudrait au moins le double de volume

  20. #15
    Petit lapin

    Re : Expérience pratique chauffage au compost

    Bonjour,
    Pourquoi faudrait-il absolument un circuit d'eau dans le tas ? En plus, ça refroidit la masse... Je pense plutôt à installer le tas de compost sous la maison dans un vide ventilé. Le compost serait dans un bac PVC sur roulettes facile à entrer et sortir. Ce bac dans une grande boîte isolée par 20 cm de plaques en polystirène sur tous les côtés et le dessous pour éviter les pertes de chaleur. Le dessus serait en contact direct avec la dalle de la maison, et chaufferait le sol par conduction. Pour une bonne aération du compost, des tuyaux PVC troués tout le long traversent le tas de bas en haut.
    Pour éviter une poche de méthane sous la maison (risque d'explosion), prévoir une aération du compost par un tuyau dirigé vers l'extérieur du vide ventilé. Le compost serait isolé hermétiquement dans son bac afin d'éviter l'apparition de moisissures dans la maison.
    Lorsque la t° du compost est redescendue, il suffit de sortir le "wagon" et de le vider en le penchant (s'il est sur un axe).
    Il serait possible de se procurer le broyat de branches fraîches dans un centre de compostage, et le fumier dans une ferme des environs.
    Le tout mélangé à de la tonte de pelouse, la t° va monter rapidement.
    Je pense aussi que le bloc d'isolation pourrait aussi être déplacé et se trouver tantôt sous la salle de bain, tantôt sous le living... à moins d'avoir plusieurs composts dans le vide ventilé.
    Voilà une solution pour se chauffer pour pas un rond...

  21. #16
    Petit lapin

    Re : Expérience pratique chauffage au compost

    J'ai réfléchi à ce principe. Il serait encore plus efficace si on place le cubi contenant la masse en décomposition dans la pièce de vie ! Cachée derrière une tenture, personne ne pourrait se douter...
    Si le contenant est fermé hermétiquement et qu'un conduit amène le gaz de décomposition vers l'extérieur, l'agencement est facilement réalisable !
    Il serait même possible de provoquer un deuxième pic de chauffe si le contenant est sur un axe horizontal pour être tourné et mélanger la matière.
    Je vous invite à faire part de vos réflexions !
    Hélène

  22. #17
    Petit lapin

    Re : Expérience pratique chauffage au compost

    j'ai fais pas mal d'expérience avec et je me suis aperçu que l'eau qui circule de mes tuyaux de chauffage refroidit beaucoup mon compost et que lorsqu'il y a du vent cela refroidit aussi mon compost. je ne pense pas qu'il faille être dans une région chaude car j'habite en bretagne

    Tu peux peut-être isoler ton compost avec du polystirène extrudé d'au moins 20cm d'épais pour lutter contre les intempéries, et poser sur le dessus un plexiglas incliné vers le soleil pour provoquer un effet de serre.
    Pour le premier jour de circuit, remplis-le avec de l'eau bien chaude et non avec de l'eau froide.
    Tiens-nous au courant de l'évolution de ton thermocompost !

  23. #18
    urkane

    Re : Expérience pratique chauffage au compost

    Citation Envoyé par Petit lapin Voir le message
    Bonjour,
    Pourquoi faudrait-il absolument un circuit d'eau dans le tas ? En plus, ça refroidit la masse... Je pense plutôt à installer le tas de compost sous la maison dans un vide ventilé. Le compost serait dans un bac PVC sur roulettes facile à entrer et sortir. Ce bac dans une grande boîte isolée par 20 cm de plaques en polystirène sur tous les côtés et le dessous pour éviter les pertes de chaleur. Le dessus serait en contact direct avec la dalle de la maison, et chaufferait le sol par conduction. Pour une bonne aération du compost, des tuyaux PVC troués tout le long traversent le tas de bas en haut.
    Pour éviter une poche de méthane sous la maison (risque d'explosion), prévoir une aération du compost par un tuyau dirigé vers l'extérieur du vide ventilé. Le compost serait isolé hermétiquement dans son bac afin d'éviter l'apparition de moisissures dans la maison.
    Lorsque la t° du compost est redescendue, il suffit de sortir le "wagon" et de le vider en le penchant (s'il est sur un axe).
    Il serait possible de se procurer le broyat de branches fraîches dans un centre de compostage, et le fumier dans une ferme des environs.
    Le tout mélangé à de la tonte de pelouse, la t° va monter rapidement.
    Je pense aussi que le bloc d'isolation pourrait aussi être déplacé et se trouver tantôt sous la salle de bain, tantôt sous le living... à moins d'avoir plusieurs composts dans le vide ventilé.
    Voilà une solution pour se chauffer pour pas un rond...
    et pourquoi en dessous de la maison et pas en contre bas puisque la chaleur monte tu pourrai passer tes tuillos qui passerrait dans la fosse via la maison comme un puit canadient chauffage par air je suis en cour dexperience avec une fosse de 8 metre de longeur sur 2m de large qui pourai méclairer sur les tuillos a metre

  24. Publicité
  25. #19
    chatelot16

    Re : Expérience pratique chauffage au compost

    pendant que vous y etes mettez le tas de compost dans la maison !
    pas de perte de chaleurs

    bonjours le CO2 et les odeurs ...

    le transport de chaleur par eau est justement le meilleur moyen de transporter la chaleur sans les gaz et les odeur

  26. #20
    Petit lapin

    Re : Expérience pratique chauffage au compost

    Bravo pour l'idée !
    Chauffer le puits canadien avec le compost, sur une longueur de 8 mètres, c'est vraiment utile. Tu devras importer une fameuse quantité de fumier, mais surtout du broyat de branches vertes et de la tonde de pelouse ! Pour les tuyaux, va voir chez un placeur de puits canadiens, pour avoir une bonne qualité, un long métrage souple et sans raccords et une matière qui ne dégage pas de phénolformaldéïde. Donne des nouvelles de ton installation !

  27. #21
    Petit lapin

    Re : Expérience pratique chauffage au compost

    J'ai recouvert mon compost de 2 m³ par un plexiglas pour éviter qu'il ne soit arrosé par la pluie. Après trois mois, il a une texture qui me rappelle des flocons de cellulose, c'est tiède et doux, moyennement sec, je pense qu'après le pic de chaleur dû à la décomposition, la matière peut servir d'isolation efficace autour d'un puits canadien.

  28. #22
    fred.07

    Re : Expérience pratique chauffage au compost

    bonjour,
    je me permet de reactiver ce liens, en esperant que vous soyer tjrs par la, j'ai realiser 8m3 de compost de brousaille, je voulais faire chauffe 2 radiateur ds la yourte, mais sa n'a pas fonctionne. pas assez de tuyau ds le compost, j'avais environ moitie ds compost et l'autre motie dehors et dans la maison. bon voila j'aurais souhaiter pouvoir parler avec des personnes qui on dejas essayer et reussi cette experience, comme BSY55 et LOTUS011. bon ben voila en esperant que ce message ne reste pas sans reponse.
    crl

  29. #23
    jpchantrel

    Re : Expérience pratique chauffage au compost

    Bonjour,
    Je suis à la recherche de retour d'expériences de chauffage avec du compost.
    j'envisage de réaliser une installation de ce type
    Votre dernier message date de 2008.
    Avec le recul ca donne quoi maintenant.
    Cordialement
    Jpchantrel

  30. #24
    defdef

    Re : Expérience pratique chauffage au compost

    Un petit UP sur ce sujet sympathique

    Au moins pour chauffer une serre l'hiver...
    Quid de l'utilisation du thermosiphon pour ne pas trop piquer de chaleur et ne pas nuire au compostage?

  31. Publicité
  32. #25
    crazybird86

    Re : Expérience pratique chauffage au compost

    Je suis tombé sur ce post car j'ai exactement le même projet que defdef, je voudrais tenter de chauffer une serre durant l'hiver avec du compost.
    J'étudie actuellement une possibilité d'utilisation avec thermosiphon et fluide caloporteur.
    Cependant je me heurte à plusieurs problèmes avec le compost:
    - La phase thermophile d'un tas en bonne conditions (rapport C/N +- 30 et bonne humidité) ne dure environ qu'une 15ène de jours théoriquement.
    Cela implique de composter successivement plusieurs tas et cela pose problème du stockage de résidus riches en azote pour l'hiver, les ressources ne sont plus vraiment disponibles durant cette période.
    - Le compost doit également être aéré et le retourner devient difficile si un échangeur (tube en spirale) est au milieu du tas.

    As-tu avancé dans ton projet ?
    Si quelqu'un a un retour d'expérience sur ce type de projet, ça serait sympa de partager
    Quant à moi, si quelqu'un se manifeste, je pourrais partager l'évolution.

  33. #26
    defdef

    Re : Expérience pratique chauffage au compost

    Malheureusement, je n'ai rien fait...
    Mes anciennes fenêtres n'ont toujours pas été changées et donc je n'ai pas la matière première de la serre...
    (Oui je tenais à passer par un petit artisan local...)

    Quelle taille de serre penses tu réaliser?

    Je me pose la question de la quantité de compost nécessaire et je crois que je n'en génère pas assez.
    Remarque j'ai aussi acheté un broyeur de végétaux... mais c'est plus pour le potager.

    Lecture: http://forums.futura-sciences.com/ha...e-compost.html

  34. #27
    crazybird86

    Re : Expérience pratique chauffage au compost

    Merci pour ta réponse et le lien (qui est ce sujet d'ailleurs et que j'ai lu )
    La taille de ma serre dépendra un peu justement de la capacité de chauffage. Soit faire plusieurs petites serres, soit une d'une 20ène de m² (?).
    Pour les matières organiques, disposant d'un grand terrain, cela ne posera pas de problèmes en automne mais comment les stocker en hiver sans qu'elles ne commencent à se dépcomposer...
    Sinon dommage, il y aura peut-être un autre rescapé du net qui tombera sur mon message.

    Ton broyeur, c'est pour faire du BRF ?

  35. #28
    defdef

    Re : Expérience pratique chauffage au compost

    Moi je voulais faire cela pour mes semis de février (ex: tomates), donc plutôt pour une petite serre.
    J'ai aussi pas mal de terrain, mais la "gestion" de l'herbe est déléguée à 2 moutons d'Ouessant, donc je n'ai pas de tonte d'herbe à composter.
    (et tant mieux car c'est la croix la tondeuse)
    Oui je voudrais faire du BRF avec le broyeur et mes tailles d'arbres pour le potager (marche aussi pour les toilettes sèches).
    C'est assez efficace, même si cela prend du temps. Je verrais l’intérêt pour le potager l'année prochaine.

    Je ne pense pas que tu puisses stocke les déchets organiques sans qu'ils compostent.
    Par exemple, j'ai eu des sacs de broyat (sac à gravât tissé/respirant) qui commençaient à chauffer car trop humide!

    Si ta serre est grande, tu peux peut-être faire le compost au niveau 0 directement dans la serre...

  36. #29
    elagueur

    Re : Expérience pratique chauffage au compost

    Bonjour à tous.

    Je me suis également inscrit sur ce forum pour le chauffage au compost et j'espère relancer les discussions à ce sujet.

    Voici rapidement ma petite histoire :
    Je me suis mis à mon compte comme élagueur et je viens d'acheter ma maison avec un peu de terrain. Je viens également de m'acheter un bon petit broyeur avec lequel je fais pas mal de volume de BRF avec les branches de diamètre inf à 5cm (tous ce qui est supérieur à 5cm de diamètre est revendu comme bois de chauffage). L'idée était de faire du compost que je redistribue à ma famille d'agriculteur du coin. Mais que faire en attendant qu'il se dégrade ?

    Je me suis donc renseigner sur le web et je suis tomber sur Jean Pain, précurseur dans le domaine dans les années 50. Je me suis donc inspiré de lui.
    A ce jour (en 2 mois de chantiers), j'ai produit un silo de 1m50 de hauteur et 1m50 de diamètre délimiter par un grillage autour duquel j'ai déroulé un PER de 12mm et de 25m de longueur. J'ai ensuite continuer avec une couche de 1m50 de copeaux et déchets de taille supplémentaire. Je me retrouve donc avec une galette de 1m50 de haut et 4m50 de large autour de laquelle j'ai dérouler un autre PER de 50m de longueur. Je suis en train de refaire une couche de 50cm autour afin d'enfermer le dernier PER. J'ai également dérouler un serpentin sur le dessus du tas de 25m et j'ai fini par remettre une couche de copeaux de 50cm.
    Au final, le tas fera quasiment 6m de large sur 2m de haut avec 100m de PER 12mm à l'intérieur.

    Je fais des expériences de temps en temps avec les premiers 50m de tuyau en y versant un arrosoir. L'eau y ressort déjà à environ 40° à 50°. C'est pour le moment prometteur mais le tas ne se déchargerait-il pas rapidement lorsque je vais mettre un circulateur en permanence sur le circuit ? Jean Pain disait qu'un tas aussi important de BRF pouvait chauffer sur 2 saisons à vérifier. Je pense qu'il aurait fallu que je mette d'avantage de tuyaux, 1 serpentin tous les 50cm de rayon par exemple.

    D'après Jean Pain, il n'est pas nécessaire de retourner le tas pour que la fermentation fonctionne. Comme defdef et crazybird, le système de thermosiphon me plait bien pour ne pas avoir à utiliser une énergie extérieure. Mais comment mettre ce système en oeuvre ?

    Ce tas me servira dans un premier temps à chauffer une serre et si l'expérience est concluante, ma maison ...

    En espérant avoir des réponse à mes questions. J'essaierais de donner des nouvelles régulières de l'expérience.
    Dernière modification par elagueur ; 09/05/2013 à 21h26.

  37. #30
    defdef

    Re : Expérience pratique chauffage au compost

    Sympa!
    Tu as des photos?

    Je crois que pour faire du thermosiphon il faut un diamètre de tuyau assez important et une pente douce.

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Coquilles dans compost ?
    Par shokin dans le forum Jardinage
    Réponses: 25
    Dernier message: 17/11/2009, 21h09
  2. expérience pratique
    Par hopi dans le forum Matériel astronomique et photos d'amateurs
    Réponses: 13
    Dernier message: 20/06/2007, 10h51
  3. Compost
    Par cleana dans le forum Jardinage
    Réponses: 0
    Dernier message: 02/04/2007, 15h58
  4. mon expérience dans le chauffage avec une chaudière à granulés de bois
    Par bassia dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 5
    Dernier message: 11/03/2007, 21h11
  5. Compost
    Par genny:) dans le forum Jardinage
    Réponses: 0
    Dernier message: 25/02/2006, 09h44
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison : climatiseur mobile, aspirateur robot, poêle à granulés, alarme...