Répondre à la discussion
Page 2 sur 3 PremièrePremière 2 DernièreDernière
Affichage des résultats 31 à 60 sur 81

Toilettes Sèches



  1. #31
    DINOULIX

    Re : Toilettes Seches


    ------

    Citation Envoyé par Daive
    ... Mais Couchard, plus mon budget est petit et plus je respecte l'environnement!
    Très sages paroles.
    L'appétit d'écologie n'est de toute façon pas l'unique motivation.
    De façon encore plus fondamentale, il y a l'envie d'AUTONOMIE, qui est plus facilement ressentie par des gens dont le compte en banque n'est pas extrêmement fourni.

    -----

  2. Publicité
  3. #32
    blanche1

    Cool Re : Toilettes Seches

    Mon grand-père me prie de m'amender, ici, en ce sens que j'ai agité la dépouille de l'architecte HUNDERTWASSER en assassinant son nom, je vous avais parlé de lui en écrivant son nom de famille avec fautes (UNDERWASSER) et cela, dans le salon intitulé "Bonjour, rassurez-moi sur l'Ô, SVP !"

    Il m'en a voulu et n'a voulu entendre aucune explication, ..... j'ai dû me taire et pourtant, je voulais lui dire que la langue française tolère les fautes concernant les noms propres, à condition que l'on les fassent qu'un seule fois.

    Aujourd'hui, il m'a dit "PAS pour l'architecte HUNDERTWASSER".

    Voilà, ainsi, je m'empresse de vous présenter mes excuses aussi, à vous, les intervenants.

    Cet architecte avait introduit la notion de "l'arbre locataire" (et pas que cela) dans les immeubles des villes et avait une réalisation des toilettes à cuvettes sèches bien à lui;

    Elles consistaient à être autarciques et elles ne nécessitaient pas d'intervention humaine (à part de l'alimenter en matière) pour son entretien.

    En effet, pour produire l'humus, et utiliser cet hummus, les cuvettes n'avaient pas besoin du contrôle de l'homme, elles n'avaient pas besoin de la tutelle de l'homme et de sa technocratie.

    Elles étaient installées de telle façon d'alimenter directement une surface "intra-muros" qui produisait de l'humus et qui était arrossée par de l'eau de pluie venant des toits et humus dans lequel était planté un arbre, qui lui passait par une fenêtre en façade de voies publiques.

    C'était de la verdure dans les villes, c'était embellir les triste façades des villes, c'était simplement humaniser les villes.

    Il a aussi été le précurseur des terrasses et des toits végétabilisés, il a été l'ennemi des lignes rectilignes ou des segments de droite rectilignes qui vont qu'une ville ressemble beaucoup à de l'architecture babylonéenne ou autre que je n'ose citer.

    Il a voulu introduire massivement la couleur dans nos villes et il a été l'ennemi des urbanistes et des politiques qui se mèlent, avec des projets caca, à faire d'une ville un enfer pour que les habitants les fuient.

  4. #33
    DINOULIX

    Re : Toilettes Seches

    Blanche1,
    tu exprimes là une approche assez répandue et à tournure nettement (si je peux me permettre) baba-coolesque. Elle est le gage le plus sûr du discrédit dans lequel tombe volontiers, auprès du grand public, tout discours centré sur le sujet de l'autonomie.
    Je voudrais mentionner notamment que:
    - technique et technocratie, ça fait deux;
    - le fantasme de la "tutelle de l'homme" ne débouche que sur une impasse.

  5. #34
    Np81

    Re : Toilettes Seches

    Citation Envoyé par renzo51
    Le seau en inox des TLB... Où peut-on le trouver ?!?
    Je cherche en vain sur le net et à part des petits seaux à champagne, rien ! J'ai visité plusieurs magasins de bricolage et des jardineries, même topo
    Même problème pour moi. Je pense que l'acier galvanisé doit faire l'affaire. On trouve des bouilleurs pour les bocaux en acier galvanisé dans les quincailleries pour une 30aine d'euros. Autrement une poubelle plastique dont on se débarrassera au bout de quelques années, une fois hors d'usage, est une solution beaucoup plus économique.

    Citation Envoyé par blanche1
    il me surprend de lire que tu confirmes, à maintes reprises, mélanger les urines aux matières fécales
    Où est le problème ? Au contraire, c'est l'idéal apparemment. Je t'invite à lire le lien très intéressant qu'a donné Daive qui détaille le pourquoi.

  6. #35
    blanche1

    Cool Re : Toilettes Seches

    Je pense, en première hypothèse, à défaut de le croire, que votre discusion ici, est innocente et écervellée;

    Elle m'émeut, justement parce qu'elle est spontanée et qu'elle montre que l'on veut faire quelque chose pour la terre, à tout prix.

    A ce titre là, vos dires me sont sympathiques parce qu'ils sont empreints de désirs cognitifs, éléments capitals pour pouvoir faire évoluer les cuvettes sèches, ici, dans la discusion.


    En deuxième hypothèse, à défaut de le croire, l'objectif, ici, pourrait être de désinformer dans des buts de lucres et de tromperies et de dols et de moqueries et là, justement et exactement là, je propose de dire "STOP" et de dire "PK STOP".

    Pour renforcer la première hypothèse, je propose à votre lecture un minuscule texte, de ma mémoire à moi, frappant l'imagination, et qui est un extrait d'une lettre d'un de mes architectes favoris (l'architecte HUNDERTWASSER) (ce texte n'est pas reproduit mot pour mot, mais est de ma mémoire suite à la publication de cette lettre dans les journaux et dans les encyclopédies)(elle dit, en substance);

    "Qu'un chasseur d'ours était le grand ami d'un ours, que l'ours était aussi le grand ami du chasseur d'ours et qu'ils dormaient toujours ensemble, une nuit, une moustique vint pour importuner le chasseur dans son sommeil et l'ours, pour protéger le sommeil de son ami, prit une pierre (petite pour lui) et attendit que la moustique se posa sur le visage de son ami en sommeil profond et que quand cela se réalisa, il frappa violemment pour écraser la moustique entre la pierre et le visage de son ami, l'ami fût tuer sur le coup dans son sommeil(et l'ours ne put se défendre en la justice des hommes, ne sachant pas de quoi on l'accusa),(il fût condamné en des termes de justice des hommes)".

    Ce qui veut dire, d'après moi (peut-être, est-ce même subjectif, je ne le sais pas) que vous voulez faire quelque chose de bien pour préserver la Terre (la cuvette sèche, l'humus, etc ..), mais que vous ne savez pas quoi faire et que brusquement l'idée vous vient de bricoler quelque chose (pour faire votre devoir), mais ce faisant, vous déversez dans la terre une matière entre plus dangereuse pour le cycle naturelle des choses de la vie (dangereuse pour le végétale comestible et dangereux pour les nappes d'eau).

    On pourrait aussi dire, que dans ce minuscule texte, le moyen de riposte (réaction) n'était pas proportionnelle à l'attaque (action) et qu'elle a provoqué des dégâts irréparables.

    Pour renforcer la deuxième hypothèse, il suffirait de relire les "post" des intervenants, mais là, j'ose espérer encore que je me fus tromper.

    Voilà, je vous écoute maintenant, même dans vos insultes polies, et même malgré ce, je suis d'accord encore, de continuer cette interressante discusion avec vous.

  7. #36
    ricou

    Re : Toilettes Seches

    Bonjour

    J'habite en ville,et je suppose que sa peut pas se réalisé?
    alors,s'en modifier fortement mon installation,
    pouvez vous me donner des tuyau pour pas utiliser tous le réservoir d'eau?
    GIRY

  8. Publicité
  9. #37
    DINOULIX

    Re : Toilettes Seches

    Citation Envoyé par blanche1
    Je pense, en première hypothèse, à défaut de le croire, que votre discusion ici, est innocente et écervellée;
    Ce fil de discussion est-il observé par la modération ... ?
    Je me suis mis à en douter.

  10. #38
    blanche1

    Cool Re : Toilettes Seches

    Tu as bien dormi "Dinoulux", je le souhaite sincèrement, et bonjour.

    Tu es, quand même, assez grand et assez mature pour ne pas vouloir écraser cette discusion et pour ne pas vouloir m'étêter pour ne pas vouloir me couper la parole, n'est-ce-pas ?!

    Tu cries aux modérateurs, tu n'as pas raison !

    Et pour mieux en revenir, à la cuvette sèche, j'ai lu dans les "post" que, peut-être, il y avait de la confusion entre la "toilette à compost permettant de faire des économies d'eau" et la "toilette à compost pour maison individuelle pour faire du compost et des économies d'eau" !

    En effet, l'une est une toilette pour petit espace et elle est utilisée ocassionnellement dans les maisons de vacances ou dans les cabanons (elle demande un entretien régulier, toutes les semaines et même deux fois par semaine) pour peu de personnes et l'autre est utilisée dans des installations de maisons où l'on réside toute l'année en famille et qui sont capables de faire du compost à partir des matières fécales, à partir des déchets de cuisine et à partir des déchets de jardinnage, elles ne néccessitent un entretien que tout les cinq ans.

    Elles ont en commun le problème de la séparation des urines (absolument nécessaire à faire) parce que les urines provoquent les mauvaises odeurs et surtout parce qu'elles ralentissent le processus de la décomposition des matières en tuant les bactéries et en tuant les petits organismes qui sont là pour activer cette action bénéfique de la décomposition (c'est d'ailleurs à cette condition que l'on obtient un humus riche).

    Et, c'est la raison pour laquelle, il existe dans le commerce des systèmes qui recueillent les urines séparément dans deux compartiments ou des systèmes qui décomposent les matières à l'air libre avec tapis d'aiguilles de pin pour empécher la migration des urines et pour accélérer le processus de décomposition des matières, alors.

    Maintenant pour le deuxième point, celui de l'emploi d'un seau en métal pour décomposer, cela est abérrant en ce sens que les urines, tout comme l'eau de pluie, sont acides et si elles sont déversée dans un seau en métal, il y a transfert d'ions dans le liquide (destruction du métal même) et en finale, il y a pollution de ton compost par ces métaux.

    Ce qui veut dire, que ce que vous déversez dans votre jardin, est une matière plus dangereuse encore que celle résultante de votre défécation.

    Donc, deux choses importantes, à mon avis, séparer les urines et pas de métal dans les cuvettes sèches.

    Si, vous n'observez pas cela, vos toilettes seront vite une source de désagréments de par la complexité de leur utilisation et de par l'entretien harassant qu'elles exigeront de vous.

  11. #39
    blanche1

    Cool Re : Toilettes Seches

    Et, comme suite, il me vient à l'esprit de vous poser trois questions;

    La première est de savoir si la cuvette sèche est capable de digérer toutes sortes de fécès ?

    Pour justifier cette première, je pense que la cuvette sèche n'est que la juste conséquence d'une alimentation saine et écologique et ce, dès la mise en bouche d'un aliment.

    C'est une hygiène alimentaire, si vous voulez et en plus la cuvette sèche ne pouvait être que la logique invention d'un écologiste qui aurait bien compris que l'existence d'un être est à analyser dans sa globalité.

    La deuxième est de savoir si dans les villes, les autorités en place seraient capables de gèrer les composts et s'ils seraient capables de gérer le stockage, dans des caves, par exemple, pendant cinq à huit ans avant d'obtenir un humus de qualité et prêt à l'emploi ?

    Pour justifier cette deuxième, je pense qu'il n'y a pas beaucoup de sens de construire une cuvette sèche dans le désert, mais qu'au contraire, il y a beaucoup de sens d'en construire dans des zones à fortes densités de populations.

    La troisième est de savoir si, cette cuvette sèche, n'est pas une source de conflit, dans un couple ou dans une famille, et si un jeune couple résistera en amour, à son utilisation ?

    Pour justifier cette troisième, je pense que les couples ne font pas long feu ensemble à cause de la cuvette sèche (en fait, n'est-elle pas que de la simple latrine) et c'est dommage qu'il n'existe pas encore de statistique concernant le taux de divorce devant les tribunaux pour le motif de l'existence de la cuvette sèche.

  12. #40
    Np81

    Re : Toilettes Seches

    Citation Envoyé par blanche1
    Je pense, en première hypothèse, à défaut de le croire, que votre discusion ici, est innocente et écervellée
    Elles ont en commun le problème de la séparation des urines (absolument nécessaire à faire) parce que les urines provoquent les mauvaises odeurs et surtout parce qu'elles ralentissent le processus de la décomposition des matières en tuant les bactéries et en tuant les petits organismes qui sont là pour activer cette action bénéfique de la décomposition (c'est d'ailleurs à cette condition que l'on obtient un humus riche).
    Bonsoir Blanche1,
    Dans ta grande prétention quasi-insultante, tu n'as pas su faire l'effort d'aller un peu plus loin et d'aller visiter le site indiqué dans le premier message. Tu y aurais pourtant trouvé les éléments qui t'auraient permis de comprendre de quoi on parle réellement, c'est-à-dire les toilettes à litière biomaîtrisée. Donc je résume. Le terme litière a ici toute son importance, puisque c'est cette litière qui va permettre le bon déroulement de tout le processus de décomposition qui s'ensuivra. Important : cette litière est à mettre dans le seau avant la "commission" et après. La litière doit être végétale et privilégier les déchets végétaux qui absorberont (paille, copeaux de bois et/ou sciure) pour éviter les pertes d’azote et de potassium via des jus polluants et nauséabonds et pour conserver l’humidité apportée par l’urine indispensable. Dans un premier temps, elle permet d'empêcher l'action de l'uréase sur l'urine à l'origine du dégagement d'ammoniac et crée les conditions idéales pour amorcer le processus d'humification : milieu plus ou moins anaérobie grâce au tassement et à l'humidité, prolifération de micro-organismes, incorporation de l'azote uréique et ammoniacal… Une fois le seau vidé à l'extérieur dans un endroit approprié pour faire du compost, la fermentation aérobie se fera ensuite pleinement. La matière végétale apporte cellulose et lignine permettant d'établir un bon rapport Carbone/Azote pour assurer une bonne décomposition et par la suite une synthèse d'humus.
    C'est un système tout simple qui est un peu l'équivalent du fumier paillé obtenu dans les fermes et qui est ensuite composté.
    Tu vois donc bien qu'il ne faut pas séparer urine et fèces. D'autant que la séparation des urines est source de très mauvaises odeurs (action de l'uréase). De plus, il te faudra pour t'en débarrasser les diluer avec beaucoup d'eau pour les épandre. C'est certainement un très bon engrais, riche en ammoniac et en nitrates, et directement assimilable par les plantes mais aussi source de pollution. Les systèmes de toilettes dont tu parles sont à condamner.
    Pour moi, il est clair que ce type de système est difficilement applicable et gérable en ville (difficultés et coût exorbitant pour l’évacuation, le stockage et le transport des déchets). Il demande en plus certains efforts, pour ne pas faire n’importe quoi, que malheureusement, je ne crois pas que la plupart de mes concitoyens soit capable de faire. Par contre, il est très intéressant pour des gens motivés qui ont un peu d’espace vert et un peu de place pour faire leur petit tas de compost. Cela permet vraiment de faire des économies d’eau.
    Quant à ton histoire d’oxydation des seaux en métal, c’est vrai que c’est un problème. Avec l’inox, il n’y a pas ce problème mais c’est introuvable et hyper cher. Avec l’acier galvanisé, je pense que ça résiste pas mal mais je n’en suis pas sûr. Je ne suis pas chimiste. De là à déverser des matières dangereuses, n’est-ce pas un peu exagéré ?
    La première est de savoir si la cuvette sèche est capable de digérer toutes sortes de fécès ?
    Pour justifier cette première, je pense que la cuvette sèche n'est que la juste conséquence d'une alimentation saine et écologique et ce, dès la mise en bouche d'un aliment.
    Ce n'est pas la cuvette sèche qui "digère", c'est la phase de compostage à l'extérieur. Le type d'alimentation pourra influer sur la vitesse de décomposition mais bon, ça ne me paraît pas être un facteur primordial. C'est plus ce que tu mettras dans ta litière qui facilitera ou ralentira le processus.

  13. #41
    blanche1

    Cool Re : Toilettes Seches

    Lu, rapidement (je reviendrai) !

    A la première lecture, tu sembles confirmer que votre toilette sèche est bien la toilette sèche des cabanons !

    Pour l'inox, oublie, même la qualité destinée à la cuisine, oublie !

    On ne connait pas encore la demi-vie de l'inox, on ne connait pas encore son pouvoir d'échange ionique, et ni, son pouvoir polluant.

  14. #42
    DINOULIX

    Re : Toilettes Seches

    Citation Envoyé par blanche1
    On ne connait pas encore la demi-vie de l'inox, on ne connait pas encore son pouvoir d'échange ionique, et ni, son pouvoir polluant.
    Que de lectures hallucinantes, sur ce fil de discussion.
    La "demi-vie de l'inox" ... Et quoi encore ?

  15. Publicité
  16. #43
    blanche1

    Cool Re : Toilettes Seches

    Citation Envoyé par DINOULIX
    Que de lectures hallucinantes, sur ce fil de discussion.
    La "demi-vie de l'inox" ... Et quoi encore ?
    Tu prépares une deuxième sess ???

    Je vais te laisser étudier encore, alors !

    Aah, oui, bonjour "Dinoulix".

  17. #44
    Pippa

    Re : Toilettes Seches

    Bonjour,
    Pour revenir un peu sur le sujet, je me demmande comment se situent les toilettes séches dans la réglementation française actuelle.
    A ma connaissance, deux cas de figure sont possibles:
    - soit l'habitation est situées en zone d'assainissement non collectif. Le particulier doit dans ce cas mettre en place un dispositif d'assainissement autonome selon la nature de son terrain (défini dans l'arrêté du 6 juin 1996).
    - soit l'habitation est située en zone d'assainissement collectif et le raccordement de l'ensemble des eaux usées au réseau de collecte est obligatoire.

    Si seules les eaux ménagères vont dans le système d'assainissement (qu'il soit individuel et collectif), celui ci risque de connaitre des disfonctionnements par manque de charge organique à traiter.

    Parmis ceux qui ont des toilettes séches chez eux, ont ils rencontrés des problèmes avec les pouvoirs de l'état (SPANC notamment) vis à vis de leur installation d'assainissement?

  18. #45
    blanche1

    Cool Re : Toilettes Seches

    Citation Envoyé par Pippa
    Bonjour,
    Pour revenir un peu sur le sujet, je me demmande comment se situent les toilettes séches dans la réglementation française actuelle.
    A ma connaissance, deux cas de figure sont possibles:
    - soit l'habitation est situées en zone d'assainissement non collectif. Le particulier doit dans ce cas mettre en place un dispositif d'assainissement autonome selon la nature de son terrain (défini dans l'arrêté du 6 juin 1996).
    - soit l'habitation est située en zone d'assainissement collectif et le raccordement de l'ensemble des eaux usées au réseau de collecte est obligatoire.

    Si seules les eaux ménagères vont dans le système d'assainissement (qu'il soit individuel et collectif), celui ci risque de connaitre des disfonctionnements par manque de charge organique à traiter.

    Parmis ceux qui ont des toilettes séches chez eux, ont ils rencontrés des problèmes avec les pouvoirs de l'état (SPANC notamment) vis à vis de leur installation d'assainissement?
    Je sais, et j'ai bien lu, que la réglementation française s'en occupe déjà depuis longtemps, mais je ne sais pas depuis combien de temps déjà.

    Ceux qui s'en occupent ne sont pas des glands, ni des cons !

    Ils sortent des meilleurs écoles de chez nous.

    Votre question évase tellement qu'elle ne fait pas la distinction entre un habitat nouveau établi depuis 50 ans et moins déjà et, un habitat établit sur la place depuis plus de 300 ans et plus, déjà.

    Pouvez-vous précissez, quand-même votre question ?

  19. #46
    Pippa

    Re : Toilettes Seches

    Citation Envoyé par blanche1
    Votre question évase tellement qu'elle ne fait pas la distinction entre un habitat nouveau établi depuis 50 ans et moins déjà et, un habitat établit sur la place depuis plus de 300 ans et plus, déjà.

    Pouvez-vous précissez, quand-même votre question ?

    Je ne vois pas ce que ça change que l'habitat soit récent ou ancien.
    Mais je vais quand même reformuler ma question plus clairement:
    L'installation de toilettes séches en substitution d'une des filières d'assainissement définie dans la réglementation actuelle est-elle acceptée (ou tolérée) par les pouvoirs publiques et en particulier par les SPANC (Service Public d'Assainissement Non Collectif)?
    Je rappèle que le SPANC est le service de la collectivité chargé de contrôler le bon fonctionnement de l'assainissement des habitations en zone non collective.

  20. #47
    blanche1

    Re : Toilettes Seches

    Je ne t'ai pas oublié, j'arrive !

  21. #48
    Np81

    Re : Toilettes Seches

    Citation Envoyé par Pippa
    Bonjour,
    Pour revenir un peu sur le sujet, je me demmande comment se situent les toilettes séches dans la réglementation française actuelle.
    A ma connaissance, deux cas de figure sont possibles:
    - soit l'habitation est situées en zone d'assainissement non collectif. Le particulier doit dans ce cas mettre en place un dispositif d'assainissement autonome selon la nature de son terrain (défini dans l'arrêté du 6 juin 1996).
    Très bonne question. A priori, mais je dis bien a priori, le particulier est libre d'avoir l'installation d'assainissement autonome qu'il souhaite, à partir du moment où il peut prouver qu'il n'y a pas de rejets polluants dans l'environnement. Des toilettes sèches doivent pouvoir être acceptées à partir du moment où le contrôleur ne constate pas de problème.
    Citation Envoyé par Pippa
    - soit l'habitation est située en zone d'assainissement collectif et le raccordement de l'ensemble des eaux usées au réseau de collecte est obligatoire.
    Si seules les eaux ménagères vont dans le système d'assainissement (qu'il soit individuel et collectif), celui ci risque de connaitre des disfonctionnements par manque de charge organique à traiter
    2ème très bonne question si le système des toilettes sèches prenait de l'ampleur et rentrait en concurrence avec le sytème d'assainissement collectif. Est-ce que le sytème d'épuration collectif risquerait de mal (ou carrément ne plus) fonctionner ? Si oui, serait-ce valable pour tous les types de système d'épuration collectif ? Où bien est-ce que la seule conséquence serait de limiter les quantités de boues issues du système d'épuration à épandre dans les champs ?

  22. Publicité
  23. #49
    Np81

    Re : Toilettes Seches

    Citation Envoyé par blanche1
    A la première lecture, tu sembles confirmer que votre toilette sèche est bien la toilette sèche des cabanons !
    Ca y ressemble mais c'est pas complétement ça. On ne mélange pas directement les déchets de cuisine dans le seau. Et puis la fréquence pour le vider dépend de sa contenance et du nombre de personnes.
    Citation Envoyé par blanche1
    Pour l'inox, oublie, même la qualité destinée à la cuisine, oublie !
    On ne connait pas encore la demi-vie de l'inox, on ne connait pas encore son pouvoir d'échange ionique, et ni, son pouvoir polluant.
    Si on ne connait rien encore, comment peux-tu affirmer qu'il faut le proscrire ?

  24. #50
    blanche1

    Cool Re : Toilettes Seches

    Pour "pippa";

    Si, il y a des différences entre les habitats privés unifamiliales, les habitats privés de rapports de dix étages destinés à la location et les habitats de quarante étages et plus, destinés à des activités mixtes.

    En plus, l'âge de l'habitat est aussi un élément qui est pris en compte pour la chose des eaux.

    Le conseil municipal fait toute autorité en la matière des eaux et il adapte les lois nationales, sous la forme de règlement, au modèle mathématique de la région dont il a la charge.

    Ces règlements, ne sont en fait que des règlements strictes et sévéres et pour ce faire, le conseil municipal est formé par des spécialistes, qui connaissent bien les choses des eaux.

    Ils règlent, contrôlent et vérifient les canalisations, les égoûts et les drainages;

    Parce qu'ils ont en charge, en la matière de la généralité, les eaux usées ménagères, les eaux usées industrielles et les eaux atmosphériques;

    Et, plus spécialement;

    Les systèmes d'égoûts en ce qui concernent les unitaires ou les séparatifs;

    Les canalisations dans le bâtiment en ce qui concernent les évacuations hors du bâtiment, le raccordement aux conduites publiques, les descentes d'eaux usées et d'eaux pluviales, les canalisations horizontales, les évacuations d'eaux de pluies, les récoltes des eaux de sol, les cuisines collectives, les boucheries, les laboratoires, les laiteries et le nettoyage des canalisations;

    Les principes de poses et caractéristiques des conduites;

    Les fosses et épurations individuelles en ce qui concernent, les généralités, les fosses chimiques, les fosses septiques, les fosses à digestion, les lits bactériens, les épandages souterrains, les plateaux absorbants, les fosses digestives liquifactrices épuratrices, les évacuations des effluents, les entretiens des installations d'épurations, les fosses diverses, les regards et couvercles, les accès aux installations;

    Les pompages d'eaux et ainsi de suite.

    Donc, on voit que les municipalités ont réellement du pouvoir et de la compétence (c'est pas des imbéciles pour s'occuper de tout cela) !

    Dans des zones collectives de constructions, c'est eux qui ont le cahier des charges pour le candidat batisseur et il faut mieux bien s'entendre avec ces gens là et bien savoir ce que l'on peut faire et ce que l'on ne peut pas faire !

    D'ailleurs en fonction de votre projet concernant les eaux, votre construction peut être refusée, si celui-ci est non conforme pour la municipalité où vous voulez vous installer (même, si il est conforme pour une autre municipalité) !

    Donc, "pippa", il faut aller acheter le cahier de charge des eaux à la municipalité !

  25. #51
    blanche1

    Re : Toilettes Seches

    Citation Envoyé par Np81

    Si on ne connait rien encore, comment peux-tu affirmer qu'il faut le proscrire ?
    Pour l'inox, en effet, il y a des centaines de matériaux inox différents et c'est par principe de précaution que l'on observe ces matériaux jusqu'à leur disparition complète avant de déclarer le matériaux sans risque.

    Cette disparition n'a pas encore été constatée, mais déjà des renseignements existent sur les différentes réactions de ce matériaux exposé aux différentes attaques.

    Comme tout les matériaux, même après sa mort, il est toujours vivant car c'est en réalité une chaîne de réactions chimiques qui se produit avant qu'il ne disparaisse complètement pour devenir inoffensif (c'est la demi-vie) !

  26. #52
    Pippa

    Re : Toilettes Seches

    Citation Envoyé par Np81
    Est-ce que le sytème d'épuration collectif risquerait de mal (ou carrément ne plus) fonctionner ? Si oui, serait-ce valable pour tous les types de système d'épuration collectif ?

    Oui et non! Le système d'épuration est conçu pour une certaine quantité de pollution. On peut donc avoir des problèmes de disfonctionnement sur les installations existantes si la charge en matière organique entrante diminue fortement. Dans ce cas, la STEP peut même devenir plus polluante que les effluents d'origine!

    En gros, si le système de toilette séche se développe, c'est tout le système d'assainissement des collectivités qu'il faut revoir... et bien sûr, pour ça il faut des moyens financiers!

  27. #53
    blanche1

    Cool Re : Toilettes Seches

    C'est certainement l'évidence, aujourd'hui, en le mauvais état technique actuel des STEP;

    Les rejets des STEP, ne sont-elles pas des énormes galettes sèches qu'il faut confier aux cimenteries pour qu'elles essayent de les brûler, avec en retour, un nouveau gaspillage d'énergie pour les brûler et une augmentation de la pollution atmosphérique par de la fumée et de la poussière encore mal connues en ce jour ?

    Et, votre constation, "pippa", renforce le fait, qu'aujourd'hui, force est de reconnaitre que l'avenir des toilettes sèches réside dans le succès à titre personnel, à titre d'isolement et à titre égoïste, dans son utilisation bien cachée, bien discrète et bien secrète ( , si j'ose dire);

    Et ce, pour ceux qui veulent égoïstement épargner de l'argent et pour ceux qui ne veulent pas participer financièrement au "devoir moderne" de chaque citoyen de verser beaucoup de sous pour épurer.

    Bien que là, les politiciens vont s'occuper de cela et vont certainement décider de taxer tous les citoyens avec raccordement à la conduite publique ou pas;

    Si vous voulez ce sera une "taxe excrémentielle" !

    Ben, oui, les stats savent ce que nous avons besoin comme eau journalièrement en litres, pourquoi, ces stats ne sauraient-elles pas mettre en évidence la quantité de rejet de matière journalière en grammes ?

  28. #54
    jc_m

    Re : Toilettes Seches

    Citation Envoyé par blanche1
    . . . . . . .
    Et ce, pour ceux qui veulent égoïstement épargner de l'argent et pour ceux qui ne veulent pas participer financièrement au "devoir moderne" de chaque citoyen de verser beaucoup de sous pour épurer.

    . . . . . .
    Selon cette logique être un "bon citoyen" consisterait donc à consommer énormément d'eau afin de pouvoir payer de grosses sommes pour financer l'épuration.

    Laissez donc ouverts vos robinets !

    Faites votre "devoir moderne" !

  29. Publicité
  30. #55
    blanche1

    Re : Toilettes Seches

    Ben, oui, le rêve des compagnies de distribution d'eau potable, quoi !

  31. #56
    blanche1

    Cool Re : Toilettes Seches

    D'accord, chuut !

    Mais, je voudrais, quand même, vous poser, à nouveau, une question, pas bête du tout et la voici;

    Pourquoi, les compagnies de distribution d'eau potable n'aiment-elles pas les fuites d'eau potable, en aval et en amont du compteur d'eau potable ?
    Dernière modification par blanche1 ; 15/08/2005 à 10h03.

  32. #57
    jc_m

    Re : Toilettes Seches

    Simplement : elle ne peuvent facturer ces fuites qu'à elles mêmes... et pas aux "consommateurs" dès lors qu'elles se trouvent en amont de leur compteur.

  33. #58
    blanche1

    Cool Re : Toilettes Seches

    Donc, les compagnies de distribution d'eau potable n'aiment pas les fuites en amont du compteur parce qu'elles perdent de l'argent !

    Mais, pourquoi n'aiment-elles pas les fuites en aval du compteur, alors ?

    Elles devraient aimer cela, nan !!

  34. #59
    quic'est

    Re : Toilettes Seches

    Citation Envoyé par blanche1
    Donc, les compagnies de distribution d'eau potable n'aiment pas les fuites en amont du compteur parce qu'elles perdent de l'argent !

    Mais, pourquoi n'aiment-elles pas les fuites en aval du compteur, alors ?

    Elles devraient aimer cela, nan !!
    Puisque personne ne veux te répondre et que tu insistes.
    Ma réponse est : je sais pas.
    Peut-être que les compagnies d'eau veulent se donner bonne conscience ?
    Peut-être qu'elles veulent avant toute contestation d'une de leur facture par un particulier que celui-ci ait bien vérifier qu'il n'a pas de fuite chez lui ?
    Peut-être que certaines d'entre elles n'ont pas trop de réserve et risque d'être à la limite d'un gros investissement si la consommation augmente trop fortement ?
    De toute façon, je crois que les fuites en aval du compteur ne représente pas une grande quantité d'eau en pourcentage. En amont, les fuites sont plus importantes (souvent à cause de la vétusté des canalisations) et c'est la compagnie qui paie.

  35. #60
    kinette

    Re : Toilettes Seches

    Bonjour,
    Je rappelle que ce forum est un forum de discussion.
    Ce serait bien d'arrêter de poster des messages inintéressants et n'apportant rien les uns à la suites des autres.
    Merci d'avance.

    K.
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

Page 2 sur 3 PremièrePremière 2 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. toilettes sèches
    Par ankks dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 3
    Dernier message: 21/04/2007, 14h24
  2. toilettes sèches
    Par solairesam dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 2
    Dernier message: 23/05/2006, 07h12
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison : climatiseur mobile, aspirateur robot, poêle à granulés, alarme...