Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 25 sur 25

Plafond de verre/puits de lumière



  1. #1
    alpha1111

    Plafond de verre/puits de lumière


    ------

    Bonjour à tous,

    J’aurais besoin de vos conseils « éclairés » : j’habite au dernier étage d’un immeuble dans une région très ensoleillée, énergie dont il est dommage de se passer.

    Est-il techniquement envisageable, dans le cadre d’une réfection en profondeur de mon appartement, de créer des puits de lumière au plafond voire d’ouvrir celui-ci en crééant une verrière, sachant qu’il faudra percer la dalle de béton du toit de l’immeuble. Bien entendu, ces travaux s’effectueront sous la conduite d’un architecte DPLG après l’accord de la copropriété.

    Autre détail : est-ce que financièrement ce genre de transformation est réaliste ?

    Cordialement

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Linn

    Re : Plafond de verre/puits de lumière

    Bonjour et bienvenue

    Si tu as des fonds illimités, financièrement, tout est réalisable
    Pour les contraintes techniques, ça dépend de quoi est constitué le toit, de ce que tu veux faire.... impossible de répondre sans avoir tous les détails en main.
    A mon avis, ce sont des travaux assez importants, et ça risque de couter cher.
    MOB et PDM (photos sous mon profil)

  4. #3
    alpha1111

    Re : Plafond de verre/puits de lumière

    Merci pour ta réponse et non, je ne suis pas Rothchild ! 

    J’ai oublié de préciser que le toit de l’immeuble était un toit terrasse recouvert de gravillons et qu’il faudrait donc percer la dalle en béton et refaire l’étanchéité. Le projet est encore très flou mais j’envisagerais deux puits de 2,5 m. X 2,5 m. environ, ce qui transformerait radicalement l’appartement (qui deviendrait un endroit à vivre en regardant le ciel…)

    Je me rends compte que ce type de transformation est lourd (donc onéreux) et soumis à de nombreuses contraintes, mais je me demandais si techniquement il était possible de toucher au toit de l’immeuble où si, dans la mesure où aucune ouverture n’avait été prévue à l’origine, dès la conception, cela était impossible pour des raisons de conception même (je précise que ne suis absolument pas de la partie !).

    Cordialement.

  5. #4
    Linn

    Re : Plafond de verre/puits de lumière

    Je ne suis pas très calée non plus niveau technique. Il y a pas mal de pros qui trainent par ici, attends d'avoir leurs avis.
    Perso, je pense que tu peux percer le toit entre les éléments porteurs (à voir ce qu'il y a).
    Par contre, dans les immeubles, en général, tout ce qui touche à l'apparence extérieure est soumis à l'autorisation du syndic. A mon avis, tu devrais commencer par là.
    MOB et PDM (photos sous mon profil)

  6. Devis
  7. #5
    alpha1111
    Dans l'esprit, je pensais à quelque chose comme cela :

    Avant d’affoler le syndic et le conseil syndical et de déclencher un tir de barrage préventif, je souhaite savoir si c’est techniquement (et financièrement !) faisable

    Donc, messieurs les ingénieurs béton qui hantent ce forum, si vous aviez une petite idée de la faisabilité… Dans le cadre de l’opération « sauvons alpha des dépenses d’électricité élyséennes en lui permettant de s’éclairer à la lumière du jour » !

    Cordialement.
    Images attachées Images attachées
    Dernière modification par Linn ; 23/05/2009 à 10h37. Motif: fusion de deux messages consécutifs du même auteur

  8. A voir en vidéo sur Futura
  9. #6
    yves35

    Re : Plafond de verre/puits de lumière

    bonjour,

    j’habite au dernier étage d’un immeuble dans une région très ensoleillée, énergie dont il est dommage de se passer.
    question très annexe: vous prévoyez un climatiseur de combien de kW pour tenter de rendre habitable votre logement l'été ?, après avoir économisé quelques Watts sur l'éclairage. Et pour l'hiver, vous prévoyez une surconsommation de combien de kWh de chauffage pour compenser la "trou" dans l'isolation de votre plafond ? .

    « sauvons alpha des dépenses d’électricité élyséennes en lui permettant de s’éclairer à la lumière du jour »
    Pourquoi si votre logement n'en dispose pas prévoir d'ouvrir une ou plusieurs fenêtres et ainsi de disposer le jour, de la lumière gratuite "du jour.En outre si vous les disposez au sud, d'avoir un apport de chauffage l'hiver de l'ordre de 500Watts par m² au moment de midi par ciel dégagé. Apport "gratuit" ET autorégulable l'été si vous disposez d'un brise soleil .

    Bon, je vous taquine,mais çà me semble tout la contraire d'une bonne idée sur la plan thermique

    yves

  10. Publicité
  11. #7
    alpha1111

    Re : Plafond de verre/puits de lumière

    Bonjour au « taquin » .

    Les questions que vous me posez, je me les pose aussi… Sachant que mon appartement est déjà invivable en été. Et qu’il y a déjà des fenêtres au sud…

    J’envisage de repenser mon logement de fond en comble et je ne suis qu’au début de ma réflexion. J’habite au dernier étage d’un immeuble orienté sud-est, donc déjà très ensoleillé. Pourquoi ouvrir ? Mais parce que rien ne vaut la lumière du jour, que ces puits de lumière conféreraient à l’appartement, en ouvrant les volumes, un cachet et un charme qu’il n’a pas aujourd’hui, qu’il me permettrait le jour d’avoir les nuages et le ciel bleu, la nuit les étoiles au dessus de ma tête. Et aussi d’économiser quelques heures de lumières artificielles.

    Mon objectif : zéro dépense d’énergie ! Vaste programme comme dirait l’autre. Pour ce faire je veux passer au solaire et peut-être au petit éolien. Sans oublier l’isolation. Comme je l’ai déjà dit, je ne suis qu’au début de ma réflexion avec plus de questions que de réponses. D’où ma présence sur ce forum.

    Concernant ces puits de lumière, je me demande :

    - si c’est techniquement possible sachant que l’immeuble n’a pas été prévu pour ça ;
    - à quelles déperditions d’énergie je dois m’attendre, si elles seront compensées par l’éclairage naturel supplémentaire, sachant que la dimension « confort de vie » a aussi son importance ;
    - à quelles nuisances acoustiques je dois m’attendre, sachant que j’habite sur une colline, en ligne de crête et que les bruits de la ville montent.

    Est-ce une bonne idée ? Sur le plan thermique stricto sensu, peut-être pas. Sur le plan global, j’en suis persuadé.

    J’en profite pour poser une question sur l’isolation extérieure des façades, sachant que l’appartement est traversant et exposé sur trois côtés : sert-elle à quelque chose si elle ne porte pas sur l’intégralité des façades exposées, donc sur la totalité du dernier étage, y compris le toit (l’immeuble date de 1968) ?

    Cordialement.

  12. #8
    yves35

    Re : Plafond de verre/puits de lumière

    rebonjour,

    @lynn,
    Par contre, dans les immeubles, en général, tout ce qui touche à l'apparence extérieure est soumis à l'autorisation du syndic.
    si tu modifie l'apparence extérieure il faut un permis de construire ou une déclaration de travaux ,en plus de l'accord de la copropriétée. Donc, passage par la mairie.Le syndic est là pour receuillir les avis des copropriétaires, si tu touche aux parties communes il te faut l'accord de la majorité. Tout ce qui est structure du batiment appartient à tous.

    Sur le plan génie civil, c'est sans doute possible ...en y mettant le prix.Ton immeuble à été construit en 68, donc sans doute avec des poutrelles+hourdi+dalle de compression de béton armé. Il faut reprendre l'effort supporté par les fers des poutrelles que tu va couper. Mais commme tu va réduire le poids de la terrasse c'est peut être jouable sans gros renforts. Cela seul un bureau d'étude béton saura te le dire. Pas besoin d'un architecte .Par contre bonne assurance du maitre d'oeuvre.Et le point le plus délicat sera la reprise d'étanchéité .

    Avant 68 ,pas d'isolation obligatoire... Donc four en été et gla-gla l'hiver (au fait, combien coutait le baril de pétrole en 68?
    http://www.persee.fr/web/revues/home...num_115_1_4213
    et en particulier:
    Le prix moyen du baril de pétrole importé par la France qui était de 2,1 dollars en 1968 ne s'élève encore qu'à 3,6 dollars lorsque les hausses de 1973 le ...
    )

    Donc çà ne coutait rien de chauffer...(et on peut épiloguer sans fin sur l'air de :zétaient pas bête les anciens) maintenant avec le prix du baril qui se ballade entre 50 et je ne sais plus combien (et jusqu'ou ira t il?) et avec le fait qu'on sait maintenant que c'est stupide de le bruler pour se chauffer et qu'enfin on va crever de chaud (mais avant de crever de chaud ,on crèveras plus surement de guerre civile) à moyen terme que faut il faire?

    Il faut prendre ton baton de pélerin et convaincre la copropriété de faire au minimum une isolation thermique de la terrasse. C'est relativement léger et peu risqué comme travaux(pas besoin d'échafaudage, un groupe de potes motivés peut le faire). Sauf les problèmes d'étanchéité.Bien sur , si les occupants du dernier étage sont des locataires, çà va être dur de motiver les proprio.

    Que va tu y gagner?

    En terme de confort d'été, avec un isolant qui t'apporte du déphasage :laine de roche, ouate de cellulose ou autre et sous réserve d'une épaisseur convenable de 25à 35 cm(soit un R moyen de 9); tu vas échapper aux surchauffes estivales.
    En hiver , moins de pertes de chaleur par le plafond donc besoin de moins chauffer. Pour te donner un ordre de grandeur, un double vitrage moderne à un R d'environ 1 (et un U de 1 également car U=+ 1/R)un simple vitrage de 0.2 (ou un U de 5), 30 cm d'isolant avec un R de 9 (soit un U de 0.11) , tes 15 ou 20 cm de béton sur ta tête sont 100 fois plus conducteurs qu'un isolant). U Désigne combien tu perds par une paroi de 1 m² par heure par °C de différence de température et tout ceci en Watt.


    Donc en perçant un trou de 1m² dans ton toit tu va perdre pour une différence de 20°C et par heure , si tu met un double vitrage peu émissif (et on laisse de coté les problèmes d'évacuation d'eau de pluie, de nettoyage car si c'est plat tu auras de la mousse et ton ciel bleu sera verdâtre héhé...), tu perdra disais je:
    1(m²)x20°Cx1(le U) = 20 Watts
    ce qui est à comparer à la solution d'isolation avec un U de 0.11:
    1X20x0.11= 2.2 Watts
    soit un écart d'environ 18 Watt de puissance et pour une heure 18 Watt.heure . Donc si on moyenne la perte sur 24 h :
    18x24=432Wh
    et donc depuis la construction de l'immeuble :
    40 (ans)x60(je suppose au pif l'équivalent en chauffage de 60 jours à 0°C)x432(Wh)=1036800 Wh ou 1036kWh


    Ceci pour 1 m²(je ne connais pas la surface de ton plafond,mais c'est la même que celle de ton plancher,non?) et seulement en isolant le plafond.

    Sur le plan financier, 1036kWh représente au prix de l'éléctricité de jour environ 100 euros ,toujours pour 1 m² çà aurait couté moins cher de faire une isolation qui serait toujours en état de marche et éviter de faire cuire les occupants en été.

    Je n'ai raisonné que sur la terrasse mais il faut raisonner sur le reste du bâtiment et par exemple sans grosse prise de tête se caler sur la STU du cabinet SIDLER:
    http://www.negawatt.org/telechargeme...nal%201107.pdf

    Ou alors réfléchir encore pendant une génération (tes petits enfants qui ne sont pas nés connaissent déjà la réponse)

    cordialement

    yves

  13. #9
    ofmika

    Re : Plafond de verre/puits de lumière

    Bonjour,

    JE suis très étonné de ton besoin : tu as un appart traversant exposé sur 3 cotés. Cela signifie qu'il y a des fenêtres pour chacune des pièces. Ne sont elles pas suffisantes ? Au pire, il vaux mieux envisager d'agrandir ces fenêtres (vers le bas puis éventuellement sur les cotés).

    Tu es déjà en surchauffe l'été, en rajoutant ces ouvertures dans le toit, ta surchauffe sera nettement plus importante. Si c'est pour rajouter des volets pour fermer ces ouvrants, alors autant laisser le toit tel quel.
    SI vraiment tu veux faire cela, il vaut mieux faire le trou dans le toit, mettre une fenêtre posée verticalement face au sud et un toit en pente sur cette fenêtre avec une casquette qui limitera le passage de la chaleur estivale.

    Faire un trou dans le toit créera des vibrations qui endommagera certainement l'étanchéité aux alentours. Bref, il faudra surement refaire toute l'étanchéité du toit. Et ca c'est un cout que tes copropriétaires n'apprécieront pas sauf s'il y a déjà des infiltrations mais dans ce cas, ces travaux seraient déjà à l'ordre du jour....

    Plutot de te lancer la dedans, lance toi plutot sur l'isolation de l'immeuble par l'extérieur (en espérant que cela reste un petit immeuble) : tu y gagneras en confort d'été et en confort d'hivers et tu payeras moins de charges... mais la facture sera salée au départ.

    Bref, il serait préférable d'attaquer la facade que le toit ... moins de contrainte. C'est juste l'esthétique qui rentrera en compte.

    Michel

  14. #10
    alpha1111

    Re : Plafond de verre/puits de lumière

    Bonjour et merci à Yves et Michel pour vos réponses. Le béotien que je suis va s’efforcer de faire son miel avec les calculs de Yves… un dictionnaire technique en main !

    Pour répondre à Michel, ai-je besoin de ces puits de lumière ? Absolument pas ! J’habite dans un appartement déjà très ensoleillé (précisant que le 3e côté est quasiment aveugle, hormis une petite ouverture à l’ouest pour les WC). Il ne s’agit donc pas d’un besoin mais d’une envie, laquelle mérite d’être examinée pour la valider ou au contraire la rejeter.

    D’un point de vue architectural, donc de plaisir de vie, les deux puits de lumière accroîtraient encore la luminosité de l’appartement, ce qui serait appréciable en hiver, sans doute plus discutable en été. Ils confèreraient une autre dimension à celui-ci en donnant l’impression d’une plus grande hauteur de plafond. Ils lui donneraient également un aspect hors norme qui… me plait ! Mais ce sont là des considérations d’ordre esthétique et personnel, pas technique… Sans oublier que cela valoriserait l'appartement en lui donnant un petit côté atelier d'artiste.

    J’ai bien évidemment pensé à l’isolation du toit (pas qu’à elle, d’ailleurs). Je me vois mal expliquer en AG de copropriété : « j’ai envie de puits de lumière, ce serait l’occasion de refaire l’isolation et l’étanchéité. Mesdames et messieurs, à vos portefeuilles ! » Le résultat serait d’ailleurs le même sans les puits de lumière : en l’absence de besoin impérieux, pas de dépenses !

    Je profite d’ailleurs de l’occasion pour (re)poser la question : est-ce ce ça rime à quelque chose de refaire l’isolation d’une partie seulement du toit (celle au dessus de mon appartement) ou bien pour être efficace, celle-ci doit elle porter sur l’ensemble de la toiture ? Une question qui s’applique aussi à l’isolation des murs extérieurs. En outre les propriétaires du dernier (nous sommes deux) peuvent-ils arguer de la déperdition d’énergie et du surcoût financier occasionné pour exiger de la copropriété de réaliser ces dépenses ?

    Concernant l'isolation thermique du toit terrasse (en oubliant - pour l'instant ! - le puits de lumière et l'étanchéité), en quoi consisteraient ces travaux "relativement léger et peu risqués" ?

    D’avance merci.
    Dernière modification par alpha1111 ; 24/05/2009 à 01h10.

  15. #11
    invite3517
    Invité

    Re : Plafond de verre/puits de lumière

    alpha, ton projet est sympa, mais ambitieux : j'ai peur que tu te heurtes à de grosses difficultés humaines (co-propriétaires, mairie...), et techniques (percer un toit d'immeuble...). Et à mon avis, le coût va être en conséquence...

    Ceci-dit, concernant les puits de lumières eux-mêmes, le mieux serait en fait de faire une pointe en vitres, pour ne pas avoir des vitres à plats. Pas besoin d'une grosse pente. Ensuite, pour éviter la surchauffe, tu peux mettre des vitrages 4 saisons, qui coupent le rayonnement dans les 2 sens (habituellement, on laisse entrer le rayonnement, mais on l'empèche de sortir). Et/ou mettre des volets extérieurs.

  16. #12
    guitout

    Re : Plafond de verre/puits de lumière

    « j’ai envie de puits de lumière, ce serait l’occasion de refaire l’isolation et l’étanchéité. Mesdames et messieurs, à vos portefeuilles ! »
    Fait tout comme ça, et si ça marche tu te fandras bien la poire!
    C'est une tres bonne idée tes puis de lumière.
    J'en ai aussi fait dans mon batiment (mais dans du neuf). J'ai aussi le probème de surchauffe, par contre je suis à 900m dans les Alpes donc j'empèche seulement les IR de sortir, pas de rentrer.

    Pour l'isolation de ton toit, je vairais bien du PUR en plaque. Vous en pensez "les autres" quoi? En plus tu pourais aussi l'installer en intérieur chez toi s'ils ne veulent pas payer pour tout le batient.

    @+

  17. Publicité
  18. #13
    ofmika

    Re : Plafond de verre/puits de lumière

    Citation Envoyé par alpha1111 Voir le message
    Je profite d’ailleurs de l’occasion pour (re)poser la question : est-ce ce ça rime à quelque chose de refaire l’isolation d’une partie seulement du toit (celle au dessus de mon appartement) ou bien pour être efficace, celle-ci doit elle porter sur l’ensemble de la toiture ?
    Bonjour,

    On considère que 30% des déperditions passent par le toit. Donc c'est pas négligeable.

    Cela sous entend que tu le fais toi même à tes frais.

    Cela a de l'intérêt mais il faut déborder d'au moins 2 m autour de ton appart pour limiter les déperditions de ton coté.
    Le "soucis" c'est que tu feras baisser les charges globales de chauffage mais le gain sera répercuté sur chaque propriétaire car le mode de calcul de la note de chauffage dépend de tes calorimètres + tes voisins autour qui te chauffent ...

    DOnc autant isoler tout le toit et que tous les proprios y mettent de leur poche.
    Le PU, c'est OK pour l'hivers mais pour les chaleurs estivales cela vaut tripette....
    Quitte à mettre un isolant sur le toit, autant mettre un isolant qui déphase comme la laine de bois => chaleur en hivers et coupure de la chaleur estivale en été (plus de surchauffe).
    Par contre par définition la laine de bois a horreur d'être mouillée. Sur ce plan, le PU ou le polystyrène c'est mieux (quoi que avec la chaleur, ils dégagent des tas de saletés).
    Cela signifie refaire une étanchéité par dessus cet isolant ....

    Essaye "isolation + toit plat " sur google pour voir ce qu'ils racontent...

    Michel

  19. #14
    guitout

    Re : Plafond de verre/puits de lumière

    Ce n’est pas utile de refaire une étanchéité au dessus s’il est en extérieur.
    Si tes voisins ne veulent pas payer l’isolation au dessus de leurs toits, isole chez toi par l’intérieur. Le PUR en plaque est stable et ne dégage pas grand-chose (ce n’est pas du PUR en bombe). De plus il a vraiment un rendement exceptionnel : lambda 0.023 ! Et a un rendement égal : 2 fois moins d’épaisseur.
    Sans parler de l’isolant choisi, tu auras un meilleurs rendement en isolent ton plafond par dedans que par dehors si tes voisins ne te suive pas. En plus ça te coutera vraiment beaucoup moins chère !!!

    @++

  20. #15
    yves35

    Re : Plafond de verre/puits de lumière

    bonsoir,

    Le "soucis" c'est que tu feras baisser les charges globales de chauffage mais le gain sera répercuté sur chaque propriétaire car le mode de calcul de la note de chauffage dépend de tes calorimètres + tes voisins autour qui te chauffent ...
    on a négligé de te demander quelque chose de capital.... Qui paye quoi pour le chauffage? Si vous avez chacun votre chaudière à gaz par exemple çà change tout; les dépenses de chauffage de chacun sont fonction de sa sobriété et de son isolation.Si c'est une installation commune avec les dépenses partagées suivant les 1/1000 de la copropriété; alors personne n'a" intérêt" à être sobre puisque son effort sera dilué.

    Dans le cas où tu isole ton logement ET où les dépenses sont à la charge de chacun , alors il y a un intérêt pour toi.Je ne suis pas d'accord avec Guitout , il faut mieux isoler par l'extérieur pour ton confort d'été car la masse de la maçonnerie fera obstacle à la progression de l'onde de chaleur (plus exactement l'isolation fait obstacle et la masse fait un déphasage: la chaleur arrive à un moment ou elle est moins génante.En gain de confort ,c'est le jour et la nuit. Si tu arrive à convaincre ton voisin c'est encore mieux . Calcule les surfaces en cause, la terrasse d'une part, les surfaces verticales d'autre part.

    les pertes de chaleur sont fonction de
    -la surface déperditive
    - la qualité thermique de la paroi
    -la différence moyenne de température entre dedans-dehors
    c'est un produit SxUxDt
    tu ne peux jouer que sur le U

    yves

    Ps :il y a quelque chose de très intéressant dans ton affaire... C'est que tu as besoin des autre (tes voisins) pour améliorer ta situation individuelle. Au contraire de beaucoup de posteurs içi qui se creusent la tête pour se faire un paradis pour eux tout seuls(je jette pas la pierre,je suis comme eux) . En poussant la paradoxe un peu , on pourrait dire que tu es plus près d'un logement super écolo parce que tu es près des réseaux de transports,des réseaux sociaux tout ou presque accessible avec une paire de jambe en bon état.Sur le plan conso d'énergie c'est un sacré plus.

  21. #16
    ofmika

    Re : Plafond de verre/puits de lumière

    Citation Envoyé par guitout Voir le message
    Le PUR en plaque est stable et ne dégage pas grand-chose (ce n’est pas du PUR en bombe). De plus il a vraiment un rendement exceptionnel : lambda 0.023 ! Et a un rendement égal : 2 fois moins d’épaisseur.
    Bonjour,

    Et en cas d'incendie, tu auras la garantie de ne pas crever carboniser mais asphyxier....

    Ne dégage pas grand chose c'est pas terrible non plus. A force de faire plein de goutte d'eau, on finit par remplir le verre.
    EN fait le PU dégage des amines (toxique) tout le temps.
    Après on s'étonne que l'air intérieur est plus pollué que l'air extérieur malgré toutes les voitures qui passent.

    Michel

  22. #17
    alpha1111

    Re : Plafond de verre/puits de lumière

    Bonjour à tous et merci pour vos réponses,

    Merci Fma : je retiens les vitrages 4 saisons ;
    Pour Yves : le chauffage est individuel, chacun a son compteur.

    A la limite, peu importe que mes voisins n’aient pas envie de participer financièrement, si l’isolation extérieure de mon toit (même si c’est une partie commune) me permet une économie d’énergie substantielle : sachant que « le temps c’est de l’argent », je vais dépenser bien plus en tentant de convaincre – tel le David Vincent de base - un conseil syndical incrédule que le cauchemar énergétique a déjà commencé . Je préfère payer de ma poche et que le projet se fasse, d’autant que je compte bien demander à l’assemblée générale de me laisser aussi installer les deux puits de lumière déjà évoqués et des panneaux solaires. Donc si je leur demande en plus de payer… C’est pour cela que je suis prêt à leur dire : « écoutez, je prends en charge des frais qui logiquement incombent à la copropriété pour réaliser des travaux qui vont permettre des gains d’énergie pour tout le monde. En revanche, vous me laissez installer des panneaux solaires et creuser des puits de lumière ». Le facteur humain et administratif devrait toujours être pris en compte dans un budget prévisionnel !

    Refaire l’isolation de l’extérieur coûte-t-il plus cher que de la refaire par l’intérieur ? Est-ce moins efficace sachant que cette isolation ne se fera que sur mon toit (même en dépassant de deux mètres) et non sur l’ensemble du bâtiment ? La reprise d’étanchéité est-elle un gros travail (l’étanchéité de ma terrasse m’a laissé de mauvais souvenirs) ? Peut-on refaire l’isolation du toit terrasse par-dessus l’étanchéité, qui a été refaite il y 6/7 ans (je crois) et qu’il sera hors de question pour les copropriétaires de refaire sans nécessité impérieuse ? Cela exclut par conséquent la laine de verre.

    En cas de réfection intérieure, quelle épaisseur sur les murs et sur les toits ?

    La question de l’isolation partielle se pose également pour les façades extérieures : cela est-il utile de n’isoler qu’une partie des façades et de s’arrêter à un moment ? Sachant qu’il y a là une modification de l’aspect extérieur de l’immeuble avec les contraintes qui s’ensuivent. Je pense toutefois que le problème esthétique peut-être assez facilement résolu en végétalisant les diverses façades. A ce sujet, quel est le pouvoir isolant de plantes grimpantes sur un mur ?

    Cordialement.

  23. #18
    yves35

    Re : Plafond de verre/puits de lumière

    bonsoir,

    Pour Yves : le chauffage est individuel, chacun a son compteur.

    A la limite, peu importe que mes voisins n’aient pas envie de participer financièrement, si l’isolation extérieure de mon toit (même si c’est une partie commune) me permet une économie d’énergie substantielle
    il faut te rendre compte d'une chose: que ton appart soit super isolé ou une vrai passoire ne change rien pour ton voisin du dessous à partir du moment ou tu l'habite (c a dire ou tu le chauffe ) .Car ce qu'il perds par son toit (ton plancher) est comme dit plus tôt dans la formule pertes= SxUxDt ,uniquement fonction de Dt. Si tu es absent ou coupe le chauffage chez toi ,alors il sera obligé de chauffer plus car Dt va bouger (il va te fournir de la chaleur,alors que si vous chauffez tous les deux pareil il n'y a pas de d'échange par ton plancher). Donc il y a une certaine cohérence à ne pas réclamer de participation.

    Si tu isoles,c'est tes pertes à toi que tu va diminuer. Il est exact que si tout le batiment est isolé d'une manière coordonnée vous allez en tirer un bénéfice supérieur au bénéfice individuel de quelque uns. C'est en ce sens que je parlais hier de cas de figure intéressant; il y a plein de cas de figure semblable dans la nature où des êtres vivants trouvent avantageux de s'associer avec d'autres dissemblables pour en tirer des avantages. Exemples, les lichens(=algue+je sais plus quoi) et encore plein de bébêtes qui sinon ne vivraient pas tout court. L'écologie c'est aussi entre voisins(si ils sont pas trop...., il y a des limites aux bornes).

    Refaire l’isolation de l’extérieur coûte-t-il plus cher que de la refaire par l’intérieur ? Est-ce moins efficace sachant que cette isolation ne se fera que sur mon toit
    Isoler par l'extérieur permet de mettre de son coté une masse du batiment qui sert de volant d'inertie (au sens ou il faut un volant sur le vilbrequin d'un moteur diesel) C'est un sacré plus en été. Tu es déjà allé dans une grotte pendant la canicule ? , la fraicheur vient de l'inertie thermique de la masse de terre. En hiver si c'est un logement qui est occupé d'une manière continue, c'est un plus également. Le cas de murs isolé par l'extérieur pour une maison de vacances d'hiver est différent; si tu doit mettre une semaine à les mettre à température, ou est le bénéfice ?L'isolation par l'intérieur est alors justifiée.Elle est d'autre part plus facile à réaliser par un bricoleur moyen. Ce sont le s plaques de placoplatre+isolant (soit polystirène ,soit laine minérale. Dans un immeuble cela évite d'avoir à utiliser un échafaudage 'c'est une grosse économie.

    Il vaut mieux cependant avoir une isolation pas idéale que pas d'isolation. Et ne pas perdre de vue que la plus grosse partie de la surchauffe vient du toit (à cause de la position plus verticale du soleil en été). Donc profiter que c'est une terrasse pour isoler le toit par l'extérieur et s'il n'y a pas de rénovation collective (de ravalement) ,isoler par l'intérieur les murs verticaux.Tu peux grandement minimiser le pont thermique du au changement extérieur-intérieur de l'isolation dans la zone de la dalle du plafond en faisant redescendre l'isolant d'environ 50 cm pour qu'il y ait chevauchement(intérieur- extérieur de la zone isolée).

    En cas de réfection intérieure, quelle épaisseur sur les murs et sur les toits ?
    C'est expliqué sur la doc
    http://www.negawatt.org/telechargeme...nal%201107.pdf
    l'as tu lue? (attention,je vais faire des intero surprises)
    tiens un autre lien pour comprendre un peu plus de choses sur la thermique du batiment et l'isolation, mais pas que.
    http://www.lamaisonpassive.fr/spip/spip.php?article22

    A ce sujet, quel est le pouvoir isolant de plantes grimpantes sur un mur ?
    je crois que çà isole un peu de la chaleur dans le mesure ou les plantes en question évaporent de l'eau pour lutter contre la chaleur et c'est tout , en particulier çà n'isole pas du froid.

    Pour ce qui est de l'étanchéité des terrasses fait une recherche sur ce forum avec la fonction recherche, il me semble qu'on en a déjà parlé

    yves

    au fait tu es dans quel coin qu'on se fasse une idée du climat que tu as?et question subsidiaire quelle sont tes capacitées en bricolage

  24. Publicité
  25. #19
    ofmika

    Re : Plafond de verre/puits de lumière

    Bonjour,

    100% d'accord avec Yves35.

    Sinon je te conseille le livre : Isolation écologique de Jean Pierre Oliva.

    Il traite entre autre de l'isolation des toitures terrasses. Et bonne nouvelle pour toi, on peut mettre l'isolant au dessus de l'étanchéité => pas besoin de virer l'étanchéité existante (surtout si elle n'a que 6/7 ans !!) ou d'en refaire une par dessus. Bref des économies en perspectives.
    Le livre donne des schémas avec.
    Bonus, l'isolation améliore la protection de l'étanchéité : choc thermique plus faible => durée de vie plus longue....


    Bon si tu arrives à convaincre ton voisin de faire l'isolation du toit aussi chez lui, cela sera quand même nettement mieux.


    Bonne lecture.

    Michel

  26. #20
    vachalet

    Re : Plafond de verre/puits de lumière

    Bonjour,

    Pour tes puits de lumière façon pyramide du Louvre je ne saurais que trop te les déconseiller.
    J'ai un ami qui a travaillé au Louvre. Cette pyramide est un vrai four. D'ailleurs les pompiers avait quelques sérieux problèmes avec ça. Si un incendie devait se déclarer alors la température atteindrait de telle valeur que le métal retenant la structure se plierait et on connait la suite. (j'ai endendu ça avant le 11/09).

    Je pense que point de vue confort l'été et sécurité ce n'est pas une bonne idée.
    Mais bon c'est toi qui y vit

  27. #21
    eXploNumerik

    Re : Plafond de verre/puits de lumière

    Ca aurait été très bien de faire couler de l'eau sur toute la surface de la pyramide, car non seulement c'est joli, mais en plus ça règle le problème du four.
    Bon ok, par contre comme toute fontaine, ça utilise de l'eau, et l'eau s'évapore.
    Dernière modification par Linn ; 27/05/2009 à 11h08. Motif: citation inutile

  28. #22
    alpha1111

    Re : Plafond de verre/puits de lumière

    Bonjour,

    Merci Yves pour tes réponses et ofmika pour ta référence. Je n’avais pas lu tout ça et je vais m’empresser de le faire.

    Mes petites pyramides du Louvre personnelles me démangent, mais me démangent. Il va falloir trouver le moyen d’éviter qu’elles me transforment en cochon grillé…

    Pour info, je suis dans les Alpes-Maritimes (ensoleillement maximum) et je suis en bricolage d’une nullité abyssale. Donc le « do it yourself », on oublie pour éviter de déclencher le plan Orsec…

  29. #23
    yves35

    Re : Plafond de verre/puits de lumière

    bonsoir,

    Ca aurait été très bien de faire couler de l'eau sur toute la surface de la pyramide, car non seulement c'est joli, mais en plus ça règle le problème du four.
    Non, çà ne change quasiment rien;car l'eau comme le verre à la même comportement vis a vis du rayonnement infrarouge( et de la lumière). Une partie va être absorbée= participe à l'échauffement de la couche d'eau, une partie va être transmise=participe à l'échauffement radiatif du logement, une partie réfléchie=l'éblouissement d'un vitrage ou d'une surface d'eau calme (et les sacrés coup de soleil que vous prenez en bateau parce que vous pensez naïvement que parce qu'il y a un filet de vent et qu'il fait pas trop chaud ,alors le soleil ne chauffe pas ).

    Donc sans doute pas dans les mêmes proportions que le verre exactement mais pas loin. Or le souci c'est qu'en créant une ouverture dans le toit ,on recrée un capteur solaire =le vitrage laisse rentrer une grosse partie de l'énergie par radiation (et le soleil à une température de surface d'environ 6000°C )et s'oppose à la sortie des infrarouge de basse énergie réémis par l'intérieur du capteur. Si vous ne me croyez pas enfermez belle maman dans la voiture en plein soleil,vitre fermées.

    Si vous ne pouvez pas vivre sans votre pyramide du Louvre sur la tête, il faut trouver le moyen d'en minimiser les nuisances. Pour l'été, aux heures les plus chaudes,soit masquer de l'extérieur avec un tissu aluminisé(genre couverture de survie) et disposer à l'intérieur une couche d'isolant assez déphasant laine roche,ouate de cellulose; le tout amovible pour escamoter le soir. Pour l'hiver , une isolation amovible soit de l'intérieur, soit de l'extérieur. Ne comptez pas récupérer de l'énergie l'hiver (effet capteur solaire) ,et le bilan apport- pertes penche en moyenne sur la période de chauffage vers les pertes. Mais c'est classe dans le salon,perso mon coté paresseux verrait bien cela dans la chambre à coucher au dessus du lit ,pour démarrer et entretenir les rèveries...

    Sinon comme dit ofmika , il est judicieux de déborder l'isolation du toit sur ton voisin (le mieux étant d'isoler la totalité du toit) d'au moins 50 cm pour réduire les pertes par conduction.


    Quand ton isolation sera terminée, tu va récupérer les pertes de ton voisin par son plafond (ton plancher). A quelle condition cela s'équilibre t il? Il faut que ses pertes qui sont fonction de la surface, du U de la dalle et du Delta température soit égales au produit :ta surface déperditive S, ton U moyen,ta Dt avec l'extérieur. Il faut avoir en tête que le béton de la dalle est un très mauvais isolant; son lambda est de l'ordre de 1.7( lambda=conductivité thermique= le flux de chaleur qui traverse une surface de 1 m² , d'épaisseur 1 m, pour une Dt de 1°C : en W/m.°C. A comparer au lambda des isolants courants autour de 0.04, soit 42 fois plus isolants( à épaisseur égale).

    cordialement

    yves

  30. #24
    invite3517
    Invité

    Re : Plafond de verre/puits de lumière

    C'est pour ça que je parlais de vitrage 4 saisons, qui bloque le rayonnement dans les 2 sens...

  31. Publicité
  32. #25
    Yuzz

    Re : Plafond de verre/puits de lumière

    Bonjour, pourquoi ne pas demander aussi l'accès à la terrasse (du fait que tu vas mettre des capteurs solaires pour entretien) par tes puits de lumière via un escalier ajouré qui laissera suffisament rentré de la clarté et qui te permettra un accès à la terrasse que tu pourras aménager pour un petit bain de soleil.
    Ca se fait bcp sur Paris, et la législation sur ce point est un peu floue...
    Pour déplacer une montagne il faut commencer par la 1ere pierre.

Discussions similaires

  1. label maison passive et puits de lumière?
    Par fpado dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 3
    Dernier message: 18/11/2012, 02h25
  2. puits de lumiere !
    Par flyingman dans le forum Physique
    Réponses: 11
    Dernier message: 28/09/2008, 17h03
  3. puits de lumiere
    Par airix dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 3
    Dernier message: 21/10/2007, 23h13
  4. puits de lumiere
    Par suedois-13 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 3
    Dernier message: 24/04/2007, 09h29
  5. Puits de lumière
    Par Steflelutin dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 5
    Dernier message: 15/06/2006, 15h54
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison