Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 28 sur 28

Comment définir un isolant écologique ?



  1. #1
    Futura

    Comment définir un isolant écologique ?


    ------

    Dans le cadre de ce forum de débat autour de l'isolation écologique, une des questions les plus importantes concerne le mot "écologique".

    Quand il est question d'isolation, comment définiriez-vous un isolant "écologique" ? Est-ce forcément un isolant réalisé à partir d'éléments naturels ? Sur quels critères scientifiques se baser ?

    A vous la parole !

    -----
    Just do it !

  2. Publicité
  3. #2
    Philou67

    Re : Comment définir un isolant écologique ?

    Par essence, je dirais qu'un isolant est écologique dès lors qu'il est utilisé en quantité suffisante et de manière appropriée pour réduire l'impact global sur l'environnement de notre confort thermique (réduction des besoins en énergie, réduction des émissions polluantes, réductions de besoins en ressource non renouvelables, ...).

    Ensuite, comme tout matériau de construction, il doit répondre à des critères sanitaires et de sécurité, mais cet aspect n'est, à mon sens, pas lié à la notion d'écologie.

    On pourrait alors comparer les isolants en mesurant leur coefficient de performance écologique qui serait le rapport de la réduction de l'impact sur l'environnement par unité d'isolant. Par isolant, il faut bien entendu comprendre : le matériau et sa méthode de mise en œuvre (par exemple, isolation intérieure, ou isolation extérieure). C'est une idée qui demande bien sûr à être murie, validée ou invalidée...
    :'( Plus j'apprends, et plus je mesure mon ignorance

  4. #3
    ginomich

    Re : Comment définir un isolant écologique ?

    Bjr, entièrement d'accord avec Philou 67. Mais il est impossible de développer ici. Il existe, parmi les matériaux d'isolation, une douzaine de produits réputés "écologiques". Comment choisir le "meilleur produit au meilleur coût avec une qualité normative dans le temps"? Choisir un isolant à faible impact environnemental c'est tenir compte du bilan écologique global du produit et son impact sur l'environnement. Il s'agit en fait de prendre en compte l'énergie grise de la marchandise (nécessaire à la fabrication), au transport, à la mise en oeuvre et jusqu'au recyclage du produit. Les fiches FDES (fiches sanitaires) qui mesurent l'impact sur l'environnement d'un isolant sont disponibles pour les sérieux et, bien sur, impossible à "mesurer" pour les autres comme par hasard! je vais encore me faire "sortir" du forum....

  5. #4
    tarhlissia

    Re : Débat sur l'isolation écologique : à vous la parole

    dans cette définitiion il manque le coté réutilisable du matériaux qui intervient avant le recylclage.
    un matériaux comme de la terre des cailloux du bois les végéteaux peuvent être intégrés dans un système d'isolation et sont utilisable et réutilisable sans même devoir être recyclé
    pour le dire simplement, utiliser et réutiliser avant même de penser à recycler

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    ginomich

    Re : Débat sur l'isolation écologique : à vous la parole

    Bjr exact le débat est vaste. ### doublon voir message 3
    Exemple: un isolant écologique type coton nécessite peu d'énergie grise à sa fabrication mais 1kg de coton nécessite 3 à 5000 litres d'eau pour sa culture, utilise des pesticides peu recommandables et cultivé dans des pays à majorité touchés par la faim. Je ne suis pas contre mais voilà un type d'exemple qui appelle à réfléchir. Malheureusement, nombres d'isolants ont leur "cortège" de partie négative il faut simplement la connaître et la mesurer.
    Dernière modification par Linn ; 05/11/2009 à 14h06.

  8. #6
    Yoghourt
    Animateur Habitat

    Re : Débat sur l'isolation écologique : à vous la parole

    Citation Envoyé par ginomich Voir le message
    Exemple: un isolant écologique type coton (...)
    Euh, hormis les isolants coton à base de tissu recyclé, je n'oserai qualifier d'écologique ce genre de chose, pour les raisons que tu donnes: impact environnemental déplorable à l'élaboration.

    Dans l'article d'appel, il est mentionné la performance. L'on pense immédiatement à la performance énergétique, comme indiqué dans le message de Futura en tête du fil.
    Il est vrai qu'un isolant est là pour isoler avant tout. Avant tout, cela ne veut pas dire que le reste en devient sans importance. La montée en puissance du volet "écologique" du matériau le montre d'ailleurs bien. Dans ce discours de l'isolant écologique, on retrouve la discussion de la performance à la diffusion de vapeur d'eau et la capillarité. Le tout regroupé dans la belle expression: "les murs qui respirent".
    Qu'est-ce qui pourrait faire que le "caractère respirant" d'un matériau fasse néanmoins partie des critères de performance écologique? Est-ce une spécificité du discours français?

    Cdlt,
    Yoghourt
    éco-rénovation: l'aïkido du BTP

  9. Publicité
  10. #7
    ginomich

    Re : Débat sur l'isolation écologique : à vous la parole

    Bjr, à mon avis aucun critère écoloqique ou de performance thermique n'est basé sur le caractère "respirant". Pour certains isolants non hydrophiles parler de "respirant" c'est rassurer le consommateur et réaliser une vente. Je vais me faire incendier mais si l'on regarde la performance d'une mousse de polyuréthane avec un lamda de 0.020 qui est TOTALEMENT étanche on a une résistance thermique "canon". Je suis d'accord c'est loin d'être écologique. Nos congélateur/frigos en sont isolés. En effet la communication pour vendre c'est de créer AUSSI des mots sans valeur technique systématique. Exemple: "perspirant" (qui est la traduction anglaise de transpirant!) on se demande ce que vient faire un mur qui 'transpire", mauvais ça! A ma connaissance, les pays du Nord, l'Allemagne, le Canada, les US que je connais mieux sont sur la base de l'étanchéïté à l'air (trés important en ossature bois leur construction traditionnelle). Il est évident qu'un isolant fibreux est plus ou moins "perméable" à l'air donc...à l'eau. Comme c'est le cas, il va évacuer, sans se dégrader sous réserve de sa non hydrophilie, la vapeur d'eau dégagée par les habitants et les pièces d'eau de l'habitation. On considère 150 litres d'eau pour une famille s'échappant par convection donc passant à travers l'isolant du comble sans ventilation mécanique. On comprend mieux l'importance d'un isolant qui sera insensible à l'eau. De ce fait, l'air AUSSI circule entre les fibres et transporte les micros gouttelettes. C'est nécessaire, mais pas trop vite, car l'isolant ne serait pas performant et pas trop lentement car l'eau ne doit pas "stagner" surtout si l'isolant est "sensible" à l'eau (sic) La réglementation BBC 2010/2012 et plus tard la maison passive (2020) oblige cette "étanchéïté". De ce fait, la non hydrophilie de l'isolant sera encore plus nécessaire. J'attire donc l'attention sur tous les isolants non hydrophiles écologiques.

  11. #8
    Linn

    Re : Débat sur l'isolation écologique : à vous la parole

    Tout est une question de règlementation: les normes britanniques intègrent et encadrent ces notions de perspirance sans que leurs bâtiments ne soient pourris et s'écroulent à cause de l'humidité.
    Il y toute une éducation à faire à ce sujet mais ce n'est pas aussi catégorique que vous le laissez entendre.
    MOB et PDM (photos sous mon profil)

  12. #9
    Yoghourt
    Animateur Habitat

    Re : Débat sur l'isolation écologique : à vous la parole

    Citation Envoyé par ginomich Voir le message
    on se demande ce que vient faire un mur qui 'transpire", mauvais ça!
    Et pourtant, le pisé et les murs anciens ont traversés les siècles avant d'être recouverts d'enduits ciments/plastiques et présenter des pathologies spécifiques...

    A ma connaissance, les pays du Nord, l'Allemagne, le Canada, les US que je connais mieux sont sur la base de l'étanchéïté à l'air (trés important en ossature bois leur construction traditionnelle).
    L'étanchéïté à l'air n'est pas l'étanchéïté à la diffusion de vapeur d'eau. Les pays que vous citez en étaient à faire une obligation des diagrammes de Glaser alors qu'en France on en était à faire une obligation de la débile lame d'air entre isolant intérieur et paroi froide.
    En France, on en est à parler de mu (et s'accrocher en labo à nos usines à gaz franco-francaises de simulation) alors que les pays alentours en sont à banaliser progressivement la simulation hygrothermique, avec prise en compte de la capillarité des matériaux. C'est pas étonnant que même le vario KM d'### ne soit pas issu de France, ni sorti en premier sur marché Francais!

    Faut pas avoir peur de l'eau, mais la gérer.
    Dernière modification par Philou67 ; 05/11/2009 à 14h50. Motif: Pas de marque, svp
    éco-rénovation: l'aïkido du BTP

  13. #10
    Zarcobx

    Re : Débat sur l'isolation écologique : à vous la parole

    Vaste question la définition d'un isolant écologique...

    J'aimerais d'ailleurs qu'on pose la même question sur ce qu'est la définition d'une habitation écologique car j'ai l'impression que certains imaginent que c'est simplement l'addition de l'utilisation de ressources écologiques ce qui est au mieux une bêtise, au pire une grave erreur...

    POur répondre à la question, sans entrer dans les critères, pour moi évoquer le caractère écologique d'un objet, service, produit etc... n'a de sens qu'en raisonnant de manière globale sur tout le cycle de vie et avec une comparaison à critères identiques.

    Raisonner sur un caractère écologique qui serait absolu me semble irréaliste et absurde.

  14. #11
    Zarcobx

    Re : Débat sur l'isolation écologique : à vous la parole

    Et j'ajouterai que même dans ce cadre là, un objet/produit/service seul, qui serait identifié comme le meilleur compromis écologique, ne le serait vraiment qu'en considération globale de son utilisation par la/les personne(s) avec ses intéractions avec d'autres objets/produits/services.

    Inutile de construire une maison "écologique" en bois-paille-terre-laine de mouton avec sa propre production et ses propres matériaux, si c'est pour tuer le bilan global en mangeant 2 steaks par jour et en faisant 50km en bagnole pour aller au boulot (ex pris au hasard hein).
    C'est comme une maison passive qui ne consommerait que 15KWhEp/m²/an mais qui ferait 200m² habitables pour 2 personnes.
    Le petit pavillon BBC (40KwhEp/m²/an) de 80m² pour 3 a globalement la même empreinte...

    Autre ex ? mieux vaut une vieille voiture qui consomme 10l et ne roule que 5000km par an qu'une voiture toute neuve qui consomme 3l mais roule 20 000km...

    En gros, même avec un tableau comparatif idéal, je trouve que cela ne sert à rien et même dessert, d'idéaliser ou diaboliser certains objets/produits/services.

    Tout est question de compromis, je préfèrerai une sorte de comptage des points pour chaque objet/service/produit et qu'on mesure le total.
    Dernière modification par Zarcobx ; 06/11/2009 à 13h18.

  15. #12
    stephane pei

    Re : Comment définir un isolant écologique ?

    Il existe un logiciel qui synthetise sous forme de graphique certains criteres ecologiques C'est Cocon mis au point par Luc Floissac.

    Les criteres sont:

    -Inertie (dephasage)
    - energie grise (sinon c'est pas la peine d'isoler)
    - confort d'été (la ca tue les laines de verre)
    - epuisement des ressources (quantité et qualite des materiaux)
    - impact sur le changement climatique
    - resistance thermique

    on pourrait envisager aussi de prendre les criteres de :
    - perspirance, qui regule l'hygrometrie. C'est bien une science exact et son coefficient est donné par μ (je ne m'attarde pas sur ce critere au moins aussi important que le lambda)
    - effusivité (a meme temperature l'acier est plus deagreable que le plastique)
    - recyclabilité


    N'oublions pas que l'ecologie met l'homme au centre des preoccupations et la qualité de l'air des maisons, les dangers ou penibilite de la pose et les risques liés a l'incendie sont a ne pas éluder trop rapidement...



    http://www.citemaison.fr/COCON-compa...s-confort.html

  16. Publicité
  17. #13
    tannoz

    Re : Débat sur l'isolation écologique : à vous la parole

    Citation Envoyé par Zarcobx Voir le message
    C'est comme une maison passive qui ne consommerait que 15KWhEp/m²/an mais qui ferait 200m² habitables pour 2 personnes.
    Le petit pavillon BBC (40KwhEp/m²/an) de 80m² pour 3 a globalement la même empreinte...
    Ben... Oui, mais tu es d'accord que pour un projet donné, il sera toujours préférable d'utiliser les matériaux ayant la plus faible empreinte possible, avec la meilleure isolation possible ? Les usages qui découleront de cette maison feront que la consommation énergétique du foyer sera plus ou moins élevée, ça n'enlève donc rien au fait que plutôt que de construire une immense maison, on économise d'autant plus la planète et son portefeuille en en construisant une plus petite (ou en n'en construisant pas, d'ailleurs...). Et que plutôt que de la construire à 50km du lieu de travail des deux conjoints, on gagne à se placer le plus près possible des deux. Mais néanmoins, une fois que les gens ont trouvé un terrain (un terrain à X km du travail de madame, et à Y km du travail de monsieur), et qu'ils ont un profil de famille donné (on veut 2 enfants ou 5 enfants...), leur nombre de voitures, le nombre de kilomètres parcourus, ou dans une certaine mesure la surface de leur projet de maison va être fixe. Et au point où ils en sont, autant utiliser des matériaux à faible empreinte, ce sera toujours ça de pris... Non ?

    Citation Envoyé par Zarcobx Voir le message
    Tout est question de compromis, je préfèrerai une sorte de comptage des points pour chaque objet/service/produit et qu'on mesure le total.
    Ben, ça dépend de ce que tu mets derrière objet/service/produit : si tu mets un produit d'isolation, ça correspond aux FDES. Si tu mets une maison dans son ensemble, tu peux déterminer à peu près combien tu peux t'attendre à ce qu'elle consomme pour une température intérieure correspondant aux standards de confort actuels. Auquel cas l'indication de kWh/m²/an dont tu pondères l'intérêt dans ton message prend tout son sens, et... en fait je m'aperçois que je n'ai pas compris le sens de ton intervention...

  18. #14
    ginomich

    Re : Débat sur l'isolation écologique : à vous la parole

    Bjr, je me demande par quoi je peux remplacer mes baies vitrées isolantes... c'est du verre.

  19. #15
    Philou67

    Re : Comment définir un isolant écologique ?

    Citation Envoyé par stephane pei Voir le message
    - perspirance, qui regule l'hygrometrie. C'est bien une science exact et son coefficient est donné par μ (je ne m'attarde pas sur ce critere au moins aussi important que le lambda)
    Difficile d'envisager ce critère pour l'isolant seul, car c'est la caractéristique de l'ensemble du mur qui fait l'intérêt de la perspiration. Un isolant résistant à la diffusion de vapeur n'est pas "à priori" bon ou mauvais pour l'environnement (intérieur ou extérieur à la maison). Il faut le considérer dans l'ensemble de la paroi.
    - effusivité (a meme temperature l'acier est plus deagreable que le plastique)
    L'isolant étant rarement en contact direct avec les occupants (l'effusivité et la capacité d'un matériaux à "imposer" sa température à un autre lors d'un transfert thermique par conduction), ce critère est inutile. Il n'est de plus pas lié à l'écologie à proprement parler.
    :'( Plus j'apprends, et plus je mesure mon ignorance

  20. #16
    Sejay

    Re : Comment définir un isolant écologique ?

    Bonjour à tous,
    la conscience collective avance sur le sujet et c'est très bien
    je souhaiterais poser quelques bases sur la notion d'écologie : Tout d'abord il ne faut pas confondre économie et écologie, même si les 2 choses relève du bon sens, ce n'est pas parce qu'une voiture ou une maison est économe qu'elle est écologique ! Une maison isolé avec 50 cm de laine de verre sera certes économe car bien isolé (et encore faut il que ce soit bien fait) mais très loin d'être écologique ; en effet la VRAIE écologie c'est de prendre en compte l'empreinte globale des matériaux utilisés (d'où ils viennent, comment les a t'ont travaillé, transporté, toutes les énergies grises entrent en ligne de compte, la façon de les mettre en œuvre, comment ils seront recyclé, etc...). Il n'y a aucun secret, une maison se doit d'être bioclimatique (c'est à dire adaptée à son environnement, ce qui parait être la moindre des chose mais malheureusement très très peu fait), ensuite les matériaux utilisé doivent venir du plus près possible. La terre, paille, pierre, bois doivent être utilisé à bon escient et dans les règles de l'art.
    Pour se recentrer sur le sujet, la paille est le champion toute catégorie comme matériau d'isolation écologique, c'est un sous produit de l'agriculture produit en grande quantité (encore souvent considéré comme un déchet) isolant, persipirant, sain (évidement sauf si cela vient de cultures massivement arrosées d'engrais, d'herbicides, et autre biocides...), pas cher, facile à mettre en œuvre (il existe une vingtaine de technique différentes) efficace.
    Bon vous avez compris moi je vais construire ma maison en paille, balayez vos idées reçues, renseignez vous bien sur la question, il existe une dizaine de livre, et des bonnes vidéos sur le sujet).
    Pour résumé, la paille est LE matériau d'isolation écologique par excellence ! mais il il en à d'autres aussi, je ne suis pas intégriste, le chanvre, le bois, le torchis sont très bien aussi, et je précise qu'il n'y a pas une façon de bien faire : il en existe pleins, c'est à chacun de s'adapter et de faire au mieux.

  21. #17
    Sejay

    Re : Débat sur l'isolation écologique : à vous la parole

    Citation Envoyé par ginomich Voir le message
    Bjr, je me demande par quoi je peux remplacer mes baies vitrées isolantes... c'est du verre.
    Le verre est un matériau presque naturel et recyclable, si tes baies vitrées sont plein sud, ça te sert de chauffage et d'apport de lumière, dans ce cas il n'y a pas soucis(juste un store extérieur pour se protéger de la chaleur en été) pas contre si elles sont coté nord aie, c'est une perte de calories à tous va, il va te falloir trouver une façon de les changer ou de les isoler encore, mais ça sous entend du triple vitrage, ou des volets isolants (ex: ridaux isolant à l'intérieur, volets roulants, ou en bois assez épais en éssayant d'obtenir une étanchéité à l'air quand tu les ferme, pas évident, ou cher en fonction de la configuration).

  22. #18
    solutions

    Re : Comment définir un isolant écologique ?

    Bonjour,
    l'écologie c'est le respect de la nature(voir les 4 éléments et les métaux ), des êtres vivants qui la compose, faune,flore.

    Pour ma part je préconise la LAINE De MOUTON pour l'isolation, très peu gourmande en eau lors du lavage, facile à travailller, tendre à poser, excellent pouvoir isolant, tant au froid qu'au chaud, il y a des moutons sur toute la planète donc au plus près des habitations,renouvellable une tonte par an, pourquoi donc les plus grands pollueurs appellent ils leur isolant laine de ....
    Il n'existe qu'une seule LAINE celle des mammifères et plus particulièrement du MOUTON.
    bon débat a+

  23. Publicité
  24. #19
    Philou67

    Re : Comment définir un isolant écologique ?

    Vous avez des données vérifiables :
    - lambda ?
    - longévité et traitement ?
    - tassement (notamment dans les murs)
    - applications ?
    :'( Plus j'apprends, et plus je mesure mon ignorance

  25. #20
    solutions

    Re : Comment définir un isolant écologique ?

    Bonjour,
    Lambda testé par labo indépendant 0,038 NEOTIM 81 000 ALBI sur mes produits je suis producteur d'isolants 100% laine vierge de mouton, en rouleaux pour combles,cloisons , contre cloisons,panneaux rigides phoniques en cours de validation, en soufflé, en feutre sous planchers ou parquets et parquets flottants,la durée de vie pour mon expérience 7 ans de recul chez Jean Louis ETIENNE qui est un voisin dans le Tarn.

    Chez les anciens plusieurs centaines d'années, matelas en laine de mouton j'en récupère d'ailleurs pour régénèrer la laine par ventilation, cardage et remise en rouleaux ou à souffler.
    a+

  26. #21
    Sane

    Re : Comment définir un isolant écologique ?

    Bonjour,

    Vous n'avez pas répondu à la question du traitement de cet isolant....
    Dans l'immense majorité des cas la laine de moutons est traitée (Sel de bore, Konservan, etc.). Est-ce votre cas ?

    Sinon je trouve cette discussion sur la définition du caractère écologique d'un isolant excellente !
    En revanche quand on applique ce terme d'écologique à la maison, là ça devint plus complexe, non ?
    Un isolant peut être étudiant et "noté" par rapport à son cycle de vie global et une maison doit donc l'être aussi.
    Mais je ne suis pas entièrement d'accord avec le fait qu'une maison super isolée avec des matériaux pas forcément écologiques ne peut pas être écologique ! Voyez le cas des maisons suisses "Minergie" ! Une maison qui ne consomme que très peu d'énergie pour son chauffage (voire pas du tout) ne pourrait-elle pas être qualifiée d'écologique dans la mesure où elle respecte l'environnement (même si tous ces matériaux ne le font pas) ????

    Et puis il y a les mots et la réalité. Notre but est-il d'avoir une maison qu'on pourra qualifier d'écologique ou de réduire notre empreinte sur la planète à notre manière, à notre mesure et à la mesure de nos moyens financiers ?

  27. #22
    Philou67

    Re : Comment définir un isolant écologique ?

    Citation Envoyé par Sane Voir le message
    Voyez le cas des maisons suisses "Minergie" ! Une maison qui ne consomme que très peu d'énergie pour son chauffage (voire pas du tout) ne pourrait-elle pas être qualifiée d'écologique dans la mesure où elle respecte l'environnement (même si tous ces matériaux ne le font pas) ????
    Il suffit de faire l'ACV de la maison entière... et de le comparer à celui d'une maison bio-climatique, par exemple.
    :'( Plus j'apprends, et plus je mesure mon ignorance

  28. #23
    ladenree

    Re : Comment définir un isolant écologique ?

    Bonjour,

    Si l'on définit des matériaux écologiques, cela revient à normer ces mêmes matériaux...Et pour les normer, on va fixer des critères, qui seront toujours discutables...

    Dans mon esprit, l'isolant est TOUJOURS écologique puisqu'il va permettre de diminuer la consommation énergétique...

    D'ailleur, on semble vouloir dissocier l'écologie de l'économie...A moins de vouloir vivre de manière primitive, l'argent reste actuellement le nerf de la guère...

    Certains ne jurent que par des isolants dit naturels (qui le sont en réalité un peu moins puisqu'on y ajoute des adjuvants tels que retardateurs de flammes, anti-nuisibles,...) ... Si la caractéristique économique était totalement déttachée, nul besoin de ces adjuvants, on recommenerait l'isol. avec le même matériaux une fois celui-ci contaminé...

    D'autres, ne jurent que par les isolants de synthèse, bon marché, ne craignant que peu les aléats climatiques,...

    bref, toutes ces personnes, peu importe leur choix, font un geste écologiques puisqu'ils tenderont à gaspiller un peu moins d'énergie...Comme dit un proverbe, faire un peu, c'est mieux que rien...

    Le bon sens m'amène donc à penser que chacun fait de son choix d'isolant un geste écologique, avec, comme règle inflexible celle du marché économique prévalent grandemlent sur la "norme" écologique d'un isolant...

    D'ailleurs, une autre piste de réflexion simpliste se dessine :
    - A budjet égal, l'impact écologique global est-il meilleur avec un isolant dit "naturel" mais de coef. thermique plus faible en raison du surcoût, ou avec un isolant de synthèse, meilleur marché, ayant un coef plus important ?

  29. #24
    Philou67

    Re : Comment définir un isolant écologique ?

    Citation Envoyé par ladenree Voir le message
    bref, toutes ces personnes, peu importe leur choix, font un geste écologiques puisqu'ils tenderont à gaspiller un peu moins d'énergie...Comme dit un proverbe, faire un peu, c'est mieux que rien...
    Il faut distinguer, à mon humble avis, ceux qui isolent une maison existante, de ceux qui isolent une maison neuve.

    Une maison neuve se doit d'avoir un niveau d'isolation minimum (règlementé). En l'occurrence, c'est l'état qui oblige le maitre d'œuvre à être écologique. Dans ce contexte, le "degré" d'écologie de l'acte d'isolation va se faire à deux niveaux :
    - aller au delà de la réglementation
    - choisir un isolant ayant le meilleur bilan écologique (au sens de son ACV et de l'ACV de la maison qu'il va équiper).

    En rénovation, l'acte d'isoler est toujours écologique. Il n'en reste pas moins qu'il est également modulé par les deux aspects que j'ai évoqué ci-dessus.
    :'( Plus j'apprends, et plus je mesure mon ignorance

  30. Publicité
  31. #25
    ladenree

    Re : Comment définir un isolant écologique ?

    Citation Envoyé par Philou67 Voir le message
    Il faut distinguer, à mon humble avis, ceux qui isolent une maison existante, de ceux qui isolent une maison neuve.

    En rénovation, l'acte d'isoler est toujours écologique. Il n'en reste pas moins qu'il est également modulé par les deux aspects que j'ai évoqué ci-dessus.
    Bonsoir,
    ahhh, je ne serai pas aussi catégorique...Un grand nombre de néo-acquéreurs de maisons anciennes décident de mieux isoler (je le constate régulièrement dans le cadre de mon emploi...)...Ce choix est très souvent guidé par une logique économique à long terme..."On va réduire nos facture de chauffage par deux et amortir notre isolation d'ici 15 ans..."
    Or, après l'achat et les divers aménagement apportés à cette nouvelle acquisition, le budjet est souvent sérré pour l'isolation...Pourtant, quel que soit sa nature, l'isolant sera , à mon avis, toujours un gain écologique, qu'il en soit qualifié lui-même ou pas...

  32. #26
    Philou67

    Re : Comment définir un isolant écologique ?

    Je n'ai pas dit autre chose...
    :'( Plus j'apprends, et plus je mesure mon ignorance

  33. #27
    ladenree

    Re : Comment définir un isolant écologique ?

    Citation Envoyé par Philou67 Voir le message
    Je n'ai pas dit autre chose...
    Ben il me semble que si...Pour moi, même en réno, l'isol. est souvent guidé par un "espoir" economique et non seulement écologique comme vous pouviez le penser juste au-dessus...

  34. #28
    Philou67

    Re : Comment définir un isolant écologique ?

    En fait, je n'ai parlé que du volet écologique, le volet économique n'étant pas l'objet du fil.
    J'ai indiqué qu'un isolant en rénovation était toujours écologique, puisqu'il s'agit d'une amélioration du bâtis.
    En neuf, l'isolation est obligatoire. C'est donc la sur-isolation et le bilan ACV de l'isolant choisi qui déterminent représentent du point de vue du maitre d'œuvre, un plus écologique.
    :'( Plus j'apprends, et plus je mesure mon ignorance

Discussions similaires

  1. Isolant Métisse, écologique ?
    Par fabinico dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 10
    Dernier message: 09/08/2010, 15h25
  2. Comment définir la nature ?
    Par kevin69 dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 14
    Dernier message: 25/08/2009, 10h52
  3. Comment définir la Mvlon ?
    Par demarez69 dans le forum Matériel astronomique et photos d'amateurs
    Réponses: 2
    Dernier message: 30/06/2008, 16h20
  4. comment définir le vivant
    Par greg-richard dans le forum [ARCHIVE] Philosophie
    Réponses: 18
    Dernier message: 27/04/2004, 11h48
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison : climatiseur mobile, aspirateur robot, poêle à granulés, alarme...