Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 25 sur 25

comprendre l'hygrométrie dans l'habitat



  1. #1
    yannouk

    comprendre l'hygrométrie dans l'habitat

    Bonjour.
    J'habite une vieille maison en pierre (murs 60cm), et me chauffe au bois. Aussi, avec l'arrivée des premiers froids, je suis très attentif au comportement thermique et hygrometrique de la maison.

    Alors que l'hygrométrie extérieure est régulièrement en dessous de 20%, lorsque je m'absente 2 jours, elle est de 75% à l'intérieur.
    Si je chauffe, elle descend péniblement en dessous de 60%, pour remonter à 68% après une nuit sans chauffage.

    hier, à des fins de tests, j'ai obstrué la chatière (une aberration thermique, mais que ne ferait-on pas pour un animal ). J'ai constaté un net gain en matière de température, ET d'hygrométrie (baisse de 10%).

    comment expliquer que l'hygrométrie baisse si j'obstrue la chatiere alors qu'elle est à 20% dehors?!?

    j'aimerais comprendre le fonctionnement global de l'humidité dans l'habitat...Ce qui la génere, etc...si vous avez des liens ou des idées je suis preneur...Ah et au fait: on dit que la chaleur monte, mais l'humidité, elle, elle fait quoi? (ça m'aidera a cerner quelle piece genere l'humidite)
    merci d'avance, je suis conscient que ça fait beaucoup de questions

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    airwan

    Re : comprendre l'hygrométrie dans l'habitat

    bonsoir,
    je ne pourrai repondre a ta question par contre je vais suivre cette discussion avec interet!par contre comment a tu fais pour tes relevés?

  4. #3
    yannouk

    Re : comprendre l'hygrométrie dans l'habitat

    salut.
    J'ai acheté un thermometre/hygrometre avec relais exterieur sans fil (une 30aine d'€, cf eb ou leboncoin). Très pratique

  5. #4
    Serguey

    Re : comprendre l'hygrométrie dans l'habitat

    Bon soir,

    20% humidité relative dehors ?
    Dans vos exemples il y a peut-être contradiction, les appareils de mesure son en bon état ?
    Normalement si on fait rentrer de l’air froid dans une ambiance chaude, le taux d’humidité descend e aussi l’inverse.

    Bon, il faut d’abord comprendre que humidité est relative avec la température.
    Plus l’air est chaud plus d’humidité absolue il peut contenir et l’inverse.
    Si par exemple on a une masse d’air a 5º et 60% d’humidité, si on le chauffe directement au par déplacement a 20º son taux d’humidité relative (á la température), va descendre beaucoup.
    Au contraire, de l’air chaud, 23º, par exemple, qui á un taux d’humidité normal, disons, 55% et qui rentre en contact avec une superficie froide, va refroidir et ne supportera plus le taux d’humidité parce que l’air en refroidissant le même taux d´humidité passe á très haut, disons 75/85%, donc condensation visible.

    Voir le document, c’est ancien mais tres simple, et surtout la page 6.

    http://lcc1.epfl.ch/webdav/site/lcc1...20logement.pdf

    Si vous voulez en allemand, j’aurais plus de facilité pou de la documentation.

    Merci

  6. Devis
  7. #5
    Serguey

    Re : comprendre l'hygrométrie dans l'habitat

    Bon soir,
    Dans mon précédent message j’ai passe un link pour une documentation datant de l’année 2000, pour des notions des années huitante/nonante et avec des conseils observant des réglementations suisses a l’époque, donc il faut adapter et prendre ce qui intéresse.
    Merci

  8. A voir en vidéo sur Futura
  9. #6
    ririmason

    Re : comprendre l'hygrométrie dans l'habitat

    20% dehors à cette époque de l'année? Où habites tu? Dans un coin à mistral? Tu es sur de ton installation?

  10. Publicité
  11. #7
    yannouk

    Re : comprendre l'hygrométrie dans l'habitat

    oups....Vous avez raison. J'ai mis dehors mon hygrometre intérieur qui etait a 55%...Et c'est passé à 59...La sonde exterieure est donc hs
    J'habite en provence, dans le verdon

  12. #8
    ririmason

    Re : comprendre l'hygrométrie dans l'habitat

    Alors tout est normal! 70% hr dans une maison à cette époque n'est pas inhabituel. Ca va baisser quand il fera plus froid dehors.

    C'est tout le problème de ces appareils bon marché, ils ne sont pas fiables et les conclusions qu'on peut en tirer sont souvent érronées.

  13. #9
    airwan

    Re : comprendre l'hygrométrie dans l'habitat

    ok je verrai pour m'en obtenir un,je me trouve dans la meme situation que toi et je me pose les memes questions,le lien plus haut a l'air bien,si je pêche des infos de mon coté je te tiendrai au courant

  14. #10
    yannouk

    Re : comprendre l'hygrométrie dans l'habitat

    tres interessant Serguey le pdf...C'est quand meme surprenant de lire qu'il faut laisser les fenetres ouvertes de quelques millimetres...Comme quoi les mentalités ont pas mal évoluées ces 10 dernières années

  15. #11
    invite2313209787891133
    Invité

    Re : comprendre l'hygrométrie dans l'habitat

    Citation Envoyé par yannouk Voir le message
    Bonjour.
    J'habite une vieille maison en pierre (murs 60cm), et me chauffe au bois. Aussi, avec l'arrivée des premiers froids, je suis très attentif au comportement thermique et hygrometrique de la maison.

    Alors que l'hygrométrie extérieure est régulièrement en dessous de 20%, lorsque je m'absente 2 jours, elle est de 75% à l'intérieur.
    Si je chauffe, elle descend péniblement en dessous de 60%, pour remonter à 68% après une nuit sans chauffage.

    hier, à des fins de tests, j'ai obstrué la chatière (une aberration thermique, mais que ne ferait-on pas pour un animal ). J'ai constaté un net gain en matière de température, ET d'hygrométrie (baisse de 10%).

    comment expliquer que l'hygrométrie baisse si j'obstrue la chatiere alors qu'elle est à 20% dehors?!?

    j'aimerais comprendre le fonctionnement global de l'humidité dans l'habitat...Ce qui la génere, etc...si vous avez des liens ou des idées je suis preneur...
    Bonjour

    Pour commencer voici une courbe indispensable pour la compréhension de l'hygrométrie: http://upload.wikimedia.org/wikipedi...3%A9rature.jpg

    Cette courbe représente la quantité d'eau (en grammes) que peut contenir au maximum 1m3 d'air. A 40°C par exemple on peut avoir au maximum 50g d'eau par m3, et quand cette condition est réalisée l'air est dit "saturé", ou à 100% d'hygrométrie relative.

    Si à 40°C on a 25g d'eau par m3 on va alors se placer à 25/50 = 50% d'hygrométrie relative.

    Si cet air se refroidit il contiendra toujours 25g d'eau par m3, or étant donné que la quantité maximale que l'air peut contenir est conditionnée par la température, ces 25g vont représenter une plus grande proportion du maximum: A 30°C on peut contenir environ 30g maximum; 25g va correspondre à 25/30 = 83% d'hygrométrie relative.

    Si la température descend encore on finira par atteindre un point pour lequel 25g représente la maximum que l'on peut avoir dans 1m3 d'air; l'eau commence alors à se condenser. On appelle aussi ce point "point de rosée"; voici un tableau où l'on peut connaitre le point de rosée en fonction des conditions de température et hygrométrie relative: http://www.thermexcel.com/french/tables/tr.htm

    Cette notion de température de rosée est très importante dans l'habitat, car si on a un point froid dans l'habitation (une fenêtre en simple vitrage, ou un pont thermique) de l'eau viendra s'y condenser, et l'endroit sera tout le temps humide, avec un risque de moisissures.

    Donc pour résumer si de l'air "du dehors" entre dans l'habitation qui est plus chaude son hygrométrie relative va diminuer.

    Ah et au fait: on dit que la chaleur monte, mais l'humidité, elle, elle fait quoi? (ça m'aidera a cerner quelle piece genere l'humidite)
    merci d'avance, je suis conscient que ça fait beaucoup de questions
    L'air humide est plus léger que l'air sec, mais la différence de densité est si faible que ça ne suffit pas à le faire "monter", sauf à des températures assez hautes (60°C ou plus).

  16. #12
    yannouk

    Re : comprendre l'hygrométrie dans l'habitat

    merci pour ces explications, ça me permet de mieux comprendre pourquoi l'une de mes fenetres est tous les soirs pleine de condensation...C'est la piece la plus basse de la maison donc la plus froide, et le mur nord est semi enterré donc très humide...Ca a beau etre du double vitrage,ça ne suffit pas (merci bricodepot )

    concernant l'air humide, s'il ne monte pas, dois-je en conclure qu'il descend...?

  17. Publicité
  18. #13
    invite2313209787891133
    Invité

    Re : comprendre l'hygrométrie dans l'habitat

    Non, il ne monte pas et ne descend pas, il va juste se "diluer".
    Si par exemple on fait bouillir de l'eau dans une casserole l'air vas devenir plus humide au dessus de la casserole, mais rapidement l'hygrométrie va s'équilibrer en tout points de la pièce.

  19. #14
    cornychon

    Re : comprendre l'hygrométrie dans l'habitat

    Salut,

    L'humidité relative de l'air est liée à sa température.

    L'absorption maximale de l'air correspond à 100% d'humidité pour la température considérée.

    C'est par exemple:
    4.7 gr m3 à 0°C
    9.4 gr m3 à 10°C
    17.3 gr m3 à 20°C

    Je n'invente rien, c'est sur les abaques qui existent partout et qui sont sur le lien que je te donne.

    Avec 20% d'humidité à l'extérieur, si on prend une température de 10°C, ça veut dire que tu as en gros une humidité de 2 gr d'eau par m3

    Avec 75% d'humidité à l'interieur, à l'équilibre thermique, si on prend une température de 20°C, ça veut dire que tu as en gros une humidité de 12 gr d'eau par m3.

    Si tes mesures sont exactes, ça veut dire quoi ?

    Que ta maison est humide. A 20°C, à l'équilibre thermique murs air, il y a 12 gr d'eau par m3 d'air qui vient des murs.

    Si ta maison n'était pas humide, à l'équilibre thermique, pour 20°C et 20% d'humidité il n'y aurait que 3.5 gr par m3.

    Lorsque tu montes le chauffage, l'air chauffe plus vite que les murs humides, on se trouve dans un régime transitoire, l'humidité relative diminue, elle passe dans tes mesures à 60%.

    Si tu continuais à chauffer fort, arrivé au régime établi (équilibre thermique) ton taux d'humidité remonterait en fonction de l'humidité que peuvent fournir tes murs.

    Voici un lien pour comprendre
    http://perso.numericable.fr/assoamsa...ygrometrie.pdf

    Je te conseille de passer un peu de temps à te prendre la tête entre les deux mains pour bien comprendre.

    Fais les exercices qui sont sur ce lien, c'est à la portée de tout le monde.
    Si tu as des problèmes d'humidité ça doit sentir un peu la vieille église.
    En dehors de faire des travaux importants et coûteux pour résoudre le problème, je te conseille de mettre un déshumidificateur.

    Celui-ci peut enlever jusqu'à 44 litres d'eau par jour

    http://www.villatech.fr/chauffage-cl..._r_10--Iziflux


    Bon courage
    Dernière modification par Philou67 ; 16/12/2009 à 12h23. Motif: Citation superflue

  20. #15
    ririmason

    Re : comprendre l'hygrométrie dans l'habitat

    Euh...ses mesures ne sont PAS exactes, il vient de nous le dire! Il n'a pas 20% en ext. mais 55% ce qui apparait tout à fait normal en cette saison pour son coin.

  21. #16
    yannouk

    Re : comprendre l'hygrométrie dans l'habitat

    en effet ririmason.
    Merci en tous cas, je comprends mieux comment evolue l'humidité ambiante et surtout pourquoi. Grace à vous (et à l'arrivée du froid je suppose...) Je parviens à avoir une hygro relative de 50% à l'interieur.

  22. #17
    ririmason

    Re : comprendre l'hygrométrie dans l'habitat

    Ben oui c'est normal. L'air froid peut contenir moins d'humidité et une fois cet air chauffé, l'HR descend en flêche. Le pire pour les maisons c'est des t° douces et un temps humide voire pluvieux.

  23. #18
    yannouk

    Re : comprendre l'hygrométrie dans l'habitat

    je suis toujours accroché au thermometre, et j'ai l'impression que la température monte beaucoup plus facilement quand l'air est sec. pouvez vous confirmer? si oui, pourquoi? je me dis qu'une partie de la chaleur serait "consommée" à secher l'air plutot qu'à chauffer...?

  24. Publicité
  25. #19
    cornychon

    Re : comprendre l'hygrométrie dans l'habitat

    Citation Envoyé par yannouk Voir le message
    je suis toujours accroché au thermometre, et j'ai l'impression que la température monte beaucoup plus facilement quand l'air est sec. pouvez vous confirmer? si oui, pourquoi? je me dis qu'une partie de la chaleur serait "consommée" à secher l'air plutot qu'à chauffer...?
    Ce tableau montre bien que l'air humide emmagasine plus d'énergie que l'air sec
    http://www.thermexcel.com/french/tables/enthalp.htm

    Regarde le tableau !
    Prenons l'exemple d'un air à 10°C
    Pour le monter en température, il lui faut trois fois plus d'énergie à 100% d'humidité qu'à 1%.
    Deux fois plus d'energie à 50% qu'à 1%
    C'est en gros proportionel au taux d'humidité.

  26. #20
    yannouk

    Re : comprendre l'hygrométrie dans l'habitat

    finalement, plus il fait froid, plus il fait chaud

  27. #21
    cornychon

    Re : comprendre l'hygrométrie dans l'habitat

    Juste pour jouer un peu !

    Avec un air sans humidité, à température égale, 1 m3 d'air froid contient plus de chaleur que 1 m3 d'air chaud.

    La densité de l'air augmente lorsque l'air est froid et diminue lorsqu'il est chaud.

    L'air ambiant qui se trouve au contact d'un bout de ferraille à + 80°C va monter.

    L'air ambiant qui se trouve au contact d'un bout de ferraille sorti d'un congélateur à -20+ va descendre.

  28. #22
    invite2313209787891133
    Invité

    Re : comprendre l'hygrométrie dans l'habitat

    Citation Envoyé par cornychon Voir le message
    Ce tableau montre bien que l'air humide emmagasine plus d'énergie que l'air sec
    http://www.thermexcel.com/french/tables/enthalp.htm

    Regarde le tableau !
    Prenons l'exemple d'un air à 10°C
    Pour le monter en température, il lui faut trois fois plus d'énergie à 100% d'humidité qu'à 1%.
    Deux fois plus d'energie à 50% qu'à 1%
    C'est en gros proportionel au taux d'humidité.
    Bonjour

    Ce raisonnement n'est pas tout à fait exact; ce tableau indique l'enthalpie de l'air, c'est à dire l'énergie que l'on pourrait récupérer en ramenant cet air à 0°C et en condensant l'intégralité de l'eau qu'il contient, mais ça ne signifie pas que de l'air humide nécessite 3x plus d'énergie à chauffer que de l'air sec. Il faut raisonner sur la chaleur massique de cet air.

    En réalité l'air humide est effectivement un peu plus dur à réchauffer, mais aux températures "ambiantes" la différence n'est pas significative (environ 1020 [à 100%d'HR] contre 1005 kj/kg/°C à 20°C [à 0% d'HR]).

    Par ailleurs la sensation de chaleur est plus importante lorsque l'air est humide (indice humidex), donc l'argument de l'air humide qui provoque une sensation de froid ne tient pas.

  29. #23
    cornychon

    Re : comprendre l'hygrométrie dans l'habitat

    Citation Envoyé par Dudulle Voir le message
    Bonjour

    Ce raisonnement n'est pas tout à fait exact; ce tableau indique l'enthalpie de l'air, c'est à dire l'énergie que l'on pourrait récupérer en ramenant cet air à 0°C et en condensant l'intégralité de l'eau qu'il contient, mais ça ne signifie pas que de l'air humide nécessite 3x plus d'énergie à chauffer que de l'air sec. Il faut raisonner sur la chaleur massique de cet air.

    En réalité l'air humide est effectivement un peu plus dur à réchauffer, mais aux températures "ambiantes" la différence n'est pas significative (environ 1020 [à 100%d'HR] contre 1005 kj/kg/°C à 20°C [à 0% d'HR]).

    Par ailleurs la sensation de chaleur est plus importante lorsque l'air est humide (indice humidex), donc l'argument de l'air humide qui provoque une sensation de froid ne tient pas.
    La chaleur massique de l'air varie en fonction de l'humidité qu'il contient.
    Cette humidité s'exprime en grammes par m3 d'air.
    Il est vrai que l'on peut récupérer l'énergie emmagasinée par l'eau contenue dans l'air.
    A l'inverse, pour chauffer de l'air humide, il faut chauffer l'air et l'eau qu'il contient.
    Pour l'enthalpie de l'air, regarde en haut du tableau que j'ai donné. Ce sont des valeurs relatives qui permettent d'exploiter les énergies emmagasinées.

    Pour la sensation de chaleur voici un beau tableau en couleur.
    http://www.astro.ulg.ac.be/~demoulin/humidex.htm

  30. #24
    invite2313209787891133
    Invité

    Re : comprendre l'hygrométrie dans l'habitat

    Je n'ai jamais dis le contraire; j'ai simplement fait remarquer que l'énergie necessaire pour chauffer de l'air humide n'est pas significativement plus grande que pour chauffer de l'air sec quand on se trouve proche de l'ambiant, et je voulais juste corriger une petite erreur d'interpretation des données.

  31. Publicité
  32. #25
    emmanuel30

    Re : comprendre l'hygrométrie dans l'habitat

    l'énergie nécessaire pour chauffer de l'air humide n'est pas significativement plus grande que pour chauffer de l'air sec
    Oui, tu as raison, de plus quand on chauffe une maison, la majeure partie de l'énergie utilisée sert à compenser les pertes par les parois et le restant sert à réchauffer l'air qui rentre, donc on peut en conclure qu' en pratique plus l'air est sec dans la maison et plus la ventilation débite et plus il faut chauffer pour réchauffer l'air froid qui rentre.

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. couleurs dans l'habitat
    Par Yoghourt dans le forum Neuropsychologie et Psychologie
    Réponses: 10
    Dernier message: 08/11/2011, 14h22
  2. Changer de vie pour travailler dans l'habitat écolo?
    Par sachem dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 7
    Dernier message: 14/07/2009, 20h11
  3. Isolation, travail sur la conduction dans l'habitat
    Par julian ross dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 1
    Dernier message: 10/01/2007, 10h29
  4. chauffage/ventillation de l'air dans l'habitat
    Par zeblondin dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 1
    Dernier message: 13/05/2006, 14h41