Répondre à la discussion
Page 2 sur 2 PremièrePremière 2
Affichage des résultats 31 à 39 sur 39

Pourquoi y-a-t-il une aussi grande différence de prix entre les poêles ?



  1. #31
    Yoghourt
    Animateur Habitat

    Re : Pourquoi y-a-t-il une aussi grande différence de prix entre les poêles ?


    ------


    (faut que je m'y remette pff....)

    -----
    éco-rénovation: l'aïkido du BTP

  2. Publicité
  3. #32
    clarilau

    Re : Pourquoi y-a-t-il une aussi grande différence de prix entre les poêles ?

    Si j'ai un conseil à donner, n'hésite pas à y mettre le prix, et surtout va voir ailleur de le roy machin , car pour 3000 euro tu peux commencer à taper dans du poële de marque (qualitée si tu préfère)

    Pour la question de puissance, compte un appareil de 7kw pour une surface de 100m2 environ , sinon voilà les problèmes

  4. #33
    nunu66

    Re : Pourquoi y-a-t-il une aussi grande différence de prix entre les poêles ?

    Citation Envoyé par clarilau Voir le message
    Si j'ai un conseil à donner, n'hésite pas à y mettre le prix, et surtout va voir ailleur de le roy machin , car pour 3000 euro tu peux commencer à taper dans du poële de marque (qualitée si tu préfère)

    Pour la question de puissance, compte un appareil de 7kw pour une surface de 100m2 environ , sinon voilà les problèmes
    Je suis embêté car les vendeurs me proposent des poêles de 10-12Kw suivant les modèles. Et je ne pense pas que se cela soit une question d'€ car ils ont à peu près le même prix.

  5. #34
    eXploNumerik

    Re : Pourquoi y-a-t-il une aussi grande différence de prix entre les poêles ?

    La majorité des vendeurs n'y connait pas grand chose. Ils prennent ce qu'on leur a dit et ce que disent les fabricants et ne tiennent pas compte ni de l'isolation ni de la configuration de la maison. Si j'écoutais les vendeurs je m'orienterais vers un poêle de plus de 10 kW alors que mon étude thermique montre bien qu'un 6 kW est amplement suffisant !

    Seulement en France on a l'habitude d'avoir des maisons passoires qui demandent une grosse puissance de chauffe et donc des poêles très puissants pour compenser toutes les pertes de la maison. C'est juste ridicule d'appliquer cela à toutes les constructions.

  6. #35
    KroM67

    Re : Pourquoi y-a-t-il une aussi grande différence de prix entre les poêles ?

    Citation Envoyé par Yoghourt Voir le message
    Les 10kW, c'est la consommation de carburant.
    Ah oui?? Mince tu en es sûr? Tu aurais la source?

  7. #36
    Yoghourt
    Animateur Habitat

    Re : Pourquoi y-a-t-il une aussi grande différence de prix entre les poêles ?

    (Qu'est-ce que j'aurai encore dit comme c.....ie?)
    Ok, je retire mon précédent commentaire, je retourne aux sources, et j'épluche pas à pas.
    Sources:
    EN13229/A2
    EN13240/A2
    Thermal performance in conventional fireplace and in an inset appliance
    La puissance nominale est calculée et déduite. Elle n'est pas mesurée, elle n'est pas calculée simplement et directement à partir des mesures.
    Les mesures permettent de calculer un rendement selon une méthode de calcul conventionnelle, et la puissance nominale est ensuite donnée par :
    puissance = rendement * masse de bois par heure * PCI du bois utilisé

    Le rendement est déduit à partir des pertes calculées et déduites:
    - taux des pertes par chaleur sensible des fumées et chaleur latente de la vapeur d'eau.
    Calculé à partir de la température des fumées, la "masse carbone" brulable dans le bois, la "masse carbone" des cendres et charbon, les taux de CO et CO2 dans les fumées, la "masse hydrogène" brulable dans le bois, le taux d'humidité du bois, la température de la pièce. Ouf!
    Cela représente ce qui se barre par le conduit si la combustion est idéale (stoechiométrique)

    - taux des pertes par les imbrûlés dans les fumées.
    Calculé à partir de la "masse carbone" dans le bois, ce qui s'est barré dans charbon et cendres au travers de la grille/sole, les taux de CO et CO2

    - part des pertes par les imbrûlés dans les cendres et charbon
    Et là, la norme commence à approximer

    Ne sont pas prises en compte dans les normes:
    - pertes non récupérables par le mur d'adossement et le conduit de cheminée. En cas de conduit extérieur, par exemple, ça peut être loin d'être négligeable (cf par exemple la mésaventure actuelle de Joël relatée sur batir-sain, où la sortie mal isolée de son poêle semble lui pomper une très grosse part de la chaleur)
    - pertes par "infiltration", c'est à dire ce qui est perdu dans le préchauffage de l'air comburant pour l'amener de la température extérieure à la température de la pièce. Dans le cas d'un foyer fermé peu performant et travaillant en large excès d'air, ça veut dire que le rendement affiché a d'autant plus de plomb dans l'aile...
    -----------------------------
    Qu'est-ce que j'avais écrit plus haut? Que la puissance nominale traduit la quantité de carburant nominale, autrement dit la traduction sous forme énergie/temps de la masse de bois (à humidité donnée) par heure.

    C't'une bêtise, donc.
    Mea maximu culpa.

    En effet, la puissance nominale selon les normes EN13229/A2 et EN13240/A2 inclut -via la rendement- ne serait-ce que la chaleur des fumées et la production du tirage, ce qui suffit à démontrer l'erreur.
    -----------------------------
    Pour ceux qui ont envie d'aller plus loin dans le pourquoi théorique du comment et la java des chiffres de rendement et puissance, voici un lien.

    Il est à noter que le test et les calculs pour les "appareils à usage intermittent" correspondent typiquement à des prises de mesure sur un temps court (3/4h - une heure), sans considération d'une utilisation répétée ou continue (à ma connaissance), et ne considèrent absolument pas le mode de restitution de la chaleur (convection ou conduction). La puissance nominale se retrouve donc proche de la puissance max.
    Pas étonnant, vu que ces normes visent surtout une utilisation en chauffage d'appoint/plaisir. Pour une utilisation en base, ces normes sont insuffisantes, et on le voit bien en constatant que des foyers fermés acier/fonte avec hotte en plâtrerie peuvent avoir des caractéristiques normalisées équivalentes à des poêles avec habillage lourd, et qu'il manque donc quelque chose pour exprimer que la restitution n'est pas la même dans le temps et la conso de bois en utilisation continue, itou.

    L'introduction de la notion d'utilisation continue, de cycle de chargement et cie, ça ne date et ne relève que de la norme EN15250, qui ne porte que sur les poêles de masse.

    Si je ne me trompe. (Précaution, des fois que j'aurais glissé une autre c....rie)
    éco-rénovation: l'aïkido du BTP

  8. Publicité
  9. #37
    KroM67

    Re : Pourquoi y-a-t-il une aussi grande différence de prix entre les poêles ?

    J'avais zappé ta réponse, perdu la discussion...

    puissance = rendement * masse de bois par heure * PCI du bois utilisé
    C'est bien ce qu'il me semblait... En tous cas toi quand tu meaculples, et bien tu meaculpes en argumentant bigrement!

  10. #38
    ambiorixmisterrenard

    Re : Pourquoi y-a-t-il une aussi grande différence de prix entre les poêles ?

    voici un retour d'expérience qui pourrait vous intéresser.

    Je commence la rénovation d' une maison mitoyenne de l'entre guerre à deux pas de GIVET à la frontière Belge : 70 M² au sol, un étage + grenier. murs de ~50cm en mélange de pierre bleue et briques, aucune isolation, carrelages posés sur terre battue, portes extérieures non isolée.

    pour le temps des travaux j'ai investi dans deux poeles de type ardenais ( du type 100euros dans les magasins de bricolage) Je les ai eu d'occasion a 20€ ...

    Je rentre du boulot vers 18H00 : -5° dehors, 13° à l'intérieur.
    temps 0 : je craque l'allumette.
    18H01 : la tole commence à chauffer, je m'y réchauffe les mains.
    18H02 : plus possible de laisser sa main sur le poele.
    18H05 : une chaleur franche se dégage.
    18H30 : le rez de chaussé à gagné 2°, il n'est plus possible de se tenir pres du poele, je remets un bois.
    19H00 : il fait 19° au rez, je remets une charge de bois.
    20H00 : il fait 22° au rez. je baisse le tirage.

    En gros les poeles à 100 euros en tôle chauffent très bien, peut être aussi bien que les poeles à 5000euros.
    MAIS
    la chaleur est brutale, limite désagréable,
    il est difficile de regler le tirage car bcp de prise d'air,
    La consommation s'en trouve inmanquablement augmentée.
    Il n'est pas possible de se tenir tout pres du poele.
    Il fait bon a 2 mètres du poele mais froid à 6 M.
    a force de chauffe, le poele se déforme, change de couleur et rouille.
    il est impossible de faire feu continu,
    niveau pollution la consommation est loin d'être optimisée.
    pas de bac à cendre, il faut racler les cendres vers un récipient...
    Le design n'est pas soignée.

    En gros, nickel pour dépanner, pour les petits budgets ou pour un atelier, mais si votre but est de profiter d'une agréable flambée dans votre salon, il faut investir dans des modèles plus perfectionnés, sans pour autant, selon moi, tapper dans le tout haut de gamme.



    Si question photos ou autres...

    Jo

  11. #39
    Sane

    Re : Pourquoi y-a-t-il une aussi grande différence de prix entre les poêles ?

    Merci à ambiorixmisterrenard pour ce avis précis ! Toujours intéressant d'avoir deux "sons de cloches"...

Page 2 sur 2 PremièrePremière 2

Discussions similaires

  1. difference de prix entre deux ordi incomprise...
    Par brobro33 dans le forum Matériel - Hardware
    Réponses: 6
    Dernier message: 12/01/2010, 18h17
  2. POELES à bois les prix 2009
    Par ROSEIRES dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 8
    Dernier message: 23/02/2009, 17h04
  3. Pourquoi les cafards (blattes) sont-ils aussi résistants ?
    Par Elombre dans le forum Identification des espèces animales ou végétales
    Réponses: 1
    Dernier message: 22/02/2009, 08h36
  4. Quelle est la différence entre une fonction et une application?
    Par zak_43 dans le forum Mathématiques du collège et du lycée
    Réponses: 3
    Dernier message: 25/12/2008, 19h48
  5. Jamais vu une araignée aussi grande
    Par Falcon59 dans le forum Identification des espèces animales ou végétales
    Réponses: 12
    Dernier message: 15/09/2008, 10h38
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison : climatiseur mobile, aspirateur robot, poêle à granulés, alarme...