Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 11 sur 11

Paille : les différentes techniques au banc d'essai ?



  1. #1
    Philou67

    Paille : les différentes techniques au banc d'essai ?


    ------

    Bonjour à tous,

    La construction paille est relativement anecdotique dans le paysage français de la construction (confidentiel devrait-on dire ?). C'est sans doute que ce type de construction ne coute pas suffisamment cher (oups, je voulais dire, n'est pas suffisamment assuré).

    Cependant, il existe plusieurs "techniques" bien différentes de construction en paille. Les compaillons en listent un certain nombre. La plupart de ces techniques n'étant pas industrialisées (pas toutes), et donc non normalisées, elles doivent dans la plupart des cas, être mise en œuvre en auto-construction.

    Serait-il possible de lister le panorama des techniques employées (notamment en France), en décrivant leurs principaux domaines d'applications, avantages et inconvénients (sur des critères comme la performance, la durabilité, l'écologie et l'Analyse du Cycle de Vie, les garanties et assurances, la facilité de mise en œuvre, ...) ?

    Question annexe : quelle technique sera normalisée dans les DTU ?

    -----
    :'( Plus j'apprends, et plus je mesure mon ignorance

  2. Publicité
  3. 📣 Nouveau projet éditorial de Futura
    🔥🧠 Le Mag Futura est lancé, découvrez notre 1er magazine papier

    Une belle revue de plus de 200 pages et 4 dossiers scientifiques pour tout comprendre à la science qui fera le futur. Nous avons besoin de vous 🙏 pour nous aider à le lancer...

    👉 Je découvre le projet

    Quatre questions à explorer en 2022 :
    → Quels mystères nous cache encore la Lune 🌙 ?
    → Pourra-t-on bientôt tout guérir grâce aux gènes 👩‍⚕️?
    → Comment nourrir le monde sans le détruire 🌍 ?
    → L’intelligence artificielle peut-elle devenir vraiment intelligente 🤖 ?
  4. #2
    compaillons

    Re : Les différentes techniques au banc d'essai ?

    Bonsoir,

    Malgré une légende (comme celle des trois petits cochons), les professionnels (artisans, architectes) de plus en plus nombreux qui travaillent régulièrement ou occasionnellement dans la construction d'habitats ou de bâtiments en paille sont soit assurés décennalement à l'année, soit négocient leur assurance chantier par chantier.

    Quant à la confidence, elle a fini par être ébruitée par TF1, France 3, France 2, Canal + et autres médias écrits ou parlés, à tel point que lorsqu'aujourd'hui on me demande mon métier et que je répond que je construis en paille, mes interlocuteurs pas étonné pour un sous me rétorquent : Oui, on a vu ça à la télé !

    Il va par contre m'être très difficile de lister les avantages et inconvénients de chaque technique à moins de m'attirer les foudres de tous mes collègues qui privilégient chacun telle ou telle technique.
    Les enquêteurs de la Maison Ecologique pourront sûrement vous en parler en prenant moins de risque.

    Par contre je peux vous répondre en ce qui concerne la "normalisation" qui prendra la forme de règles professionnelles et non pas celle d'un DTU. Les techniques qui vont être validées par ces règles établis par la profession couvriront toutes les techniques employant une charpente ou une ossature bois respectant les différents DTU charpente. Le parement intérieur et extérieur pourra être choisi parmi tous ceux qui possèdent également un DTU ou avis technique y compris les enduits à la chaux et à l'argile directement sur la botte de paille.

    Si tout va bien, ces règles professionnelles pourraient être validées par la C2P (commission prévention produit) en fin d'année 2010 ou début d'année 2011.

    Je tenterais demain d'approfondir sur les techniques de mise en œuvre, mais ce soir, il est un peu tard.

    Bonne nuit
    Dernière modification par Futura ; 18/05/2010 à 08h40. Motif: Pub - Merci de respecter ce forum

  5. #3
    Philou67

    Re : Les différentes techniques au banc d'essai ?

    Les règles professionnelles dont vous parlez ne concerneront donc que l'isolation paille, et pas le mode constructif en lui-même ? Pourriez-vous préciser :
    - l'objectif de ces règles
    - ce que ces règles apporteront à la filière professionnelle (et amateur) de la construction en paille

    Par ailleurs, ces règles intègreront également le mode de construction en ballots porteurs ?
    :'( Plus j'apprends, et plus je mesure mon ignorance

  6. #4
    Maisoneco

    Re : Les différentes techniques au banc d'essai ?

    Bonjour à tous,

    je comptais bien vous présenter Les Compaillons sur ce forum dédié à la construction paille. Mais ils ont dégaîné avant moi ! Alors, avant d'essayer de répondre à la vaste question qui est posée, voici une rapide présentation des Compaillons, encore appelé Réseau Français de la Construction en Paille. C'est une association nationale qui regroupent un grand nombre de professionnels "pailleux", mais aussi des autoconstructeurs et des associations de promotion de ce type de construction. Les Compaillons travaillent sur de nombreux sujets comme la formation des professionnels et l'élaboration des règles professionnelles de construction en paille. C'est ce que le message précédent de "compaillons" expliquait. Vous trouverait également pléthore d'information techniques et des bourses d'échanges de coups de main sur leur site internet www.compaillons.eu
    Concernant maintenant la question "Les différentes techniques au banc d'essai", il n'existe malheureusement pas encore de protocole de test commun réalisé sur toutes les techniques utilisées en France.
    Cependant, je vous propose en pièce jointe un tableau que nous avions publiés dans notre magazine n°48 contenant un dossier entier sur la construction paille. Il s'agit d'un comparatif des techniques utilisant comme unique système porteur le bois : l'ossature bois, le poteau poutre. La paille servant seulement de remplissage, ce sont ces techniques qui sont vouées à être le plus rapidement normalisées en France. Il existe néanmoins d'autres techniques éprouvées : celle dite du GREB utilisant une double ossature bois très légère et dont la paille et son enduit servent à la fois de remplissage, mais aussi de contreventement et de répartiteur de charge. Cette technique a été testée en laboratoire et les résultats sont disponible auprès de l'association qui la promeut : www.approchepaille.fr
    Il y a aussi la technique dite CST, cellule sous tension. Cette technique
    utilise également la paille comme contreventement. Des testes ont été effectués en Belgique, mais les résultats ne sont pas aisément transposable à la technique telle qu'elle mise en œuvre le plus couramment. Par rapport aux mises en œuvre présentées en pièce jointes, ce deux techniques offrent l'avantage d'être relativement facilement réalisables en autoconstruction. Dans un soucis d'ouverture de la construction paille au monde du bâtiment en général, et plus seulement aux pionniers écoconstructeurs, les techniques utilisant la paille en remplissage d'une ossature bois normalisées seront donc plus adaptées.
    Julie Barbeillon
    pour l'équipe de la rédaction du magazine La Maison écologique
    Images attachées Images attachées  

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #5
    compaillons

    Re : Les différentes techniques au banc d'essai ?

    Citation Envoyé par Philou67 Voir le message
    Les règles professionnelles dont vous parlez ne concerneront donc que l'isolation paille, et pas le mode constructif en lui-même ? Pourriez-vous préciser :
    - l'objectif de ces règles
    - ce que ces règles apporteront à la filière professionnelle (et amateur) de la construction en paille

    Par ailleurs, ces règles intègreront également le mode de construction en ballots porteurs ?
    Bonjour,

    Je vois que Julie de la Maison écologique s'est réveillé plus tôt que moi aujourd'hui

    Pour répondre à vos questions :

    - Effectivement, les règles professionnelles ne concerne que la mise en œuvre de l'isolation en bottes de paille, les enduits sur paille et la gestion de l'humidité à travers les parois suivant les différents types de parements choisis entre la surface intérieure et extérieure.

    - l'objectif de ces règles professionnelles est double :
    1) Ecrire l'état de l'art et des bonnes pratiques de construction de bâtiments isolés en bottes de paille et faire réaliser les tests règlementaires pour tout matériau de construction.
    2) Permettre d'avoir une base solide pour la mise au point de référentiels de formation qui permettront de répondre à une forte demande de la part des organismes de formations et des organisations professionnelles.

    La C2P qui validera ces règles professionnelles est un organisme ou siège, entre autre, les organisations professionnelles, et les représentants des sociétés d'assurance et des mutuelles d'assurance.
    Cette validation permettra donc de faire rentrer la paille dans la liste des matériaux utilisables et assurables pour le bâtiment.
    De même ce matériau aura une plus grande lisibilité pour les maîtres d'ouvrage publics pour la réalisation de bâtiments publics et d'établissement recevant du public .

    La construction en bottes de paille porteuse, ainsi que les techniques qui ne comptent que sur la paille pour contreventer un bâtiment ne sont pas traitées dans ces règles professionnelles. Elles feront l'objet d'un traitement particulier qui viendra à la suite des règles professionnelles. Nous avançons pas à pas....

    Pour tous ceux que ces techniques intéressent, deux livres récents traitent le sujet de façon particulièrement documentée :
    -"Concevoir des bâtiments en bottes de paille" de Bruce King adapté en Français par André de Bouter.
    -"maisons en paille" de Gernot Minke et Friedemann Malke adapté en français par Pierre Bertrand.

    Nous avons également mis en ligne sur notre site un document en anglais réalisé par le FASBA (réseau des constructeurs paille allemands) qui est le fruit de la recherche faite ce réseau depuis 10 ans.

    Bonne lecture

  9. #6
    KroM67

    Re : Les différentes techniques au banc d'essai ?

    Et pour ce qui concerne les autres points, pourrait-on envisager un petit comparatif des différentes techniques sur:

    - la facilité de mise en oeuvre en auto-construction

    - le coût (en main d'oeuvre, en bois, en paille, en autres matériaux...) au m²

    - les avantages, inconvénients et limites de chaque technique. Au moins de celle que vous utilisez...

  10. Publicité
  11. #7
    Maisoneco

    Re : Les différentes techniques au banc d'essai ?

    Pour la facilité de mise en œuvre en autoconstruction, ainsi que vous les avantages et inconvénients de chaque technique, le tableau que j'ai déposé en pièce jointe de mon premier message y répond. Les deux méthodes de constructions pour l'instant hors normes (pour les pros) en France (Greb et CST) sont particulièrement adaptées aux autoconstructeurs.

    Concernant les coûts, nous n'avons jamais pris le temps de faire un comparatif aussi précis que celui que vous demandez. Les Compaillons ont peut-être ça sous la main.
    Comptez 1,5 à 2 euros la botte de paille classique de 35 x 45 x 80 cm.
    Il faut approximativement 500 bottes de ce type pour réaliser une maison de 100m2 habitables soit environ 1000 euros de paille.
    Pour l'ossature bois, comptez de 15 à 20 m3 de bois. Le prix variant selon l'essence choisie.

    Et enfin, pour vous donner un ordre d'idée de budget général :
    - le prix d'une maison en paille autoconstruite à 100 % peut varier de 400 à 900 euros/m2 ;
    - le prix d'une maison en paille dont le gros œuvre est confié à des entreprises tourne plutôt autour de 1000 euros le m2 ;
    - le prix d'une maison paille totalement réalisée par des pros varie selon les prestations de 1300 à 1600 euros/m2.

    Julie Barbeillon
    pour la magazine La Maison écologique

  12. #8
    SoulMan

    Re : Les différentes techniques au banc d'essai ?

    Attention à la flambée de la paille...
    http://compaillons.naturalforum.net/...ille-t2137.htm

  13. #9
    mat64

    Re : Les différentes techniques au banc d'essai ?

    ... sinon nos autoconstructeurs vont se retrouver sur la paille
    Dernière modification par Philou67 ; 20/05/2010 à 14h14. Motif: Citation inutile

  14. #10
    KroM67

    Re : Paille : les différentes techniques au banc d'essai ?

    Merci pour ces données. Les prix indiqués correspondent à quoi, structure + murs, HEHA, prêt à décorer?

    Si je ne m'abuse votre pièce jointe ne parle que de structure/contreventement, et pour moi la construction en bottes de paille ne se limite pas à ça!

    Dailleurs dans quelle catégorie placez vous la technique du GREB?

    J'imaginai un tableau de ce genre (je parle des deux techniques que je connais, et j'avoue que je mélange allègrement mise en oeuvre, rendu final, coût... bref tout ce que l'auto-constructeur met dans la balance):


    Poteau-poutre + ballots dans structure secondaire légère

    + structure visible de l'intérieur
    + aspect final "maison paille" avec coins arrondis possible
    + choix dans l'enduit (chaux, terre, etc...)
    + structure ayant fait ses preuve sur des siècles
    + séparation isolation-structure
    - structure poteau-poutre nécessitant un bon savoir faire (ou un pro -> 300-350€/m²)
    - bottes disposées à plat, ratio efficacité/épaisseur moins intéressant
    - les bottes doivent être calibrées à la même longueur
    - pose de l'enduit nécessitant du savoir faire et du temps


    Technique du G.R.E.B

    + ballots sur tranche, ratio efficacité/épaisseur optimal
    + ossature légère, nécessitant des sections faibles, mise en oeuvre possible par une personne seule, faible coût
    + main d'oeuvre non qualifiée pour le coulage du mortier (mais MO importante nécessaire)
    + enduit facile car sur une surface plane et accrocheuse
    + faible coût final
    - contre-ventement "original" (DTU&co, assurance?)
    - présence de ciment dans les murs (ça en gène certains, perspirance? énergie grise? - où en est-on des essais à la chaux hydrolique?)
    - coins carrés et ossature invisible une fois terminé - la maison ressemble à une maison classique.
    - main d'oeuvre importante nécessaire pour le coulage du mortier (mais pas forcément qualifiée)
    Dernière modification par KroM67 ; 20/05/2010 à 14h33.

  15. #11
    Maisoneco

    Re : Paille : les différentes techniques au banc d'essai ?

    Les prix que j'ai mentionnés sont effectivement pour une construction prête à habiter.
    Le tableau que j'ai placé en pièce jointe présente les techniques de construction bois et paille facilement assurables par des pros car c'est l'ossature seulement qui assure la structure et le contreventement.
    La technique Greb et la technique CST (cellule sous tension) sont deux techniques mixtes au sein desquelles le système entier (ossature-enduit pour le Greb et ossature-paille-forme de la maison pour CST) assurent ces rôles.

    Julie Barbeillon
    pour le magazine La Maison écologique

Discussions similaires

  1. Réponses: 6
    Dernier message: 28/04/2012, 20h07
  2. banc d'essai
    Par biguess dans le forum Technologies
    Réponses: 2
    Dernier message: 29/06/2009, 15h52
  3. banc d'essai
    Par waikika dans le forum Physique
    Réponses: 2
    Dernier message: 26/06/2009, 14h19
  4. Projet banc d'essai
    Par KevCIRA dans le forum Physique
    Réponses: 27
    Dernier message: 19/06/2009, 08h28
  5. PPE banc d'essai
    Par KoCoa dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 1
    Dernier message: 31/01/2006, 21h22
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison : climatiseur mobile, aspirateur robot, poêle à granulés, alarme...