Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 11 sur 11

Qu'en-est-il exactement des dernières PAC à air?



  1. #1
    Wiil

    Qu'en-est-il exactement des dernières PAC à air?


    ------

    Bonjour,

    J'ai créé plusieurs documents expliquant le mécanisme des pompes à chaleur et j'aurais voulu y inclure les avantages/inconvénients de chaque système, air/air, air/sol, air/eau puis faire la même chose avec les systèmes sol, eau...

    Cependant, pour les système à air, je suis rester sur les anciens modèles, celle qu'ils vendait avec des arguments plus que contestable :

    *soit parce qu'ils utilisaient des COP machine (COP 3.5 ; 4 => c'est à dire que pour 1kW d'énergie primaire (énergie consommé) la machine donnait 4kW d'énergie final en chaleur) qui sont forcement intéressant mais pas représentatif de la réalité (le COP dépend de la différence entre température de l'air capter et la température souhaité dans l'habitat ; et plus cet écart est grand, plus le COP chute).
    Le propriétaire se retrouvait donc à chauffé sans gain d'énergie (vu que le COP de 3, 3.5, ou 4 de la mi-saison se transformait en COP de 1 en hivers).

    *soit parce qu'elle gelais à -5°, et du coup le propriétaire se trouvais sans système de chauffage.

    *soit parce que les commerciaux on désabusement dit que la PAC était une ENR alors que c'était et c'est toujours pas le cas. Au mieux elles sont semi-renouvelable.


    Inconvénients actuelles:

    * Système peu fiable (gel en hivers, performance...) ???

    Les aides financières délivrés par l'état en 2012, ne font un crédit d'impôt que sur les systèmes air/eau donc que sur les PAC à air qui fonctionne avec un système d'éméteur "basse température" cela veux dire que le système air/air sont pas assez fiable?

    * Système bruyant (pour les proprio et les voisins), qu'en est-il des système actuelles? (amortisseur de bruit...) est-ce efficace ?

    * Système électrique (c'est à dire nucléaire à 80% et que 20% ENR), toujours d'actualité!!!

    * Système d'éméteur par propulsion de l'air chaud créant des mouvements d'air (moins confortable) et par directement pas le système de ventilation au contraire des système rayonnant (plancher ou mur chauffant, appareil à bois,...), toujours d'actualité!!!

    * PAC à détente directe, un seul circuit : le fluide frigorigène circule en circuit fermé dans la pompe, les capteurs et les émetteurs de chaleur. Ce type de pompes à chaleur contient beaucoup de fluide frigorigène. Idem, toujours d'actualité, je pense ?

    Les fluides frigorigènes utilisés aujourd’hui (R407C, R410A et R417A) ne détruisent plus la couche d’ozone (comme le R22) mais demeurent des GES dont le PRG Pouvoir de Réchauffement Global) est 1 300 à 3 260 supérieur à celui du CO2. (source EIE donc ADEME).

    * Nécessite le passage d’un réseau de gaines de soufflage de l’air (dans un faux-plafond ou des combles, accessibles pour les besoins de l’entretien), qu'en est-il aujourd'hui?

    * Appoint toujours nécessaire.

    * N’assure pas la production d’eau chaude sanitaire (ECS).

    * Des consommations annexes : le compresseur de la pompe à chaleur est le principal consommateur d’électricité, mais il n’est pas le seul. Les PAC sont le plus souvent équipées d’auxiliaires qui fonctionnent à l’électricité (circulateurs, organe de dégivrage, ventilateurs, etc.). Enfin, les ventilo-convecteurs sont eux aussi équipés de ventilateurs. Il faut tenir compte de ces consommations annexes pour estimer la performance réelle du système de chauffage.

    * ...???


    Avantages Actuelles:

    * système le moins chère dans les PAC.

    * ... ???


    Qu'en-est-il à l'heure actuelle sur les avantages/inconvénients de PAC à air/air ? et est-ce qu'il y a d'autre avantages ou inconvénients ?

    -----
    Une bonne architecture est d'abord une architecture bioclimatique.

  2. Publicité
  3. #2
    Wiil

    Re : Qu'en-est-il exactement des dernières PAC à air?

    Désolé, j'ai posté mon message trop rapidement et les 5 minutes données pour modifier le texte (donc mes fautes d'orthographes) n'ont pas été suffisantes.
    Une bonne architecture est d'abord une architecture bioclimatique.

  4. #3
    cornychon

    Re : Qu'en-est-il exactement des dernières PAC à air?

    Bonjour,

    Une PAC air-air est branchée sur le tableau d’alimentation. Il faut mettre un compteur d’énergie pour relever la consommation globale.
    Il ne faut pas utiliser la PAC air-air lorsque les conditions atmosphériques favorisent un trop grand givrage et que les températures ne remontent plus au dessus de 0°C sur 24h. . En région centre c’est entre 5 et 20 jours par an suivant les années.

    Durant ces périodes, il faut un chauffage de substitution.
    Pour le reste du temps, on peut compter sur un COP moyen mini de 3.
    L’entretien consiste à faire la poussière une fois par an et vérifier s’il n’y a pas de corps gras au niveau des raccords du fluide frigorigène. Une trace de gras indique une fuite, il faut faire venir un spécialiste pour y remédier.
    Ignorance et arrogance ne riment pas seulement, ils vont souvent de pair.

  5. #4
    Wiil

    Re : Qu'en-est-il exactement des dernières PAC à air?

    OK mais par rapport à mes inconvénients et avantages qu'est-ce que tu changerais, enlèverais ou rajouterais?

    * A priori pour les systèmes peu fiables (gel, performances...) ==> tu dirais qu'il faut les mettre que dans des régions où il y a moins de 20 jrs de grand froid ? et qu'il faut un système d'appoint (de toute façon il en faut un), ça en élimine un paquet de région à mon avis... bon admettons

    * Système bruyant ==> tu n'as pas répondu, tu n'as pas d'avis ou tu as oublier?

    * Pour le reste je suppose que c'est bon ? donc je garde ?
    Une bonne architecture est d'abord une architecture bioclimatique.

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. Comparatifs

    Gagnez du temps et de l'argent grâce à nos comparatifs de produits de l'univers de la maison. Parmi nos sujets :
  8. #5
    fuit

    Re : Qu'en-est-il exactement des dernières PAC à air?

    Hello

    Il commence à y avoir des systèmes à CO2 plutôt que du R407C etc.

  9. #6
    Did67

    Re : Qu'en-est-il exactement des dernières PAC à air?

    Je suis "pro - pellets". Néanmoins, deux ou trois remarques :

    - le fait que le crédit d'impôt ait été supprimé n'est pas un jusgement sur la fiablité ! C'es tout simplement qu'une PAC air/air est aussi.... une clim ! Et il n'a pas semblé utile au gouvernement de subventionner des clims en période de forte contraintes budgétaires (utilisons cet euphémisme, le temps que la campagne se finisse et qu'on sache vraiement à quelle sauce fiscale on va être mangé !). Je suis d'accord avec ça !

    - je suis contre les PAC air/quelque chose comme mode de chauffage ; néanmoins, dans certains cas très spécifiques (impossibilité de remplacer des "oncvecteurs" dits "grille-pains" par autre chose (par ex dans des mobile-home, des Algéco, etc...), cela permet de diminuer la consommation électrique...

    - le plus grave inconvénient est, à mon avis, d'augmenter les "pics de consommation" et de mettre le réseau en danger chaque fois qu'il fait très froid ; à cela, EdF et le gouvernement risque fort de répondre : "il faut de nouveaux EPR...", "il faut plus de lignes à haute tension..." ; opter pour ce mode de chauffage, habilement "repeint" en "énergie renouvelable", c'est être complice d'une fuite en avant "pro-nucléiare" et "investissements d'infrastructures lourdes", alors qu'il faut réduire notre consommation, la réserver à des utilistés où l'électricité est nécessaire (informatique, communication, petits équipements, appareils médicaux...)... C'est donc un choix ! Chacun face à son conscience !

    J'ai tendance à écrire que celui qui n'est pas prêt à accueillir une centrale nucléaire derrière son jardin mais qui opte pour une PAC comme moyen de chauffage est tout simplement un faux-jeton !

  10. Publicité
  11. #7
    Wiil

    Re : Qu'en-est-il exactement des dernières PAC à air?

    J'ai jamais dit que j'étais pro-PAC, au contraire, je suis un grand partisan du contre, pour les raisons que tu sites! la preuve j'ai mis en inconvénient "système électrique" et qu'un seul avantage.

    J'ai toujours pensé que l'électricité n'était pas faite pour le chauffage, on n'est d'accord. Je fais ce document pour informer les personnes sur les PAC à air et encore pire sur les PAC air/air. Mais pour cela je dois quand même rester neutre et donner des inconvénients/avantages réels (d’où mon sujet), certes pour les avantages j'ai du mal.

    Je veux juste améliorer cette liste avantages/inconvénient et être le plus juste possible.
    Une bonne architecture est d'abord une architecture bioclimatique.

  12. #8
    cornychon

    Re : Qu'en-est-il exactement des dernières PAC à air?

    Citation Envoyé par Wiil Voir le message
    OK mais par rapport à mes inconvénients et avantages qu'est-ce que tu changerais, enlèverais ou rajouterais?

    * A priori pour les systèmes peu fiables (gel, performances...) ==> tu dirais qu'il faut les mettre que dans des régions où il y a moins de 20 jrs de grand froid ? et qu'il faut un système d'appoint (de toute façon il en faut un), ça en élimine un paquet de région à mon avis... bon admettons
    Système bruyant ==> tu n'as pas répondu, tu n'as pas d'avis ou tu as oublier?
    Pour le reste je suppose que c'est bon ? donc je garde ?
    Je ne dis pas qu’il faut un système d’appoint, il faut un chauffage de substitution. En clair, on arrête la PAC et on met en route un autre chauffage suffisamment puissant pour chauffer à lui seul par très grand froid !

    Pour le bruit, il faut être concret et clair :
    Une unité centrale a une pression acoustique de l’ordre de 40 dB(A) à un mètre de distance.
    Une unité extérieure c’est 50 dB(A)

    A chacun de voir ce qu’il est capable d’endurer en fonction de l’emplacement de la ou des unités intérieures.
    Pour ma part, j’accepte en dehors des zones de vie (Fauteuils, chaises, chambres ….)

    Pour l’unité extérieure, il ne faut pas que le bruit augmente de plus de 3 dB(A) le bruit ambiant qui existe devant la fenêtre la plus exposée de ton voisin le plus proche.
    3 dB(A) la nuit 5 dB(A) le jour
    Ignorance et arrogance ne riment pas seulement, ils vont souvent de pair.

  13. #9
    Did67

    Re : Qu'en-est-il exactement des dernières PAC à air?

    Citation Envoyé par Wiil Voir le message
    J'ai jamais dit que j'étais pro-PAC, au contraire, je suis un grand partisan du contre...
    Pas de problème.

    Je ne plaidais pas contre toi, mais essayais de te donner : a) un complément d'info (l'argument du crédit d'impôt qui, à mon avis, n'a rien à voir avec la fiabilité, donc que je ertirerais si je voulais rester crédible), et b) un ou deux arguments de plus (un contre - qui me parait très important, car derrière ce "pic", se cache : a) la mise en danger de l'alimentation de tous, y compris de ceux qui ont fait des efforts pour réduire leur consommation électrique) ; b) une question de coût car ces sur'équipements, juste pour asser les pics, coûtent très chers) c) un certain mensonge d'EdF quand ils se vantent d'être globalement exportateur (ce qui est vrai), mais en périodes où tout le monde a de l'électricité et nous rendent très dépendants au moment où le système européen est sous tension ! [qui sait que pendant plusieurs jours en février, la France a importé du courant, nuit et jour,, entre autres d'Allemagne, pays sorti partiellement du nucléaire ; est-ce ça l'indépendance ?]

  14. #10
    Wiil

    Re : Qu'en-est-il exactement des dernières PAC à air?

    Oui je comprends Did67.

    Pour le crédit d'impôt je le mettrais pas de cette façon, mais juste qu'il n'y a pas de crédit d'impôt sur ce système.

    Et pour ton contre, ça argumente le principal inconvénient qui est que c'est un chauffage électrique (comme n'importe qu'elle PAC), avec tous les inconvénients que ça entraine...

    Mais si on reprend ton raisonnement et celui de"cornychon" (qui dit qu'il faudrait mettre des PAC à air que dans des lieux ou il y pas plus de 20 jrs de grand froid et avoir un chauffage de substitution non électrique pour cette période ) alors dans ce cas les PAC ne serais pas responsable des pic de consommation?

    Au contraire on diminuerait la consommation électrique en mi-saison et on utiliserait une autre énergie pendant les pic de consommation, c'est bien ça ou je me trompe ?
    Une bonne architecture est d'abord une architecture bioclimatique.

  15. #11
    cornychon

    Re : Qu'en-est-il exactement des dernières PAC à air?

    Citation Envoyé par Wiil Voir le message

    Au contraire on diminuerait la consommation électrique en mi-saison et on utiliserait une autre énergie pendant les pic de consommation, c'est bien ça ou je me trompe ?
    Pendant les pics de consommation, je me chauffe avec ça :
    http://www.deville.fr/fr/pretes-a-poser/chambord.html

    Par très grand froid, j’ai besoin de 10 kW. Avec un chauffage bois de 14 kW nominal et 35 kW max, il m’arrive de réguler les températures en ouvrant une porte !!!
    Ignorance et arrogance ne riment pas seulement, ils vont souvent de pair.

Discussions similaires

  1. Qu'en est-il de la batterie Zinc-Air ?
    Par Myr dans le forum Technologies
    Réponses: 1
    Dernier message: 15/05/2010, 08h29
  2. [Thermique] Problème PAC air-eau AUER Novy air 14kw TRI
    Par caramel17 dans le forum Dépannage
    Réponses: 22
    Dernier message: 06/03/2010, 05h29
  3. Coupler une PAC air/eau à un CESI tri-énergie, est-ce possible?
    Par aramis28 dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 10
    Dernier message: 29/01/2009, 09h46
  4. associer une VMC double flux avec PAC air/air ?
    Par fabnours dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 14
    Dernier message: 23/09/2008, 00h17
  5. Réponses: 4
    Dernier message: 18/07/2007, 10h14
Découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison : climatiseur mobile, aspirateur robot, poêle à granulés, alarme...