Quid de la ventilation
Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 25 sur 25

Quid de la ventilation



  1. #1
    Slurp83

    Quid de la ventilation


    ------

    Bonjour,

    Toujours en proie à de l'humidité excessive dans la sdb due à la condensation, je cherche une solution de ventilation simple, pratique et pas cher (normal!).

    Installer une vmc hygro avec un moteur qui fait du bruit et m'alléger de 250 balles pour ne raccorder que la sdb et à la rigueur la cuisine ne m'enchante guère...

    En bon débutant que je suis, je me demande s'il n'existe pas (et si oui comment cela s'appelle t'il?) une bouche d'extraction qui permettrait de sortir l'air vers les combles? J'imagine qu'elle puisse être autonome ou à la rigueur avec câble électrique (à voir comment raccorder ça... et quelle type de commande choisir.

    Et merci!!

    -----

  2. #2
    TioChanclas

    Re : Quid de la ventilation

    Bonsoir,

    décidément, ça coince, votre problème...
    Quelles options avez vous tentées?

    Un extracteur d'air permanent, ou un extracteur de conduit, vous rendraient bien service, à condition que la porte soit bien détalonnée, et que dans le cas présent, les combles soient suffisamment "hyper" ventilés pour ne pas avoir à sortir par une tuile-douille...
    Mais je crois que tout vous a déjà été dit...

  3. #3
    cornychon

    Re : Quid de la ventilation

    Bonjour,

    Tu peux mettre cet extracteur de conduit à 113 €
    https://www.manomano.fr/p/extracteur...odel_id=408223

    Il suffit de le pendre avec du fil électrique dev récupération, à une poutre de la toiture. Ça évite de transmettre des vibrations. Il faut bien sur des combles non aménagés, ventilés.

    Il faut installer une bouche d’extraction au plafond de la salle de bain, et la relier avec un tube plastique souple à l’extracteur.
    Il faut bien sur alimenter l'extracteur en électricité, et mettre un interrupteur type VMC pour choisir la grande ou petite vitesse.
    Pour ne plus avoir de condensation, et assainir un peu le reste de la maison, l’extracteur doit fonctionner 24h sur 24h.

    Tu peux également mettre cet aérateur, à un prix inferieur à 20€
    https://www.castorama.fr/aerateur-bl...91971_CAFR.prd
    La courbe caractéristique débit pression de ces aérateurs est très mauvaise. La moindre perte de charge dynamique arrête le débit d'air. On en a pour son pognon ! !
    Le savoir doit beaucoup à l'imagination.

  4. #4
    Slurp83

    Re : Quid de la ventilation

    Non c'est que je n'y étais pas. Je l'ai laissé à des locataires amis qui ne s'en sont pas sorti avec la fenêtre et le ventilo. Les murs crépi ont prix cher en moisissure. Nettoyage plus chaux oblige et évidemment ventilation.

    Merci de m'avoir rappelé le terme extracteur d'air permanent ou extracteur de conduit. Il faut que j'étudie les différents types de commandes et d'électrification.

    Merci!

  5. A voir en vidéo sur Futura
  6. #5
    Slurp83

    Re : Quid de la ventilation

    Merci. En effet j'étais en train de constater les différence de prix importantes pour ces appareils du même nom. A 113 balles autant prendre une vmc et raccorder la cuisine... A 20 balles ça m'intéresse mais je n'ai pas compris ton histoire de charge dynamique. Les gens ont l'air de dire que ça leur suffit, ils se plaignent du bruit à la rigueur..

    En outre, de façon bien plus pratique, je ne sais pas pour quelle type de commande opter. Raccordé à la lumière ça va tourner au moindre lavage de main et ça aspire tout ton chauffage quand tu te douches. Interrupteur indépendant tu peux extraire après la douche mais il faut y penser (surtout les locataires! argh!!)

    Et je vois des machons détecteur de présence, minuterie, etc etc

    Je suis paumé
    Dernière modification par Slurp83 ; 07/05/2019 à 23h49.

  7. #6
    cornychon

    Re : Quid de la ventilation

    Avant de choisir le matériel, Il faut commencer par identifier tes besoins en termes de renouvellement d’air.
    Bon courage !
    Le savoir doit beaucoup à l'imagination.

  8. #7
    Larzacien

    Re : Quid de la ventilation

    bonjour, Pour sortir l'humidité d'une salle de bain après une douche, il faut un bon ventilo qui aspire bien, et fort, pas les petits trucs à 20 balles et il faut que ça tourne facilement 2 heures. Et il faut bien penser que si on sort de l'air, il faut qu'il puisse se renouveler et on fait cela en ayant un passage d'environ 12 à 15 mm sous la porte. Donc, si on branche ça sur l'éclairage, ça ne suffira pas c'est sûr.

    Mais si vous faites de la location, vous serez toujours embêté si vous n'avez pas une vraie VMC qui aspire dans la cuisine, la salle d'eau et les WC (débit bien plus faible pour les WC. Il ne faut pas lésiner ou bien vous aurez toujours des souci et vous pourrirez votre maison.

    On peut avoir une VMC pas trop mal à moins de 100 euros, prendre une simple flux auto réglable, (ne pas bricoler avec les hygro qui vont tourner comme des malades et faire du boucan lorsque le temps est humide et ceci toute la nuit).

    Mauvaise solution de mettre l'humidité dans les combles, ce sont les termites qui seront à la fête. Essayez de faire une sortie en pignon si c'est possible ou alors par le toit.

    Il faut que tout soit automatique de nos jours, on ne peut guère se fier à un locataire pour appuyer sur un bouton (sauf de tomber sur une perle, mais c'est extrêmement rare.) Donc la VMC, vous la laissez en petite vitesse mais en permanence. Et si le logement n'est pas très grand ça suffira largement. Penser au passage sous les portes intérieures et aux entrées d'air, mais uniquement sur séjour et chambres.
    J'espère que vous n'avez pas une chaudière à gaz un peu ancienne.

    https://www.bricodepot.fr/gaillac/ki...ble/prod13704/

    il y a d'autres modèles.
    Dernière modification par Larzacien ; 08/05/2019 à 04h27.

  9. #8
    SK69202

    Re : Quid de la ventilation

    La ventilation aspire le chauffage, mais elle aspire surtout l'air humide, se contenter de quelques m3 d'air renouvelés après la saturation de l'air et des surfaces par l'eau , c'est s'exposer au problème, si un bac de douche sèche de l'eau résiduelle en deux heures, il n'y a pas de souci, c'est que l'air est très sec.....
    La ventilation c'est en permanence et plus fort pendant les douches.
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  10. #9
    Slurp83

    Re : Quid de la ventilation

    Merci à vous. Cependant je reste en interrogation sur certaines remarques.

    Quand je vois ça et les commentaires je ne vois pas quel pourrait être le problème avec une ventil à 20 balles : https://www.amazon.fr/Aeromis-Ventil...ustomerReviews

    PAr ailleurs, l'idée de d'avoir une ventilation qui suffit "largement" n'est pas mon but. Mon but est que la ventilation soit adaptée à mes besoins. Je ne me rends absolument pas compte du coût de l'extraction de l'air chaud sur un hiver, mais quitte à claquer du blé en chauffage autant le mettre directement dans une hygro mieux optimisée qu'une auto (même si certaines ont une sonde).

    Ce que je réalise peut être et vous allez me le confirmer ou non : il faut ventiler pendant la douche et non seulement après car si la condensation a déjà eu lieu sur les surfaces on aggrave le problème. Donc en gros, il faut aspirer une partie du chauffage pour aspirer l'humidité pendant la douche.

    Pour ce qui est de la sortie d'air de la pièce, c'est effectivement une bonne remarque que je me faisais également. MAis je sais aussi que cette maison des années 60 est très bien faite. (vide sanitaire, pas une fissure, tout est bien posé etc) Elle possède des grilles d'aération qui monte dans les combles et non vers l'extérieur et pas un termite. Je dis ça parce que faire des sorties dans le murs c'est du boulot, de l'argent et du temps que je n'ai pas forcément ...

    Donc rien n'y change: je reste indécis.

  11. #10
    lucienpel

    Re : Quid de la ventilation

    Bonjour

    dans Goo ...; taper : ventilation temporisée

    vous avez un tas de propositions, par exemple :

    https://www.helios.ch/fr/produits/detail?id=2550

    Cdt

  12. #11
    SK69202

    Re : Quid de la ventilation

    Ce que je réalise peut être et vous allez me le confirmer ou non : il faut ventiler pendant la douche et non seulement après car si la condensation a déjà eu lieu sur les surfaces on aggrave le problème. Donc en gros, il faut aspirer une partie du chauffage pour aspirer l'humidité pendant la douche.
    pour aspirer l'humidité générée pendant la douche, oui.
    Pour ce faire une idée, le coup de raclette de ma douche et des parois après usage me permet de mettre immédiatement dehors de l'ordre de 200 gr d'eau liquide, si c'était à l'air d'évacuer ça, ça prendrait "un certain temps".
    Quand on prend une douche, l'humidité de l'air du local monte de plusieurs dizaines de pourcents (variable suivant le baigneur, la taille du local et l'efficacité de la ventilation), il y a forcément condensation, le point de rosée de l'air très humide est quasiment atteint sur toute la surface du local (y compris dans les coins inaccessibles), le plus flagrant reste évidement les miroirs. Cette eau va s'évacuer par évaporation dans l'air quand l'humidité de celui ci va redescendre, la température n'ayant qu'un rôle accessoire au vu des variations habituelles d'une salle de bain.
    La valeur de l'humidité de l'air de la pièce à l'équilibre, local "sec", chauffé ou pas hors utilisation détermine les conditions d'humidité des parois et leurs aptitudes à héberger des moisissures.

    Pour le rejet dans les combles, c'est le niveau de perméabilité à l'air de celles ci qui rend cela possible ou pas, les courants d'air doivent y régner en maître pour ne pas avoir de souci
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  13. #12
    Larzacien

    Re : Quid de la ventilation

    bonjour, Les petits aérateurs à 20 balles, s'ils débouchent directement dehors, ils arrivent à sortir de l'air, à condition encore qu'il y ait un passage suffisant pour un bon renouvellement et que ça ne freine pas. Mais si on envoie l'air dans un tuyau, l'efficacité est très réduite, et s'il y a un coude, alors là, c'est la cata.

    Bien sûr qu'il vaut mieux commencer à aspirer juste avant de mettre les pieds dans la douche, c'est mieux, mais il faudra encore continuer longtemps, (jusqu'à ce que tout le carrelage et le bac à douche soit sec.)

    Et comme l'air est saturé d'humidité avec l'eau chaude, même si elle est à 37°, même s'il est chaud, il faut le virer, c'est comme ça. Et puis, dans le 83, vous n'êtes pas en Sibérie tout de même.

    Si vous voulez plus d'efficacité, vous pouvez mettre 2 extracteurs, l'un en haut qui aspirera (plus ou moins selon comment il est installé) et un autre en bas, plutôt côté porte à environ 20 cm de hauteur, et LOIN DE TOUTE PROJECTION D'EAU mais celui -là POUSSERA l'air du logement vers la salle d'eau, ce qui stimulera l'extraction du second. MAIS, à ce moment là, il ne faut pas de passage sous la porte (sinon l'air pourrait ressortir sous la porte, il faut qu'elle jointe le mieux possible pour que ça mette en pression. Il faudra protéger les pales du ventilateur par une grille qui ne freine pas l'air (il faut la faire soi même, car celles qu'on vend freinent trop.

    Et bien entendu, il faut que les deux fonctionnent simultanément.

    Mais encore faut-il que les occupants pensent à appuyer sur "ON", ce qui, de nos jours est parfois un effort surhumain. Et laisser tourner le truc assez longtemps pour que tout soit sec, on peut estimer à deux heures plus ou moins.

    En même temps, ça renouvellera un peu l'air du logement, car si on respire toujours le même air, on est comme un poisson dans un bocal d'eau sale...

    Si en plus vous avez une hotte à extraction qu'on n'oublie pas de faire fonctionner, même si elle fait un peu de bruit, votre maison pourra rester saine, mais il faudra aérer un peu tout de même. Mais si vous avez des fenêtres PVC bien étanches, ça risque de ne pas suffire, et encore plus si elles n'ont pas d'aération dans le haut (chambres et séjour).

    Au début, quand j'étais jeune, ça me faisait tiquer cette "chaleur qu'on foutait dehors", même si je déteste l'atmosphère sauna, mais avec le temps, j'ai bien progressé et j'ai compris.

    Ou alors, il faut se laver comme au temps jadis : un gant de toilette, une cuvette d'eau tiède, ça fait moins de vapeur, mais ça en fait un peu malgré tout surtout dans un volume réduit.

    Et bien sûr même si je me répète, l'expérience montre qu'avec une VMC normalement on est plus tranquille, enfin si le locataire ne la coupe pas. Dans le voisinage c'est ce qui est arrivé, et bonjour les moisissures, surtout que ces gens n'ouvrent jamais les fenêtres, même pas 2 mn, alors le propriétaire a fait bloquer la VMC en position "marche" pour qu'ils ne puissent plus l'arrêter... (histoire vraie et pas rare).
    Dernière modification par Larzacien ; 08/05/2019 à 10h34.

  14. #13
    feumar

    Re : Quid de la ventilation

    Pour ce genre de cas, brancher la VMC sur le même disjoncteur que celui contrôle la prise de la télé ou de la box ADSL/fibre. En général, la VMC reste allumée ^_^

  15. #14
    Slurp83

    Re : Quid de la ventilation

    Merci vous me faites marrer avec vos histoires de locataires. C'est vrai que les gens sont bien ignorant ou de mauvaise volonté avec l'humidité.

    Bon en effet, il me faut un tuyau pour traverser l'épaisseur de l'isolation des combles. DOnc si je prends un extracteur d'air il m'en faut un bien puissant et donc bruyant. Et aussi plus cher.

    J'ai bien envie de réfléchir à l'autoréglable, mais ça veut dire qu'en hiver je sors de l'air chaud en permanence!?? C'est un peu dingo non? On a idée du cubage et du coût que cela représente!??

    Sinon je note le coup de la raclette ou de se laver au gant! MAis ça, ça sera pour moi.

  16. #15
    SK69202

    Re : Quid de la ventilation

    il me faut un tuyau pour traverser l'épaisseur de l'isolation des combles. DOnc si je prends un extracteur d'air il m'en faut un bien puissant et donc bruyant. Et aussi plus cher.
    Aérateur de conduit, pas extracteur comme dit plus haut, il existe des modèle silencieux qui sont encore plus chers.
    J'ai bien envie de réfléchir à l'autoréglable, mais ça veut dire qu'en hiver je sors de l'air chaud en permanence!??
    Il existe des commande hygrométrique qui font fonctionner la ventilation tant que celle ci est au dessus d'un seuil réglable et pendant un autre temps réglable après. C'est ce que j'utilise.
    Oui en hiver l'air chaud sort en permanence, l'eau aussi, ça évite que les champignons aient surface froide avec air chaud et humide pour prospérer.
    C'est un peu dingo non? On a idée du cubage et du coût que cela représente!??
    Pour le cubage, c'est compliqué, il faudrait le débit réel pas celui marqué sur la boite qui en est la valeur théorique maximum.
    En hiver je suis à environ 9 volumes maison d'extrait par jour, 4000m3 d'air à 21.5°C remplacé par de l'air à 10-11°C, le débit reste variable en fonction de l'humidité constaté dans la maison.
    C'est vachement moins cher de chauffer 4000m3 d'air que de refaire les plâtres au printemps, les méfaits de la respiration des spores étant remboursés, on n'en tient pas compte.
    On peut aussi investir dans une double flux et son installation.
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  17. #16
    Larzacien

    Re : Quid de la ventilation

    bonjour, qu'y a-t-il comme chauffage dans cette maison ? Est-elle un tant soi peu isolée ?

    Quand vous aurez bien pinaillé pour avoir un résultat décevant, que vous aurez rendu vos combles humides, et si vous n'avez pas de chance, trouvé des champignons et des termites, vous y viendrez à la VMC, et vous la ferez sortir dehors, pas dans le grenier.

    Si on vous fait marrer avec nos histoires de locataires, c'est que vous devez être débutant. Déjà, peu de gens s'intéressent aux problèmes d'humidité excessive, et ils ne cherchent pas à comprendre, donc il faut que tout se fasse automatiquement de nos jours. Il n'y a pas à sortir de là. Ce qui marcherait probablement avec vous dans VOTRE maison ne marchera pas avec une autre personne à qui la maison n'appatient pas. Et si elle n'est pas de mauvaise foi, elle sera tout simplement négligente, mais le résultat sera le même.

    Mais le mieux est que vous fassiez vos propres expériences puisque vous pensez qu'on exagère.

    Et vous pouvez installer vous même une VMC Double flux pas chère, au moins là vous ne virerez guère d'air chaud, mais c'est du boulot, et il vous faudra 2 sorties vers l'extérieur et suffisamment distantes l'une de l'autre. Cherchez sur youtube des tutoriels sur VMC DF. ça vous donnera une idée.

  18. #17
    Slurp83

    Re : Quid de la ventilation

    Je suis toujours sans chauffage à part le futur poêle et il n'y a pas d'isolation (fenêtre simple vitrage, murs brique creuse + enduits et combles avec 30/40cm de laine verre/roche.

    Quand je dis que vous me faites marrer c'est que je trouve ça drôle! Oui je suis débutant mais pas tout à fait, j'ai l'habitude de me coltiner la négligence des uns et la bêtise de autres.

    Si je "pinaille" c'est qu'en effet je suis un brin obsessionnel j'aime bien comprendre et j'observe que dans bcp de domaines les gens peuvent avoir tendance à installer des usines à gaz pour des détails car c'est culturel (cf société thermo-industrailisée à mort). Moi j'ai 36 ans et le déclin de cette société devant moi d'ici ma mort donc je doute un peu de tout. Comment accéder à un confort raisonnable en tenant compte des hausses du prix de l'énergie à venir!? Je comprends facilement que l'humidité est une composante en général peu prise en compte et méconnue comparativement à l'isolation et le chauffage par exemple.

    Mon cubage doit tourner autour de 150m3 donc 1500m3 journalier si je compte 10 volumes/jour.

    Moi ce qui me fait tiquer ce sont ces machines bruyantes et couteuses prévues pour 4/5 pièces alors que je n'ai que deux pièces à ventiler à priori (cuisine sdb).

    Bref, merci pour vos réflexions!

  19. #18
    Larzacien

    Re : Quid de la ventilation

    bonjour, Non vous n'avez pas deux pièces à ventiler, mais toute la maison doit être ventilée.

    La maison n'étant pas isolée, du moins les murs, c'est sûr qu'il faudrait faire quelque chose, c'est prioritaire au changement de fenêtres.

    Il est vrai aussi que les VMC indiquent du T2 au T6, et que si on laisse tel quel, dans un petit logement, ça doit renouveler l'air un max.
    On peut corriger un peu cela, si on n'utilise que 3 aspirations sur 4 ou 5, on peut faire aspirer une sortie sur l'air extrait au moyen d'un Y de façon à sortir moins d'air de la maison et par là économiser un peu. Et aussi, s'il y a un sous sol, on peut faire aspirer dans le sous sol histoire de l"assainir un peu car un sous sol est toujours un peu plus humide. Un bricoleur est toujours un peu Mc gyver.

    ou alors revenir à un ventilateur puissant, (qui coûte autour de 100 euros) mais il faut qu'il soit allumé au moment voulu.

    Il existe un système de détecteur de présence, qui déclenche le fonctionnement, mais il faut que ça tourne assez longtemps, et les minuteries que j'ai trouvé font au max 8 mn ce qui est insuffisant, il faudrait trouver une durée supérieure.

  20. #19
    SK69202

    Re : Quid de la ventilation

    Moi ce qui me fait tiquer ce sont ces machines bruyantes et couteuses prévues pour 4/5 pièces alors que je n'ai que deux pièces à ventiler à priori (cuisine sdb).
    Toutes les pièces doivent être ventilées, mais la salle de bain peut se permettre d'être plus bruyante que le reste (je suppose que la cuisine n'est pas indépendante).
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  21. #20
    Slurp83

    Re : Quid de la ventilation

    BAh l'isolation des murs par l'intérieur, je n'y pense même pas car trop couteux. Un jour peut être...Et si je le fais il faudra avoir le budget élec avec tant qu'à faire. L'ITE, encore pire!

    Tout ventiler!? Moi c'est le moisi qui m'ennuie et dans les autres pièces pas de problème. Pour l'air vicié je sais ouvrir une fenêtre quand j'en ai besoin et si les locataires ne savent pas, c'est leur problème.

    Bon après, ça va être vite vu. S'il me faut deux ventilos puissants (cuisine sdb) à 100 balles chacun avec temporisation, autant mettre le prix dans une vmc auto ou même hygro en rallongeant un peu.

    Bref, à priori j'en ai au moins pour 200 € pour éviter que des locataires pourrissent tout...alors que moi seul, je sais bien faire gaffe à la condensation et la gérer! Fenêtre après la douche pour la sdb et hotte pour la cuisine.

  22. #21
    SK69202

    Re : Quid de la ventilation

    Met 50€ de glycéro de chez B.Dep. partout sur tes murs, avec 5€ de Saint-Marc ça sera facile à nettoyer et silencieux.
    Dans les villages gaulois, ils ne sont jamais tous d'accord. Jules César

  23. #22
    feumar

    Re : Quid de la ventilation

    J'ai eu un propriétaire qui résonnait comme toi. La maison, divisée en appartements, s'est très vite dégradée, malgré des locataires soigneux. A sa mort, la maison qui aurait dû valoir dans les 400.000 € a été estimée à 70.000 € en raison des travaux à effectuer pour la rénover (même pas la réhabiliter). Le nouveau propriétaire a immédiatement fait le nécessaire pour la rénover. Résultat, maison plus saine (plus de condensation et donc de moisissures grâce à la VMC et à l'isolation par l'intérieur) , loyers en hausse (x1.5 à x2) et lorsqu'il la revendue quelques années après, il a fait la culbute. Une maison ça se gère sur le long terme. Pas sur 5 ans et encore moins en méprisant les locataires.

  24. #23
    Bdx50

    Re : Quid de la ventilation

    Magnifique témoignage. Il y a sur Youtube des marchands de sommeil qui louent à prix exorbitants des logements anciens avec des rénovations de type home staging. Un d'eux, qui vend des formations pour faire comme lui, montre comment il met un aérateur de salle de bains à 30 euros au lieu d'une VMC, et aucun doublage isolant sur les murs en pierre d'un logement ancien (il en a pourtant mis sur un autre, ne cherchez pas pourquoi). Avec une telle qualité de travaux, c'est du Sarcelles comme dans les années 60 : après tout, quand ils étaient neufs, même les logements de Sarcelles étaient agréables à vivre. On connait la suite...

    Donc quand on loue un logement, on ne cherche pas un aérateur à 20 €, on met une VMC, si possible microwatt (conso 10 W au lieu de 60, 1500 € d'électricité économisés en 20 ans).

  25. #24
    Slurp83

    Red face Re : Quid de la ventilation

    OUla les gars il faut peut être y aller doucement sur les jugements!

    Pour moi, un être humain est responsable de sa vie! La maison est saine et je n'y peux rien si les gens ne savent pas aérer une maison à l'ancienne, moi je rénove comme je peux et surtout comme je veux et j'assume mes choix et les conséquences. Si les gens ont perdus ces habitudes et veulent de l'automatisation ils peuvent rester en ville avec leur smartphone et leur domotique. Ici c'est l'Ariège et on est un paquet à ne pas avoir envie du standing. Pour moi, aérer un logement est un plaisir pour d'autres une corvée. Faut juste savoir à qui tu loues ta maison.

    Et d'ailleurs, les locataires dont je parle sont des potes et je les adore. Ca ne m'empêche pas de les trouver empotés et égoistes sur certains sujets! et je leur dis! Alors le marchand de sommeil que je suis se souviens que ces même potes vivaient à moitié dehors et dans un camion fin octobre avec un môme de 10 ans qui commençait à se les geler sévère. Donc je t'assure que ma maison pas rénovée fût un palace pour leur hiver! ; )
    Dernière modification par Slurp83 ; 08/05/2019 à 23h12.

  26. #25
    Larzacien

    Re : Quid de la ventilation

    bonjour, J'ai connu les supers passoires thermiques avec zéro isolation, de vraies glacières, avec juste une cuisinière bois charbon qui chauffait les oiseaux, juste l'eau froide à l'évier. Pour l'eau chaude, c'était une casserole sur la cuisinière, pas de douche, on se lavait au gant de toilette à l'évier. Les WC à la turque dans le jardin. On ne s'y attardait pas, il y avait du journal, mais on ne le lisait pas, il était découpé pour servir de papier toilette qu'on ne trouvait pas encore dans les super et les hypermarchés qui n'avaient pas encore été inventés. C'était partout à peu près pareil, donc on faisait avec et on ne se plaignait pas.

    Aujourd'hui, même des gens qui ne bossent pas et ne cherchent pas à bosser, il faut leur apporter un logement avec tout le confort dont ils ne paieront pas le loyer puisques la CAF protectrice est là.

    On peut aussi se mettre à bosser dur, dépenser le moins possible, surtout pas à des trucs inutiles et nocifs, on ramasse des sous, et on construit sa baraque à son goût selon ses moyens, et on ne fera pas de reproche au propriétaire puisque c'est soi-même.
    A une époque, il y avait les castors, ils se groupaient, construisaient leur baraque eux-mêmes en s'entraidant. Ce n'était pas des riches, ni des nantis, ils avaient des salaires modestes, mais ils bossaient et ils étaient très fiers de leur logis dès qu'il y emménageaient.

    C'était en quelques sortes des héros, des champions, mais on n'en a jamais parlé dans les journaux.
    Dernière modification par Larzacien ; 09/05/2019 à 02h23.

Discussions similaires

  1. Choix ventilation : v.m.i, ventilation naturelle régulée.
    Par vinsurvain dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 480
    Dernier message: 04/06/2017, 14h56
  2. Ventilation alvéolaire et ventilation de l'espace mort
    Par LoletteRose dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 1
    Dernier message: 02/05/2016, 08h46
  3. remplacer les grilles de ventilation des menuiseries par une ventilation indépendante.
    Par barbarajulien dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 7
    Dernier message: 14/10/2015, 10h11
  4. quid du tachyon(v>c?)et quid du rayonnement Cherenkov?
    Par invite47e0ec41 dans le forum Archives
    Réponses: 3
    Dernier message: 13/04/2008, 09h02
Dans l'univers Maison de Futura, découvrez nos comparatifs produits sur l'univers de la maison : climatiseur mobile, aspirateur robot, poêle à granulés, alarme...