Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 13 sur 13

Nerprun des Alpes




  1. #1
    Larixd

    Nerprun des Alpes

    Bonjour,
    Quelqu'un connaitrait-il une source fiable donnant l'éventuelle comestibilité ou toxicité du nerprun des alpes (Rhamnus alpina). tout ce que j'ai trouvé c'est : « Non consommables mais à goûter tout de même pour tester leur saveur particulière. » source
    Merci

    -----

    Libre-penseur cartésien et zététicien.

  2. Publicité
  3. #2
    Cendres

    Re : Nerprun des alpes

    Bonjour,

    Selon ce lien, le fruit est toxique.
    N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi (Cioran)

  4. #3
    Larixd

    Re : Nerprun des alpes

    Merci, mais j'aurais préféré quelque chose de plus documenté que ce laconique « Fruit toxique » avec, si possible, l'identification de la molécule toxique.
    Entre de légères perturbations intestinales et le décès, il y a de la marge !
    Dernière modification par Larixd ; 05/09/2014 à 08h46.
    Libre-penseur cartésien et zététicien.


  5. #4
    Guillaume Eyssartier

    Re : Nerprun des alpes

    D'après ce que j'en sais (connaissances issues d'ouvrages sur les plantes toxiques), les fruits de toutes les Rhamnacées (famille des nerpruns) sont toxiques (effets purgatifs violents). Ils ont néanmoins été jadis utilisés, secs, comme laxatifs (j'imagine en très petite quantité), de même que l'écorce des ces arbustes.

  6. #5
    Larixd

    Re : Nerprun des alpes

    J'ai trouvé la réponse dans un ouvrage dont le sérieux ne peut être mis en doute : Flore Forestière Française (T2 montagne, page 657).
    Écorce interne vomitive et cathartique,laxative et vermifuge.
    Il n'y a que pour R. catharticus que les fruits sont donnés « purgatifs et drastiques ».
    Je vais faire un petit essai de confiture
    Libre-penseur cartésien et zététicien.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Larixd

    Re : Nerprun des alpes

    Bonjour,
    je suis toujours vivant
    J'ai petit-déjeuné de confiture (plutôt liquide) de Nerprun des Alpes et n'ai, depuis, ressenti aucun symptôme de dérèglement digestif.
    Le goût est effectivement un peu particulier mais très discret et comme en plus la cuillette s'est avérée fastidieuse, je ne mettrai pas ce fruit dans la liste de mes confitures.
    Libre-penseur cartésien et zététicien.

  9. #7
    Nepenthes

    Re : Nerprun des alpes

    La chaleur détruit peut-être les composés toxiques (comme pour certains champignons).

    Nep.
    Il n'est qu'une clef pour accéder au savoir, et c'est le désir (A. Nothomb)

  10. Publicité
  11. #8
    bzh_nicolas

    Re : Nerprun des alpes

    Citation Envoyé par Nepenthes Voir le message
    La chaleur détruit peut-être les composés toxiques (comme pour certains champignons).

    Nep.
    Mouais c'est risqué quand même, ça marche avec le sureau noir, ça marche moins bien avec l'amanite phalloïde et les effets ne sont pas les mêmes (c'est vrai, l'exemple est orienté ).

  12. #9
    Larixd

    Re : Nerprun des Alpes

    Bah, c'est peut-être aussi dû à la mithridatisation comme le pense mon voisin qui me voit souvent absorber des choses pour lui très suspectes comme l'amanite vineuse
    Ceci dit j'ai aussi mangé quelques baies crues durant la cueillette.

    ça marche avec le sureau noir,
    Le sureau noir, toxique cru ?????
    Libre-penseur cartésien et zététicien.

  13. #10
    Perdriel

    Re : Nerprun des Alpes

    Le sureau noir, on en mettait autrefois dans le vin pour le colorer.

  14. #11
    Nepenthes

    Re : Nerprun des Alpes

    Citation Envoyé par Larixd Voir le message
    des choses pour lui très suspectes comme l'amanite vineuse
    Je pensais justement à cette espèce, toxique crue.

    Nep.
    Il n'est qu'une clef pour accéder au savoir, et c'est le désir (A. Nothomb)

  15. #12
    bzh_nicolas

    Re : Nerprun des Alpes

    Citation Envoyé par Larixd Voir le message
    Le sureau noir, toxique cru ?????
    Oui, en tout cas les grains pas parfaitement mûrs (en quantité importante) provoquent des troubles intestinaux bénins chez l'adulte mais potentiellement dangereux chez les jeunes enfants.
    Mais c'est vrai qu'on en meure pas (surtout avec les quantités humainement ingérables).
    Dernière modification par bzh_nicolas ; 08/09/2014 à 20h28.

  16. #13
    Larixd

    Re : Nerprun des Alpes

    Citation Envoyé par Nepenthes Voir le message
    Je pensais justement à cette espèce, toxique crue.
    La morille aussi !

    À bzh_nicolas : de toute façon, tout est dangereux, même la flotte, c'est juste une question de quantité.
    Libre-penseur cartésien et zététicien.

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. fossiles dans les hautes alpes (05)/ alpes de haute provence (04)
    Par carcharhinus dans le forum Paléontologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 23/02/2013, 22h52
  2. Crassulaceae - Alpes
    Par mouttmoutt dans le forum Identification des espèces animales ou végétales
    Réponses: 4
    Dernier message: 28/09/2010, 17h58
  3. Est-ce le fenouil des Alpes?
    Par naoh dans le forum Identification des espèces animales ou végétales
    Réponses: 3
    Dernier message: 14/07/2010, 20h07
  4. Glaciers des Alpes
    Par Alain28 dans le forum Géologie et Catastrophes naturelles
    Réponses: 1
    Dernier message: 15/12/2006, 17h37
  5. Formation des Alpes
    Par Archéen dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 1
    Dernier message: 11/09/2006, 13h39