Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 30 sur 30

association tomates et courgettes




  1. #1
    catsouli

    association tomates et courgettes

    Bonjour
    Je débute un mini potager et étant novice , je n'ai pas trouvé la réponse sur le net .
    J'ai acheté un godet de tomate , et un de courgette . Ors j'ai lu depuis, que ces deux légumes ne s'associaient pas .
    J'ai défriché une petite plate bande de 2m de long 0,90m de large et je pensais mettre ces deux pieds distancés d'1 m avec aux extrémités et entre eux 1pied d'oeillets d'inde pour protéger des pucerons .Si je procède malgré tout de cette façon , que va-t-il se passer?Les plants vont végéter ?
    J'ai lu également que l'oeillet d'inde s'associe avec la tomate mais avec la courgette ?
    Merci d'avance si un jardinier chevronné pourrait me renseigner .

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    invite875434567890
    Invité

    Re : association tomates et courgettes

    Pas à ma connaissance. Pas la même famille, donc pas de soucis.

  4. #3
    catsouli

    Re : association tomates et courgettes

    Merci Senide pour votre réponse rapide ,je vais donc procéder comme je l'ai expliqué .


  5. #4
    Sifo-Dyas

    Re : association tomates et courgettes

    Salut

    Une bonne fois pour toutes, disons-le :

    ces histoires d'association sont du pipi de coléoptère !

    C'est une mode destinée à vendre des livres, rien n'est prouvé scientifiquement, ce sont des "on dit", rien de plus. Basée sur l'exploitation non scientifique de résultats expérimentaux (qui eux sont scientifiques) sur les relations entre plantes et ravageurs ou champignons (l’allélopathie) c'est de l'invention pure et simple.

    On sait que certaines plantes déploient tout un arsenal chimique pour éloigner leurs propres ravageurs ou pour attirer les destructeurs de ces ravageurs, que certaines produisent des molécules gênant la germination ou le développement de celles qui viendraient à vouloir germer au même endroit. Mais dire que cela induit que telle plante est "amie" de telle autre plante ou "ennemi" d'une autre, et écrire que cultiver telle plante sur la même rangée que telle autre est TOUJOURS soit bon soit mauvais, c'est se servir de la science pour dire ce qu'elle ne dit pas.

    Aucune plante ne protège, telle un talisman, la culture d'une autre située à 1 ou 2 mètres. Ou alors, il faut le prouver. Et aucune ne va trucider une autre située dans le même jardin.

    Cette histoire d'association parasite tous les sites de jardinage depuis quelques années, c'est devenu insupportable. Certains en sont même à organiser le jardin non pas sur des critères prouvés, mais sur ces légendes. Ils s'emme..ent à faire pousser des plantes ayant des besoins très différents voire totalement opposés parce qu'on leur a mis ces croyances dans la tête. Essayer de faire pousser côte à côte du romarin demandant un sol drainant et caillouteux, avec des carottes appréciant un sol profond sans caillou, c'est impossible mais recommandé par les charlatans qui "conseillent" cette "association" très positive. Les exemples du même genre ne manquent pas. Ici un best of de ces âneries. On a droit aux brocolis compagnons idéaux des pommes de terre. Butter sur 20 cm les pommes de terre et regarder la tête des brocolis complètement ensevelis, ça doit être marrant ! Arracher les pommes de terre en juin juillet à la fourche bêche ou au motoculteur en gardant intacts ces pauvres brocolis plantés entre les plants de PdT, c'est du jardinage de haute précision.

    Pour cultiver des plantes sur le même sol en même temps, il faut qu'elles aient des besoins comparables en termes de sol, d'eau, d'exposition au soleil, c'est tout.
    Pour cultiver des plantes à la suite au même endroit, il faut qu'elles n'aient pas les mêmes parasites ou maladies, en plus de réfléchir à la nourriture que la première laisse dans le sol pour l'autre.
    Le reste, on s'en fiche. Ce n'est pas parce que c'est écrit dans un magazine ou sur un site que c'est un résultat prouvé scientifiquement.

    L'œillet d'Inde ne fera pas partir un seul puceron d'un plant de tomate. Le puceron qui aime les tomates,il s'en contrefiche qu'en bout de ligne il y ait un œillet d'Inde. Certains pucerons aiment bien cela, ça décore le cadre de vie.

    Nous sommes sur un site scientifique, basons donc nos discussions sur des résultats scientifiquement validés, pas sur la prose d'un vendeur de recettes.

    Vous l'aurez compris, l'association science et légendes potagères, ça ne pousse pas bien ensemble, pour moi !
    Cordialement. Sifo-Dyas

  6. #5
    invite875434567890
    Invité

    Re : association tomates et courgettes

    A ma connaissance, il existe quelques associations déconseillées, comme par exemple planter des courgettes ou des courges à côté de melons. Il y a un risque que les insectes polonisent et fassent une hybridation pas très recherchée pour la qualité gustative d'une future plantation en récupérant les graines. Mais cela n'affecte pas la récolte en cour.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    catsouli

    Re : association tomates et courgettes

    @Sifo-Dias
    Merci pour votre intéressante réponse
    J'ai compris que tomates et courgettes avaient des besoins similaires (ensoleillement , pas d'eau sur les feuilles , sol profond , léger ,bien drainé enrichi en compost ) donc pas de problème pour associer ces deux plants .

    Par contre ,si les oeillets d'inde sont inefficaces contre les pucerons ,que dois-je faire pour que mes plants ne soient pas attaqués ? car je n'ai pas la compétence pour faire le tri entre les absurdités et les bons conseils que je lis un peu partout .

  9. #7
    biovoyager

    Re : association tomates et courgettes

    Bjr, Va-y plante:tomate et courgette de la meme "famille" mediteraneenne; ce qu'il faut c'est de la bonne terre bien profonde avec beaucoup d'humus, un paillis car il va faire chaud+un traitement au cuivre pour la tomate et une bonne taille maraichere une branche .
    Amuse toi bien
    salut

  10. Publicité
  11. #8
    catsouli

    Re : association tomates et courgettes

    Merci bienvoyager
    Le traitement au sulfate de cuivre (BB) sur la tomate pour éviter le mildiou est-il indispensable ? car j'ai bricolé un petit système avec un plastic transparent qui fait toit(1,40m de haut) et ouvert sur 3 côtés de manière à protéger mes plants de la pluie .J'ai fait un paillage au sol avec du foin bien sec après avoir arrosé copieusement au moment de la plantation . Le système étant ouvert il n'y a pas d'humidité excessive comme dans une serre .Lors des prochains arrosages j'enlèverai le paillage au pied pour ne pas le mouiller et le remettrai ensuite pour freiner au maximum l'évaporation .Mon idée était de ne faire aucun traitement chimique .

  12. #9
    biovoyager

    Re : association tomates et courgettes

    ......le sulfate de cuivre n'est pas chimique,c'est un metalloide.si le mildiou apparait vaut mieux en avoir en réserve dans sa cabane et traiter dés que les symptomes apparaissent:noircissement des feuilles.ET en plus il est autorisé dans le cahier de charges de l'agriculture biologique.(et il est aussi bacteriostatique)J'ai connu un gars qui en avait mis dans sa piscine pour éviter les produits chimique justement !
    -ça devrai aller comme tu as fait mais s'il fait trop chaud (recrocqvillement des feuilles) découvre le plastic!
    @+

  13. #10
    biovoyager

    Re : association tomates et courgettes

    ...le foin aménera des graines qui vont germer,c'est pou ça que l'on préfère la paille...

  14. #11
    catsouli

    Re : association tomates et courgettes

    @biovoyager
    Pourrais-tu m'expliquer ce que tu entends par une bonne taille maraichère ?

  15. #12
    Sifo-Dyas

    Re : association tomates et courgettes

    Citation Envoyé par biovoyager Voir le message
    ......le sulfate de cuivre n'est pas chimique,c'est un metalloide.si le mildiou apparait vaut mieux en avoir en réserve dans sa cabane et traiter dés que les symptomes apparaissent:noircissement des feuilles.
    Le cuivre est un fongicide exclusivement utilisé comme produit de contact. Il empêche que le mildiou ne "germe" à la surface de la feuille. Il ne détruira JAMAIS un mildiou déclaré, même au tout début.

    Un fois que l'infection est déclarée, c'est-à-dire quand on constate les symptômes, c'est que le mildiou a envahi les tissus internes de la plante. Cela se voit quelques jours après le début de l'infestation. À ce moment là le sulfate de cuivre n'est d'absolument aucune utilité, sauf pour les plants non encore touchés.

    Donc c'est soit un emploi continu de bouillie bordelaise pour prévenir avant que la maladie se déclare, soit l'emploi d'un fongicide systémique ou pénétrant dès le moindre doute sur une éventuelle présence de la maladie, notamment après une pluie qui dure par une température clémente.

    Dans le sud et autres zones non touchées par la maladie durant la période de production, on se passe de bouillie bordelaise facilement.
    Dernière modification par Sifo-Dyas ; 28/05/2012 à 12h37.
    Cordialement. Sifo-Dyas

  16. #13
    barda

    Re : association tomates et courgettes

    slt,

    l'astuce du "parapluie" au dessus des plants de tomates est, à mon avis -et je l'ai souvent utilisée- une excellente prévention contre le mildiou, même les années où il sévit gravement... il dispense des traitements à la bouillie bordelaise, assez astreignants il faut le dire, à la condition évidente d'arroser au pieds et non sur les feuilles...
    je ne vois pas non plus de contradiction entre tomate et courgette (dans la ratatouille, elles se marient d'ailleurs fort bien), courgette qui, si cela n'est pas une "coureuse" (assez rare dans nos régions), ne nécessite aucune taille...
    quant à l'effet des oeillets d'inde, j'en utilise, mais je suis bien incapable d'en évaluer exactement l'efficacité; certains y croit, et non des moindres, et ça ne coûte pas cher...
    les pucerons sont rarement très dangereux sur les tomates, ou les courgettes; je les traite par le mépris...

    mais surtout, le plus important pour ces deux plantes, c'est de leur apporter humus, fumier, terreau; dans le calvados, il doit être assez facile de se faire offrir du fumier de cheval (moi, j'ai ça gratuitement dans un club hippique, et pourtant je ne suis pas dans une région d'élevage équestre)...

    Bon courage et bonne récolte...

  17. #14
    catsouli

    Re : association tomates et courgettes

    En fait pour résumer d'une manière simple , j'ai la conviction qu'une plante en pleine santé devrait à priori être capable de résister aux maladies (c'est comme nous , si notre système immunitaire est correct on n'est pas malade ).Donc,me semble -t-il ,elle a besoin d' un bon environnement et bonne nourriture .
    J'ai soigné la préparation de la terre : défrichage du sol sur40 à 45cm de profondeur , apport de compost (végétaux décomposés en tas depuis 4 à 5 ans) pour combler le volume des silex sortis de ce sol , et au fond des trous à l'emplacement de chaque plantation apport de terre grasse (fumier d'âne bien décomposé) un demi seau au fond de chaque trou , par dessus , un peu de compost ,et enfin quelques poignées de terreau universel (provenant de jardinerie).J'ai affiné la terre manuellement .
    Question exposition : soleil du matin jusqu'à 4 à 5 h de l'après-midi .Les plantes sont bien au sec avec le système parapluie dont j'ai parlé plus haut , pas d'humidité sur les feuilles .
    J'ai déjà constaté un à deux pucerons noirs sur le plant de tomates , mais pour l'instant pas d'invasion massive .
    En jardinerie on trouve des sacs plastiques spéciaux pour protéger chaque plan de tomate ,des pucerons , du vent , de la pluie .Je ne sais pas si c'est vraiment intéressant .Personnellement , je n'aime pas trop cet aspect emmailloté .

  18. #15
    corlip

    Re : association tomates et courgettes

    "Salut

    Une bonne fois pour toutes, disons-le :

    ces histoires d'association sont du pipi de coléoptère !"
    Sifo-Dyas


    Bonjour,

    Je ne suis pas tout à fait d'accord avec vous (Sifo-Dyas) quand à votre rejet total de l'idée que certaines associations culturales ne pourraient pas être bénéfiques.
    Tout d'abord je suis d'accord avec vous quand vous dites qu'il faut se méfier de l'arnaque. En effet, peu de preuves scientifiques à ce jour son présente quand à la permaculture.
    Étant jeune et étudiant en agronomie, je crois toutefois au futur de cette discipline.
    Certaines association peuvent parfois avoir un aspect génial. Je pense par exemple à l'association du haricot et du mais. En effet, le mais joue le rôle de tuteur et le haricot apporte l'azote.
    C'est une technique beaucoup utilisée en afrique par exemple.
    Sinon, je suis allé à Cuba récemment dans le cadre de mes cours. Ils ont eu dans les années 90 une crise impitoyable suite à la chute du mur. Ils ont du se débrouiller pour leurs subsistance.
    Les jardins "organique" y ont été développées. Avec justement des associations culturales pour remplacer les insecticides. Les plantes aromatiques sont excellents insecticides (basilic, origan, oignon, ail,...). Sinon la tagette va attirer les nématodes vers ses racines et assainir ainsi le sol des autres plantes.
    Enfin, ce sont des observations. Et il est certain que des statistiques n'ont pas encore été établies.
    Mais la science n'est elle pas avant tout basée sur l'observation?
    Cordialement,
    Corentin.
    Dernière modification par corlip ; 02/06/2012 à 22h52.

  19. #16
    Sifo-Dyas

    Re : association tomates et courgettes

    Citation Envoyé par corlip Voir le message
    Étant jeune et étudiant en agronomie, je crois toutefois au futur de cette discipline.
    Certaines association peuvent parfois avoir un aspect génial. Je pense par exemple à l'association du haricot et du mais. En effet, le mais joue le rôle de tuteur et le haricot apporte l'azote.
    Le haricot n'apporte pas d'azote au maïs, il supporte un sol appauvri en azote et peut être contre planté dans les rangées de maïs, nuance !

    Grâce à ses nodosités abritant des bactéries qui transforment en nitrate l'azote de l'air, il peut certes se passer de nitrates dans le sol, mais il n'apporte son azote à aucune autre plante, sauf si on le coupe avant la récolte et qu'on l'incorpore au sol, et que la décomposition des racines et des parties aériennes rétrocède l'azote de la plante au sol. C'est ce qu'on fait pour les engrais verts de sa famille, il faut les couper pour bénéficier de leur apport, ce que ne fait pas le paysan andin s'il veut avoir des haricots.

    Il s'agit donc juste d'une méthode permettant de tirer partie d'un sol appauvri en azote par la pousse rapide du maïs en contre plantant une plante qui peut pousser même si le maïs a consommé la majeure partie de l'azote du sol. L'agriculteur économise aussi le tuteurage des haricots.

    Mais cela n'est pas une "association" au sens où l'entendent les adeptes de cette croyance, il n'y a pas d'aide du point de vue chimique entre les deux plantes ni de bénéfice direct : si tu remplaces le maïs par des tuteurs, le haricot ne se portera pas plus mal, si tu ne plantes pas les haricots, le maïs poussera aussi bien. C'est juste une gestion intelligente de l'espace.
    Dernière modification par Sifo-Dyas ; 03/06/2012 à 12h39.
    Cordialement. Sifo-Dyas

  20. #17
    corlip

    Re : association tomates et courgettes

    La fixation biologique de l’azote,
    destinée à enrichir les sols pauvres
    dans les savanes africaines
    Dans les régions de savane d’Afrique occidentale,
    orientale et australe, la production végétale est
    fortement entravée par la carence des sols en azote
    (N) et en phosphore (P), de même que par les déficiences
    en micronutriments tels que le zinc et le
    molybdenum. Les évaluations conduites sur les
    exploitations par l’Institut de biologie et de fertilité
    des sols tropicaux, le Centre mondial d’agroforesterie
    et l’Institut international d’agriculture tropicale
    (IITA) ont montré que l’utilisation de légumineuses
    et d’arbres pour fixer l’azote atmosphérique, combinée
    à l’application d’engrais minéraux riches en
    phosphore, donnait des résultats très prometteurs.
    Au Kenya, la combinaison d’engrais minéraux
    et de légumineuses à grain, telles que le soja, en
    cultures intercalaires ou de relais, a augmenté de 140
    à 300 pour cent le rendement du maïs et a permis
    d’obtenir un équilibre azoté satisfaisant au niveau du
    système cultural. Les légumineuses à grain à double
    usage produisent, grâce à leurs fanes et à leurs racines,
    des quantités importantes de biomasse tout
    en donnant un rendement en grains acceptable. En
    Afrique orientale et australe, les cultures de maïs
    carencées en azote ont gagné en productivité grâce
    à l’amélioration des jachères au moyen d’arbres et
    d’arbustes de légumineuses. Ainsi, en l’espace de
    six mois à deux ans, les cultures de Sesbanaia sesban,
    Tephrosia vogelii et de Crotalaria ochroleuca
    accumulent dans leurs feuilles et dans leurs racines,
    sur une surface d’un hectare, entre 100 et 200 kilos
    d’azote – dont les deux tiers proviennent de la
    fixation de l’azote. Parallèlement à l’application ultérieure
    d’engrais minéraux, ces jachères améliorées
    fournissent une quantité d’azote pouvant suffire aux
    besoins de trois récoltes ultérieures de maïs, ce qui
    permet de quadrupler les rendements obtenus par
    les systèmes de culture sans jachère.
    Les recherches entreprises indiquent que la mise
    en oeuvre d’un système agroforestier complet avec
    rotation cultures-jachères et plantation d’arbres à
    fort potentiel peut tripler, en 20 ans, les stocks de
    carbone d’une exploitation.
    Source : http://www.fao.org/ag/save-and-grow/.../PPAM-sols.pdf

    Les fabacées peuvent apporter de l'azote car les racines se renouvellent tout le temps. Et puis la biomasse peut être réincorporée...
    Je suis d'accord qu'il faut se méfier des arnaques, mais des associations chimiques existent.
    Le Sorgho par exemple fabrique des toxines pour éviter que d'autre plantes puissent pousser après...
    tous les eucalyptus d'un bosquet produisent des toxines lorsque l'un d'eux se fait bouffer par les chèvres...
    Les plantes aromatiques en général produisent des molécules pouvant chasser certains insectes (citronelle par exemple).
    Ce ne sont pas spécialement des interactions entre les plantes même, mais une utilisation intelligente des propriétés des plantes et donc la mise en place d'un certain biotope.
    Il faudra des changements drastiques de mentalité dans l'agriculture du futur.
    Comment produire plus avec moins?
    Cordialement,
    Corentin

  21. #18
    Sifo-Dyas

    Re : association tomates et courgettes

    Le document de la FAO parle très clairement de la destruction des fabacées nécessaire à l'obtention de la biomasse "Les légumineuses à grain à double usage produisent, grâce à leurs fanes et à leurs racines, des quantités importantes de biomasse tout en donnant un rendement en grains acceptable".

    Il s'agit de l'intérêt d'avoir une légumineuse dans la rotation parce qu'elle pousse sans problème après une culture exigeante en azote et en redonne une partie au sol quand elle se décompose (partie aérienne et racines), c'est connu depuis des centaines d'années, il ne s'agit pas d'une "association", mais de la rotation. Et il faut apporter moins d'azote ensuite, mais pas mal d'engrais minéraux riches en phosphore et potasse, c'est clairement indiqué dans le pdf.

    Nous y lisons aussi très clairement que les arbres de la même famille peuvent aussi enrichir le sol en azote quand ils sont "utilisés en jachères" (je cite la FAO) et que ces jachères sont suivies de "cultures ultérieures" (je cite toujours) de maïs, lorsqu'on est en présence de "sols appauvris" (citation). C'est normal puisque ces arbres créent une partie de l'azote qui leur est nécessaire par l'action des bactéries qu'ils hébergent, et que cet azote est rendu des mois plus tard au sol par la décomposition des feuilles et racines si ces arbres sont détruits.

    Maintenant, si tu penses que la FAO écrit là un document disant que des agriculteurs cultivent un champ de maïs dans une forêt (enfin, une savane) de sesbania, et que la pousse des sesbania et autres enrichit non pas le sol après destruction mais les plantes environnantes pendant la culture, et que ces plantations d'arbres se font en même temps que la culture du maïs, tu n'as pas bien lu le texte ou tu extrapoles.

    Ton message parlait de 2 plantes poussant ensemble et produisant en quelques semaines, maïs et haricots, pas de la classique succession entre légumineuse et plante exigeante en azote.

    De plus, après la culture et l'enfouissement de la légumineuse, il faut ajouter des engrais minéraux (on a exporté du P et K si on consomme les haricots), c'est simplement l'apport nécessaire en azote qui est diminué, mais non nul. On le sait depuis des lustres, c'est appliqué aussi en Europe, pas besoin d'aller chercher les théories fumeuses des adeptes des "associations" pour cela, le bilan minéral du sol suffit.

    En bref, il n'y aucune raison de penser que ce document de la FAO puisse servir à soutenir les thèses des adeptes des "cultures en association".
    Dernière modification par Sifo-Dyas ; 05/06/2012 à 06h53.
    Cordialement. Sifo-Dyas

  22. #19
    corlip

    Re : association tomates et courgettes

    En fait ce que je voulait mettre en évidence avec cet article c'est que l'association culturale peut avoir des bénéfices sur le long terme. En effet ici dans ce document on parle de jachère mais aussi :
    "Au Kenya, la combinaison d’engrais minéraux
    et de légumineuses à grain, telles que le soja, en
    cultures intercalaires ou de relais, a augmenté de 140
    à 300 pour cent le rendement du maïs et a permis
    d’obtenir un équilibre azoté satisfaisant au niveau du
    système cultural. "
    Donc elle est bien en intercalaire, non? Enfin bref, ce que je veut mettre en évidence c'est que les choses ne se font pas spécialement tout de suite.
    Une culture peut avoir un effet bénéfique sur une autre même après sa récolte (cas des rotation). Que je considère en fait aussi comme une sorte d'association. Étant donné qu'une culture à un effet sur une autre. Et ça même indirectement. Enfin, je vous l'accorde à la base vous parliez plutôt de plantes pouvant interagir ensemble pour faire des sortes de synergies. Mais je trouve que c'est assez restrein comme vision de l'association... Il n'y a pas que le moment présent après tout.
    Et puis même, certaines plantes sont des pièges à pucerons tel que la capucine... Pas d’interactions chimiques, mais c'est pas pour ça qu'elle ne peut pas avoir d'effet bénéfique à notre but qui est de faire des tomates par exemple. Même si en soit la tomate s'en fout de la capucine.
    C'est quand même mieux de mettre une tagette plutôt que d'asperger avec des produits chimiques anti-nématode, non?
    Vous ne trouvez pas que derrière cette discipline se cache autre chose que la vente de livres?
    Et puis, ok, admettons que le haricot ne soit pas un bon exemple. Faut-il alors spécialement s'acharner sur cet exemple précis? Qui, je l'admet n'est sans doute pas le meilleur. C'est juste que la gestion de l'espace est aussi une forme d'association. Voila tout.
    Mais j'ai cité d'autres exemples aussi. Enfin je ne veux pas vous critiquer. Mais je me demande pourquoi vous critiquer à ce point ces techniques?
    C'est pas parce que quelque chose n'est pas prouvée scientifiquement que ces choses n'existent pas, qu'on ne peut pas les observer...
    Enfin je veux dire, je considère ça comme un pilier de la science, le fait de se remettre en question. D'être ouvert à l'observation.
    Je trouve ça un peu pauvre de ne s'attacher qu'à des preuves scientifiques. Car si tous les scientifiques se contentaient des découvertes déjà existantes, où serait l'évolution dans tout ça?
    C'est bien parce que certains s'accordent le temps de rêver un peu, d'imaginer, qu'on ne tourne pas en boucle dans un pseudo savoir absolu.
    Non la science n'est pas dogmatique! Et parfois j'ai l'impression que ça deviens pire que la religion. Non la science n'est pas sans failles!
    Enfin c'est mon avis. Ce n'est pas pour vous donner une leçon que j'écris tout ça, mais c'est en fait plus un questionnement.
    Vous me semblez tout à fait compétant dans la matière. D'ailleurs j'en jugerai que vous êtes agronome ou biologiste. Et je suis sur que vous avez énormément de choses à partager.
    Mais dire que les associations culturales c'est (excusez moi pour l'expression) de la merde, c'est la même chose que de ne jurer que par ça.
    Finalement toute l'objectivité scientifique est perdue. Et en fait j'en sait rien, de ces "on dit". Mais je ne veux pas négliger des observation.
    Sur ce j'espère que je ne vous ai pas trop embêter avec tout ça.
    Je reste ouvert à la discussion.
    Bien à vous,
    Corentin

  23. #20
    jequinoxe

    Re : association tomates et courgettes

    il est fait mention plus haut d'un risque d'hybridation non désirée selon les cas...
    je voulais cultiver plusieurs variétés différentes de tomate. Cette année j'ai planté du jaune, orange et rouge en tomate cerise, de la coeur de boeuf et de la tomate plus classique pour la cuisine.
    Je pensais récupérer les graines pour faire des semis l'année prochaine, mais est-ce que je risque d'avoir des hybrides? Je dois préciser que j'ai pris soin de ne pas choisir de variété F1 ou F2

    merci pour votre réponse

  24. #21
    arnolabuche

    Re : association tomates et courgettes

    + 1000 points sifo, quelle démonstration!!! Très bonne vision des modes de culture potagère!!!!
    Bonne continuation.
    Sincèrement,
    un admirateur.

  25. #22
    catsouli

    Smile Re : association tomates et courgettes

    Bonjour à tous
    J'aimerais savoir s'il est possible de couper quelques tiges de mon plant de courgettes sans l'endommager? Car je n'avais pas prévu qu'il aurait une telle envergure (2m) et voilà que des feuilles se trouvent entremêlées dans le plan de tomates .Je mets une photo .Il a donné 6 courgettes (petites au début , grosseur normale maintenant et pas pourries , très bonnes ).Pour le moment il en donne une tous les trois quatre jours .
    Le plan de tomate est bien aussi , il a six grappes de fleurs , mais étant donné qu'on voit si peu le soleil dans ma région cette année je doute que çà arrive à maturité .
    A mon avis ces plantes-là s'entendent très bien
    P7090018.jpgP7090019.jpg

  26. #23
    Mattier

    Re : association tomates et courgettes

    On peut bien sûr couper le plan de courgettes, mais il est préférable de désinfecter le sécateur avant. Ces plantes sont assez sensibles aux virus et attaques bactériennes. mais, en-dehors de ça, on peut couper !

  27. #24
    catsouli

    Re : association tomates et courgettes

    Ok ,je vais passer la lame d'un couteau au chalumeau
    Merci et bon week-end

  28. #25
    Bioman-Vert

    Re : association tomates et courgettes

    En effet, il ne me semble pas très scientifique de renier totalement l'association de plantes même si l'efficacité peut parfois rester toute relative, néanmoins, si un plan de tagettes ne fais pas fuir les pucerons d'un plan de tomate, (ceux-ci préférant donc la tomate), on devrait donc logiquement en déduire qu'une autre plante pourrait elle aussi s'arracher la vedette des pucerons...au profit de la tomate! Bein ouais!!! Un scientifique (justement dans l'observation plus que dans la critique non-constructive) penserait donc: "Alors si ce n'est la tagette, laquelle est-ce?"

    L'association, quoi qu'il en soi est bénéfique. La monoculture n'a rien de naturelle, les carotte sauvages ne poussent pas en rangées dans la nature, d'autres plantes peuples son voisinage. Une monoculture à plus de chance d'attirer "l'oeil" ou dirons nous peut-être "le flair" d'un ravageur qu'une carotte perdu au milieu d'un poireau, d'un radis et d'une touffe de ciboulette.

    Si les limaces fuient certaines plantes par exemple, c'est sans doutes qu'elles préfèrent aller voir ailleurs, voire même qu'elles craignent certains "désagréments", donc planter des aromatiques qui repousserait les limaces n'a rien d'incohérent, de toute façon l'espace au sol d'un potager est fait pour accueillir...tout ce qui se mange, n'est-ce pas? Alors il serait idiot de ne pas le faire! On optimise de surcroit la place...bein oui, est-il plus malin, même dans l'exemple d'une culture en ligne, de planter une ligne avec 1pied de tomate tout les deux mettre, et une autre avec un plan de basilique tout les 50 cm, ou de caser le tout sur une ligne en gardant 2 mètres entre les tomates tout en y glissant un plan de basilique entre...et quelques carottes, radis, oignons, tagettes...quelle est la ligne la plus colorée, la plus vivante, le basilique n'appel t'il pas à croquer la tomates?

    Non, franchement, l'association de plante jugée "inutile" ne me semble pas fondé, car au détriment de vouloir se protéger de certains charlatans potentiels, on en fini par devenir parano et généraliste...ceci n'est pas non plus de la science! Mais je conçois, certes, que certains scientiste carthésiens s'acharneront toujours, et contre toute raison, à continuer de vouloir nous faire cultiver des "chardins bien carré".

    Bref, pour ma part je continu mes observations. Cette année je vais faire une parcelle ainsi: poireaux, carottes, radis, tomates, basilic, ciboulette, bourrache, oignons, tagettes et menthe+mélisse autour en barrière (+ quelques tagettes) Je mélange les graines (sauf celles des bordures) et j'envoie tout sur la parcelle, ce qui pousseras pousseras! Une pré-expérimentation avec seule tomate-bourrache-basilice-tagettes et une autre carotte-radis-poireau ont été pas trop mal, même plutot correct pour du bio sans aucun produit industriel! Je vais éviter les graines des super-marchés cette année, en tout cas au maximum, ces graines sont merdiques parce que vendue bien trop chère, ces variétés sont en général manipulées pour qu'on ne puisse pas récolter les graines...ou alors les générations suivantes produisent des fruits pourris... c'est l'idéologie monsanto: tromper et vendre de la merde (appelons un chat un chat) au consommateur et le rendre dépendant de cette même m. (on devra racheter des graines chaque année). Alors tant pis pour le porte monnaie des requins, j'irais choper des bonnes et belles variétés ancienne et plus ou moins "endémiques" chez le péouze du coin! (sa ferme sentira surement moins mauvais qu'un ultra-méga-marché!!!) et j'y serai sans doute mieux acceuilli!

    Mais bref, plus que chercher a vous raconter ma vie, je cherche a encourager/relancer la discussion, l'échange d'idées et de connaissance...et comme nulle mieux qu'une question peut espérer réponse, voici donc cette dernière:

    Que mettre sur un deuxième carré en association, autre que les plantes que j'ai déjà planter sur ma 1ère parcelle (tomate, carotte, radis, poireau, oignon, basilic, ciboulette, bourrache), sachant que les légumes qui m'interesses principalement sont: courgettes, courges, salades et autres aromatiques, en étant pret à tout essayer également (choux, celeri, j'en passe et des meilleurs!???? Do you have the answer at my question s'il teuplait? merci d'avance!

  29. #26
    Bioman-Vert

    Re : association tomates et courgettes

    Plus clairement, j'aimerai savoir TOUT ce que je peux planter avec des courgettes, en ayant un maximum de diversité pouvant s'entre-aider.

    Sinon, voici un joli documentaire pour les plus sceptiques...le paradis!

    http://www.dailymotion.com/video/xdw...s#.UUDUlBwXKSo

    et la 2eme partie
    http://www.dailymotion.com/video/xdw...s#.UUDU7hwXKSo

  30. #27
    bioman1

    Re : association tomates et courgettes

    Tu as planté tes plants sous serre? Si ce n'est pas le cas ça fait un peu tôt pour faire pousser des tomates et des courgettes. A zéro degrés C° ils gèlent et en dessous 13 °C ils végètent et auront du mal à venir au bout de la saison surtout la courgette.
    Quand à l'association, il n'y a aucun problème si ce n'est que ton plan de courgette va couvrir environ 1m2 donc prévoie lui un peu plus de place par rapport à ton pied de tomate.
    L'oeillet d'inde ne sert pas à repousser les pucerons, c'est un nématifuge. Les nématodes sont des vers microscopiques qui vivent dans le sol et qui se nourrissent pour certains en se fixant sur les racines. Les nématodes peuvent être vecteurs de virus mais ils ne t'ennuieront jamais si tu fait de la rotation. Tu peux faire pousser la tomate pendant 6 ans au même endroit. Pour la courgette il faut changer chaque année de place voir de terrain au bout d'un certain temps ou alors alterner en laissant reposer un an.

    Traitement : la tomate est sujette au mildiou, surtout au printemps où la chaleur n'est pas au rendez-vous. Pour un plant de tomate, je te dirai que ça ne sert à rien de traiter, tu vas gaspiller du produit à moins que tu doses très très fin. En ce qui me concerne je commence mes traitements après les premiers temps humides et je renouvelle tout les 10 à 15 jours jusqu'à la floraison, ensuite j'arrête.

    La courgette est plus sujette à l'oïdium, un autre champignon qui fait des tâches blanches sur les feuilles et les tiges donc traitement au souffre poudre en préventif toutes les quinzaines. Mais en général j'attends qu'il ai atteint une bonne taille. Tu jettes une poignée sur ton plant. Protèges-toi les mains et les yeux voir même les fringues avec une tenue de pluie.

    Quand aux pucerons, pour le peu de plants que tu as, ce serait une aberration pure et simple de traiter. La tomate en attrape le plus souvent sous serre mais ça ne va jamais très loin quant à la courgette c'est plutôt lorsqu'elle est jeune que ça peut craindre, à condition qu'il y en ai. Laisses les larves de coccinelle faire le travail^^.

  31. #28
    bioman1

    Re : association tomates et courgettes

    [QUOTE=Bioman-Vert;4426882] Je vais éviter les graines des super-marchés cette année, en tout cas au maximum, ces graines sont merdiques parce que vendue bien trop chère, ces variétés sont en général manipulées pour qu'on ne puisse pas récolter les graines...ou alors les générations suivantes produisent des fruits pourris... c'est l'idéologie monsanto: tromper et vendre de la merde (appelons un chat un chat) au consommateur et le rendre dépendant de cette même m. (on devra racheter des graines chaque année). Alors tant pis pour le porte monnaie des requins, j'irais choper des bonnes et belles variétés ancienne et plus ou moins "endémiques" chez le péouze du coin! (sa ferme sentira surement moins mauvais qu'un ultra-méga-marché!!!) et j'y serai sans doute mieux acceuilli!

    Sauf ton respect tu confonds les OGM avec les hybrides. L'hybridation se pratique depuis plus de deux cents ans et certaines variétés anciennes en sont issus si ce n'est qu'elles ont su conserver leur propriétés par le biais de sélections. Je te l'accorde les super marché ne vendent pas du top mais les semenciers comme voltz, agrosemens, clauses etc font du bon boulot et en France pour la plupart. Je produit des tomates en bio, des anciennes et des hybrides F1. Certaines hybrides ont des qualités que l'on ne peut pas renier, elles sont souvent plus précoces et plus productive et le goût est au rendez-vous donc l'investissement est interressant. Seulement il faut en essayer plusieurs avant de se faire son opinion et c'est vrai tu auras du mal à retrouver ces qualités si tu récupères leurs graines. La sélection génétique est un boulot qui demande de l'expérience. On ne peux pas tout avoir dans la vie.

  32. #29
    JulianeB

    Re : association tomates et courgettes

    Citation Envoyé par Sifo-Dyas Voir le message
    Salut

    Une bonne fois pour toutes, disons-le :

    ces histoires d'association sont du pipi de coléoptère !



    C'est une mode destinée à vendre des livres, rien n'est prouvé scientifiquement, ce sont des "on dit", rien de plus. Basée sur l'exploitation non scientifique de résultats expérimentaux (qui eux sont scientifiques) sur les relations entre plantes et ravageurs ou champignons (l’allélopathie) c'est de l'invention pure et simple.

    On sait que certaines plantes déploient tout un arsenal chimique pour éloigner leurs propres ravageurs ou pour attirer les destructeurs de ces ravageurs, que certaines produisent des molécules gênant la germination ou le développement de celles qui viendraient à vouloir germer au même endroit. Mais dire que cela induit que telle plante est "amie" de telle autre plante ou "ennemi" d'une autre, et écrire que cultiver telle plante sur la même rangée que telle autre est TOUJOURS soit bon soit mauvais, c'est se servir de la science pour dire ce qu'elle ne dit pas.

    Aucune plante ne protège, telle un talisman, la culture d'une autre située à 1 ou 2 mètres. Ou alors, il faut le prouver. Et aucune ne va trucider une autre située dans le même jardin.

    Cette histoire d'association parasite tous les sites de jardinage depuis quelques années, c'est devenu insupportable. Certains en sont même à organiser le jardin non pas sur des critères prouvés, mais sur ces légendes. Ils s'emme..ent à faire pousser des plantes ayant des besoins très différents voire totalement opposés parce qu'on leur a mis ces croyances dans la tête. Essayer de faire pousser côte à côte du romarin demandant un sol drainant et caillouteux, avec des carottes appréciant un sol profond sans caillou, c'est impossible mais recommandé par les charlatans qui "conseillent" cette "association" très positive. Les exemples du même genre ne manquent pas. Ici un best of de ces âneries. On a droit aux brocolis compagnons idéaux des pommes de terre. Butter sur 20 cm les pommes de terre et regarder la tête des brocolis complètement ensevelis, ça doit être marrant ! Arracher les pommes de terre en juin juillet à la fourche bêche ou au motoculteur en gardant intacts ces pauvres brocolis plantés entre les plants de PdT, c'est du jardinage de haute précision.

    Pour cultiver des plantes sur le même sol en même temps, il faut qu'elles aient des besoins comparables en termes de sol, d'eau, d'exposition au soleil, c'est tout.
    Pour cultiver des plantes à la suite au même endroit, il faut qu'elles n'aient pas les mêmes parasites ou maladies, en plus de réfléchir à la nourriture que la première laisse dans le sol pour l'autre.
    Le reste, on s'en fiche. Ce n'est pas parce que c'est écrit dans un magazine ou sur un site que c'est un résultat prouvé scientifiquement.

    L'œillet d'Inde ne fera pas partir un seul puceron d'un plant de tomate. Le puceron qui aime les tomates,il s'en contrefiche qu'en bout de ligne il y ait un œillet d'Inde. Certains pucerons aiment bien cela, ça décore le cadre de vie.

    Nous sommes sur un site scientifique, basons donc nos discussions sur des résultats scientifiquement validés, pas sur la prose d'un vendeur de recettes.

    Vous l'aurez compris, l'association science et légendes potagères, ça ne pousse pas bien ensemble, pour moi !
    Chez moi, ça marche à merveille. Mais je plante le persil en association aux tomates et la salade au pied des plants de tomates car elle maintient une certaine humidité au sol... N'oublies pas que tes rapports scientifiques sont financés par des marchants. Or, personne ne va donner de l'argent pour financer quelque chose qui marche mais ne rapporte rien car si tout le monde fait comme ça, plus de vente d'engrais, et autres produits.
    Une autre astuce : quand les tomates sont en fleur, rien de tel que de leur donner un peu de cendre, c'est bon pour les fruits et les fleurs. ça marche aussi au pied des arbres fruitiers...

  33. #30
    bioman1

    Re : association tomates et courgettes

    Oui, la cendre est de la potasse, et la potasse entre la composition des fleurs et des fruits. Du moins c'est un peu avant la floraison que la plante en a besoin.

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Courgettes jaunissantes
    Par AMATY dans le forum Jardinage
    Réponses: 14
    Dernier message: 23/07/2009, 07h32
  2. Tomates carioca
    Par petitelectron dans le forum Jardinage
    Réponses: 1
    Dernier message: 04/07/2009, 17h47
  3. tomates vf
    Par pico03 dans le forum Jardinage
    Réponses: 4
    Dernier message: 14/02/2009, 15h02
  4. Identification de parasite de tomates
    Par abdeslamkarima dans le forum Identification des espèces animales ou végétales
    Réponses: 3
    Dernier message: 01/07/2008, 02h02
  5. toxicité des tomates
    Par popdll dans le forum Biologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 19/05/2004, 12h58