Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 9 sur 9

Ma forêt est en péril



  1. #1
    Peppyz

    Question Ma forêt est en péril

    Bonsoir à toutes et tous :

    J'ai plusieurs questions au sujet d'une forêt qui est depuis peu ma propriété.
    Avant de vous les soumettre, je vais essayer de vous exposer tout le contexte lié à ce sous bois.

    Je viens donc d'acquérir une propriété vierge, composée d'un terrain constructible d'une surface totale de 2600 m² dont 750 m² de forêt.
    Bien entendu la prairie est vouée a la construction d'une maison individuelle, travaux en cours, et le bois à être embelli, car j'y étais cet après midi et je vous dis pas le chantier !

    Le bois de 750m² est sur une pente à 33 degrés soit 66%. Elle est exposée plein Est. Les essences présentes : acacias, chênes, petits noisetiers et des rameau.
    Des acacias ont été planté par mon grand père il y a une quarantaine d'année, il en reste environ une dizaine et se situent sur le sommet de la pente.
    Les chênes sont une trentaine, très hauts (20-30 mètres), comme des cathédrales, sans branches intermédiaires, elles se situent toutes près de la cime.

    Le sol est composé d'une terre brune et humide en surface, et le sous sol est composé de strates de calcaires, en mille feuille dans le sens de la pente.
    Le sol est jonché de souches d'arbres tombés lors des différentes tempêtes je pense ou alors à cause de lierres qui tapissent le sol et étouffaient jusqu’à
    aujourd'hui presque tous les arbres.

    Les plantes sur le sol sont peu diverses : un peu de houx, quelques fougères, et le reste est tapissé de RONCES ! Et ces ronces, qui s’emmêlent dans tous les sens, créent une sorte de toile d’araignée géante qui emprisonne toutes les feuilles mortes, et dessous la terre est très humide.

    Dans un premier temps je souhaiterais sauver les chênes, il y en a peu, et sont vraiment frêles, pour beaucoup les racines sont apparentes,
    car l'eau ruisselle et emporte tout le limon. Vu leur hauteur et donc leur prise au vent, j'ai peur de me retrouver bientôt qu'avec des souches.

    Mon but serait de retrouver le bois que mon grand père a connu, de beaux chênes, et un sol sec avec la fougère comme il y en a partout chez moi au pays basque.


    A mon sens, la suppression des ronciers est la solution, mais comment faire ?
    Mettre à nu le sol, et ne laisser que les plantes autochtones reprendre le dessus ?
    A quelle période de l'année ?
    Ou bien je fais fausse route ?

    Bref, la volonté est là mais je manque de connaissances, que me suggérez vous ?

    Merci de m'avoir lu jusque là, maintenant vous pouvez répondre

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    poloassalili

    Re : Ma forêt est en péril

    Bonjour,

    je ne comprends pas trop le problème avec les ronces... si elles retiennent les feuilles mortes et gardent le sol humide, à priori ça doit être bon pour retenir la terre et limiter l'érosion. un sol sec comme vous dites, cela signifie simplement que la roche est à nue donc au contraire, la couche fertile aurait été emportée et ne subsisterais qu'une terre pauvre où seules des espèces très peu exigeantes en nourriture et en sol (fougères par exemple) parviendraient à s'implanter.
    Les ronces doivent au contraire permettent la création d'une couche fertile, riche en humus et fraiche, favorable à l'implantation des espèces forestières. c'est le cycle naturel d'une friche vers une forêt: les ronces s'implantent assez rapidement, en quelques années il n'y a plus d'herbe dessous, le sol reste frais et ombragé avec une couche de litière de feuilles décomposées. les ronces protègent les arbres juvéniles, qui émergent ensuite et vont à leur tour priver les ronces de lumière après de nombreuses années, devenant dominants.
    Je dirais que s'il y a trop de ronces, c'est qu'il n'y a pas assez d'arbres, le bosquet (pas une forêt avec une si minuscule surface!!) a besoin d'être régénéré et planté avec de nouveaux arbres (adaptés bien entendu) au milieu des anciens (qui sont peut-être trop vieux?)

    Avec des photos ce serait peut-être plus simple de se rendre compte.

    Pour la suppression des ronces... si vous y tenez vraiment, une ou deux chèvre (pas des naines) s'en chargeront sans problème (clôturer autour...) en mangeant toutes les feuilles et jeunes pousses. mais c'est à double tranchant: elles mangent tout ce qui est comestible à portée de dents, soit 1,5m de hauteur facilement.

  4. #3
    ayahuasca

    Re : Ma forêt est en péril

    Tu aurais pas des photos??
    La nature sait mieux que toi quoi faire,mais si tu veux faire qqchse, coupe les arbres autour des chênes afin que ceci est plus de lumière, puis passe le rotofile sur le ronce.Si l'eau érode ton terrain creuse des rigole pour évacuer eau sur le cote mais je te conseil de laisse la nature faire.
    Les ronces protègent des chevreuils qui détruisent les jeunes arbre en leur mangeant leur écorce et en même temps contribue a limiter la propagation anarchique des arbres car seul les plus fort (sélection naturelle) passeront au travers de ronce.

  5. #4
    harfan01

    Re : Ma forêt est en péril

    bonjour,

    A mon sens il y a plusieurs choses à voir dans ce cas:

    La pente: il est certain que ce n'est pas très bon pour le maintien du sol; en fait ces ronciers n'apportent rien à votre terrain; il faut absolument les broyer, avec un engin adéquat de style girobroyeur; en effet, ils empêchent à l'herbe, aux fougères de pousser et de maintenir de fait le sol.
    Les arbres:
    Les souches couchées sont à enlever, il faut aussi dégager l'environnement immédiat des chênes pour qu'ils poussent en épaisseur et non plus en hauteur ( il y a certainement de la concurrence entre les arbres).
    L'acacia pousse très vite, il y a peut-être une éclaircie de conservation à faire? C'est vrai qu'avec une photo, le constat serait plus facile à faire!i
    Privilégiez les jeunes chênes avec une coupe d'entretien.
    Quant au ruissellement, il est dû à mon sens au mauvais état du sol avec ces ronces ; conserver les ronces n'arrangera rien. Les travaux se font à l'automne, hiver.
    Le sous-sol d'un bois se refait à partir du moment où on recrée les bonnes conditions de végétalisation.

    Bons travaux!


    Harfan 01

  6. #5
    grisebarbe
    Invité

    Re : Ma forêt est en péril

    Je poserais la question à un ingénieur de l'ONF... ou à un sylviculteur

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Palombe40

    Re : Ma forêt est en péril

    Toutes les réponses ci-dessus sont bonnes;pour ma part j'enlèverais les acacias car sur ce terrain nettoyé il devrait pousser des cèpes mais l'acacia est l'ennemi du cèpe.

  9. Publicité
  10. #7
    Pellia

    Re : Ma forêt est en péril

    Bonsoir,
    Je ne savais pas que l’acacia est l’ennemi du cèpe. 750 mètres c’est une bricole en comparaison mon jardin fait 10 000 mètres ! Une débroussailleuse avec 3 sections comme outil, les ronces, tous les arbustes qui s’emmêlent les branches, le nettoyage par le vide en broyant et en laissant sur place (BRF), le bois mort à dégagé. Les arbres qui se gênent, pas de pitié pour le plus faible. Une forêt ça se cultive comme un jardin. Lorsque je passe dans un bois qui n’est pas géré par l’O.N.F je n’ai pas besoin de poser la question. Pour la fougère qui pousse je pense que c’est de la fougère aigle, elle ne demande pas un sol saturé en eau. Je reviens sur l’acacia, l’acacia c’est du mimosa. C’est de l’acacia ou du robinier ? Le robinier rejette très bien de souche, il concurrence très vite par ses racines superficielles et les ronces ont très peu de place.

  11. #8
    Palombe40

    Re : Ma forêt est en péril

    Il s'agit effectivement du robinier trés commun dans nos bois
    Sa spécificité est de fixer l'azote dans ses racines ,donc dans le sol et l'azote est l'ennemi du champignon; pour faire simple j'avais donc pris le raccourci mais comme vous demandez des précisions,je précise.

  12. #9
    Pellia

    Re : Ma forêt est en péril

    Bonsoir,
    Merci, j’ignorais. Il y a qq champignons sous les robiniers, la morille, l’agaric des robiniers et d’autres agarics. Si ce sont de bons champignons ? C’est une très bonne question et je vous remercie de me l’avoir posée. Je préfère le genre cèpe de Bordeaux, tête de nègre.
    Je reviens sur les arbres, j’étais en forêt cet après-midi, il n’y a pas beaucoup de ronces et de la fougère aigle seulement en lisières. Pour que la fougère aigle disparaisse, je pense à un traitement au glyphosate et la ronce aurait pris le dessus ? De toutes façons il faut nettoyer, une journée de travail vu la surface et en ce moment. La ronce tire la langue, en français elle fait des pousses très longues pour faire des stolons.
    Bon courage.

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. DS en péril
    Par liok dans le forum Matériel - Hardware
    Réponses: 2
    Dernier message: 17/12/2009, 11h46
  2. Tomette en peril
    Par vertepriaries dans le forum Bricolage et décoration
    Réponses: 4
    Dernier message: 09/11/2009, 14h05
  3. [Biologie végétale] cyclamen en péril! conseils svp
    Par lea_leave dans le forum Biologie
    Réponses: 11
    Dernier message: 19/12/2007, 23h17
  4. Actu - Primates en péril
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 2
    Dernier message: 28/10/2007, 23h44
  5. Coquillages en péril ?
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 02/04/2007, 06h09