Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 20 sur 20

Astrophoto argentique / test pellicule



  1. #1
    Cosmochimicher

    Astrophoto argentique / test pellicule

    Salut à tous,

    Je poste se sujet pour savoir si il y à encore des types qui pratiquent l'astrophoto argentique (comme moi) et pour savoir si certains on testé la pellicule N&B de Fujifilm, la Accros Neopan 100 et 400 ASA (disponible en 135 et 120 mais apparament pas en 4x5 inch en Europe). La fiche technique de cette pellicule à l'air prometteuse : défaut de réciprocité à partir de 17 min ! j'en ai acheté pour faire des test avec et sans hypersensibilisation (mais j'ai eu un ciel pourris depuis), peut être une remplasante de la très regrétée TP2415, avez vous fait des test de ce film ?

    Vivien

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    jbfe

    Re : Astrophoto argentique / test pellicule

    Bonjour Vivien,
    je crois que malheureusement tu es une espèce en voie de disparition!!!

    J'ai moi-même "fermé" mon labo N et B il y a quelques années, après 20 ans de bidouillages divers (hypersensibilisation au nitrate d'argent...)

    Je serai très intéressé pour te rencontrer aux RAP et voir ce que tu fais à la chambre; quand je vois les images d'O Sauzereau, je me dis que ce "vieux matériel" offre des images stupéfiantes.

    Si tu as de quoi scanner tes négatifs géants, pense à nous faire profiter de tout ça!

    Jean

  4. #3
    Cosmochimicher

    Re : Astrophoto argentique / test pellicule

    Salut Jean,

    effectivement j'ai pensé posté sur le forum archéologie et paléontologie, des "fossiles" comme moi sa devient rare (difficille de trouver quelqu'un avec qui discuter et remmuer la poussière avec nos vielleries ...).

    je pratique aussi l'hyper au nitrate d'argent, mais j'ai des problème d'homogénéitée de traitement, sur du 135 sa passe mais alors en moyen et grand format, s'est pas bon du tout (je pense que pour ces formats il n'y a que le forming gas ou la cryocamera).

    malheuresement depuis que j'ai ma chambre 4x5 inch (MP-4 Land Camera), depuis un peu moins d'un ans, je n'ai pas eu de ciel de nouvelle lune potable (j'ai fait des essais, mais des passages de brumes m'ont contraint à arreter les poses, et vue le prix du film ...), de plus pour l'instant je n'ai que l'optique de base de la chambre, le 150 mm f. 4.5, je vais très bientôt m'équiper d'un Tessar Carl Zeiss de 300 mm à f. 4.5 (se qui couvrira mieux le 4x5 dès la pleinne ouverture).

    je n'ai que quelques clichés fait en moyen format (6x6 Ikon Zeiss et Mamiya C220) de diapo sur Provia 400 F dont la boucle de Barnard (que j'apporterais au RAP) mais je suis moyennement content de cette pose de 1h30 car même au Quercy on à un peu de PL (je la referais l'hivers prochain en filtrant en trichromie à la chambre).

    pour la numérisation s'est la mon gros problème (je ne suis pas encore équipé d'un agrandiseur 4x5 inch, je n'ai que du 6x9 cm, j'en achèterais un prochainement mais pour l'instant je vais en bricoler un en inversant la chambre avec un passe vue Leica à la place du dépolis, mon problème est le condenseur, il doit faire aux moins 20 cm de diamètre), pour la numérisation du moyen format j'ai le scanner Epson 1080 photo qui peut scanner de la diapo jusqu'au 6x9, mais pour le 4x5 inch il faut que j'aille dans le labo pro de Toulouse (tant qu'il survit) qui pratique des prix assez élevés pour une résolution moyenne (vue la résolution du film) pour un poids de fichier déja très élevée (pour du 6x6 en scannant à 3600 dpi en 14 bits je suis déja dans les 120 Mo, pas évident pour mon vieux PC, et 3600 dpi est vraiment un minimum acceptable (quand je projette la diapo 6x6 de la Boucle de Barnard avec mon projecteur je vois des détails très marqué dans la Rosette, la tête de Cheval et IC434 que je ne vois plus vraiment sur l'image numérisé !!! quel gâchit ... la pose ayant été faite avec un Tessar Carl Zeiss de 75 mm diaphragné à 4.5 pour le vignettage éventuel), l'autre gros problème est personnel, je ne sait pas du tout utiliser photoshop et sa me redute (en chambre noire je fais du masque flou, contretypage, compositage...) mais passer des heures à s'éclater les yeux sur un écran de PC s'est hors de mes moyens.

    bon je vois que je m'étalle, je vais abréger.

    @+

    Vivien

  5. #4
    jbfe

    Re : Astrophoto argentique / test pellicule

    Et bien Vivien nous serons deux dans la rubrique "astro-archéologie"...

    Je salive en voyant tes projets d'achat d'optique; apporte tous tes tirages aux RAP, je vais me régaler...et comme tu le dis, ça sera toujours meilleur que sur un écran!

    Jean

  6. #5
    Cosmochimicher

    Re : Astrophoto argentique / test pellicule

    Salut Jean,

    je suis partant pour la rubrique "astro-archéologie", peut être locasion pour certains de resortir leurs vieux clichés et de nous en faire profiter.

    peut tu apporter tes clichés au RAP, je suis impatient de te rencontrer et de voir tes merveilles du ciel.

    au niveau tirages je n'ai pas grand chose dont je soit satisfait, sauf quelques photos de la lune et de taches solaires faites avec la lunette de la carte du ciel de l'observatoire de Jolimont (lunette historique de 19 cm de diamètre et de 3.6 mètres de focale en filtrant dans le vert avec un Wratten n°58 pour limiter le chromatisme).

    @+

    Vivien

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    nayx

    Cool Re : Astrophoto argentique / test pellicule

    salut vivien et jean,

    pour ma part je suis en train de tester une pelloche infrarouge - comme là elle est dans le boitier, j'ai plus les references - elle trainait au fond d'un vieux tiroir
    je laisserai le soin du dvp du film à un labo mais je compte bien faire l'aggrandissement moi-même.
    enfin bon on verra bien, vu le prix des dvp argentique, c'est clair que je prends pas de photos à tout va.

    ++
    Y.
    O_o

  9. Publicité
  10. #7
    Cosmochimicher

    Re : Astrophoto argentique / test pellicule

    Salut Nayx,

    et de 3 super ! je voulais aussi faire des test en IR, sa tombe bien (mais je n'ai pas eu le temps), je pense tester le film MACO IR 820 et 820c avec le filtre Cokin 007. (89B), l'avantage des film MACO par rapport au film Rollei IR s'est que le révélateur (spécial) est fournis avec le film.

    quelle technique d'hyper utilise tu pour l'IR ? je pensait faire des test au nitrate d'argent.

    au fait quel est ton prénon, s'est plus sympa que les speudo ?

    @+

    Vivien

  11. #8
    jbfe

    Re : Astrophoto argentique / test pellicule

    Citation Envoyé par Cosmochimicher Voir le message
    peut tu apporter tes clichés au RAP, je suis impatient de te rencontrer et de voir tes merveilles du ciel.au niveau tirages je n'ai pas grand chose dont je soit satisfait...
    Je dispose aujourd'hui d'une impressionnante collection de diapos; tout ce que j'ai pu réaliser en 2415 ou 103 il y a une vingtaine d'années est resté dans mon club. Aux RAP je n'apporterai donc que des dessins, mes images numériques étant sur le forum

    Jean

  12. #9
    Cosmochimicher

    Re : Astrophoto argentique / test pellicule

    j'ai un peu le même problème, l'essentiel de mes photos sont en diapo, donc pas facilement montrable à moins de les scanner et donc perdre de l'info, je suis donc en train de plancher sur un système d'internégatif couleur (reproduction sur négatif couleur permettant un tirage), dans ce but j'ai acheté il y à quelques temps un duplicateur de diapo Olympus que j'ai mis sur OM-1 sur bans de repro, mais il y à deux problèmes, un de format, je ne peu faire que du 135 (pour le 6x6 il faudrait que j'y réfléchise, j'ai un Kiev 88 qui pourrait servir à sa), et l'autre de qualité du film couleur, notament au niveau de la linéarité de la réponse spectrale (qui est bonne pour l'astro en diapo) j'avais pensé faire de la trichromie en isolant les couches par filtrage et posser sur un film très fin de réprographie (le Panatomic-X, émulsion 940) à la lampe à tungstène, dévellopé dans un révelateur à fort contraste comme le D19 ou le D11, et recomposer sous l'agrandiseur sur une même feuille couleur en recalant le margeur entre chaque film (r,v,b) et chaque filtrage, mais bon bonjour le travail de romain pour chaque tirage ! Si quelqu'un à une idée pour simplifier la manip, je suis prenneur !

    Vivien

  13. #10
    Miloslav Bilik

    Re : Astrophoto argentique / test pellicule

    Bonjour,

    J'ai moi-même un C220 et C330 avec leurs objectifs classiques (55, 80 et 180mm, mais pas le 250) et j'adore évidemment la qualité des clichés obtenus. Ceux qui n'ont connu que le 24x36 ne savent pas ce qu'ils ratent (et je suis sûr que je ne sais pas ce que je rate comme je n'ai pas de chambre 4x5" ..)

    Mais il ne m'est jamais venu à l'idée de les utiliser en astronomie, avec leur focale plutôt courte et le poids impressionnant des appareils, 2 ou 3 kg avec les objectifs.

    Je suis curieux de savoir comment vous vous en servez pour la photo astronomique ? Je suis prêt à tout pour vous copier, sauf si vous vous servez d'une monture de quelques centaines de kilos proportionnelle au poids des appareils..

    Amitiés,

    Milos.

  14. #11
    Miloslav Bilik

    Re : Astrophoto argentique / test pellicule

    Re-bonjour,

    J'ai l'esprit d'escalier et je vous prie de m'en excuser, mais quel est le prix approximatif d'un scanner Epson 1080 et cet appareil est-il à peu près valable ?

    J'ai une énorme quantité de diapos Agfa 50 et d'autres diapos et négatifs, un agrandisseur Durst qui moisit avec le l'analyseur Beseler et les cuves dans la cave.

    Comme contrairement à vous je ne suis pas rebuté par l'informatique, à moins de photographier l'écran diapo du projecteur Rollei 6x6 (l'horreur finale.), je suis très tenté par la numérisation des pellicules. D'autant que je ne suis pas très fier de l'équilibre des couleurs de pas mal de tirages Cibachrome de l'époque..

    Merci de vos conseils,

    Milos.

  15. #12
    Cosmochimicher

    Re : Astrophoto argentique / test pellicule

    Salut Milos,

    effectivement le moyen et grand format est un autre monde comparé au 24x36.
    pour le scanner, je ne sais pas conbien il coute s'est du matériel universitaire à domicile habilement détourné de son utilisation de recherche, pour numériser quelques films. (je demanderais au tehcnicien de la fac)

    j'utilise le C220 comme la chambre 4x5 en parallèle à une lunette guide (150/1200) sur monture EQ-6.
    la chambre est une MP-4 Polaroïd Land Camera (Chambre de reprographie) l'anvantage de cette chambre est de ne pas avoir de mouvement de bascules diverses (contrairement à ma Sinnar P2 : inutilisable en astro) et donc d'être d'une utilisation simplifiée de nuit.
    j'utilise avec des chassis fidelity elite 4x5 inch, se genre de chambre, pour la MP-4 se trouve en occasion vers les 150 euro (avec objectif de base et quelques dépolis, lentilles de freschnel ...) pourquoi s'en priver ?

    si tu à des question, n'hésite pas.

    Vivien

  16. Publicité
  17. #13
    jbfe

    Re : Astrophoto argentique / test pellicule

    Concernant les diapos, je fais scanner régulièrement des petits lots à mon photographe favori; j'évite ainsi l'achat du scanner...mais la qualité n'est pas toujours au rendez-vous!
    Jean

  18. #14
    Miloslav Bilik

    Re : Astrophoto argentique / test pellicule

    Citation Envoyé par Cosmochimicher Voir le message
    Salut Milos,

    effectivement le moyen et grand format est un autre monde comparé au 24x36.
    pour le scanner, je ne sais pas conbien il coute s'est du matériel universitaire à domicile habilement détourné de son utilisation de recherche, pour numériser quelques films. (je demanderais au tehcnicien de la fac)

    j'utilise le C220 comme la chambre 4x5 en parallèle à une lunette guide (150/1200) sur monture EQ-6.
    la chambre est une MP-4 Polaroïd Land Camera (Chambre de reprographie) l'anvantage de cette chambre est de ne pas avoir de mouvement de bascules diverses (contrairement à ma Sinnar P2 : inutilisable en astro) et donc d'être d'une utilisation simplifiée de nuit.
    j'utilise avec des chassis fidelity elite 4x5 inch, se genre de chambre, pour la MP-4 se trouve en occasion vers les 150 euro (avec objectif de base et quelques dépolis, lentilles de freschnel ...) pourquoi s'en priver ?

    si tu à des question, n'hésite pas.

    Vivien
    Bonjour,

    J'ai évidemment des questions. Je suis un très mauvais "bricoleur", les guillemets veulent souligner que c'est au meilleur sens du terme pour ceux qui savent améliorer et tirer le meilleur parti de ce qu'ils ont. Pour ma part, j'achète et si ça ne marche pas je suis perdu. Donc je me vois très mal adapter un C220 sur une monture EQ6, d'autant que je ne sais même pas à quoi resemble la monture, pire: de l'endroit où j'observe, je ne vois pas la polaire, donc il me faut trouver un autre moyen de pointer. Il y a 20 ans et plus, j'avais encore la souplesse d'esprit nécessaire pour calculer les coordonnées d'un sommet vosgien ce qui me permettait de régler la table équatoriale grosso modo, mais je ne saurais plus le faire.

    Si je comprends bien, tu utilises un C220 ou une chambre sur une monture équatoriale ce qui veut dire que tu fais du grand champ.

    Je me demande un peu après ce que j'ai lu et vu sur ces forums si un 6x6 a encore son intérêt, même (pardon de ce terme, mais c'est vrai pour moi au moins) si l'usage d'un 6x6 a quelque chose d'un peu sensuel, avec les mesures, et la profonde satisfaction d'un piqué incomparable quand on regarde les tirages.

    Nous avons acheté un téléscope à notre fils et j'ai retrouvé goût à l'astronomie, mais pas mes capacités intellectuelles de 1980..
    En fait, je me dis que si je veux m'y remettre, il me faudrait de toute façon une monture équatoriale informatisée à plus de deux moteurs et capable de régler les inclinaisons de la table assez rapidement, en plus supporter des poids de plusieurs kilos en plus du tube principal: appareil photo même 24x36 et encore mieux 6x6, lunette guide.. tout ça avec un budget dont je devrais forcément discuter avec mon épouse mais qui serait au mieux de 2000 ou 3000€. De plus s'il n'y a pas de map motorisée, à moins que j'aie des doigts de fée, le tout serait inutile, donc la map automatique est obligatoire.

    Ca semble être la quadrature du cercle.

    Mais si tu povais me dire comment tu te débrouilles avec une monture EQ6, je serais tout à fait heureux de savoir comment t'imiter..

    Amicalement,

    Milos.

  19. #15
    Cosmochimicher

    Re : Astrophoto argentique / test pellicule

    Bonsoir Milos,

    je ne suis pas non plus très bon bricoleur (mais par contre j'en connait un bon et s"est un copain astro, sa aide !) mais se n'est pas très compliqué, j'utilise la monture équatoriale EQ6 (qui n'est pas le mieux mais qui est d'un bon rapport qualité prix, je suis entrain d'en fabriquer une plus sérieuse avec des palteaux diviseurs de fraiseuse) sur cette monture je fixe ma lunette de 150/1200 par l'intermédiaire de la queu d'arronde d'origine et sur la partie supérieure des arseaux de la lunette je fixe une platine (plaque en aluminium persée d'une multitude de trous de différents diamètres, qui peut aussi être en bois épais pour les bricoleurs qui n'ont pas de fraiseuse) je fixe cette platine par des écrous rondelles par les trous (à faire si inexistants) dans la partie supérieure des arseaux, se qui me permet ensuite de fixer par un des multiples trous de la platine un rotule (dimentionnée par rapport à la taille de l'appareil photo) cette rotule est de type manfroto pour le 24x36 et une grosse rotule de 2 Kg de type rotule de cinéma à mouvements fins autofreinés pour le moyen et grand format.
    Effectivement je fait essentiellement du grand champs (mais comme tu le dit le côté sensuel du moyen format sur la voie lacté s'est très sympa !!!)
    Je ne sais pas si tu viens au RAP (Rencontres Astronomiques du Printemps du côté de St Etienne à partir du 17 mai) mais j'y exposerais mon montage, sinon il y aurra bien quelques appareils numériques (pas de sa chez moi) pour prendre des photos du montage que je posterais ensuite sur le forum (j'avais fait des photos du montage mais le film est encore dans mon Rollei B35).
    Au niveau bujet sa passe largement.

    Vivien

  20. #16
    jbfe

    Re : Astrophoto argentique / test pellicule

    sinon il y aurra bien quelques appareils numériques (pas de sa chez moi) pour prendre des photos du montage

    tout à fait! je ferai le "petit reporter" pour ceux qui n'ont pas pu venir (comme je l'avais fait l'an dernier, voir ici)

    Jean

  21. #17
    Miloslav Bilik

    Re : Astrophoto argentique / test pellicule

    Bonjour,

    Au vu de tes explications, c'est tout à fait clair: je ne saurais pas comment t'imiter et je ferais mieux de continuer à utiliser les 6x6 en photo terrestre..

    Malheureusement je ne risque pas de venir aux RAP. Mon métier me scotche sur mon lieu de travail et ne me permet pas de prendre ne serait-ce qu'un seul jour de vacances sans solliciter au moins un collègue (trois ou quatre pour une semaine..).

    Amicalement,

    Milos.

  22. #18
    Cosmochimicher

    Re : Astrophoto argentique / test pellicule

    Salut,

    comme une bonne photo vaut mieux qu'une longue explication, voici une photo prise par Jean lors des RAP.

    Monture : EQ-6
    Lunette : 150/1200
    Rotule : Heiwa
    Chambre : MP-4 Land Camera

    une plaque à trou (en alu) est visée sur les arseaux de la lunette, la rotule est visée sur la plaque à trou. (la boite qui pend sous la chambre est l'alimentation et la régulation de la cryocamera, je ferais un post sur les coldcamera si sa interesse quelqu'un).

    (le barbu, c'est moi)

    Vivien
    Images attachées Images attachées

  23. Publicité
  24. #19
    nayx

    Re : Astrophoto argentique / test pellicule

    bon ben j'a hate de voir ça.

    si tu connais la réponse à une question que je posais ya qqs jours, je veux bien ton avis Vivien,

    c'est ici :
    http://forums.futura-sciences.com/thread146449.html
    O_o

  25. #20
    coquilledenoix

    Re : Astrophoto argentique / test pellicule

    Bonjour,
    je m'ajoute au tas des vieux fossiles.
    Moi qui rêve de m'offrire un 6X6 Bronica ou Hasselblad.
    Mon labo N/B n'est pas encore monté, mais c'est prevu pour 2008.
    Et je me considère un "débutant qui ne veux pas mourir idiot", je pratique le développement de negatif N/B en 24/36, que je fais scanner par mon photographe,(mon scanner Epson 1650 ne reconnait pas tous les negatifs), et je pense améliorer mes resultats en tirant moi-même les photos.
    En attendant le beau temps, je vous fais un petit cou-cou.
    Salutations.

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. argentique numerique
    Par jgraffin dans le forum Logiciel - Software - Open Source
    Réponses: 2
    Dernier message: 10/01/2007, 14h09
  2. m42 argentique
    Par nayx dans le forum Matériel astronomique et photos d'amateurs
    Réponses: 9
    Dernier message: 31/10/2006, 14h48
  3. sortie avec 1er test en argentique
    Par nayx dans le forum Matériel astronomique et photos d'amateurs
    Réponses: 19
    Dernier message: 26/08/2006, 08h00
  4. sensibilité de la pellicule pour grand champ
    Par RT3669 dans le forum Matériel astronomique et photos d'amateurs
    Réponses: 20
    Dernier message: 09/12/2005, 15h09
  5. Pellicule d'eau entre glace et silice
    Par doryphore dans le forum Chimie
    Réponses: 2
    Dernier message: 27/08/2004, 20h14