Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 13 sur 13

CROA débutant




  1. #1
    apricot

    CROA débutant

    Pour donner envie à ceux qui se renseignent avant de sauter le pas...

    Petit KROA du redébutant avec son nouvel instrument Dobson 250: La loi de Murphy dit que tout nouveau matériel astronomique juste arrivé déclenche une mauvaise météo pour >1 mois, pourtant ce soir là entre quelques passages nuageux et lampadaires, la lune est cachée, entre les nuages épars jupiter crache son feu, la voie lactée et la petite casserole sont visibles. Un joli ciel comme je ne l'avais pas vu souvent dans mon coin périurbain, Murphy s'est planté!

    Le petit est couché, vite vite, avec ma compagne on sort la bête des cartons et on assemble l'engin façon ikea express. C'est un serrurier, il faut quand même faire une collimation rapide et maladroite (digne d'un borgne au pays des astigmates), le chercheur n'est même pas installé, l'engin pas refroidi... Tant pis, on pose le "pluviomètre" (sic ma compagne) dans le coin le plus sombre du jardin et pointe a bisto de naz jupiter qui descend vers les arbres.

    Première vision, les satellites sont alignés comme à la parade et les bandes gazeuses dans la galette jovienne se laissent entrevoir. Quelques instants d'émotion (ça faisait bien 25 ans que je n'avais vu de mes yeux la belle) je passe l'oculaire à ma tendre et chère. Bon l'image est floutée et bouillonnante de turbulence, minuscule (pas encore équipé d'oculaires courte focale) encore loin de mes souvenirs à la juju 60 plastoc et oculaires en verre bouteilles de kro recyclées de mon enfance. Il y a de la marge de progression pour affiner, mais un grand moment quand même.

    Jupiter descend sous les arbres. On pointe au hasard dans la voie lactée, un peu de ballade désinvolte à pousser l'engin et admirer le foisonnement des étoiles. Tient, une jolie pastille floue qui laisse découvrir en vision décalée une structure pointilliste. Magnifique ! Un amas ? C'était probablement juste un MNI (Messier non-identifié), une rencontre poétique avant que les nuages ne viennent interrompre la session.

    Le lendemain en journée, je ressort le scope pour me familiariser un peu plus avec l'engin et jeter un oeil sur la lune. Le gamin en me voyant retirer le cache du miroir me dit "poubelle!". Bon, ce cache ressemble certes à un couvercle de poubelle, mais vous parlez d'un astronome en herbe... Je me vois bien aller récupérer une couche sale collée sur le miroir primaire! En pleine journée la lune offre un beau spectacle avec des contrastes très doux, ma compagne est plus impressionnée que la veille.

    Le soir, a nouveau Murphy est dans les choux, le ciel est sympa. Engin a température et un peu mieux collimaté, j'ai aussi un peu regardé mes cartes. Un moment sur Vega pour régler le chercheur point rouge: c'est très instinctif d'emploi cet engin, rien à voir avec l'infâme chercheur traviole de la 60.

    Mais au fait dans Lyra il y a une nébuleuse, M57... Un peu d'appréhension sur la difficulté à pointer le bon champ, mais il a suffit de pousser le point rouge entre les deux étoiles extrêmes de Lyra et paf, le choc à l'oculaire: un bel anneau gris saute à la mirette. Superbe! On passe de l'oculaire 26 au 16, ça grossit mais surtout ça assombri le ciel, le contraste est meilleur. Avec l'acclimatation de la vision nocturne on a détaillé facilement sa structure oblongue et une certaine irrégularité périphérique. Étonnante vision pendant l'admiration de la nébuleuse, un satellite a traversé le champ à toute vitesse. Il y a du monde là haut! j'aurais bien grossit un peu plus, il faudra que je m'équipe d'oculaires plus courts.

    On continue en tirant vers albiréo, on devrait tomber sur M56. Là, une nouvelle pastille floue. Moins esthétique et les étoiles de l'amas ne sont pas résolue mais je suis quand même ravi de l'avoir trouvé facilement. On passe bientôt au cluster visible à l'oeil nu entre Persée et Cassiopée. Pointage rapide au point rouge et hop, on détaille le superbe double foisonnement. Lost in contemplation.

    En espérant que ce petit compte rendu donne envie à d'autres débutants de sauter le pas, voyager un peu là haut, c'est beau.
    Bon ciel à tous!

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    apricot

    Re : KROA débutant

    Juste deux autres soirées du re-débutant...

    Le petit est couché, à nouveau Murphy est aux paquerettes, le ciel est beau! On transbahute le pluviomètre dans le jardin à l'ombre des lampadaires (c'est pas les hauts plateaux d'amerique du sud hein !), branchons le ventilo pour refroidir plus vite la galette de verre et colimattons vaguement au laser. J'ai un peu révé sur les cartes pendant la semaine pour déterminer les prochaines «*cibles*», mais je ne résiste pas à pointer rapidement la nébuleuse de la Lyre. Le bel anneau ovalisé est toujours là, suspendu, évident. C'est une étoile mourante qui a éjecté tout ça ? Emouvant.

    La tache de la galaxie d'Andromède se devine à l'oeil nu. Elle m'avait tant fait réver étant ado, mais n'était qu'un paté décevant à la lulu 60, voyons voir aujourd'hui... Pointage fastoche au point rouge, son noyau stellaire saute dans l'occulaire, quelle luminosité ! Ses deux compagnons de voyage sont là ainsi que la nébulosité de sa galette d'étoiles. Pour un peu on y devinerait des zones d'ombres transversales, poussières d'étoiles. Contemplation, un peu le tournis, les photons de la géante ont trois millions d'années.

    Revenons à notre galaxie, Hercule descend vers l'horizon, allons admirer ses globules d'étoiles avant qu'il ne soit trop tard. On pointe, un peu hésitants, vers M13 – était-ce celui qui ornait la couverture d'un des bouquins d'Hubert Reeves ? En tout cas les photos font réver. Il est bientôt là dans les mirettes, impérial, magnifique, de nombreuses étoiles se résolvent. A nouveau je suis comme un gamin, je montre ça à ma compagne qui pourtant moins sensible que moi aux taches floues du ciel profond y va de son «*alors ça, c'est beau*». Contemplation. On monte ensuite en azimuth vers le cousin M92, on fouille et tatonne un peu avant de le trouver; il a aussi de la gueule cet amas.

    Nous avons fait aussi un tour entre le renard et la flèche, et sa nébuleuse de l'Haltère, facilement trouvée. Pupilles maintenants bien dilatées, plutot lumineuse et contrastée, sa symétrie bizarre me plonge dans une nouvelle contemplation.

    Dodo. Belle soirée, j'ai bien envie de me mettre à dessiner pour garder une trace plus fidèle que le souvenir de ces belles visions.

    Le lendemain soir, la météo est encore de la partie (Murphy?), je peux refaire un tour plaisant sur mes nébuleuses et amas des premières sessions, bien facilement retrouvés. Le cygne s'étend majestueusement, voyons voir... J'avais le moral pour North America si belle en photo, je n'ai rien vu... Un moment passé à scanner le ciel du coté des dentelles, pas sur non plus de bien être dans le bon champ, mais je suis sur d'avoir aperçu un voile qui n'était pas un reflet sur l'occulaire. Pas sur de pointer là ou il fallait, ni si ils seraient visibles au T250 dans un ciel de banlieu bien pollué. Il faudra que je reessaye en m'échappant dans la cambrousse, et/ou avec un filtre interférentiel. Tout conseil est la bienvenue !

    En espérant que ce petit compte rendu donne envie à d'autres débutants de sauter le pas, voyager un peu là haut, c'est beau.
    Bon ciel à tous!

  4. #3
    xav72

    Re : KROA débutant

    un Croa bien sympathique!!! c'est toujours un régal de (re) découvrir le ciel avec un tube digne de se nom
    les débuts sont prometteurs... vivement la suite
    fait joujou avec une 120ED, un C8, un 400 et meme des images...si si !!


  5. #4
    scopy

    Re : KROA débutant

    J'ai lu avec plaisir ton croa !
    Il est vraiment bien écrit, très vivant, et on se délecte avec vous de ces (re)découvertes !!
    Pour Murphy, pas d'inquiétude, il est dans ma région (depuis 3 ans ) !!

    J'ai beaucoup apprécié la vison tremblotante mais très émouvante de Jupiter et ses petits ! M57, ce joli petit beignet, est toujours épatant. Pour North America, il me semble qu'il faut un filtre (OIII je crois), surtout si ton coin périurbain souffre quand même un peu de pollution lumineuse.

    Encore merci d'avoir partagé cette belle promenade céleste, c'était fort sympa !

  6. #5
    jbfe

    Re : KROA débutant

    Salut apricot, une jolie prose qui complète agréablement les habituelles discussions à base de photos.

    Jean

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Maxime001

    Re : CROA débutant

    Bonjour apricot, très beau CROA, sa fait toujours plaisir d'en lire des aussi bien écrites
    150/750 + 254/1200 Sur Atlas eqg, guidage 80/400, PL1M , Canon EOS 1000D défiltré + MPCC

  9. #7
    José9

    Re : CROA débutant

    Hello!
    j'aime bien ces CROA's!!
    Bravo!
    continue comme ça!
    Orion XT10, ETX 70 modifié, Takahasi EM11, PST, Leica apo 40mm, Canon EOS 450D

  10. Publicité
  11. #8
    dobcat

    Re : CROA débutant

    adéu apricot! benvingut !
    merçis pour ses quelques lignes ... et non! deux pages quant même! pas vue passer le temp en te lisant, c'est vivant! beau croa
    et" fas apoulit" ( attention) au couches ...mdr
    sempre endavant, mai morirem! a+ william dobson catalan

  12. #9
    apricot

    Re : CROA débutant

    Merci xav et jbfe et Maxime et josé et dobcat et scopy pour vos messages.

    Dobcat t"inquiétes je fais gaffe au jeté de couches On a essayé de montrer au petit la Lune dans le pluvioscope, mais du haut de ses 2.5 ans il a surtout donné des coups de nez dans l'oculaire. Pas évident de regarder là dedans. Mais pendant un instant il est resté calme avec le nez rivé sur le tube, puis il a regardé la Lune, circonspect, et m'a dit "là haut ? y aller ?". Il a quand même vu un truc. Une vocation est peut être née ce soir là

    Scopy, je note ta suggestion sur le filtre Oiii. Les nuages poussiéreux du cygne valent bien efforts et un peu de technique.

    Je vois qu'il y a des jeunes dans les parages. Vous avez bien de la chance de profiter déjà de beau engins aux grands diamètres ! Ado je débutais et me régalais déjà avec une bête lunette de 60... Elle laissait des frustrations aussi, mais aussi une motivation pour, un jour (patience !), se construire pas à pas la possibilité de mieux faire. Va savoir ce que vous observerez dans 25 ans...

  13. #10
    apricot

    Re : CROA débutant

    Nouvelles soirées du re-débutant

    Murphy et sa loi de l'emmerdement maximum, qui dicte que tout nouvel achat de matériel apporte le mauvais temps, est de retour.

    Habitué professionnellement aux forts grossissements (je suis microbiologiste, vissé à des microscopes confocaux à scanner avec des gros lasers et des tubes photo-multiplicateurs des trucs de l'ordre du micromètre...), j'étais parfois frustré de ne pouvoir zoomer plus sur le ciel. J'ai donc fait l'acquisition d'un nouvel oculaire de bonne facture (& pour le prix d'une prunelle) qui allait me donner un raisonnable mais confortable grossissement. Et bien sur, entre deux averses, seules la Lune et Jupiter ont daigné montrer leur nez ces soirs là... Toutefois, avec de la patience, entre deux nuages et nappes de brume, j'ai pu pointer le bel anneau de la nébuleuse de la Lyre (mon nouvel objet céleste de référence) pour constater qu'il était intéressant de grossir sur certains objets profonds. De toute façon, outre le ciel pourri, miss Lune était de retour, sa puissance obérant toute velléité pour le ciel profond.

    Allons grossir sur Jupi donc ! Je ne vous avez pas avoué qu'un truc me chiffonnait depuis les premières observations... les affres du débutant maladroit... Le nouveau pluviotube donnait des images sommes toute un peu décevantes de Jupi, pas vraiment mieux que la vieille lunette de 60 de mon enfance que j'avais dépoussiéré. Était-ce un miroir en cul de bouteille de kro ? Et/ou une collimation complètement à l'ouest ? Et/ou le ciel (Jupi basse, turbulence forte, jetstream au dessus)? La réponse a été claire ce soir là: malgré la brume et l'humidité, l'image rendue était sans commune mesure avec la vieille lulu montée juste à côté... encore heureux hein ! Mais ce n'était pas le cas les 2 semaines précédentes.

    Ha Jupi, quelle dame. Des détails facilement perceptibles ressortaient dans les bandes, toute en formes volutées et nuances de couleurs pastels, avec la tache noire bien contrastée et nette de l'ombre d'un satellite (?). On a passé un long moment à admirer le spectacle en famille. Par moment l'image turbulait et reprenait un aspect décevant de bouillie de photons. Une image perfectible, mais rassurante - au boulot pour apprendre à parfaire les réglages du pluviomètre. J'ai chassé la grande tache rouge, cet extraordinaire ouragan permanent, mais rien de tel, ce n'était peut être pas la bonne heure. Patience donc, le matos et son utilisation est une chose, mais la qualité du ciel et la mécanique céleste reste manifestement maitre du jeu.

    Ensuite, objectif Lune! Mais qui a écrit que la miss était la 'cible des débutants' ? On pourrait passer une vie à l'admirer, la dessiner, l'explorer, la décrire. Même voilée de brume, les cratères, éjectas, sillons, falaises, montagnes et pics centraux, tous ces reliefs étranges sont un ravissement absolument fascinant. Les nuances de poussières grisâtres sont extraordinaires, et à fort grossissement, on a l'impression envoutante de survoler la surface lunaire. Ma compagne alpiniste qui à aussi l'âme photographe a confisqué l'oculaire et à bataillé pour photographier ces visions directement en afocal avec l'APN tandis que je piaffait pour retrouver l'oculaire. Avec un dobson on est mal barré pour l'astrophoto... mais on est quand même content d'avoir nos premières images, traces modestes de ces petites observations volées à un ciel peu clément.

    Bon ciel à tous !

  14. #11
    jbfe

    Re : CROA débutant

    Et bien voilà plein de vérités bien dites sous ta plume :
    Jupiter qui se laisse dévoiler quand le ciel et la turbulence sont de ton côté, mais quelle récompense alors dans un gros télescope...
    et la Lune, source d'émerveillement : je ne m'en lasse pas depuis 30 ans !

    Jean

  15. #12
    scopy

    Re : CROA débutant

    La deuxième partie de ton croa est aussi intéressante que la première !
    Je trouve ton écriture particulièrement fluide et agréable et tu aurais dû ouvrir un autre post avec cette observation de dame Lune ...
    ... certains ne ré-ouvrent pas toujours les posts et c'est dommage de passer à côté de ce très joli croa !
    Bravo et merci !

  16. #13
    apricot

    Re : CROA débutant

    Merci Scopy. Je n'ai pas rouvert de nouveau fil car l'idée de celui-ci est d'ouvrir un carnet des premières observations, joies et affres, d'un débutant. Pourquoi pas pour tous les débutants, qu'ils n'hésitent pas à s'approprier ce fil ?!

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Premier croa débutant !!!!!!!!!
    Par Maxitous dans le forum Matériel astronomique et photos d'amateurs
    Réponses: 7
    Dernier message: 30/08/2009, 01h24
  2. croa croa dit la grenouille
    Par blobxxx dans le forum Matériel astronomique et photos d'amateurs
    Réponses: 11
    Dernier message: 13/01/2009, 11h39
  3. CROA du 12.04.08
    Par José9 dans le forum Matériel astronomique et photos d'amateurs
    Réponses: 16
    Dernier message: 17/04/2008, 12h05
  4. Croa du 04/07/07
    Par loicnasa dans le forum Matériel astronomique et photos d'amateurs
    Réponses: 4
    Dernier message: 05/08/2007, 20h55
  5. ma CROA
    Par cartignydu21 dans le forum Matériel astronomique et photos d'amateurs
    Réponses: 10
    Dernier message: 03/07/2006, 22h18