Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 6 sur 6

KROA des moutons blagueurs



  1. #1
    apricot

    Post KROA des moutons blagueurs


    ------

    Salut les gens !

    Si vous le permettez je vais vous faire un petit topo sur quelques ballades là haut durant le ouikende passé.

    Les cartes météo laissaient présager une belle première soirée et c'est donc confiant que je sortais le pluviomètre (surnom donné pas ma compagne au dob 254/1270) se rafraichir sur l'herbe; les moutons de ce ciel de traine allaient probablement aller vaquer plus loin, et la transparence peut être excellente entre les nuages, Séléné est couchée, à moi le ciel profond ! Bon, il a bien fallu que je le rentre en catastrophe peu après, il pleuvait à grosses gouttes ... sans nuages à la verticale, avec le vent blagueur je ne savais même pas quel mouton me jouait ce tour, screugneugneu Vous noterez aussi que le télescope porte bien son surnom.

    C'est donc avec un scope pas à température que j'ai pointé un peu plus tard le couple de galaxies M81-2 dans Ursa Major. Je les ai d'abord repéré aux jumelles (au moins 81 la plus brillante) dans l'oreille de l'Ourse, simple mais émouvante petite crachouille. Quelle vue au télescope ! Elles méritent leur statue dans un best of de débutant que je suis. Le duo esthétique tient bien dans le champ de mon caillou de 28 (x45), l'une ovale avec un large halo et un coeur brillant, l'autre en fuseau un peu irrégulier. Les photons envoyés par ces deux engins ont voyagé pendant 12 millions d'années, et en plus ont réussit (quelle chance !) à passer entre mes nuages arroseurs... Un satellite m'a fait aussi la bonne blague de filer entre les deux galaxies, découpez le long de la ligne ! Non loin de cette vision, à un champ d'oculaire 13, vu aussi la discrète comparse ngc 3077. On peut lire que dans ce groupe de galaxies en interaction gravitationnelle, lente valse, 81 et 3077 se sont percutées il y a quelque temps ce qui par effet de marée aurait déclenché un baby boom d'étoiles. Ca file le tournis. Je danse très mal mais je suis aller extirper ma compagne jeter un oeil à cette valse de tachouilles. Verdict, "ha c'est pas mal ça" .

    UMa est une crèche de galaxies, je suis donc retourné voir M109 et M108 que j'avais découvert lors d'une précédente nuit, ainsi que la proche étoile qui s'est éparpillée façon puzzle M97. Comme la dernière fois dans des conditions similaires, je n'ai deviné qu'une vague structure dans cette nébuleuse planétaire, sans arriver à y voir ses yeux de hibou.

    Autre star du moment sous l'Ourse, première vue de M51, la classique galaxie Whirlpool. Facilement localisée, beau spectacle aussi que ce double coeur d'aspect quasi-stellaire qui laisse deviner en vision indirecte un halo en spirale. Une vue émouvante, mais un peu frustrante, qui doit sans doute gagner en splendeur sous un ciel plus noir que le mien.

    A mi chemin entre Cor Caroli et Arcturus je suis ensuite allé admirer M3. J'ai un faible pour ces vieux paniers d'étoiles que sont les amas globulaires. Quelle vue à x180, il envahit le quart du champ, avec plus d'une centaine d'étoile résolues posées sur un pétillant voile stellaire ! Son coeur est brillant, un peu allongé, de nombreuses étoiles résolues sont arrangées en chaines incurvées. Je l'ai laissé défiler dans le champ encore et encore, je crois que je l'ai contemplé comme ça pendant une dizaine de minutes. Je le vois encore en écrivant ce topo

    En m'arrachant de l'oculaire, j'ai remarqué que les moutons arroseurs ont maintenant presque disparu, je suis tranquille. Malgré la pollution lumineuse de mon ciel péri-urbain, et le ciboulo un peu hébété par ces magnifiques visions mais les yeux bien acclimatés, le ciel est beau. J'ai beau retrouver mes constellations, il y a tant à découvrir là haut (ho, c'est plein d'étoiles !). Un coup d'oeil aux cartes, ou donner de l'oculaire maintenant ? Cor Caroli justement, très jolie double bien résolue à faible grossissement. A est blanc bleutée, B à 19'' un peu jaune. Un amour de double. La turbulence est faible ce soir, la double est comme plaquée, immobile sur le fond noir.

    Dans le même secteur je suis allé rendre visite à la galaxie M63 compagne de M51, juchée entre cette dernière et Cor Caroli. Je note son noyaux d'aspect stellaire et son coeur ovale. Le halo était discret. Belle fleur de galaxie.

    Avec ce ciel tranquille et stable, je suis allé rendre hommage à la belle aux anneaux. Superbe, ma plus belle Saturne à ce jour, même si je n'avais pas soigné la collimation à cause des moutons farceurs. L'ombre des anneaux était comme ciselée au couteau sur le globe gazeux, les bandes gazeuses (surtout la supérieure) bien contrastées. Thétys flirtait délicieusement avec les anneaux. Je crois aussi avoir vu (x1D) la division de Cassini malgré la faible inclinaison des anneaux.

    J'ai poursuivi la ballade vers le Lion, en revisitant la triplette (M65-66 -NGC 3628), magnificiente ce soir. Toujours cette première impression: elles sont immenses ! Les trois étaient parfaitement visible en vision directe et se détaillaient bien en grossissant. 3628 dans son aplatissement marqué m'a laissé entrevoir comme une bande sombre en vision indirecte que je n'avais pas perçu la première fois. Vraiment un spectacle mémorable que ces trois galaxies et une belle nuit.

    Il y a d'autres galaxies dans Leo, comme le groupe de M105. J'avais bien aimé le fantôme de Mirach, je suis donc allé voir d'abord si je pouvais voir celui de Regulus. Challenge... Rien à faire, Leo I est diffuse et qu'à une fraction de degré de Regulus qui l'explose de sa brillance. J'ai eu beau faire sortir cette dernière du champ à moyen grossissement pour noircir le ciel, balayer dessus dessous à droite à gauche et de m'exploser la mirette, des aigrettes oui mais point de Leo I...

    Pendant que je chassait le fantôme mes potes les moutons blagueurs avaient repointé leur nez et menaçaient à nouveau. Les autres galaxies du Lion seront pour demain, j'ai pointé rapidement la belle gamma-Leo, double serrée (4.5'') couleurs or jaune et blanc bleutée avant de plier et d'aller compter les moutons sous la couette.

    Le lendemain en journée en a ressorti la vieille lulu de 60 de mon enfance pour projeter le soleil sur une page de papier: oh, une tache ! Ca faisait un bail que je n'en avait observé une en live. Au couchant, vision et photo du couple du soir, Vénus et Mercure. Quelle chance de pouvoir voir aussi facilement cette dernière, d'habitude tellement élusive au côté de notre étoile ! Temps splendide toute la journée, pas un mouton a l'horizon, ca pouvait laisser augurer d'une autre belle nuit Pourtant, ca ne claque pas comme hier soir, il y a comme un voile.

    L'amas de la crèche est quand même visible à l'oeil nu. Sa vision est splendide aux jumelles (10x50), plus belle a mon humble avis qu'au télescope même à grand champ (x45). Une petite visite à Mars tout près: Elle s'éloigne vite maintenant, elle devient bien minuscule la rouge. Son ovalisation est bien visible, vu aussi une calotte polaire, mais rien d'autre. Puis visite à Iota Cancri, jolie double jaune et bleutée.

    Pas un mouton à l'horizon, mais pourtant ca continue de se gâter, je commence à avoir du mal à pointer à travers le carreau du point rouge les étoile qui disparaissent une à une Un coup d'oeil à la triplette du Lion, bien décevante par rapport à la nuit précédente, 3628 est invisible. Je ne ferais pas de vieux os ce soir. Les moutons avaient tiré un voile goguenard derrière eux.

    En espérant que ce petit compte rendu donne envie à d'autres débutants de sauter le pas, voyager un peu là haut, c'est beau.
    Bon ciel à tous!

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Maxime001

    Re : KROA des moutons blagueurs

    Haha, les moutons sont bien blagueurs par chez toi!!
    Très beau croa, très bien écrit, et j'ai tout lu! Jusqu'a la dernière ligne!
    Le pluviomètre en a dans le ventre, on dirais...
    150/750 + 254/1200 Sur Atlas eqg, guidage 80/400, PL1M , Canon EOS 1000D défiltré + MPCC

  4. #3
    apricot

    Re : KROA des moutons blagueurs

    Salut Maxime, merci pour ton message

    Je suis toujours bluffé par ce que rend ma gamelle de 250 sous mon ciel si pollué. Après la qualité du ciel, le diamètre est quand même un (le) gros facteur

  5. #4
    jbfe

    Re : KROA des moutons blagueurs

    Cela faisait bien longtemps qu'on n'avait pas eu un beau croa, vivant et humoristique : bravo pour ce récit de tes déambulations astronomiques !

    Jean

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    dobcat

    Re : KROA des moutons blagueurs

    adéu , un beau croa et trés bien ecrit de surcroit
    sempre endavant, mai morirem! a+ william dobson catalan

  8. #6
    apricot

    Re : KROA des moutons blagueurs

    merci jean et dobcat

  9. Publicité

Discussions similaires

  1. tipe moutons
    Par julia830 dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 0
    Dernier message: 07/12/2009, 20h36
  2. Problème de moutons
    Par LPFR dans le forum Science ludique : la science en s'amusant
    Réponses: 5
    Dernier message: 24/08/2009, 11h05
  3. [Photo-Mystère] Moutons à 5 pattes?
    Par Tropique dans le forum Électronique
    Réponses: 8
    Dernier message: 14/04/2007, 18h16
  4. La rigueur et les moutons d'Irlande.
    Par isodelta dans le forum Science ludique : la science en s'amusant
    Réponses: 3
    Dernier message: 13/06/2006, 16h58