Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 17 sur 17

Logiciel traitement d'images



  1. #1
    pol1

    Logiciel traitement d'images

    Bonjour à tous les astro !!
    Lors de mes dernières tentatives de photos de constellations je fus très perturbé par le fait que des "pixels chauds" apparaissaient en intrus parmis les étoiles !! Après maintes recherches (Chez Nikon, sur ce forum, chez des pros de la photo, ...) il est selon eux normal d'avoir par ex. +- 10 hot pix.sur le capteur pour une pose de 8 sec. On m'a aussi conseillé de prendre à chaque sortie une photo "aveugle" (avec protège objectif sur l'objectif de l'APN) afin de pouvoir ensuite "SOUSTRAIRE" cette photo des photos qui seront ensuites prises des constellations; suis-je clair ??
    Il m'a été donné le nom de 2 logiciels pour faire cela: IRIS et ???? (qui serait gratuit ??)
    Je possède Photoshop Elements mais peut-il faire cette manoeuvre ??
    Merci de me conseiller !!
    Pol1

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    invite78632345678

    Re : Logiciel traitement d'images

    Salut,

    Iris est de loin le meilleur logiciel pour ce genre d'opération. Je n'ai jamais eu l'occasion de soustraire des darks donc je ne peux pas t'aider, mais cherche un tuto sur Internet il doit y en avoir.

    +

  4. #3
    pol1

    Re : Logiciel traitement d'images

    Merci Clémenton !
    C'est aussi le terme que je recherchais: soustraire des darks !! Il parait qu'Iris est assez "compliqué" c'est pour cela qu'on m'avait parlé d'un autre logiciel faisant cela facilemet ... mais lequel ??
    Merci encore
    Pol1

  5. #4
    killing

    Re : Logiciel traitement d'images

    hello heu se serai pas registar par hazard celui que tu cherche , y ne a qui l utilise apparament sur se forum , demande toujour

  6. #5
    stevegourdon

    Re : Logiciel traitement d'images

    salut !!!

    oui en effet iris peut (si tu le demandes) soustraire des dark !!!

    tiens pour info tu cliques "dark" dans l onglet recherche et tu trouve beaucoup de chose !!!!

    par exemple un bon post, poste par des bons et avec des reponses de bons !!!!!

    http://forums.futura-sciences.com/sh...highlight=dark

    voila mais oui iris le fait !!!! en faite cela prend les impurtee sur un fond noir et tu les soustraits de tes clichets !!!! et il y a aussi celui avec un fond blanc !!!! au lieu de mettre un capuchon, tu mets une feuille blanche et tu prends la photo et tu fais comme avec le dark !!!!!

    mais lis le post dont je t ai donne le lien, il est interessant !!! mais il y en a encore d autres sur le forum !!!!

    a bientot !!!! stève
    shoot avec 80ED-200/1000+300D Baaderisé -- guidage short tube 80/400+spc900LP sur ATLAS

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    stevegourdon

    Re : Logiciel traitement d'images

    re !!!

    Un capteur CCD est constitué d'une matrice de pixels. Chaque pixel constitue un photosite. En général, on remarque que l'énergie mesurée dans les photosites et celle mesurée dans l'ordinateur est différente. Cette différence de signal est appelée bruit. C'est une fluctuation de valeur autour d'une valeur réelle.

    Le bruit "total" possède deux composantes essentiellement :

    - le bruit de lecture qui est provoqué par la perte d'électrons pendant le transfert ainsi que par les différents composants électroniques. Ce bruit est divisé par deux lors d'un abaissement de la température de 7 degrés. Le bruit de lecture est une caractéristique de la caméra et doit être fournie par le constructeur. Il s'exprime en électrons. Par exemple le bruit de lecture du capteur Kodak KAF 402 ME est inférieur à 15 électrons. Ce bruit est l'une des principales limitations à la détectivité des CCD. C'est un des paramètres importants dans le choix d'une caméra. Ce phénomène n'est pas reproductible, on ne peut donc pas le corriger. Il est donc nécessaire de choisir un capteur avec un bruit de lecture faible et un système de refroidissement (en général par des modules Peltier) efficace.

    - le bruit thermique. Une matrice génère des charges électriques indépendamment de tout éclairement; ce phénomène est appelé courant d'obscurité. Là aussi la température du CCD à une influence, tous les -6 degrés le courant d'obscurité est divisé par deux. Ce phénomène est en moyenne reproductible, on pourra par conséquent le corriger partiellement avec un refroidissement efficace et en prenant une image de correction (image de noir ou dark). Ce courant a pour conséquence de remplir les photosites de charges "inutiles" dont on pourra à peu près tenir compte, mais qui peuvent provoquer une saturation si le temps de pose est suffisamment long. Il faut donc choisir un capteur avec un faible courant d'obscurité. La valeur du courant d'obscurité d'une caméra est aussi donnée par le constructeur, en électrons par pixels et par seconde. A titre d'exemple le capteur Kodak KAF 402 ME possède un courant d'obscurité inférieur à 1e¯/pixel/sec à 0° .

    Nous allons maintenant présenter l'exploitations des Offset, des Dark et des Flat.

    L'arithmétique de base :
    Le prétraitement d'une image brute fait intervenir 3 images de référence. Le but de cette opération est tout simplement de combler les défauts (optiques ou électroniques) du système de prise de vue afin d'obtenir l'image brute la plus épurée possible.



    Voici, ci-dessus, l'opération du prétraitement d'image. A ce stade, il faut savoir que le plus délicat n'est pas de prétraiter des images mais belle et bien d'obtenir de bonnes images de référence.
    Le principe : ( Brut - Dark ) / ( Flat - Offset )


    L'image du noir (ou Dark) : Cette image sert de référence pour abaisser le seuil de notre image brute. Les CCD, comme tout système électronique, ne sont pas parfaits. Il en découle que même s'il ne sont pas exposés à la lumière, ils se chargent légèrement et de manière régulière. Donc, si l'on effectue une pose dans l'obscurité la plus totale, on n'obtiendra pas une image d'un noir d'encre comme on pourrait l'imaginer d'un prime abord. De même, certains pixels "chauds" saturent très vite. L'image du Dark permettra alors de les supprimer.

    L'image de précharge (ou Offset ou Bias) : On fait intervenir cette image pour "équilibrer la balance". En fait, il faut savoir que l'image du noir que nous avons cité précédemment contient déjà la précharge. Pour rester homogène, comme l'image brute (prétraitée par l'image du noir) ne contient plus l'image de précharge, il nous faut faire de même avec la PLU (Flat).

    La PLU (Plage de Luminosité Uniforme ou Flat) : De toutes les images de prétraitement, cette image est sans aucun doute la plus délicate à obtenir. Son rôle est multiple car elle permet de :
    - supprimer (ou du moins d'amoindrir) les traces des petites poussières situées sur les optiques.
    - supprimer les effets de vignettage engendrés par des systèmes optique très ouverts.
    - Homogénéiser la sensibilité des photosites du capteur car ils n'ont pas exactement la même sensibilité.
    - Supprimer les bruits de lecture. Une matrice CCD à besoin de faire transiter les charges des photosites de ligne en ligne et de colonne en colonne lors de la lecture. Il en résulte un léger bruit qui augmente à mesure que l'on se rapproche de la sortie située au niveau de l'amplificateur électronique.


    L'obtention des images de référence

    L'image du noir (DARK) : L'image du noir s'obtient tout simplement en fermant l'avant du télescope de manière à faire le noir absolu sur le capteur. On réalise alors une série de poses égales au temps de pose utilisé pour nos clichés du ciel. Ensuite, il suffit de moyenner notre série d'image de manière à limiter les effets de bruits aléatoires et ne conserver que le bruit constant et les pixels chauds. On constitue alors un Dark médian.

    L'image de précharge (OFFSET ou BIAS) : Cette image est indépendante du temps de pose des clichés. Elle doit aussi se faire dans le noir mais cette fois ci avec un temps d'exposition le plus court possible. On procède alors à une série de clichés que l'on moyennera pour limiter le bruit. On constitue alors un Offset médian.

    La PLU (FLAT) : Pour réaliser une bonne PLU, il nous faut un fond lumineux et homogène.
    Plusieurs méthodes s'offrent à nous.
    - La méthode du ciel bleu : Elle consiste à réaliser ses FLAT au crépuscule ou à l'aurore sur un ciel bleu. Le gros problème de cette méthode, c'est qu'avec des instruments très ouverts( F/D < 4), il est fort délicat de trouver le juste moment entre la saturation de l'image (il ne faut jamais que les pixels soient saturés) du fait que le ciel est encore trop claire et l'apparition des premières étoiles du fait de la très grande luminosité de l'instrument.
    - La méthode du mur blanc : Les heureux possesseurs d'un mur blanc en profitent bien souvent pour utiliser se support pour leur FLAT en braquant tout simplement l'instrument vers le mur et en éclairant ce mur de manière homogène. Le seul souci de cette méthode c'est qu'il faut un mur blanc (pas toujours facile à emporter dans ses bagages). D'autre amateurs remplacent le mur par un caisson fait maison qu'ils viennent placer à l'avant du télescope. Dans ce caisson se trouve un néon qui vient éclairer une plaque blanche semi-transparente.
    - La méthode de la "PLU médiane" ou "super flat" : Cette méthode semble la plus efficace. Les ouvrages spécialisés conseillent de faire un FLAT dont le signal sera de l'ordre de 60 à 70% de la valeur de saturation maximal du capteur de manière à offrir un bon rapport signal sur bruit. Un rapport signal sur bruit de qualité s'obtiendra simplement en utilisant un bon nombre d'images brutes (une dizaine par exemple). Le but est de prendre plusieurs clichés du fond stellaire, moteur arrêté et en changeant la position pointée dans le ciel entre chaque cliché. Les étoiles seront alors éliminées automatiquement lors du compositage médian. On réalise alors un FLAT médian.



    Nous avons nos images brutes, une 15aine d'Offset, une 15aine de Dark et une 15aine de Flat…

    Soit on les convertit au format PIC pour travailler directement en couleur, soit on les convertit en composantes rouges, vertes et bleues et on travaille par canal de couleur indépendamment.
    Soit conversion en canaux RGB :
    - menu " Fichier > Conversion BMP… "
    Soit conversion en PIC :
    - utiliser la commande : BMP2PIC [entrée] [sortie] [nombre]

    Obtention Offset médian :
    - menu " Traitement > Compositage médian… " : donner le nom de la séquence d'offset et leur nombre
    - sauvegarder l'offset médian : commande " save offsetmed "

    Obtention Dark médian :
    - menu " Traitement > Compositage médian… " : donner le nom de la séquence de dark et leur nombre
    - sauvegarder le dark médian : commande " save darkmed "

    Obtention du Flat médian :
    - menu " Traitement > Soustraire à une séquence… " : donner le nom de la séquence de Flat, le nom de l'offset médian (offsetmed), le nombre de Flat et le nom de la séquence de sortie (garder le même nom au flat)
    - menu " Traitement > Compositage médian… " : donner le nom de la séquence de Flat et leur nombre
    - sauvegarder le Flat médian : commande " save flatmed "


    Maintenant, appliquons ces médianes à nos images brutes :

    1 / - Soustraction du Dark médian : menu " Traitement > Soustraire à une séquence… " : donner le nom de la séquence des brut, le nom du dark médian (darkmed), le nombre de brut et le nom de la séquence de sortie (par exemple brutdark)

    2 / - Division par le Flat médian : menu " Traitement > Diviser une séquence… " : donner le nom de la séquence des brut (brutdark), le nom du Flat médian (flatmed), le nombre de brut et le nom de la séquence de sortie (par exemple brutfinal)

    Astuce :
    Si vous voulez travailler simultanément sur les 3 plans RVB, il existe des commandes dans iris pour cela :
    T_SMEDIAN2 [R] [V] [B] [Nombre] = compositage médian
    T_SOUST [R] [V] [B] [Nombre] = soustraction à une séquence"


    voila j espere t avoir aide !!!! il y a aussi le tuto iris tout en haut des lien du forum !!!
    lis le non seulement tu en saura un peu plus mais en plus tu fera plaisir au redacteur !!!!!

    alle a bientot !!!! stève
    shoot avec 80ED-200/1000+300D Baaderisé -- guidage short tube 80/400+spc900LP sur ATLAS

  9. Publicité
  10. #7
    AF06

    Re : Logiciel traitement d'images

    chapeau bas,steve ,pur ton cours d'astrophoto!
    voici quelques lien sur iris et le traitemeny d'image :

    http://luniversalis.w10.httpserveur....d.php?tid=2121
    http://www.astrosurf.org/buil/iris/roadmap/helpfr.htm
    http://www.astrosurf.org/buil/iris/iris.htm#tutorial
    http://steph.ubaud.free.fr/articles.php?lng=fr&pg=126

    j"espere que ca aidera pol1.
    le dernier lien est trés interressant car il est completement animé!un grand merci a son auteur!!!
    a++
    Dernière modification par AF06 ; 12/08/2006 à 08h23.

  11. #8
    hammadi

    Re : Logiciel traitement d'images

    Bonjour et bravo stevegourdon,
    Mais pour les dark ;offset et flat si tu n'a pas de reflex APN quel appareil de référence tu choisis au tout début .J'ai fait les dark etc.. mais je n'ai pas pu enregistrer la référence de mon APN (il n'y est pas ds la liste )
    Marc
    Marc
    Lunette SKW 80/600 et 80/400 ,monture Orion atlas ,spc900 ,oculaires diverses et variés

  12. #9
    pol1

    Re : Logiciel traitement d'images

    Merci à Stevegourdon, Killing, Af06 ....
    pour ces précieux renseignements !! formidable !
    Je pense que je vais utiliser IRIS et en effet il s'agissait aussi de REGISTAR (je me renseigne s'il est gratuit ou payant).
    Merci
    Amicalement
    Pol1

  13. #10
    chamois

    Re : Logiciel traitement d'images

    Bonjour,
    Citation Envoyé par pol1 Voir le message
    ........il s'agissait aussi de REGISTAR (je me renseigne s'il est gratuit ou payant).
    Merci
    Amicalement
    Pol1
    Registax (version 3) est gratuit. Je me sers de ce programme pour le planétaire (lune, jupiter) car il est infiniment plus rapide et plus simplke qu'IRIS mais également beaucoup moins complet.
    Pour utiliser Registax il n'est pas nécessaire d'avoir passé un Doctorat es'IRIS.
    Par contre j'utilise IRIS pour la saisie des images planétaire avec ma webcam, là il est simple et pratique. Malheureusement il ne fonctionne pas avec ma CDD Orion starshoot, il ne reconnait pas le driver de la camera.
    J'utile pour la startshoot logiciel vendu avec (Maxim DL) qui assez souple mais ne sachant faire que la soustraction des darks Il faut dire que c'est une version bridée del beaucoups complet et (couteux!).
    Félicitation à Stevegourdon pour sa remarquable prestation: c'est clair, détaillé complet .
    Avec ma toute petite, microscopique expèrience je me permets les remarques suivantes.
    La soustraction des darks est l'opération incontournable dès que l'on pose plus de quelques secondes Il n'est qu'à voir les essais d'apn comme sur ce site "megapixel.net" où les appareils un peu évolués et les reflexs possèdent la fonction soustraction d'un dark dès que le temps de pose dépasse quelques secondes. Sinon on voit immédiatement apparaitre les pixels chauds, plein de petites étoiles bien ponctuelles!!!!
    Par contre la division par un "offset" est moins nécessaire avec des CDD de qualité pas trop poussés.
    Reste le Flat (PLU) là cela dépend du matos utilisé: avec une webcam ou une camera à petit capteur comme la DSI ou la starshoot ce n'est pas indispensable car l'image enregistrée est toute petites et non sugètes aux défauts du genre vignétage, quand aux saletés il suffit de les enlever, ce qui n'est pas très facile mais faisable.
    Par contre quand on travaille avec un réflex au capteur de grandes dimensions là c'est différent le vignétage est souvent là (avec aussi les abérration de sphéricité comme la coma qu'il faut traiter par des moyens optiques paracorr par exemple).
    C'est une des raisons qui m'a fait préférer un petit capteur au réflex (surtout sur un newton).
    En résumé pour débuter avec la qualité de ce que l'on peut faire avec nos tubes chinois et les faibles temps de pose auxquels nos monture bas de gamme nous donnent accés, juste la soustraction des darks est absolument indispensable, après bien sur la vrai technique est bien celle décrite par notre ami Stevegourdon mais bien plus compliquée pour nous petits débutants.
    Cordialement
    Pierre

  14. #11
    pol1

    Re : Logiciel traitement d'images

    Merci Chamois,

    Mais plus je lis et moins je comprends toutes ces histoires de traitement d'images ! De plus on me fait un amalgame avec les camera CCd, Webcam, Apn reflex ... de même lorsque depuis DES HEURES je tente d'utiliser IRIS et que je me rends compte que je tente de faire des trucs qui ne me concernent pas !! car ... je ne veux QUE soustraire un dark de 4 ou 5 photos (.jpg) prises avec mon APN Compact Nikon Coolpix !!! Je ne veux pas les étapes PLU, Offset ...
    Résumé: j'ai 5 photos (avec APN à l'oC.)de constellation de bonne qualité;
    Sur ces photos apparaisent +- 10 hot pixels
    J'ai le Dark concerné avec ces Hotpixels aux mëmes endroits et bien en évidence.JE VEUX LES SOUSTRAIRE
    Qu'est-ce que je dois utiliser pour ne pas m'embarquer dans les arcanes d'un logiciel tel qu'IRIS qui me parle de Camera CCd, reflex, webcam ... ??
    Merci
    Pol1

  15. #12
    chamois

    Re : Logiciel traitement d'images

    Bonjour,
    En donnant un peu plus de précisions du apporte des éléments de réponses plus précis.
    Il ne faut pas travailler avec des images jpg. Tu réserves ce format à l'image finale que tu vas imprimé ou nous monter sur le net.
    Le(s) dark(s) et les images brutes doivent être en format RAW peut être en bmp (un spécialiste de IRIS pourrait le dire). Donc quand tu prends tes images tu ne règles pas ton appareil sur une compression jpeg.
    Pour le reste je ne sais pas utiliser IRIS.
    Désolé
    Pierre

  16. Publicité
  17. #13
    pol1

    Re : Logiciel traitement d'images

    Merci Chamois,
    Les seuls formats disponibles sur mon Coolpix sont le Jpeg et le Tiff.
    Amicalement
    Pol1

  18. #14
    pol1

    Re : Logiciel traitement d'images

    Bjr à tous,
    Après quelques heures encore à faire des essais en IRIS il m'a été possible de convertir avec Iris les fichiers .TIFF de mon APN en .PIC (c'est ce qu'IRIS veut ...). Cependant lorsque je fais "faire un dark" il me sort une série de @, @1, @2 ... ??? qu'est-ce ?? et un fichier .dat ????
    Après milles essais je suis arrivé à faire "soustraire un dark" ... mais ici il me dit conflit entre image NB et couleur (mon brut est en couleur) ..; et ça bloque !!! Le poste de Stevegourdon indique clairement:"soit on les convertit au format PIC pour travailler en couleur ..."
    Pq ce problème ??
    Merci Pol1

  19. #15
    p_sy

    Re : Logiciel traitement d'images

    Citation Envoyé par pol1 Voir le message
    Bjr à tous,
    Après quelques heures encore à faire des essais en IRIS il m'a été possible de convertir avec Iris les fichiers .TIFF de mon APN en .PIC (c'est ce qu'IRIS veut ...). Cependant lorsque je fais "faire un dark" il me sort une série de @, @1, @2 ... ??? qu'est-ce ?? et un fichier .dat ????
    Après milles essais je suis arrivé à faire "soustraire un dark" ... mais ici il me dit conflit entre image NB et couleur (mon brut est en couleur) ..; et ça bloque !!! Le poste de Stevegourdon indique clairement:"soit on les convertit au format PIC pour travailler en couleur ..."
    Pq ce problème ??
    Merci Pol1
    Il faut travailler en .pic, seul format couleur sur Iris. Les fichiers @x sont des fichiers temporaires créés lors des opérations automatiques du genre "soustraire un dark" etc... Un fichier .dat est un fichier de données.

    J'ai déjà eu ce souci de conflit nb/couleur . Pas trouvé l'origine arf...

  20. #16
    chamois

    Re : Logiciel traitement d'images

    Bonjour Pierre,
    Je viens de passer une heure à te répondre et ce P.... de logiciel a bouffé ma réponse, je recommence.....
    Je viens donc de faire des essais avec Registax V3. Il accepte de travailler avec des bmp et même mais je n'ai pas de quoi essayer des tiff (et des jpeg mais je ne te conseilles pas c'est un format de compression destructif).

    J'ai donc fait un dark median ( à partir de 5) et soustrait celui-ci de 8 photos que j'ai ensuite alignées.
    Registax est gratos c'est ici et la françisation .
    Si tu ne t'en sorts pas ne m'engueule pas, j'ai fait ce que j'ai pu!
    Cordialement
    Pierre

  21. #17
    chamois

    Re : Logiciel traitement d'images

    Je fais ms excuses au logiciel du forum, c'est moi qui suis idiot et qui ai confondu les discussions, je suis bon pour la casse, place aux jeunes!
    Pierre

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Cherche logiciel de classement d'images
    Par lignux dans le forum Logiciel - Software - Open Source
    Réponses: 8
    Dernier message: 12/03/2010, 08h22
  2. logiciel traitement d'images
    Par Fistos dans le forum Logiciel - Software - Open Source
    Réponses: 8
    Dernier message: 29/07/2007, 22h04
  3. traitement d'images astro sur mac
    Par ToToRo42 dans le forum Matériel astronomique et photos d'amateurs
    Réponses: 4
    Dernier message: 20/12/2005, 15h59
  4. matlab - traitement d'images
    Par djey dans le forum Logiciel - Software - Open Source
    Réponses: 4
    Dernier message: 22/07/2005, 00h02