Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 30 sur 30

Question éthique : systématisation du dépistage



  1. #1
    kikeo

    Question éthique : systématisation du dépistage

    Bonjour,
    hier j'ai fait une prise de sang pour des problèmes de foie et de diabète, et j'ai été étonné, quand j'ai demandé au Doc du labo, d'apprendre que les tests de dépistages des MST (notamment VIH et hépatites) n'était pas fait s'ils n'étaient pas PRESCRITS (ce qui bien sur n'est pas mon cas).
    Pourquoi ne pas systématiser ces tests de dépistages ? ou au moins les faire une fois par an (si on doit faire plusieurs prises de sang par an).
    Qu'est-ce que ça coute en plus à la société ?

    -----

    "Le gras, c'est la Vie"

  2. Publicité
  3. #2
    _Mayou_

    Re : Question éthique : systématisation du dépistage

    Ca coûte de l'argent...
    Et personne n'est sans savoir que c'est ce qui gouverne notre monde !

    Ensuite ce serait bien inutile pour bon nombre de personnes, sexuellement inactives ou avec la même personne depuis bon nombre d'années. Mais rien ne t'empêche de demander à ton médecin de te préscrire ces tests lorsque tu fais une prise de sang pour autre chose.
    La chair des femmes se nourrit de caresses comme l'abeille de fleurs. Anatole France

  4. #3
    smelly

    Re : Question éthique : systématisation du dépistage

    De plus, il existe des centres de dépistage gratuit et anonymes (sans prescription médicale) pour cela.
    Mais il va falloir te faire repiquer....

  5. #4
    t0yt0y

    Re : Question éthique : systématisation du dépistage

    Il y a aussi un autre moyen plus simple et plus citoyen : le don du sang. En effet, le sang que tu donnes est systématiquement analysé pour une palette de maladie. Ca ne coute rien, tu es utile, et en plus, tu as le droit a des jus d'orange gratosssss !!!!
    Allo, Stérique ?! Oui ... Ici Nétique !!!!

  6. #5
    Démostène

    Re : Question éthique : systématisation du dépistage

    Citation Envoyé par t0yt0y Voir le message
    Il y a aussi un autre moyen plus simple et plus citoyen : le don du sang. En effet, le sang que tu donnes est systématiquement analysé pour une palette de maladie. Ca ne coute rien, tu es utile, et en plus, tu as le droit a des jus d'orange gratosssss !!!!

    Salut,
    Tu oublies qu'une quantité de gens sont reffusés d'office comme donneurs de sang potentiels.

    @+
    " Devant l'homme, la forêt, derrière, le désert" Chat-tôt-brillant.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    schizflo

    Re : Question éthique : systématisation du dépistage

    Citation Envoyé par t0yt0y Voir le message
    Il y a aussi un autre moyen plus simple et plus citoyen : le don du sang. En effet, le sang que tu donnes est systématiquement analysé pour une palette de maladie.
    Oué enfin je ne pense pas que de se dire "tiens je vais voir si j'ai chopé le VIH je vais faire un don du sang", soit une pratique à encourager.
    Si on veut se faire dépister c'est qu'on a eu des pratiques à risque et qu'on sera recalé à l'étape questionnaire. Ce qui assure la sécurité au sein de l'EFS c'est le couplage du tri des individus à bas risque + les tests sur les échantillons.

  9. Publicité
  10. #7
    TomKrouze

    Re : Question éthique : systématisation du dépistage

    Citation Envoyé par t0yt0y Voir le message
    Il y a aussi un autre moyen plus simple et plus citoyen : le don du sang. En effet, le sang que tu donnes est systématiquement analysé pour une palette de maladie. Ca ne coute rien, tu es utile, et en plus, tu as le droit a des jus d'orange gratosssss !!!!
    C'est toujours amusant de voir comme certaines personnes considèrent le don de sang comme un jeu.

    Se donner l'excuse d'être "utile" en faisant un don de sang uniquement pour se faire tester, je trouve ça clairement navrant.

  11. #8
    kikeo

    Re : Question éthique : systématisation du dépistage

    Citation Envoyé par schizflo Voir le message
    Oué enfin je ne pense pas que de se dire "tiens je vais voir si j'ai chopé le VIH je vais faire un don du sang", soit une pratique à encourager.
    Si on veut se faire dépister c'est qu'on a eu des pratiques à risque et qu'on sera recalé à l'étape questionnaire. Ce qui assure la sécurité au sein de l'EFS c'est le couplage du tri des individus à bas risque + les tests sur les échantillons.
    est-ce que ça veut dire que quelqu'un qui veut donner n'a pas le droit à l'erreur ?? Quelqu'un qui aura pu avoir un rapport non protégé va être recalé même si il est complètement clean ??
    Est-ce que ça veut aussi dire que quelqu'un qui dira qu'il n'a eu aucune pratique dangereuse va être admis d'office sans qu'on lui pose plus de questions ?
    "Le gras, c'est la Vie"

  12. #9
    t0yt0y

    Re : Question éthique : systématisation du dépistage

    Est ce que j'ai dit que donner son sang était le seul et unique but. C'est effarant de voir comment certains peuvent détourner des mots.

    Je donne régulièrement mon sang, tout les deux mois au jour près, et je n'y vais pas pour simplement avoir les résultats des tests de dépistages, mais simplement parce que c'est simple et banal pour moi.

    Mais je suis à chaque fois content de voir les test négatifs, c'est rassurant, bien que je sache que je n'ai rien.

    De plus, ils font des tests complémentaires comme pour le palu quand je suis revenu de Mauritanie.

    De voir des gens qui vitupèrent aussi vivement sur des broutilles, je trouve ça tout aussi navrant.
    Allo, Stérique ?! Oui ... Ici Nétique !!!!

  13. #10
    schizflo

    Re : Question éthique : systématisation du dépistage

    Citation Envoyé par kikeo Voir le message
    est-ce que ça veut dire que quelqu'un qui veut donner n'a pas le droit à l'erreur ?? Quelqu'un qui aura pu avoir un rapport non protégé va être recalé même si il est complètement clean ??
    Est-ce que ça veut aussi dire que quelqu'un qui dira qu'il n'a eu aucune pratique dangereuse va être admis d'office sans qu'on lui pose plus de questions ?
    Ben oui. Si on a eu des pratiques à risque quelques semaines avant le don on est recalé à cause des fenêtres sérologiques qui font que les tests peuvent s'avérer faussement négatif.
    Je ne vois pas l'intérêt d'aller raconter n'importe quoi lors du questionnaire, un don quelqu'il soit n'est pas fait pour soi-même.

  14. #11
    MaliciaR

    Re : Question éthique : systématisation du dépistage

    Citation Envoyé par schizflo Voir le message
    Ben oui. Si on a eu des pratiques à risque quelques semaines avant le don on est recalé à cause des fenêtres sérologiques qui font que les tests peuvent s'avérer faussement négatif.
    Je ne vois pas l'intérêt d'aller raconter n'importe quoi lors du questionnaire, un don quelqu'il soit n'est pas fait pour soi-même.
    +1. Surtout que bon, imaginons : on donne son sang pour qu'il serve dans les hôpitaux. Vous vous voyez donner du sang potentiellement contaminé par le HIV? Faut quand même pas exagérer : le don du sang est une action qui se veut vraiment utile, pas pouvant mettre en cause la vie de quelqu'un...! Donc, oui, je pense qu'on devrait vraiment être honnête dans ces cas et le refoulement de personnes ayant eu un comportement à risque est tout à fait justifié.


    Cordialement,
    An expert is one who knows more and more about less and less.

  15. #12
    kikeo

    Re : Question éthique : systématisation du dépistage

    non mais rassurez-moi, le sang est quand même analysé avant d'être disponible pour une transfusion ?! En même temps ça serait logique qu'il soit analysé oui, j'imagine qu'on ne se fie pas à un simple questionnaire... Ca serait vraiment grave sinon.
    Bien sur ça ne sert à rien de mentir lors du questionnaire. Mais des idiots y'en a partout !
    "Le gras, c'est la Vie"

  16. Publicité
  17. #13
    Cécile

    Re : Question éthique : systématisation du dépistage

    Citation Envoyé par kikeo Voir le message
    non mais rassurez-moi, le sang est quand même analysé avant d'être disponible pour une transfusion ?! En même temps ça serait logique qu'il soit analysé oui, j'imagine qu'on ne se fie pas à un simple questionnaire... Ca serait vraiment grave sinon.
    Oui, il est analysé. Mais il y a une période après l'infection au VIH pendant laquelle le virus n'est pas détectable, alors que la personne est bel et bien infectée et peut transmettre cette infection par son sang.
    C'est à cause de cette période de "latence" que tout don du sang doit être fait de manière sérieuse, en répondant honnêtement au questionnaire. Et c'est pour cela aussi qu'une transfusion sanguine (je parle là de recevoir le sang, pas de le donner) n'est jamais quelque chose d'anodin, d'autant qu'on ne sait jamais si d'autres pathogènes sont présents. A ma connaissance, on n'a aucun moyen de détecter le prion dans le sang (d'où les questions sur les antécédents familiaux de Kreutsfeld-Jacob, ou de séjours en Angleterre).
    Tout est fait pour minimiser les risques, mais ils ne sont pas nuls. Cela dit, les gens qui reçoivent le sang en ont réellement besoin, c'est parfois vital. Le but est que les bénéfices de la transfusion soient largement supérieurs aux risques.

  18. #14
    Pera

    Re : Question éthique : systématisation du dépistage

    il ne faut pas non plus ceder a la panique.

    J'imagine mal les hopitaux refuser tout le sang des gens ayant pose le pied au Royaume Uni.

    D'autant plus qu'il y a du avoir 7 morts au total. (soit legerement plus que la voiture mais moins que le telephone portable).

    Doit-on refuser le asng des gens qui telephonent plus de 3h par mois?

  19. #15
    MaliciaR

    Re : Question éthique : systématisation du dépistage

    Citation Envoyé par Pera Voir le message
    il ne faut pas non plus ceder a la panique.

    J'imagine mal les hopitaux refuser tout le sang des gens ayant pose le pied au Royaume Uni.

    D'autant plus qu'il y a du avoir 7 morts au total. (soit legerement plus que la voiture mais moins que le telephone portable).

    Doit-on refuser le asng des gens qui telephonent plus de 3h par mois?
    Tu voulais nous dire quelque chose?
    An expert is one who knows more and more about less and less.

  20. #16
    Pera

    Re : Question éthique : systématisation du dépistage

    Ton message est egalement plein de sens.

    Que n'as tu pas compris? Je peux t'expliquer si tu veux.

  21. #17
    myoper

    Re : Question éthique : systématisation du dépistage

    Bonsoir,
    Citation Envoyé par MaliciaR Voir le message
    Tu voulais nous dire quelque chose?
    Il voulait certainement dire que ceux qui meurent en téléphonant en voiture ne porteront pas plainte, contrairement a des victimes de sang contaminés.
    A telle point qu'un antécédent de transfusion recalera le postulant a vie, et bien sur si le sujet a effectué un long séjour en GB (>= a 1 ans; a vérifier).

  22. #18
    Pera

    Re : Question éthique : systématisation du dépistage

    Bon, je pense que l'Angleterre cree un peur demesuree chez les transfuses.

    Faut refuser le sang anglais, americain, bresilien, ukrainien, etc....

    Serieusement, vos peurs sont "too much".

    En angleterre, ils transfusent du sang anglais, il n'importe pas du sang francais....

    Bref,

  23. Publicité
  24. #19
    Anacarsis_47

    Re : Question éthique : systématisation du dépistage

    Citation Envoyé par Cécile Voir le message
    Oui, il est analysé. Mais il y a une période après l'infection au VIH pendant laquelle le virus n'est pas détectable, alors que la personne est bel et bien infectée et peut transmettre cette infection par son sang.
    C'est à cause de cette période de "latence" que tout don du sang doit être fait de manière sérieuse, en répondant honnêtement au questionnaire. Et c'est pour cela aussi qu'une transfusion sanguine (je parle là de recevoir le sang, pas de le donner) n'est jamais quelque chose d'anodin, d'autant qu'on ne sait jamais si d'autres pathogènes sont présents. A ma connaissance, on n'a aucun moyen de détecter le prion dans le sang (d'où les questions sur les antécédents familiaux de Kreutsfeld-Jacob, ou de séjours en Angleterre).
    Tout est fait pour minimiser les risques, mais ils ne sont pas nuls. Cela dit, les gens qui reçoivent le sang en ont réellement besoin, c'est parfois vital. Le but est que les bénéfices de la transfusion soient largement supérieurs aux risques.
    tu veux dire que si quelqu'un vient d'être contaminé par le SIDA on ne saura pas le détecter?? et donc ce sang contaminera quelqu'un d'autre?

  25. #20
    myoper

    Re : Question éthique : systématisation du dépistage

    Citation Envoyé par Pera Voir le message
    Bon, je pense que l'Angleterre cree un peur demesuree chez les transfuses.

    Faut refuser le sang anglais, americain, bresilien, ukrainien, etc....

    Serieusement, vos peurs sont "too much".

    En angleterre, ils transfusent du sang anglais, il n'importe pas du sang francais....
    Je ne pense pas que les transfusés éprouvent une quelquonque crainte, vu qu'ils doivent en avoir suffisamment à ce moment.
    Ce n'est pas une peur; c'est une précaution. Elle peut paraitre exagérée, mais il faut déja savoir le risque et le cout représenté par ce genre d'infections.
    Meme avec ces précautions, il est demandé de faire, dans les mois suivants une transfusion, des controles sérologiques pour l'hépatite et le HIV.

    A la personne a qui ça arrive, qui vient se faire soigner, que lui dirait on ?
    Oui, on savait que ça pouvait (allait) arriver, mais bon, on a jugé inutile de couvrir ce risque, cela représenterait quelques questions a l'interogatoire ...
    Et puis vous allez en mourir, après avoir eu des troubles éprouvants (euphémisme). Non on sait pas soigner, on vous en fait une ptite dernière pour la route ?
    Meme pour une personne, a notre époque, ce n'est pas admissible de prendre un tel risque, injustifié, dans ce domaine. Surtout que la personne peut aussi donner son sang avant de déclarer sa maladie.

  26. #21
    sgsxf

    Re : Question éthique : systématisation du dépistage

    Bonjour,
    Je ne sais pas comment on peut aborder l'idée du don du sang pour un dépistage??? C'est tout simplement SCANDALEUX! Surtout juste après une prise de risque (période de latence).
    Ca signifierait de mentir au questionnement, qui n'aurait donc pas d'intérêt et serait digne d'un comportement IRRESPONSABLE.
    Comment peut-on, sur un sujet comme celui-ci, dériver et en arriver là?
    D'autant que même si ce test s'avère positif vous n'êtes pas censé en être informé...Ce n'est pas un test de contôle.
    Pour répondre à la question, la systématisation n'est pas pratiquée, en effet, pour une question de coût mais aussi par respect de confidentialité car ce type de test n'a pas à être pratiqué sans l'accord du patient et seulement lors de sa demande.
    Cordialement

  27. #22
    Cécile

    Re : Question éthique : systématisation du dépistage

    Pour revenir au sang anglais... le médecin responsable de mon centre de don de sang pense en effet que c'est une précaution inutile (pour info, le sang de personne étant restés plus d'un an en Angleterre est refusé), d'autant qu'on manque de donneurs.
    Mais les responsables sont tellement traumatisés par l'affaire du sang contaminé (où, là, les précautions avaient été nulles), qu'ils vont maintenant trop loin dans le sens inverse, au risque de manquer de donneurs.

  28. #23
    Mecton

    Re : Question éthique : systématisation du dépistage

    Bonjour, je revien sur le titre du topic pour émettre une précision : le dépistage systématique n'est absoluement pas scandaleux en soi, il est normal que le sang soit contrôlé ( oui j'enfonce une porte ouverte ! ) . Mais ce qui peut être plus litigieux c'est d'informer les donneurs qu'ils sont atteints de telle ou telle pathologie, qu'ils ont tel ou tel facteur de risque de développer une pathologie ou de la transmettre à leur enfant alors qu'ils n'en ont pas fait la demande.

    Je prend un exemple imaginaire : si dans les dépistages systématiques il est fait une batterie de tests ( pour des raisons économique et pratique ) qui décèlent une chorée de Hungtinton. Etant donné que je n'ai fait que donner mon sang et que je n'ai fait aucune demande de test je ne souheterais pas être informé que je suis atteint.

    Bon pour les maladie transmissible "horizontalement" (les MST par exemple )c'est différent car l'individus doit être responsabilisé vis à vis des risques ( "risques" n'est surement pas le mot adéquate ici )potentiels qu'il représente malgré lui.
    "La véritable science enseigne par dessus tout à douter et à être ignorant"M.U

  29. #24
    Cécile

    Re : Question éthique : systématisation du dépistage

    Au départ, Kikeo parlati de dépistage systématique dans le cas d'une prise de sang banale, non liée au don du sang. Là, il est normal de ne dépister que ce que souhaite le patient (ou plutôt son médecin), et de ne pas dépister systématiquement les MST.
    Dans le cas du don du sang, ils ne dépistent que ce qui peut être dangereux pour le receveur. A ma connaissance (mais mes connaissances en bio sont limitées), ce n'est pas le cas des maladies génétiques. Elles ne sont donc pas dépistées. De toute façon, il en existe des milliers, j'ai du mal à imaginer qu'on puisse faire des milliers de tests sur chaque échantillon de sang.

  30. Publicité
  31. #25
    mantOs

    Re : Question éthique : systématisation du dépistage

    Citation Envoyé par Cécile Voir le message
    A ma connaissance (mais mes connaissances en bio sont limitées), ce n'est pas le cas des maladies génétiques. Elles ne sont donc pas dépistées. De toute façon, il en existe des milliers, j'ai du mal à imaginer qu'on puisse faire des milliers de tests sur chaque échantillon de sang.
    D'autant que maladies génétique ne veut pas forcément dire transmissible par voie sanguine
    Desole pour l'absence d'accentuation, je suis sur clavier QWERTY.

  32. #26
    t0yt0y

    Re : Question éthique : systématisation du dépistage

    Pour ma part je pense qu'on devrait profiter des échantillons de sang pour faire des tests sur ce qui est le plus couramment observé et decelable.

    C'est des questions de santé publique qui restent a mon avis trop en suspens, peut etre pour des raisons économiques.

    Un autre exemple, qui n'a pas de rapport, mais je pense que des petites radios des poumons pour des fumeurs permettraient de deceler plus tot bons nombres de cancers !!!
    Allo, Stérique ?! Oui ... Ici Nétique !!!!

  33. #27
    myoper

    Re : Question éthique : systématisation du dépistage

    Salut,
    Citation Envoyé par t0 yt0y Voir le message
    Un autre exemple, qui n'a pas de rapport, mais je pense que des petites radios des poumons pour des fumeurs permettraient de deceler plus tot bons nombres de cancers !!!
    Pas meme un scanner thoracique quelques semaines avant que se déclenchent les signes cliniques. La piste a été abandonnée.

  34. #28
    ligeri947

    Re : Question éthique : systématisation du dépistage

    pour éviter les contaminations du sida par méconnaissance de son état sérologique, il faudrait effectivement profiter de chaque prise de sang prescrite pour controler la séropositivité ou non des hommes et des femmes entre 18 et 60 ans ce serait une mesure sage et bien percue dans l'opinion publique. cette pratique permettrait d'eviter un grand nombre de contaminations et de mieux responsabiliser les gens...on ne pourrait plus dire que l'on ne savait pas. En plus des économies seraient générées pour la sécurité sociale car il y aurait beaucoup moins de personnes contaminées a soigner en sachant que les médicaments coutent tres cher et qu'ils peuvent etre prescrits pour un grand nombre d'années. Ce serait un acte citoyen dans l'intéret de la société toute entiere

  35. #29
    Cécile

    Re : Question éthique : systématisation du dépistage

    Ca ne me semble pas une bonne idée pour plusieurs raisons :
    - les gens qui ne se protègent pas lors des rapports ont peu de chances de faire attention à leur santé en général. Donc peu de probabilités de faire une prise de sang, même une fois tous les 10 ans. Ta solution me semble donc peu efficace.
    - d'autres personnes, au contraire, ont des maladies chroniques qui nécessitent des prises de sang très fréquentes. Faut-il vraiment leur faire un test de sida à chaque fois ?
    - crois-tu vraiment qu'avant 18 ans, on ait aucun risque d'être contaminé ? Et après 60 ans, la vie sexuelle s'arrête ?

  36. #30
    myoper

    Re : Question éthique : systématisation du dépistage

    Je reviens sur les risques de transmissions du prion, considérées comme réelles mais faibles (transmisibilité, faible nombre de cas exprimés) jusqu'alors: vient de sortir une étude écossaise sur le modèle du mouton qui précise que ce dernier développera la maladie dans 36% des cas si on le transfuse avec du sang infecté (et 43% si le prion provient d'un "donneur" qui exprime la maladie).
    Les anglais utilisent bien leur propres donneurs: 66 personnes ont reçu une transfusion provenant de donneurs ayant dévellopé un Creutzfeld_Jacob (après le don): 34 mortes avant 5 ans, 8 d'autres causes (sur lesquelles 3 d'infectées par un "agent non conventionnel"), 1 vivante chez laquelle un agent infectieux a été détecté (il va mourrir). Et pas d'évaluation concernant les dons faits par des gens n'ayant pas encore développé la maladie et ceux les ayant reçus (et pour cause !).
    L'agent n'est pas détectable et les mesures visant a éliminer ce risque ne le diminue que de 42 a 72%.
    Si, en france, on se gausse: pas les anglais !

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Question sur le Dépistage
    Par Sly513 dans le forum MST : SIDA, syphilis, hépatite...
    Réponses: 5
    Dernier message: 16/05/2008, 22h20
  2. Question éthique: construction du barrage des trois gorges en Chine
    Par chooups dans le forum Éthique des sciences
    Réponses: 6
    Dernier message: 18/02/2008, 17h16
  3. dépistage !
    Par Mamzelle-lune dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 5
    Dernier message: 07/11/2006, 12h30
  4. Ethique scientifique, Ethique sociale
    Par Dansampi dans le forum Éthique des sciences
    Réponses: 3
    Dernier message: 03/11/2006, 11h45