Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 8 sur 8

méthodologie expérimentale




  1. #1
    luckaie

    méthodologie expérimentale

    bonjour,
    actuellement en licence 3 de psychologie nous avons un dossier de méthodologie expérimentale à traiter.Nous avons décidé d'étudier l'effet attentionnel sur le type de perception et le moment de la journée influencent la mémorisation.
    Nous avons donc comme VD: nb de bonnes réponses
    et en VI perception avec pour modalité visuelle et auditive et moment de la journée avec pour modalité matin et fin journée.
    Notre expérience consisterait à montrer un film avec un son incongruent à un groupe de sujets le matin et l'après midi et d'analyser pour certains sujets ce qu'ils ont retenu sur le plan auditif et les autres ce qu'ils ont retenu sur le plan visuel à l'aide d'un questionnaire.
    Nous voudrions savoir si cette expérience est possible et sur quoi orienter nos recherches. Existe-t-il déjà des expériences de ce type?
    merci de nous répondre
    luckaie

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    (PSO)Clémentine

    Re : méthodologie expérimentale

    Bonjour,
    cette expérience est "possible" mais sur qules points théoriques se fonde-t-elle?
    Je sais qu'en licence on ne connaît encore que "peu" de choses du point de vue théorique, mais toute recherche part d'une hypothèse théoriquement fondée.

    Alors il faut aller voir du côté de la chronopsychologie. Il y a déjà plein de choses faites dans ce domaine notamment rattachées à l'éducation. (Vaut-il mieux enseigner les maths, les langues, la géométrie ou l'histoire en début, milieu ou fin de journée).

    Ensuite, il y a des ponts à faire avec les rythmes biologiques, l'alternance veille-sommeil, les hormones etc...

    D'un point de vue strictement psychologique, l'expérience décrite est possible mais a-t-elle un intérêt? A quelle question doit-elle répondre?

    Je sais bien qu'il s'agit d'un TD de méthodo et que ce qui "compte" c'est la façon dont vous allez mettre en place cette recherche d'un point de vue "pratique" mais le contenu est quand même important!

    ensuite une chose importante: tu cherches à comparer les effets du moment de la journée (matin vs. après-midi) sur ce qu'ont retenu les participants en terme visuels et / ou auditifs?

    Petite question de passage: de quel type de plan s'agit-il si tu interroges sur les aspects visuels ET auditifs? vs. de quel type de plan s'agit-il si tu interroges sur les aspects visuels OU auditifs?

    (C'est juste une petite question de cours toute basique )
    Dernière modification par (PSO)Clémentine ; 12/10/2006 à 12h26. Motif: fautes d'orthographe...
    Quoi!? Z'avez plus de jus de goyave!? Bah euh, chais pas... papaye alors?

  4. #3
    nikov

    Re : méthodologie expérimentale

    Bonjour,
    Le sujet de la recherche était-il libre ou imposé? Si il était imposé par ton prof, j'imagine que ce prof a dû traiter quelques recherches de ce type dans son cours. Si le choix était complètement libre, tu as dû oublier une étape importante et préliminaire à toute recherche: le passage en revue de la bibliographie sur un sujet donné.
    J'ai pas bien saisi ce passage:

    "Notre expérience consisterait à montrer un film avec un son incongruent à un groupe de sujets le matin et l'après midi et d'analyser pour certains sujets ce qu'ils ont retenu sur le plan auditif et les autres ce qu'ils ont retenu sur le plan visuel à l'aide d'un questionnaire."

    Un son incongruent?

    Pourrais-tu nous donner tes hyptohèses de recherche?
    L'intolérence est commune à tous ceux dont l'idéal est d'imposer aux autres leur idéal.


  5. #4
    luckaie

    Re : méthodologie expérimentale

    merci de m'avoir répondu tous les 2!
    Nos hypothèses opérationnelles sont:
    l'attention perceptive serait plus efficace le matin
    l'attention sur la perception visuelle serait plus efficace que la perception auditive.
    sinon le sujet n'était pas imposé mais on a voulu commencer par mettre en place notre plan expérimental pour voir si ça peut tenir la route ou non.
    Quand je parle de son incongruent c'est que l'on ferait visionner un film avec un son différent de celui-ci qui n'a rien à voir. Après dans la même assemblée on passerait deux questionnaires différents un qui sera basé sur la perception auditive et l'autre sur la perception visuelle sans prévenir les sujets avant le visionnage.
    J'espère que tu comprends mieux ce que je voulais dire par son incongruent maintenant.
    En fait on veut voir qu'elle perception est la plus efficace et si le moment de la journée influence cette efficacité ou non.
    Merci d'avoir répondu à mon message et j'espère que mes précisions vous éclairent davantage.
    Moi je vais continuer mes recherches théoriques
    a bientôt peut-être!

  6. #5
    pitchou

    Re : méthodologie expérimentale

    bonjour, il existe déjà des études traitant du sujet. il y a des différences selon la modalité d'entrée (visuelle-auditif), et selon le moment de la journée.
    important: il y a des différences selon les HEURES plus que selon les moments.

    vous trouverez ces résultats dans le livre princeps de l'attention de JC. CAMUS.

    voilà. Bon courage pour la suite de l'expé.

    Pitchou

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    (PSO)Clémentine

    Re : méthodologie expérimentale

    Je voulais te faire quelques remarques opur que vous ne fassiez pas d'erreur

    Citation Envoyé par luckaie Voir le message
    Nos hypothèses opérationnelles sont:
    l'attention perceptive serait plus efficace le matin
    l'attention perceptive (donc toute modalité confondue) serait plus efficace le matin que quoi? (une hypothèse opérationnelle doit être complète)
    Est-ce l'attention qui est plus efficace le matin ou bien la mémorisation ou bien le rappel?
    Tu ne vas avoir accès qu'à ce que les participants peuvent te "rendre", se "rappeler" de ce qu'ils ont vu/entendu. Alors les différences sont-elles dues à l'apprentissage, la mémorisation ou le rappel?
    Quel type de rappel vas-tu utilisé? indicé ou libre? (je pense indicé est mieux).

    Citation Envoyé par luckaie Voir le message
    l'attention sur la perception visuelle serait plus efficace que la perception auditive.
    Pour tester cette hypothèse, il ne faut pas que tu utilises des stimuli qui combinent à la fois image et son. Tu dois trouver un moyen de présenter le même type d'information soit par un canal purement visuel soit purement auditif sinon tes effets seront confondus avec des problèmes d'interférence entre les canaux et aussi avec un problème de simple "bon sens" (nous favorisons le visuel dans notre société).


    Citation Envoyé par luckaie Voir le message
    Quand je parle de son incongruent c'est que l'on ferait visionner un film avec un son différent de celui-ci qui n'a rien à voir. Après dans la même assemblée on passerait deux questionnaires différents un qui sera basé sur la perception auditive et l'autre sur la perception visuelle sans prévenir les sujets avant le visionnage.
    Si tu fais cela, tu risques de ne pas tester ce que tu veux vraiment tester. Selon la consigne et l'importance que tu donneras à chaque type d'information, les résultats seront différents.

    Tu veux savoir si le fait de présenter un son incongruent avec des images diminue l'attention aux images. Alors montre le même film à des participants différents, un groupe ayant un son congruent, un autre un son incongruent et un dernier sans son.

    De même pour le son. (son+film congruent/son+film incongruent/son sans film)

    Et tu dois faire attention à tes consignes: si tu dis cela:
    "nous allons vous montrer un film" tu orientes sur le visuel davantages que si tu utilises un autre verbe que montrer par exemple...

    Donc il y a plein de choses à prendre en compte dans l'expérimentation!

    bon courage!
    Quoi!? Z'avez plus de jus de goyave!? Bah euh, chais pas... papaye alors?

  9. #7
    luckaie

    Re : méthodologie expérimentale

    slt clémentine!
    Merci de t'intéresser à notre sujet!
    alors appremment on est à côté de la plaque!!En fait on pensait que la différence serait dûe à l'attention mais apparemment on ne peut pas dire ça?Donc ce serait plus la mémorisation ou le rappel?
    Tu dis que si on passe un film avec un son incongruent on ne teste pas ce qu'on veut vraiment tester on testerait quoi alors si on fait? Ce serait plus l'interférence qui serait mise en jeu?
    Ce que tu nous propose comme expérience c'est ce qu'on avait voulu faire au début mais on ne sait plus pourquoi on a changé!!
    En ce qui concerne les consignes on a juste l'intention de dire quelque chose genre:Soyez attentifs enfin quelque chose de vague pour ne pas orienter le sujet.
    Merci de ton intérêt
    Luckaie
    Dernière modification par luckaie ; 19/10/2006 à 10h50. Motif: fautes d'orthographes..

  10. Publicité
  11. #8
    (PSO)Clémentine

    Re : méthodologie expérimentale

    Alors tu t'intéresses aux performances attentionnelles. Donc à ce qui vient avant la mémorisation et avant le rappel.

    A quel moment dans le processus attention-mémorisation-rappel vas-tu avoir accès directement?

    Nous n'avons accès qu'au rappel et uniquement au rappel. C'est-à-dire que c'est ce que les gens peuvent dire avoir vu/entendu, donc ce dont ils se rappellent est le seul élément auquel les chercheurs aient accès pour la mesure.

    Cela ne veut pas dire qu'on ne peut pas étudier l'attention ou la mémorisation. Ca veut dire qu'il faut prendre certaines dispositions.

    Les performances de rappel que nous obtenons directement sont en fait le résultat, sont expliquées par les performances attentionnelles, les performances de mémorisation et les performances de rappel, tout ça à la fois (plus de l'erreur de mesure).

    il faut donc tenter d'isoler chaque facteur (attention, mémorisation, rappel) dans l'explication globale de la performance mesurée de rappel. C'est assez casse-tête à faire... Je ne vais pas détailler ici, pas trop le temps mais essaie de penser à des moyens d'isoler l'attention en rendant notamment la mémorisation et le rappel identique dans toutes les conditions (par ex. en le rendant aussi facile, en le mesurant toujours au même moment dans la journée, en laissant toujours un temps de répétition mentale de ce qui a été vu/entendu pour une bonne mémorisation etc...) La littérature à ce propos doit t'aider. On n'invente rien en général...

    Pour ce qui est de la confusion entre ce que l'on veut mesurer et ce qui est effectivement mesurer. Le problème vient entre autre de l'indissociabilité entre les phases du processus d'apprentissage.
    Si tu montres un film avec un son incongruent sans opposition avec d'autres conditions contrôle, tu ne sais pas à quoi seront dus tes effets. Tu demandes à la moitié des participants de dire ce qu'ils ont vu dans ce film à son incongruent et à l'autre moitié ce qu'ils ont entendu. Ceux qui doivent dire ce qu'ils ont entendu auront peut-être des moins bonnes performances que ceux qui doivent dire ce qu'ils ont vu simplement parce que le canal auditif est secondaire par rapport au canal visuel. L'incongruence film/son n'aura rien à voir avec tes effets!

    par contre si tu considères toutes les possibilités comme je lai expliqué dans le post précédent, alors tu minimises les risques de mesurer n'importe quoi d'autre que ce que tu veux.

    Les consignes ne doivent pas être vagues, jamais.
    Une consigne sert à mettre tous les participants dans les mêmes conditions pour qu'ils fassent tous la même chose. Si chacun fait ce qu'il "veut" (ce qu'il pense devoir faire) alors tes effets (s'il y en a) seront infestés de biais. Un exemple bête: tu demandes aux gens de lister le maximum d'hommes politiques.
    Si tu ne précises pas hommes et femmes alors certains vont penser que tu utilises le terme homme politique pour désigner la fonction, quel que soit le sexe, et te donneront des hommes et des femmes. D'autres penseront que tu ne veux que des hommes politiques, de sexe masculin...

    c'est ça qui fait que les consignes et les libellés de question sont primordiales dans toute recherche, enquête, sondage...

    La méthode expérimentale c'est: étudier les effets d'un facteur TOUTE CHOSE ETANT EGALE PAR AILLEURS. Ca veut bien dire que à part le facteur qui t'intéresse et que tu fais varier (il a TOUJOURS au moins 2 modalités, par exemple présence vs. absence) TOUT LE RESTE (physiquement, psychologiquement, matériellement etc...) EST IDENTIQUE ENTRE TOUS LES PARTICIPANTS.

    Tout ce qui varie doit être considéré comme un facteur principal. Ces facteurs peuvent ne pas avoir d'effet. Donc une fois qu'on a montré qu'il n'a pas d'effet on peut l'écarter des analyses, mais sinon, il doit être pris en compte.

    Quoi!? Z'avez plus de jus de goyave!? Bah euh, chais pas... papaye alors?

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Méthodologie: théorème de la médiane
    Par pausanias dans le forum Mathématiques du collège et du lycée
    Réponses: 1
    Dernier message: 10/05/2007, 17h45
  2. Méthodologie expérimentale
    Par Célinea dans le forum Neuropsychologie et Psychologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 25/10/2006, 19h47
  3. Question de methodologie...
    Par spitfireman dans le forum Mathématiques du collège et du lycée
    Réponses: 3
    Dernier message: 16/09/2006, 00h18
  4. Choix : méthodologie?
    Par bibice dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 4
    Dernier message: 28/10/2005, 10h53