Discussion fermée
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 37

La recherche scientifique est-elle l'expression d'une pulsion ?



  1. #1
    invité87654321234567

    La recherche scientifique est-elle l'expression d'une pulsion ?

    .
    Bonjour,

    Théorie sur l'origine de la curiosité
    Donald Winnicott, pédiatre et psychanalyste, propose une explication : le petit enfant (ou infans) déplace le plaisir de la présence de l'autre vers un objet transitionnel, puis sublime cette présence à travers la connaissance ou la culture .(voir Phénomènes transitionnels)(ref ?).

    Où l'on découvre que la curiosité est un déplacement de l'affect, vers un objet transitionnel, remède contre l'angoisse existentielle...

    Pour Winnicott, l'intérêt de la théorie d'un objet transitionnel ne réside pas dans la présentation théorique du doudou, mais bien évidemment dans le phénomène de transitionnalité sous-jacent.

    Au fond, qu'importe l'objet, ce qui intéresse le regard du psychanalyste demeure dans l'évolution ultérieure. Le premier point d'importance concerne le transfert. L'enfant ne fait pas le deuil de l'objet transitionnel — au sens de désinvestir progressivement — mais étend son intérêt pour le transitionnel à tous les domaines de la culture. Au lieu d'un deuil, difficile processus de désinvestissement, on trouve l'extension d'un investissement qui visait un objet et qui vise ensuite l'art, la connaissance, etc. Ce point amène Winnicott à jouer du transfert d'une manière très particulière, comme avec la petite Piggle.

    D'autre part, l'extension de la transitionnelle aux phénomènes culturels présente la culture sous l'aspect d'une sauvegarde contre l'angoisse de perdre l'objet. Cette idée de la culture complète donc la théorisation d'une sublimation, d'une curiosité auparavant sexuelle, notions qui apportaient en effet assez peu de connaissances sur le comportement.
    D'où l'on comprend que le fondement de notre société de l'objet, est alimenté par l'angoisse, angoisse que l'on nomme curiosité dans sa version sublimée.

    D'où l'on comprend que le monde vit dans la peur. L'objet, le concret, se veut être le Doudou.

    L'objet transitionnel, permettant de résoudre, l'angoisse fasse à la perte du sentiment de toute puissance du monde enfantin...

    La science serait donc l'expression de la peur, déguisée en curiosité, alimentant une idéologie de la toute puissance, une idéologie du contrôle.

    Cordialement,

    -----

    Dernière modification par invité87654321234567 ; 27/10/2010 à 16h52.

  2. Publicité
  3. #2
    Zozo_MP

    Re : La recherche scientifique est-elle l'expression d'une pulsion ?

    Bonjour

    Quelle est la question ?

    La science serait donc l'expression de la peur, déguisée en curiosité, alimentant une idéologie de la toute puissance, une idéologie du contrôle.
    Et d'ou sortez vous cette conclusion que l'objet est une pulsion à contrôler absolument ?

    Merci de bien vouloir faire des réponses très précises.

    Cordialement

  4. #3
    invité87654321234567

    Re : La recherche scientifique est-elle l'expression d'une pulsion ?

    Citation Envoyé par Zozo_MP Voir le message
    Bonjour

    Merci de bien vouloir faire des réponses très précises.

    Cordialement
    Bonsoir,

    Oui je comprends, il vous faut un "objet" concret , substantiel, bien défini, et donc rassurant à manipuler.

    Cordialement,

  5. #4
    Cendres

    Re : La recherche scientifique est-elle l'expression d'une pulsion ?

    Citation Envoyé par Dignaga Voir le message
    Bonsoir,

    Oui je comprends, il vous faut un "objet" concret , substantiel, bien défini, et donc rassurant à manipuler.

    Cordialement,
    Non. Le mot "précis" se suffit à lui-même. Inutile de surinterpréter les mots des autres.
    N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi (Cioran)

  6. #5
    invité87654321234567

    Re : La recherche scientifique est-elle l'expression d'une pulsion ?

    Notez que je pose une question, j'émets une hypothèse qu'il convient de discuter, et d'argumenter bien sûr.

    Cordialement,

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Zozo_MP

    Re : La recherche scientifique est-elle l'expression d'une pulsion ?

    Bonjour

    Il n'y a aucune question dans votre premier message.

    Donc soit vous posez une question argumentée (et sans sarcasmes inutiles) et s'il y a matière à discussion c'est très bien : sinon le fil sera fermé sans préavis.

    Cordialement




    .

  9. Publicité
  10. #7
    Cendres

    Re : La recherche scientifique est-elle l'expression d'une pulsion ?

    Citation Envoyé par Zozo_MP Voir le message
    Bonjour

    Il n'y a aucune question dans votre premier message.





    .
    Disons qu'il y en a une dans le titre...
    N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi (Cioran)

  11. #8
    invité87654321234567

    Re : La recherche scientifique est-elle l'expression d'une pulsion ?

    Citation Envoyé par Zozo_MP Voir le message
    Bonjour

    Il n'y a aucune question dans votre premier message.

    Donc soit vous posez une question argumentée (et sans sarcasmes inutiles) et s'il y a matière à discussion c'est très bien : sinon le fil sera fermé sans préavis.
    Cordialement


    .
    La recherche scientifique est-elle l'expression d'une pulsion ?

    Telle est la question (Comme Cendres l'a fait remarquer).

    Cordialement

  12. #9
    myoper

    Re : La recherche scientifique est-elle l'expression d'une pulsion ?

    Citation Envoyé par Dignaga Voir le message
    La recherche scientifique est-elle l'expression d'une pulsion ?

    Telle est la question (Comme Cendres l'a fait remarquer).
    Dans la mesure ou une pulsion vise à une satisfaction et si on excepte les gens qui font de la recherche scientifique que contraints, forcés et écœurés, la réponse est oui.
    Telle est la réponse et le sujet est [résolu].

  13. #10
    Cendres

    Re : La recherche scientifique est-elle l'expression d'une pulsion ?

    Il me semble que "pulsion" désigne entre autre quelque chose de ponctuel, voire rapide.

    Je ne vois pas trop en quoi un travail de plusieurs semaines ou plusieurs mois débouchant sur une publication puisse être une "pulsion".

    Par contre, un enchaînement de pulsions, peut-être. A prouver.
    N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi (Cioran)

  14. #11
    myoper

    Re : La recherche scientifique est-elle l'expression d'une pulsion ?

    Citation Envoyé par Cendres Voir le message
    Il me semble que "pulsion" désigne entre autre quelque chose de ponctuel, voire rapide.
    C'est ce qui me gênait dans ma laborieuse démonstration et j'ai décrété qu'il (le chercheur) avait commencé comme ça et la suite venant nécessairement après le commencement ...

    Puis on va nous ressortir l'expression de la pulsion qui ...

  15. #12
    invité87654321234567

    Re : La recherche scientifique est-elle l'expression d'une pulsion ?

    Envoyé par Cendres
    Par contre, un enchaînement de pulsions, peut-être. A prouver.
    Oui,

    Plutôt un en-chaîne-ment, le mot est bien choisi, et qui serait motivé par une angoisse sous-jacente, en quelque-sorte, résultant de la perte de notre sentiment juvénile de toute puissance.
    La résultante serait une compulsion, qui serait à l'origine de la curiosité, comme le suggère la théorie de Winnicott.
    Derrière ce questionnement il y a une véritable inquiétude de ma part.
    Comment fonder une société harmonieuse, si nous ne savons pas qui nous sommes et ce qui nous motive ?

    Cordialement,

  16. Publicité
  17. #13
    myoper

    Re : La recherche scientifique est-elle l'expression d'une pulsion ?

    Citation Envoyé par Dignaga Voir le message
    Derrière ce questionnement il y a une véritable inquiétude de ma part.
    On avait bien compris votre pulsion résultant de vos angoisses.

    La réponse se trouvera peut être dans une psychanalyse telle que suggérée précisément pour ça par le premier message.
    Dernière modification par myoper ; 27/10/2010 à 22h43.

  18. #14
    Cendres

    Re : La recherche scientifique est-elle l'expression d'une pulsion ?

    Citation Envoyé par Dignaga Voir le message
    Oui,

    Plutôt un en-chaîne-ment, le mot est bien choisi, et qui serait motivé par une angoisse sous-jacente, en quelque-sorte, résultant de la perte de notre sentiment juvénile de toute puissance.
    Pourquoi donc? Tout simplement le plaisir de comprendre et d'apprendre...je ne vois là nulle angoisse et quand j'étais gamin, je ne me sentais pas tout-puissant.
    N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi (Cioran)

  19. #15
    JPL

    Re : La recherche scientifique est-elle l'expression d'une pulsion ?

    Citation Envoyé par Cendres Voir le message
    Tout simplement le plaisir de comprendre et d'apprendre...je ne vois là nulle angoisse
    C'est justement quand on ne voit pas le problème que c'est le plus grave ! Ton psy ne te l'a pas dit ?
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  20. #16
    karlp

    Re : La recherche scientifique est-elle l'expression d'une pulsion ?

    Qu'un désir structuré (inscrit dans le champ de la culture) prenne "racine" dans une pulsion primitive sans objet pré défini, pourquoi pas.
    Mais quelle observation ne viendrait pas confirmer l'hypothèse ainsi formulée ? Dès lors, quel intérêt porter à une telle hypothèse infalsifiable ?
    Par aileurs, comment distinguer ici le désir du chercheur de celui du tueur en série ? (en ravalant au passage le désir de connaissance à la plus bête expression pulsionnelle). A ce compte là tout n'est qu'expression de la pulsion et on se demande pourquoi on ne dresserait pas une statue d'icelle devant laquelle chacun se prosternerait.

    Pourtant les deux sont bien distincts, autant d'un point de vue objectif ("social") que subjectif (du point de vue des effets sur le sujet)

    Si je fais l'hypothèse inverse, à savoir que le désir procède d'un (ou "requiert le" - rien ne me permet de préférer une interprétation à l'autre) renoncement à la pulsion primitive, alors est maintenue la différence que le bon sens entrevoit entre le désir du chercheur et celui du tueur.
    Par ailleurs nous pouvons alors comprendre comment il est possible qu'un certain degré de culture permette (en facilitant ou en stimulant) à certaines personnes de renoncer à quelques pulsions mortifères. Pas besoin d'être un professionnel pour observer des individus renoncer à leurs penchants malsains dès lors que ceux ci viennent empêcher leur activité culturelle.
    Jimi Hendrix avait, parait-il, décidé que ce serait soit l'héroïne, soit l'apprentissage de règles de musique; mauvais choix en ce qui le concerne.
    Deleuze ,en revanche, a abandonné l'alcool quand il a constaté que cela ne l'aidait plus à écrire et devenait même un obstacle majeur (j'ai pu observer quelques cas de ce type et je serais étonné que ne soit pas à la portée de chacun de nous).

    Je tiens à souligner que tout ceci n'a pas grand rapport avec la psychanalyse, même si le vocabulaire lui est emprunté.
    Tout ceci se résume au fait que parfois un désir permet ou exige de renoncer à une pulsion (comme de vouloir ressembler à un certain idéal aide à renoncer aux gâteaux au chocolat). C'est de la "folk psychology" habillée de termes (un peu) techniques.

  21. #17
    invité87654321234567

    Wink Re : La recherche scientifique est-elle l'expression d'une pulsion ?

    Citation Envoyé par myoper Voir le message
    On avait bien compris votre pulsion résultant de vos angoisses.
    Oui effectivement,

    Je ne me positionne pas en dehors du problème.

    La réponse se trouvera peut être dans une psychanalyse telle que suggérée précisément pour ça par le premier message.
    Je pense que la question dépasse le cadre individuel, la thèse que j'avance, est que la société elle-même doit se psychanalyser.

    Par aileurs, comment distinguer ici le désir du chercheur de celui du tueur en série ? (en ravalant au passage le désir de connaissance à la plus bête expression pulsionnelle). A ce compte là tout n'est qu'expression de la pulsion et on se demande pourquoi on ne dresserait pas une statue d'icelle devant laquelle chacun se prosternerait.
    Vous posez une question clef : Comment distinguer le désir du chercheur, de celui du tueur en série ?

    Ma réponse est que rien ne les distinguent hormis l'objet du désir.

    Pour le scientifique : le désir se projette sur l'objet d'étude.
    Pour le tueur en série : le désir se projette sur sa proie à laquelle, il n'accorde aucune humanité.

    Le scientifique, lui-même n'a que faire de l'esprit, de la subjectivité, qu'il range dans le champs de l'infalsifiable comme vous dites.

    Peut-être connaissez-vous la série "Dexter", le héros est un tueur en série, dont l'objet est en quelque-sorte positivé, par le seul fait que sa compulsion est mise au service de la société.

    La question qui se pose étant : Pouvons-nous fonder une société durable , sur la base d'un comportement compulsionel, dont le fondement nous échappe ? Pouvons-nous être maître de notre destinée, ou sommes nous condamnés tel Sysiphe,
    à rouler toujours la même pierre, dans un éternel recommencement ?

    Tout comme le tueur en série, le scientifique nie le spirituel. L'être est nié. Il ne voit dans le monde, qu'une collection d'objets, qu'il doit pouvoir dominer par son savoir, et manipuler selon son bon plaisir.

    Manipulation, qui prend non de technologie, au service de notre société du zapping et de la consommation.

    Tout comme le tueur en série, le scientifique a sa propre méthode d'approche de l'objet, son propre rituel d'appropriation, qui reste invariablement le même.

    Faut-il pour autant se prosterner devant ce nouvel objet qu'est la pulsion ?

    Je pense que cela équivaudrait à guérir la mal par le mal, est créant un nouvel objet, une nouvelle idole. Un nourriture nouvelle pour la compulsion.

    Voir cela est sans doute, le plus important. Quand on voit le problème, on ne fait plus partie du problème,

    Du moins entrevoit-on peut-être une porte de sortie...

    Cordialement
    Dernière modification par invité87654321234567 ; 28/10/2010 à 09h54.

  22. #18
    Cendres

    Re : La recherche scientifique est-elle l'expression d'une pulsion ?

    Citation Envoyé par Dignaga Voir le message
    Oui effectivement,

    Je ne me positionne pas en dehors du problème.




    Vous posez une question clef : Comment distinguer le désir du chercheur, de celui du tueur en série ?

    Ma réponse est que rien ne les distinguent hormis l'objet du désir.

    Pour le scientifique : le désir se projette sur l'objet d'étude.
    Pour le tueur en série : le désir se projette sur sa proie à laquelle, il n'accorde aucune humanité.
    D'une part, c'est un peu plus compliqué...il y a des types différents de tueurs.

    D'autre part, il vaut mieux se référer à des études portant sur de vrais tueurs en série qu'à une série TV.
    N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi (Cioran)

  23. Publicité
  24. #19
    invite7863222222222
    Invité

    Re : La recherche scientifique est-elle l'expression d'une pulsion ?

    Citation Envoyé par Dignaga Voir le message
    Ma réponse est que rien ne les distinguent hormis l'objet du désir.

    Pour le scientifique : le désir se projette sur l'objet d'étude.
    Pour le tueur en série : le désir se projette sur sa proie à laquelle, il n'accorde aucune humanité
    C'est déjà pas mal. L'objet est si différent que les outils d'analyse, ne peuvent être les mêmes.

  25. #20
    Zozo_MP

    Re : La recherche scientifique est-elle l'expression d'une pulsion ?

    Bonjour Dignaga

    Pulsion ?
    de quoi parlez vous? Le mot est un "ancien terme didactique, Action de pousser" (littré) et donc à partir de quelle date le mot est utilisé dans une autre acception et pourquoi prend il une autre signification de sens et qu'elle est-elle en détail.
    Pourquoi pulsion est à considérer au pluriel.

    Pouvons-nous fonder une société durable , sur la base d'un comportement compulsionel, dont le fondement nous échappe ?
    Au cas où cela vous aurais échappé l'humanité ne date pas d'aujourd'hui.

    En deux lignes vous êtes en mesure de dire une chose et son contraire et en plus mélanger sans coup férir des termes qui n'ont rien à voir les uns avec les autres.

    - Commencez par faire la différence entre une pulsion et une compulsion.
    - vous mélangez compulsion et comportement sans d'ailleurs faire la moindre définition de ce que vous appellez comportement, ni surtout d'expliquer en quoi il serait délétère.
    Pouvons-nous fonder une société durable
    - qu'est qu'une société durable et en quoi les pulsions empêcheraient d'avoir une société quelle soit durable ou non.

    Contradiction des termes
    dont le fondement nous échappe ?
    Si le fondement vous échappe! devenez un grand scientifique et venez nous expliquez ce qui a échappé à l'humanité qui est le minimum pour avoir enfin une reconnaissance planétaire.

    Tout le reste à l'avenant donc on pose une question dans le titre et vous parlez de théorie avec un petit bout prélevé à propos de Winnicott qui n'a jamais parlé autre chose que de la petit enfance.

    Son oeuvre ne traite surtout pas d'une vague nostalgie d'un paradis perdu tel pour des raisons pulsionnels de ceux qui ont croquer le fruit de l'arbre de la connaissance.
    Ainsi bien qu'ils aient été informé du danger ici serait donc la première erreur de manipulation des primo-scientifiques dont le fruit de leur pulsion une fois découpé sur la paillasse ne montre rien évidemment puisque selon vous c'est le comportement et pas l'acte qui est la marque temporelle.

    De là à faire des comparaisons hasardeuses, il y a un minimum à faire.

    Qui est d'expliquer en détail le cheminement de votre pensée et de le soumettre à la question et aux commentaires.

    Vous ne faites rien de tous ça bien évidemment.

    Tiens ! s'avez-vous ce que font les obsessionnels avant de rentrer chez le Psychiatre ?
    Ils font : TOC TOC?

    Voilà à la même valeur de réponse que la fausse question que vous posez.
    Il y a les dupes qui errent et ceux qui posent des réponses et pas des questions non étayées un minimum.

    Cordialement

  26. #21
    invité87654321234567

    Re : La recherche scientifique est-elle l'expression d'une pulsion ?

    Citation Envoyé par Cendres Voir le message
    D'une part, c'est un peu plus compliqué...il y a des types différents de tueurs.

    D'autre part, il vaut mieux se référer à des études portant sur de vrais tueurs en série qu'à une série TV.
    La série Dexter, n'avait d'autre ambition, que l'analogie. Elle montre par sa mécanique scénaristique, que l'humain n'est pas mauvais, en lui-même, mais dans le rapport qu'il entretient avec la société.

    Pas besoin de grande étude pour étayer ce fait. Dans le contexte d'un conflit armé, le tueur se fait héros.
    Tout dépend du contexte, dans la manière dont le comportement est canalisé.
    Le tueur en série, lui peut-être vue comme une erreur d'aiguillage, " The right man, at the wrong place ".

    Cordialement,

  27. #22
    Cendres

    Re : La recherche scientifique est-elle l'expression d'une pulsion ?

    Citation Envoyé par Dignaga Voir le message
    Le tueur en série, lui peut-être vue comme une erreur d'aiguillage, " The right man, at the wrong place ".

    Cordialement,
    Quand je parlais de types différents, je parlais bien sûr des tueurs en série. Les mettre tous dans le même sac (psychotiques, psychopathes, types de fantasmes...) pour en tirer une comparaison est une erreur.
    N'a de convictions que celui qui n'a rien approfondi (Cioran)

  28. #23
    invité87654321234567

    Re : La recherche scientifique est-elle l'expression d'une pulsion ?

    Au cas où cela vous aurais échappé l'humanité ne date pas d'aujourd'hui.
    Bonjour Zozo_MP

    Au cas où cela vous aurais échappé, l'humanité glisse sur une mauvaise pente, en provoquant l'extinction des autres espèces. Par son égocentrisme exacerbé, elle met en péril la biodiversité, en imposant des changement brutaux à l'environnement.L'humanité adopte un comportement auto-destructeur, c'est un fait.

    Si le fondement vous échappe! devenez un grand scientifique et venez nous expliquez ce qui a échappé à l'humanité qui est le minimum pour avoir enfin une reconnaissance planétaire.
    Comme je vous l'ai signifié, ajouter un toc, à d'autres toc, n'est pas le bon remède.
    Il n'est pas d'autre remède, que le fait de voir ce qui sa passe sans idée préconçues, et sans grandes ambitions de devenir grand scientifique...
    C'est notre regard sur le monde qui doit changer, notre "grasping reflex" qui doit lâcher-prise...

    Cordialement,

  29. #24
    Cyrille999

    Lightbulb Re : La recherche scientifique est-elle l'expression d'une pulsion ?

    Citation Envoyé par Dignaga Voir le message
    .
    Bonjour,

    Où l'on découvre que la curiosité est un déplacement de l'affect, vers un objet transitionnel, remède contre l'angoisse existentielle...

    D'où l'on comprend que le fondement de notre société de l'objet, est alimenté par l'angoisse, angoisse que l'on nomme curiosité dans sa version sublimée.

    D'où l'on comprend que le monde vit dans la peur. L'objet, le concret, se veut être le Doudou.

    L'objet transitionnel, permettant de résoudre, l'angoisse fasse à la perte du sentiment de toute puissance du monde enfantin...

    La science serait donc l'expression de la peur, déguisée en curiosité, alimentant une idéologie de la toute puissance, une idéologie du contrôle.

    Cordialement,
    Bonjour à toi,

    Evidemment, si tu t'appuies sur les postulats psychanalytiques, tu es obligé de faire cette conclusion.

    J'ai toujours été passionné par les sciences. Ca ne s'appuie pas sur la peur, mais son inverse: L'AMOUR.

    Que quelques scientifiques soient animés par une idéologie de contrôle, peut être ---- enfin, il faudra que tu m'expliques avec ta théorie les motivations des mathématiciens, des physiciens, etc ----

    Quand tu as des motivations conscientes ou inconscientes de contrôle, tu choisis d'autres types de métiers: politicien, religieux, militaire ---- peut être médecin aussi

    Tu ne t'investis pas autant dans des exercices où une majorité d'individus ne comprendra rien, donc aucun contrôle.

    Cyrille
    La connaissance est la matière première de l'Intelligence.

  30. Publicité
  31. #25
    Zozo_MP

    Re : La recherche scientifique est-elle l'expression d'une pulsion ?

    Bonjour Dignaga

    Au cas où cela vous aurais échappé, l'humanité glisse sur une mauvaise pente, en provoquant l'extinction des autres espèces. L'humanité adopte un comportement auto-destructeur, c'est un fait.

    Totalement hors sujet par rapport à l'objet du forum qui est neuropsychologie et psychologie.
    quand au
    doit lâcher-prise...
    c'est plutôt ça qui devrait vous préoccuper à titre personnel.


    Cordialement

  32. #26
    karlp

    Re : La recherche scientifique est-elle l'expression d'une pulsion ?

    Citation Envoyé par Cyrille999 Voir le message
    Evidemment, si tu t'appuies sur les postulats psychanalytiques, tu es obligé de faire cette conclusion.

    Cyrille
    Bonjour Cyrille

    Permettez moi de souligner le caractère pseudo-psychanalytique des postulats en question.
    L'utilisation d'un vocabulaire spécifique ne garanti absolument pas la conformité du propos à l'esprit de la discipline à laquelle est emprunté ce vocabulaire.
    Zozo a très justement souligné diverses utilisations inappropriées.

    Le discours de Dignaga relève d'une idéologie, voire, dans le meilleur des cas, d'une morale.

    En aucun cas la psychanalyse ne confond la pulsion de meurtre et le désir de savoir ; loin s'en faut.
    La différence entre les deux est loin de se cantonner au seul objet. Les effets subjectifs sont manifestement très différents (pas besoin d'être analyste pour le constater).

    Quand à affirmer qu'il faudrait "psychanalyser" la société toute entière, c'est une ineptie. La psychanalyse n'a pas de prétention "universelle".

  33. #27
    invité87654321234567

    Re : La recherche scientifique est-elle l'expression d'une pulsion ?

    Zozo_MP:c'est plutôt ça qui devrait vous préoccuper à titre personnel.
    Effectivement, c'est bien à titre personnel que cela peut avoir lieu,
    la planche de salut, est au coeur de chacun.

    Cyrille999 : J'ai toujours été passionné par les sciences. Ca ne s'appuie pas sur la peur, mais son inverse: L'AMOUR.
    Ne confondez-vous pas Amour et Passion ? L'amour libère, mais la passion aveugle...

    J'ai remarqué que cette confusion entre amour et passion, était un trait fréquent dans notre société moderne.

    Depuis 68, l'amour s'est mué en passion, la passion est entrée elle aussi dans la catégorie des produits jetables, recomposables, et plus ou moins recyclables (Il y toujours quelques déchets).

    Cordialement,

  34. #28
    invité87654321234567

    Re : La recherche scientifique est-elle l'expression d'une pulsion ?

    Citation Envoyé par karlp Voir le message
    Le discours de Dignaga relève d'une idéologie, voire, dans le meilleur des cas, d'une morale.
    J'aurais plutôt dis d'une certaine lucidité...

    Cordialement

  35. #29
    karlp

    Re : La recherche scientifique est-elle l'expression d'une pulsion ?

    Citation Envoyé par Dignaga Voir le message
    J'aurais plutôt dis d'une certaine lucidité...

    Cordialement
    Vous avez raison !

    Je devrais même dire: vous aurez TOUJOURS raison.

  36. #30
    JPL

    Re : La recherche scientifique est-elle l'expression d'une pulsion ?

    Quand je lis
    Citation Envoyé par Dignaga Voir le message
    Depuis 68
    je me méfie toujours de l'idéologie qui est derrière. Jusqu'à présent j'ai toujours entendu énoncer ce genre de propos par des personnes avec qui j'étais en profond désaccord sur de larges aspects de leurs convictions.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. La théorie des cordes est-elle une théorie scientifique ?
    Par JPL dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 215
    Dernier message: 22/08/2011, 19h56
  2. A partir de quand une expérience est elle scientifique ?
    Par Castelcerf dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 7
    Dernier message: 24/02/2010, 14h07
  3. a la recherche d'une réponse scientifique
    Par kahuette dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 9
    Dernier message: 31/10/2008, 21h37
  4. A la recherche d'une scientifique célèbre =)
    Par the-cactus dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 8
    Dernier message: 06/07/2007, 22h36
  5. La vérité scientifique est-elle relative ?
    Par quanta62 dans le forum [ARCHIVE] Philosophie
    Réponses: 45
    Dernier message: 21/09/2004, 08h20