Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 13 sur 13

L'amour, est-ce Psycologique?



  1. #1
    Jenscsi

    Question L'amour, est-ce Psycologique?


    ------

    Alors voilà,
    Je me demandais, d'où vien l'amour qu'on a pour quelqu'un?
    Est-ce que c'est quelque chose de psycologique ou de physique?Est-ce les deux?
    Est-ce juste un simple sentiment ou est-ce plus compliquer que cela?

    Est-ce qu'on peut dire, par exemple, que l'amour est un sentiment créé pour nous accoupler?

    Alors merci d'avance pour vos réponses et bonne fin d'après-midi,
    Jens-Christophe

    -----
    Il n'y a point de génie sans 1 grain de folie.
    Le coeur a ses raison, que la raison ignore.(J-C)

  2. Publicité
  3. #2
    shokin

    Re : L'amour, est-ce Psycologique?

    Heu... crois-tu qu'une personne arrivera à expliquer exhaustivement et complètement l'amour ? (bien sûr, si une personne peut connaître toute la science, elle peut connaître l'amour )

    Est-ce que connaître les fondements de l'amour contribue à la science ?

    J'en retourne au subjectivisme : chaque histoire est unique.

    Shokin
    Pardon, humilité, humour, hasard, tolérance, partage, curiosité et diversité => liberté et sérénité.

  4. #3
    Jenscsi

    Re : L'amour, est-ce Psycologique?

    ah, si tu le dis c'est que c'est vrai.(sourire)
    Bien sûr que chaque histoire est unique, mais je ne crois pas que ça nous empêche de faire les liens entre eux pour savoir ce qu'est l'amour.
    Si on ne peut pas savoir ce qu'est l'amour, alors on ne peut pas faire une vision de l'ensemble des choses.
    Mais comme moi je n'ai pas encore beaucoup d'expérience côté coeur, c'est pour cela que je m'adress à des personnes plus expérimenté.Ils auront peut être plus d'éléments à donner pour élaborer la réponse.

    Mes questions/sujets serait-elles si compliquer et impossible à répondre que ça???
    Ou est-ce que tous ce que je pense est faite pour être répondu que part moi-même? (rire)

    merci d'avance pour vos réponses,
    Jens-Christophe
    Il n'y a point de génie sans 1 grain de folie.
    Le coeur a ses raison, que la raison ignore.(J-C)

  5. #4
    Calia

    Re : L'amour, est-ce Psycologique?

    Citation Envoyé par Jenscsi
    Mes questions/sujets serait-elles si compliquer et impossible à répondre que ça???
    Bonsoir,

    J'ai vu un élément de réponse dans un s"cience et vie". L'amour serait dû aux particules (à la biologie donc).
    Inconsciemment nous observons certains critères chez l'autre et quand, effectivement dans le but reproductif, le mélange des allèles a le plus de chance d'être varié, alors on se sent attiré par cette même personne.
    Ceci est valable en général... mais il y a des rencontres qui se font par internet aussi. Par conséquent ça n'est pas forcément physique à la base (et bien heureusement je dirais même, ce ne serait vraiment pas profond et intéressant sinon_ enfin avis perso).

    Dans une émission scientifique à la radio j'ai aussi appris que l'amour est programmé pour durer 3 ans : le temps d'avoir un enfant, et de l'élever (enfin un minimum).

    Voilà pour l'aspect scientifique, après ... je ne sais pas, je laisse cette affaire à Vénus

  6. #5
    Jenscsi

    Re : L'amour, est-ce Psycologique?

    Bonjour,
    Juste une question, si l'amour est fait dans un but reproductif, et pour permettre au futur enfant d'être élevé jusqu'à une certaine autonomie, comment expliquer le faite que des hommes ou des femmes peuvent s'aimer?Il doit manquer, à mon avis, de quelque chose alors...mais qu'est-ce que ça peut bien être?
    Cordialement,
    Jens-Christophe
    Il n'y a point de génie sans 1 grain de folie.
    Le coeur a ses raison, que la raison ignore.(J-C)

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    shokin

    Re : L'amour, est-ce Psycologique?

    Je n'ai pas plus d'expérience que toi en la matière.

    Faut dire, c'est vraiment pas le sujet le plus facile à expliquer tout en en discutant scientifiquement.

    Peut-être qu'une fois qu'on devient conscient, l'instinct devient l'amour (du moins on l'appelle ainsi).

    Mais non, c'est bien plus, tu peux être attiré instinctivement sans éprouver d'amour.

    D'autres diront que non, tu ne peux être attiré sans amour.

    Instinct ?
    Affection ?
    Amour ?
    Amitié ?
    Sympathie ?

    Notre conscience "très" développée (dans un certain sens) nous permet de ne pas forcément suivre le mouvement naturel (mais est-ce une bonne chose ?).

    On se protège consciemment avec des préservatifs par exemple.

    Shokin
    Pardon, humilité, humour, hasard, tolérance, partage, curiosité et diversité => liberté et sérénité.

  9. Publicité
  10. #7
    Jenscsi

    Smile Re : L'amour, est-ce Psycologique?

    Citation Envoyé par shokin
    Je n'ai pas plus d'expérience que toi en la matière.
    Eh ba, c'est bien.J'ai enfin trouver un sujet où j'en connais auten que tout le monde.C'est-à-dire RIEN!


    Citation Envoyé par shokin
    Peut-être qu'une fois qu'on devient conscient, l'instinct devient l'amour (du moins on l'appelle ainsi).
    Mais non, c'est bien plus, tu peux être attiré instinctivement sans éprouver d'amour.
    D'autres diront que non, tu ne peux être attiré sans amour.
    Instinct ?
    Affection ?
    Amour ?
    Amitié ?
    Sympathie ?
    Attention Shokin passe à l'attaque (rire)
    Mais je t'en pris, va s'y, poursuis ton monologue d'arguments et de contres-arguments..
    Non, restont sérieux, moi je pense, personnellement, que l'amour est un "puissant"(pour ne pas dire un vaste) sentiment, qui est là, pour combattre ce qu'on appelle la solitude.
    Dans tout ce que tu as cité comme sentiments(sauf instinct, ce n'est pas vraiment un sentiment je crois), il y a la présence de l'autre/d'une autre personne.Et l'on cherche à être accepté de lui/elle.L'amour est donc bien psycologique, je pense.


    Citation Envoyé par shokin
    Notre conscience "très" développée (dans un certain sens) nous permet de ne pas forcément suivre le mouvement naturel (mais est-ce une bonne chose ?).
    On se protège consciemment avec des préservatifs par exemple.
    Alors ça c'est une bonne question.(sourire)
    Mais, à ton grand mécontentement , je répondrais que oui c'est une bonne chose.La nature et le naturelle, c'est bien, mais il ne faut pas qu'elle interviennent dans le domaine qu'est le nôtre.Autrement-dis, partout sauf "chez moi"(sauf dans notre conscience).
    Ça revien à dire que je suis un anti-vert, et bien c'est vrai, dans certains cas je le suis.Espetialement dans les cas où il le faut.
    Ici, il le faut bien parceque, sans certaines choses, on ne pourrait pas survivre.Le contre-nature conserne, entre autre, tous ce qui nous permet de combattre la mort, que représente le sida, à travère les préservatifs qu'on utilise.Et moi, à cette question là, je réponds que oui bien entendu il faut lutter contre la mort et donc, si il le faut, lutter contre la nature.
    Mais là on dérive légèrement du sujet (clin d'oeil)

    Amicalement,
    Jens-Christophe
    Il n'y a point de génie sans 1 grain de folie.
    Le coeur a ses raison, que la raison ignore.(J-C)

  11. #8
    shokin

    Re : L'amour, est-ce Psycologique?

    Citation Envoyé par Jenscsi
    Eh ba, c'est bien.J'ai enfin trouver un sujet où j'en connais auten que tout le monde.C'est-à-dire RIEN!
    Si personne n'en connaît rien, comment se fait-il que nous en parlions ?

    Il doit y avoir différentes formes de connaissances. Peut-être les connaissances sur l'amour ne peuvent revêtir la forme qu'ont les connaissances en philosophie ou en mathématique. Beaucoup de personnes disent que l'amour est un phénomène (exclusivement) psychologique. C'est précisément un énoncé que tu (et moi aussi) es prêt à remettre en question.

    Citation Envoyé par Jenscsci
    Attention Shokin passe à l'attaque (rire)
    Et comment !

    Citation Envoyé par Jenscsi
    Dans tout ce que tu as cité comme sentiments(sauf instinct, ce n'est pas vraiment un sentiment je crois), il y a la présence de l'autre/d'une autre personne.Et l'on cherche à être accepté de lui/elle.L'amour est donc bien psycologique, je pense.
    Ce que j'ai cité, et qui n'est sûrement pas exhaustif, je cherchais des facteurs possibles de "motivation" (sources de motivations) qui ne sont pas forcément des sentiments.

    Citation Envoyé par Jenscsi
    Alors ça c'est une bonne question.(sourire)
    A mon avis, de la conscience, et du niveau que chaque être en a, découlent bien d'autres choses, telles la liberté, la volonté, la responsabilité, l'auto-détermination, ..., et peut-être presque tout.

    [QUOTE=Mais, à ton grand mécontentement , je répondrais que oui c'est une bonne chose.La nature et le naturelle, c'est bien, mais il ne faut pas qu'elle interviennent dans le domaine qu'est le nôtre.Autrement-dis, partout sauf "chez moi"(sauf dans notre conscience). [/QUOTE]

    Je ne suis pas sûr d'avoir compris. l'espèce dite humaine est une espèce comme tout autre qui fait partie de la nature, qui. éventuellement, se distingue par son niveau de conscience (cela ne signifie nullement que les autres espèces ont leur niveau de conscience nul).

    Citation Envoyé par Jenscsi
    Ça revien à dire que je suis un anti-vert, et bien c'est vrai, dans certains cas je le suis.Espetialement dans les cas où il le faut.
    Et bien, vas-y ! apporte de l'eau dans mon moulin. J'ai également des reproches ou questions à poser aux verts donc je fais partie. Mais ne dévions pas trop du sujet ici : l'amour, est-ce psychologique ?

    Ou ta question serait-elle liée au mouvement écologiste ? (l'amour de la nature)

    Shokin
    Pardon, humilité, humour, hasard, tolérance, partage, curiosité et diversité => liberté et sérénité.

  12. #9
    Jenscsi

    Re : L'amour, est-ce Psycologique?

    Citation Envoyé par shokin
    Beaucoup de personnes disent que l'amour est un phénomène (exclusivement) psychologique. C'est précisément un énoncé que tu (et moi aussi) es prêt à remettre en question.
    Alors allons-y! (sourire)
    Moi je le défend et toi tu l'attaque, voilà le plan.Ça te convient?
    Et on vérra bien comment ça fini..moi ou toi?ou quelqu'un d'autre?


    Citation Envoyé par shokin
    je cherchais des facteurs possibles de "motivation" (sources de motivations) qui ne sont pas forcément des sentiments.
    Ah!D'accord. (sourire)
    Mais l'amour est bien un sentiment.On va dire un vaste sentiment comprennant beaucoup d'autres sentiments.Qui d'ailleurs, exposent un cas d'inferriorité par rapport à l'autre, être accepter par l'autre.
    Ce vaste sentiment unies ces sentiments d'inferriorité pour:
    1.Combattre la solitude (trouver un autre être pour partager sa vie;ne pas sombrer dans la depression et dans le suicide)
    2.Permettre un accouplement durable pour permettre d'élever un possible enfant (d'où la durer estimer à 2-3ans)
    3.Permettre une remise en question de soi-même (cassureourquoi?;comment se fait-il que c'est arriver?;...)
    etc...
    Pour ce qui est de la conscience dans tout ça, certains ont conscience de cette amour alors que d'autre n'en n'ont pas conscience, mais elle reste, à mon avis, l'amour.Et puis, ça dépends des cas/des amours.Il y a plusieurs résons, de types de raisons.
    Exemples de types de raisons:sociaux, physiques, psycologiques etc... .
    Exemples de raisons à l'interrieur de ceux-là: physique--beau visage etc...;psycologique-- il/elle me domine etc...;sociale-- il/elle est riches- comportement de haute société- plaisant.
    Il y a donc des cas d'amours, qui sont plus facile à en avoir conscience, que d'autres.
    Donc il y a du naturelle (de l'innéérénité de l'espèce...), du physique (de l'acquis:l'olfaction;l'ouïe;la vue) et aussi, et je pense surtout, du psycologique (de l'inée encore:l'autre;la remise en question --qui vient du faite qu'on a tous une part d'égo en nous ;...).

    Donc, non, ce n'est pas exclusivement psycologique.Il n'est pas facile à définir, mais il n'est pas impossible non plus. (clin d'oeil)


    Citation Envoyé par shokin
    A mon avis, de la conscience, et du niveau que chaque être en a, découlent bien d'autres choses, telles la liberté, la volonté, la responsabilité, l'auto-détermination, ..., et peut-être presque tout.
    Oui, je suis d'accord avec le principe.
    Je dirais même qu'on peut arriver à prendre conscience de tout ce qu'on est, et de tout ce qu'on dégage.(Mais pas de toutes les connaissances/tout le savoir )
    L'amour est, de ce faite, pas impossible à être/devenir conscient, et cela, dans n'importe quel situation.


    Citation Envoyé par shokin
    Je ne suis pas sûr d'avoir compris.l'espèce dite humaine est une espèce comme tout autre qui fait partie de la nature, qui éventuellement, se distingue par son niveau de conscience (cela ne signifie nullement que les autres espèces ont leur niveau de conscience nul).
    Bien sûr que non, je suis bien d'accord.Mais ce que je veux dire, c'est qu'on a les capacitées de faire tout un tas de choses que les autres espèces ne peuvent pas, vue qu'ils ont une mémoire et une intelligence limité, et ça serait domage de ne pas s'en servir/d'en profiter.Tu ne trouve pas?
    La nature et le naturelle ne doit pas nous empêcher d'évoluer et de progresser.Parcontre on doit bien la respecter à une certaine extrèmité.(on va pas aller polluer alors que ça nous tue auten que la nature)
    Ce qui est mauvais pour la nature, est forcément mauvais pour l'Homme.Ils sont liée, mais il ne faut pas considéré ce lien comme crutiale/divin etc... (clin d'oeil)
    Voila pour le hors-sujet. (sourire)

    Citation Envoyé par shokin
    Ou ta question serait-elle liée au mouvement écologiste ?(l'amour de la nature)
    Bah, si on peut éviter un hors-sujet...alors je te répondrais volontier que oui.
    Mais je pense que l'amour de la nature, celle qu'on a pour les choses, est différente de celle qu'on a pour les autres/les personnes.Non, n'est-ce pas le cas?

    Amicalement et cordialement,
    Jens-Christophe
    Il n'y a point de génie sans 1 grain de folie.
    Le coeur a ses raison, que la raison ignore.(J-C)

  13. #10
    shokin

    Re : L'amour, est-ce Psycologique?

    Citation Envoyé par Jenscsi
    Mais l'amour est bien un sentiment.On va dire un vaste sentiment comprennant beaucoup d'autres sentiments.
    C'est une hypothèse possible, un mélange de sentiments dans certaines proportions variables (à l'état gazeux ).

    Citation Envoyé par Jenscsi
    1.Combattre la solitude (trouver un autre être pour partager sa vie;ne pas sombrer dans la depression et dans le suicide)
    L'amour n'est pas nécessaire (oups ) pour combattre la solitude. On peut cotoyer des collègues, des amis et bien s'entendre, même si ce n'est pas l'Amour avec un grand A.

    Mais n'est-ce pas un mythe que cet Amour ? ou que le prince charmant ? ou que la princesse charmante ? une idéalisation à outrance qui ne fait que nous décevoir au final (surtout quand on n'y fait que penser).

    Citation Envoyé par Jenscsi
    2.Permettre un accouplement durable pour permettre d'élever un possible enfant (d'où la durer estimer à 2-3ans)
    Instinct de reproduction ? que l'homme appellerait "amour" au lieu d'"instinct de reproduction". Mais pas seulement, il y a également le besoin d'affection.

    Citation Envoyé par Jenscsi
    3.Permettre une remise en question de soi-même (cassureourquoi?;comment se fait-il que c'est arriver?;...)
    Ou se remettre en question quand ça n'arrive pas ?

    Citation Envoyé par Jenscsi
    Pour ce qui est de la conscience dans tout ça, certains ont conscience de cette amour alors que d'autre n'en n'ont pas conscience, mais elle reste, à mon avis, l'amour.
    Tu dis une amour, tu la féminises ? ou est-ce d'autres personnes qui l'ont masculinisé ?

    A propos de conscience, j'entends souvent parler de "réveil". N'est-ce pas une symbolisation excessive ? idéalisation, mythification, idolâtrie de l'amour ? [Désolé, chus tanné des chansons d'amour au singulier. Je préfère l'amour des groupes, comme les cultures, la nature, les pays, etc.] Ce mythe, n'est pas épargné non plus par l'individualisme ("relation bijective" one-to-one).

    En plus, le fait d'idéaliser un mythe qui devient commun, ça risque de "complexer" des personnes qui culpabiliseraient ou désespéreraient, à cause de ne pas suivre ce "modèle". Alors je suis ta citation :

    Citation Envoyé par Jenscsi
    Et puis, ça dépends des cas/des amours.Il y a plusieurs résons, de types de raisons.
    Exemples de types de raisons:sociaux, physiques, psycologiques etc... .
    Exemples de raisons à l'interrieur de ceux-là: physique--beau visage etc...;psycologique-- il/elle me domine etc...;sociale-- il/elle est riches- comportement de haute société- plaisant.
    Il y a donc des cas d'amours, qui sont plus facile à en avoir conscience, que d'autres.
    L'amour peut avoir plusieurs causes, plusieurs formes, plusieurs chemins, etc.

    L'amour, n'est-il pas comme un déclic ?

    un déclic, par définition, est imprévisible, mais il nécessite des combinaisons de circonstances, lesquelles ne suffisent jamais à provoquer ce déclic, mais restent nécessaires pour permettre celui-ci (et ce déclic ne dure pas forcément qu'un instant). Exemples de déclics : je commence à parler aisément une langue, à jouer aisément du violon.

    Mais un déclic, n'est-il pas une prise de conscience qui permet de relâcher sa conscience ? d'une fois que je parle aisément une nouvelle langue, je peux la parler en y relâchant ma conscience (concentration). Idem pour le violon et toutes les autres actions.

    Reste une question : l'amour, ce déclic, suivrait-il toutes les propriétés des déclics en général ?

    "The more I miss beings, the more they change."

    Plus je manque des êtres, plus ils changent (me semblent avoir changé quand je les revois).

    Le pire, quand on a vécu un déclic, on doit reprendre conscience de la situation avant ce déclic pour pouvoir la décrire facilement.

    Shokin
    Pardon, humilité, humour, hasard, tolérance, partage, curiosité et diversité => liberté et sérénité.

  14. #11
    Jenscsi

    Re : L'amour, est-ce Psycologique?

    Tout d'abord bonjour ,

    Citation Envoyé par shokin
    L'amour n'est pas nécessaire (oups) pour combattre la solitude. On peut cotoyer des collègues, des amis et bien s'entendre, même si ce n'est pas l'Amour avec un grand A.
    Mais n'est-ce pas un mythe que cet Amour ? ou que le prince charmant ? ou que la princesse charmante ? une idéalisation à outrance qui ne fait que nous décevoir au final (surtout quand on n'y fait que penser).
    Mais ce dont tu parle là, à mon avis, s'effectue/s'évalue, à un autre niveau/un différent niveau.On peut vivre étant une star et être entouré de plein de monde, tout en ayant un sentiment de solitude.
    Mais c'est vrai, tu as réson, que l'Amour comme on l'imagine/on le souhaiterais, n'existe probablement pas.Cet Amour là, et je dis bien "cet" avec un grand "A", provient de l'imaginaire de chacun, et souvent, ce qui vient de là, a des chances très improbable d'arriver.
    Mais, on peut trouver quelque chose qui s'en rapproche.Et c'est cet amour là, avec un petit "a", dont je parle.
    À noté que l'Homme est très doué pour enjoliver les choses.L'humain à la capacité de transformer ce qui l'entour, d'où sa capacité à, ce voiler la face, et à optimiser les choses.(donc, l'amour ("a"), peut devenir, l'Amour ("A") )
    Et cela n'est pas mauvais, dans le sens où sa lui permêt de combattre cette solitude dont je parle.

    Post-Scriptum:Il y a, toujours, toujours des moments où l'on se sens seul dans notre vie.Et si ce n'est pas dans la periode 0-40ans alors temps mieux, mais ça viendra tôt ou tard.(et on ne peut pas dire que non, temps qu'on a pas vécu toute notre vie...donc on peut pas le dire )


    Citation Envoyé par shokin
    Instinct de reproduction ? que l'homme appellerait "amour" au lieu d'"instinct de reproduction". Mais pas seulement, il y a également le besoin d'affection.
    Oui, mais ce besoin d'affection est là, justement, pour élever l'enfant et non le tuer.
    Remarques:Il peut y avoir exception.(conditions où cet affection disparait en faveur d'un autre "instinct": le bébé est tué avec sa mère par le père pour éviter qu'ils ne tombent sous les mains des énemis.Ou encore, pour éviter d'avoir à mourrir d'une maladie dans d'atroces souffrances.)


    Citation Envoyé par shokin
    Ou se remettre en question quand ça n'arrive pas ?

    Oui, là tu fais donc référence au grand Amour.Moi je parlais de l'amour "normal" de tout les jours, celle qu'on trouve "facilement" avec des "compromis".


    Citation Envoyé par shokin
    Tu dis une amour, tu la féminises ? ou est-ce d'autres personnes qui l'ont masculinisé ?

    Non, je te rassure c'est moi qui a fait une faute de grammaire.Loin de moi l'idée de poser une telle remise en question du mot amour...


    Citation Envoyé par shokin
    A propos de conscience, j'entends souvent parler de "réveil". N'est-ce pas une symbolisation excessive ? idéalisation, mythification, idolâtrie de l'amour ?
    Oui, peut être que ça l'est quelque part.Mais que fait tu de tous les bénéfices qu'on peut en retirré de cet Amour et de l'idolâtrie?
    Si elles existent et si l'Amour avec un grand "A" existe, c'est bien pour nous permettre de voir le monde d'un tout autre regard.C'est une forme d'optimisme, peut être "extrème", mais nous permettant, par la suite, de voir certaines choses et certains aspects de la vie.Êcouter notre coeur,/ce que notre "instinct"/notre voix interrieur, veut nous dire, peut justement nous permettre de nous relacher et de ne plus avoir à penser auten.(sauf quand on veut "l'imposer"/le montrer/le démontrer, aux autres.Là le relachement n'y ai plus, pour un temps seulement.)


    Citation Envoyé par shokin
    L'amour peut avoir plusieurs causes, plusieurs formes, plusieurs chemins, etc.
    Oui, c'est la part de "moi"/de suvjectivité qu'il y a en nous tous.On peut interpreter les choses d'une tout autre façon, en fonction de ses différentes causes/formes etc..., qui sont propres à chacun de nous.


    Citation Envoyé par shokin
    Reste une question : l'amour, ce déclic, suivrait-il toutes les propriétés des déclics en général ?
    Plus je manque des êtres, plus ils changent (me semblent avoir changé quand je les revois).
    Franchement, du plus profond de mon coeur , je te répondrait que oui il suit les propriétés des déclics en général.
    Mais il n'y a pas toujours déclics.Il existe des amours, proprement parlant, banales, qui ne réveles rien et son platonique.


    Citation Envoyé par shokin
    Le pire, quand on a vécu un déclic, on doit reprendre conscience de la situation avant ce déclic pour pouvoir la décrire facilement.
    Oui, en effet.Et cela s'applique auten à l'amour ou l'Amour qu'au reste(ce que tu décris:l'amour de la nature etc...).

    Amicalement,
    Jens-Christophe
    Il n'y a point de génie sans 1 grain de folie.
    Le coeur a ses raison, que la raison ignore.(J-C)

  15. #12
    shokin

    Re : L'amour, est-ce Psycologique?

    Citation Envoyé par Jenscsi
    Cet Amour là, et je dis bien "cet" avec un grand "A", provient de l'imaginaire de chacun, et souvent, ce qui vient de là, a des chances très improbable d'arriver.
    Mais ces images qui sont dans notre imagination ne viennen pas ex nihilo. Elles viennent de ces crisses d'images véhiculées pas la publicité, par les films et par les séries. Ostie même qu'elles véhiculent des stéréotypes (certains deviennent mythes) auxquels trop de personnes croient.

    Citation Envoyé par Jenscsi
    Oui, peut être que ça l'est quelque part.Mais que fait tu de tous les bénéfices qu'on peut en retirré de cet Amour et de l'idolâtrie?
    Certes, il y a des bons points, mais il y a aussi des mauvais points. L'idolâtrie contribue à nous décevoir au final. Tandis que si nous gardons les pieds sur terre, nous ne risquons pas de tomber des nuages.

    Une personne avait dit "Il n'y a pas d'amour, il n'y a que des formes d'amour.".

    Shokin
    Pardon, humilité, humour, hasard, tolérance, partage, curiosité et diversité => liberté et sérénité.

  16. Publicité
  17. #13
    Jenscsi

    Re : L'amour, est-ce Psycologique?

    Eh bien, c'est bien là où je me heurte.Car, je ne pense pas que je pourrais vivre en supportant le faite que je ne puis-ce pas être transporter par quelque chose.
    Tout les grand novateurs de l'histoire étaient sûrement transporter par quelque chose.Qu'en fait-tu?
    On ne peut pas dire et décider que l'Amour et l'idolâterie est foncièrement mauvais.Tout a un aspect positif et négatif dans la vie, comme tu l'as bien dis.Et après c'est une question de savoir quel chose peut être meilleur qu'une autre..mais ça devient subjectif à ce moment là.
    Dès lors que tout le point de vue de quelque chose ou de quelqu'un nous à été révêler, alors on voit les choses plus clairement et cela affect la perception dont on en a eu au paravant.

    Amicalement,
    Jens-Christophe

    P.S:Non, je ne parle pas de l'Amour affectée par l'extérrieur, mais bien de l'Amour pure de l'intérrieur.
    Remarque:Je parle pour moi là. (rire)
    Dernière modification par Jenscsi ; 27/12/2005 à 20h36.
    Il n'y a point de génie sans 1 grain de folie.
    Le coeur a ses raison, que la raison ignore.(J-C)

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Faire l'amour est-il possible dans l'espace ?
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 31
    Dernier message: 07/02/2011, 22h39
  2. L'amour est il chimique ? >♥<
    Par Rhedae dans le forum Neuropsychologie et Psychologie
    Réponses: 31
    Dernier message: 23/12/2010, 19h31
  3. L'amour est le Père Noël des adultes
    Par Le mystérieux inconnu dans le forum [ARCHIVE] Psychologie / Sociologie
    Réponses: 17
    Dernier message: 14/01/2005, 00h58
  4. Qu'est ce que l'amour ? Est ce un sentiment purement humain ?
    Par Super Striker dans le forum [ARCHIVE] Philosophie
    Réponses: 16
    Dernier message: 23/11/2004, 20h17
  5. L'amour est il une illusion ?
    Par babygirl6971 dans le forum [ARCHIVE] Philosophie
    Réponses: 14
    Dernier message: 13/11/2004, 20h13