Affichage des résultats 1 à 21 sur 21

Les métiers de L'Astrophysique



  1. #1
    Ekinoks2

    Question Les métiers de L'Astrophysique


    ------

    Salut !
    Je vien de passer en terminal STI Electronique, et comme vous pouvez vous en douter, l'année prochenne, c'est là ou je vais devoir décider l'orientation que je vais prendre.
    J'ai actuelement en téte de vouloir fair de l'Astrophysique mais je ne sais pas tout a fait quel son les métier en raport avec cela et quel orentation je doit prendre pour en faire.

    es qu'il y en a parmie vous qui on un metier en raport avec l'astrophysique ou qui connaisse quel son les metiers que l'on peu faire en raport avec cela ?

    Merci de vos reponce

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Colas

    Re : Les métiers de L'Astrophysique

    Salut,

    Tu aurais du faire S ! Mais si tu t'interesses aux maths et à l'info, tout n'est pas perdu Pour les métiers, il y a :
    - La recherche : il te faut un doctorat (bac+8), il faut commencer par t'orienter soit vers une prépa (PTSI il me semble pour ta section) soit à la fac (deug MIAS ou plutot SM, pour plus de renseignements là renseigne toi sur le site de ton université/lycée pour la prépa). Mais il faudra que tu fournisse un effort particulier en maths/physique
    Plus de renseignements ici http://www.astrosurf.com/lombry/astronome-tuseras.htm et là http://www.astrosurf.com/lombry/astronome-tuseras2.htm
    - Et puis je connais un peu l'observatoire de Strasbourg et je peux te dire qu'il y a bcp d'informatitiens qui y bossent, donc tu peux aussi t'orienter dans ce domaine (école d'ingénieur par ex, ou master). Tu auras le choix entre recherche et métiers d'ingénieurs après la prépa ou le deug de toutes facons, donc il faudrait faire un choix entre ces deux options Et puis ce sont de bonnes filières, dans le sens où pdt 2 ans tu auras un enseignement général et tu auras tjrs la possibilité de te réorienter dans qque de totalement différent (oui, ne pense pas faire de l'astro tout de suite après le bac, quoi qu'il y a des modules d'astro en deug )

  4. #3
    Werzzer

    Re : Les métiers de L'Astrophysique

    Slt,
    Est-ce que les informaticiens sont nombreux dans le domaine de l'astronomie ? Y a-t-il des ouvertures où c'est très "bouché" ? Et que font-ils ?
    Je me pose ces questions car je suis un passionné d'informatique (je fais actuellement des études dans ce domaine) et d'astronomie alors ce serait génial de regrouper mes deux passions dans un métier...

    Werzzer

  5. #4
    L'illuminé

    Re : Les métiers de L'Astrophysique

    Je suis intéressé également par cette question car tout comme Werzzer et même plus délicat, je suis partagé par 3 passions :

    1) L'électronique j'ai le BTS.
    2) L'informatique Licence pro.
    3) L'astronomie/astrophysique loisir et passion.

    J'arrive très bien à lier les 2 premiers (sur microcontrôleur, électroniques embarqués ou reliés au PC) mais alors le 3ème ????

    Merci pour vos réponses.
    Heureux est l'étudiant qui, comme la rivière, peut suivre son cours sans sortir de son lit !

  6. #5
    ixi

    Re : Les métiers de L'Astrophysique

    Bon dans l'astrophysique, il ya comme qui dirait 2 branches: les théoriciens et les expérimentateurs. (c'est très simplificateur, hum, hum)
    Il ya beaucoup de traitement du signal en astro (côté expérimentateur) et tout se fait par ordinateur donc, à approfondir. Et ce, que ce soit pour l'interférométrie, pour les données obtenues par tout télescope, etc...
    "Je ne joue même pas aux dés...." (Dieu)

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Colas

    Re : Les métiers de L'Astrophysique

    L'informatique appliquée à l'astrophysique, du moins ce que j'ai pu en voir, c'est essentiellement de la programmation (créer un programme qui simule la collision de deux galaxies par exemple). Certains chercheurs font ca eux même mais il arrive qu'ils fassent appellent à des professionnels . Ca reste donc un contact indirect avec l'astro mais c'est normal vu la formation initiale des informaticiens. En ce qui concerne le nombre de postes, je n'en sais rien, mais à l'observatoire de Strasbourg il y a autent de chercheurs que d'ingénieurs (maintenant il n'y a pas que des ingénieurs en informatique qui y travaillent, faudrait donc se renseigner auprès de vos observatoires respectifs).

  9. Publicité
  10. #7
    AKnot

    Re : Les métiers de L'Astrophysique

    Colas pour l'orientation, le Deug n'existe plus réellement
    On passe au système LMD, et maintenant c'est plus très clair niveau orientation, disons que si tu veux faire quelque chose, c'est la licence. J'ai pas trop compris pourquoi il fallait s'orienter vers un deug SM à l'époque, puisqu'il s'agit de Science des Matériaux (ah ben vi lol), et que ça ne me parait pas non plus très lié à l'astrophysique. Personnellement, j'hésite aussi pour l'orientation, notamment sur quel type de licence choisir, parceque je sais que par la suite je devrais poursuivre un master à toulouse (orienté vers astrophysique).
    Pour la licence, je pensais tout connement à la licence Science Physique (mdr dur à trouver), car elle semble comporter des enseignements plus près de l'astrophysique, alors que sciences des materiaux (SM), c'est en gros de la physique appliquée à la chimie, ce qui ne me parait pas très lié à l'astrophysique ! Argh, y a-t-il une ame charitable pour éclaircir le problème (ah oui j'ai choisi la fac parcequ'une prépa ne m'intéressait pas du tout ^^).
    "Deux choses sont infinies : l'univers et la bêtise humaine" - A. Einstein

  11. #8
    Colas

    Re : Les métiers de L'Astrophysique

    "J'ai pas trop compris pourquoi il fallait s'orienter vers un deug SM à l'époque, puisqu'il s'agit de Science des Matériaux"

    Evidemment que tu n'as pas dû comprendre puisqu'un deug sm c'est un deug Sciences de la Matière ... Le programme de sm n'est pas orienté chimie si tu choisis la bonne fac et les modules de physique qu’on te proposera. La majorité des gens qui font de la recherche en astrophysique et qui sont passés par la fac ont fait sm.

    "je pensais tout connement à la licence Science Physique"

    Une licence en sciences physiques, c'est de la physique chimie qui te prépare à mon sens plutôt pour l'enseignement (le capes, l’agrégation). Pour faire de l'astrophysique (et donc de la recherche) il vaut mieux faire une licence de physique (les gens qui sortent d’une bonne école d’ingénieur sont aussi appréciés en DEA, ou master pour ne pas te perturber ).

    "alors que sciences des materiaux (SM), c'est en gros de la physique appliquée à la chimie"

    Certainement, mais je n'ai pas encore rencontré de chercheurs en astrophysique orientée chimie ... Cette licence n'est pas la meilleure à moins que ça soit de la chimie que tu ais envie de faire.

    En bref je dirais que tu as mal interprété le "sm" car une licence science des matériaux ... honnêtement je connaissais pas

    Enfin pour ta première phrase, certaines fac n’en sont pas encore au lmd et on a bien quelques années devant nous avant que le terme « deug » soit oublié.

    "si tu veux faire quelque chose, c'est la licence"

    Oui mais j’ai envie de te dire que si tu vas à la fac pour t’arrêter au deug … C’est évident que tu vas à la fac pour au moins faire une licence, alors avec ou sans deug, je ne vois pas la différence.

  12. #9
    AKnot

    Re : Les métiers de L'Astrophysique

    Bah avec les changements dû au LMD dans ma fac (limoges on ne rit pas ), les sigles ont changé. Disons que sciences de la matière est très orientée chimie dans ces choix (cristallographie etc) et ça mene plus à un master sur la céramique (spécialité limougeaude). Pour sciences physiques, il est vrai que ça peut s'orienter vers l'enseignement avec son coté physique / chimie (c'est à dire touche à tout en gros) mais ma fac propose un parcours très théorique avec mathématique / physique / informatique, qui peut me paraitre plus approprié à l'astrophysique que les modules proposés en sciences de la matière.
    Ensuite se pose à moi un autre probleme : foncer à Toulouse pour ma L2, ils ont un cursus approprié (sciences de l'univers), même si le coté géologie/minéralogie de cette licence va surement me tuer avant l'heure . http://www.ups-tlse.fr/FORMATIONS/LI.../schemaSDU.pdf
    http://www.ups-tlse.fr/FORMATIONS/LI...dexmaster.html
    Voila en gros le parcours que j'envisage pour faire astrophysicien, j'aimerais un petit avis (je suis dans le doute !)
    "Deux choses sont infinies : l'univers et la bêtise humaine" - A. Einstein

  13. #10
    Colas

    Re : Les métiers de L'Astrophysique

    Où peut-on voir ces spécialités limougeaudes ? Sur le site http://www.unilim.fr ils en sont toujours au deug sm (pas du tout trop orienté chimie à mon goût) . Enfin, quel que soit ton parcours les 2 premières années, si tu obtiens une licence qui satisfait aux conditions d'admission du master d'astrophysique de l'url que tu as donné ... il n'y a aucun problème !

  14. #11
    AKnot

    Re : Les métiers de L'Astrophysique

    Euh je vois pas trop où est encore inscrit le deug dans le tas ?! Moi je vois bien LMD, et pas de trace de deug (ou alors à titre indicatif surement, on a du mal à s'en défaire ).
    Il va vraiment falloir que je creuse la piste, de toute façon, je peux toujours moduler entre temps, la premiere année reste assez généraliste encore
    "Deux choses sont infinies : l'univers et la bêtise humaine" - A. Einstein

  15. #12
    arnaud57

    Red face Re : Les métiers de L'Astrophysique

    oui bonjour jme presente je m appelle arnaud et je n ai ke 14 ans je sui en 3eme et jve dc passer mon brevet des colleges cette année. j ai dja une idée bien precise sur ce ke je veu faire. cè mm un reve. devenir astrophysicien. pour cela je sui allé me renseigner sur quelque site et jé trouvé kelke information. en mm tps ke choisir spé math ou physique??? j voulké votre avis si cela est bon metier si cè realisable et si vs pouviez me donner kelke information en plus
    voila merci bocou si vs me repondez

  16. Publicité
  17. #13
    demiurge

    Re : Les métiers de L'Astrophysique

    Tu te poses déjà cette question en 3eme???

    Je suis en TS spé math et je désire faire Astrophysicien comme toi! Je pense que la spé math et mieux car elle t'apprend a bosser!

    La meilleur façon de devenir astrophysicien c'est les Ens (ecole normal sup) . C'est le must!
    L'année prochaine je vais en prépa et je tente le coup! Et si tu veux tenter le coup toi aussi + tard, fais spé math! Tu apprendras a travailler
    et a gerer la quantité de travail! Voila mon avis

    NE PAS NEGLIGER LES LANGUES!!!!!!!!!!! J'ai un pote qui a rater les ENS car il était faible en langue!!!!!!!

    Sinon passe par la fac, et la, c'est encore + dure car en prépa on te botte le cul pas a la fac... Apres C toi qui voit!

    Ciao

  18. #14
    manu_mars

    Re : Les métiers de L'Astrophysique

    Bonsoir
    Et au risque de passer pour un vieux c***, une des premieres chose que arnaud doit faire, c'est reserver le style Sms a son telephone, pour faire des messages moins longs, et donc moins chers.
    Sur les forums, et plus généralement pour ses devoirs, l'écriture est gratuite, il faut en profiter pour faire des mots complets et structurés, avec des majuscules et une ponctuation...
    Un des points pasionnants de l'astrophysique est justement cette echelle de temps qui n'a rien a voir avec les histoires de rapports de temps/rendement.
    Amicalement,
    Manu.

  19. #15
    arnaud57

    Wink Re : Les métiers de L'Astrophysique

    Oui merci je suis toute a fait d accord avc toi je m en excuse. Merci pour ces informations. Mais est-ce pénalisant de prendre spé physique au lieu de math car j aime bien les math mais la physique me plait plus justement. Qu' est ce qui avantage????
    Et savez si il y a des écoles d astrophysique en lorraine.
    Meme si mon reve est de partir en fac a Toulouse!!!!!!!!

  20. #16
    demiurge

    Re : Les métiers de L'Astrophysique

    Moi je suis de Nancy dc de Lorraine.. Je crois pas qu'il y est des écoles d'astro. il y en a en alsace a strasbourg ou a toulouse je sais plus vraiment...
    De toute façon faire spé maths ou spé physique ca change rien. Ah si, en prépa Math tu gagnes 5mn de comprehension

    Assures ton dossier et choisi le moment venu

    a+

  21. #17
    arnaud57

    Thumbs up Re : Les métiers de L'Astrophysique

    merci beaucoup? c est sympa de m aider

  22. #18
    charly

    Re : Les métiers de L'Astrophysique

    Oui pour la spé-physique t'inquiete pas ca ne changera pas ton cursus . Je suis en prépa , et la seul chose que ca ma apporté la spémath , c'est un coéf 9 au bac

    Pour l'astrophysique , l'ENS c'est bien jolie , mais c'est 3000 candidats et 17 places ... donc une chose est sur , ne pas viser uniquement l'ENS , on l'a c'est bien , sinon tant pis

    Bon courage , et surtout , ne faite pas comme moi , travailler les langues ( le soin , l'orthographe et la redaction ) ca vous evitera des tuiles

  23. Publicité
  24. #19
    arnaud57

    Re : Les métiers de L'Astrophysique

    oui mais je ne savais pa que c était aussi chaud pour rentrer a l ENS mais ca a toujours été mon reve. Pour la spé ca ne change rien alors si je comprends bien a part le coef 9 en math mais a part ca non. Donc on peut choisir quelle spé on veut???

  25. #20
    SabrinaGyal

    Re : Les métiers de L'Astrophysique

    salut pour ceux que sa interesserait les filières enfin le parcours etc :http://www2.iap.fr/LaboEtActivites/S...mFilieres.html

  26. #21
    kneuknej

    Re : Les métiers de L'Astrophysique

    Voici en bref les différents métiers (et formations s'y rapportant) en rapport avec l'astrophysique:

    Techniciens et ingénieurs :

    Les principaux domaines d'activité sont les suivants : électronique et électro-mécanique ; informatique et calcul scientifique ; optique et optronique ; instrumentation scientifique ; technique de laboratoire et technique d'observation en coupole ; travail des matériaux et bureaux d'étude.
    Il existe une échelle étendue de carrières possibles. Les niveaux de qualification vont du baccalauréat pour les techniciens de premier niveau au doctorat pour les ingénieurs de recherche.


    Technicien : Baccalauréat scientifique ou technique, licence, diplôme de chimiste, électronicien, électro-mécanicien, opticien, informaticien, physicien, radioélectricien, statisticien délivré par une Ecole Technique Spécialisée ou un Institut Universitaire.
    Assistant-Ingénieur : DUT, BTS, diplôme équivalent délivré par un établissement d'enseignement public ou privé.

    Ingénieur d'Etude : Licence, Masters, diplôme équivalent délivré par un Etablissement d'Enseignement Supérieur public ou privé.
    Ingénieur de Recherche : Thèse de doctorat, diplôme d'ingénieur délivré par une Ecole Nationale Supérieure ou une Université.

    Chercheurs :

    Au lycée : Première et terminale scientifiques,
    Après le baccalauréat, deux possibilités : Soit dans un lycée : les classes préparatoires aux Grandes Ecoles, Math Sup et Math Spé pendant 2 ou 3 ans. L'accession aux Grandes Ecoles se fait par concours. Ce sont principalement les Ecoles Normales Supérieures, l'Ecole Polytechnique, l'Ecole Centrale, l'Ecole de Physique et Chimie de Paris, l'Ecole Supérieure d'Optique (3 ou 4 ans). Soit l'Université : licence de sciences mathématiques ou physiques (3ans) ; puis Master en sciences mathématiques ou physiques (2 ans), avec une option Astronomie ou Astrophysique.
    Pratiquement toutes les universités dispensent un enseignement de Master en sciences .
    Etudes de troisième cycle : Doctorat à l'Université (3 ans). Actuellement un tel doctorat existe à l'Observatoire de Paris et dans plusieurs universités de province.
    Cette thèse comprends un stage de recherche dans un un laboratoire de recherche sous la direction d'un chercheur (2 ans minimum, le plus souvent 3 ans). Cette thèse peut être financée par une allocation de recherche (une bonne moyenne au Master est nécessaire pour cela, genre 16/20).
    Candidature à un poste de chercheur : Le candidat est déjà bien inséré dans une équipe de recherche. La candidature se fait sur dossier. Il existe 3 types de postes, dont les grades de début sont les suivants : les Astronomes adjoints du cadre des observatoires (Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche) Les Chargés de Recherche du CNRS (Centre National de la Recherche Scientifique) Les Maîtres de Conférence des Universités (Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche).



    En conclusion :
    Les études en Astronomie sont longues et difficiles ; les débouchés, limités à la seule recherche scientifique et à l'enseignement supérieur, sont assez faibles actuellement (une vingtaine de postes par an pour l'ensemble de la discipline) . Cependant, le large spectre des connaissances nécessaires à ce domaine des sciences fournit à l'étudiant un bagage étendu qui lui facilite l'accès à des domaines d'emplois variés dans le secteur industriel.

    --------------------------------------------------------------------------------

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Les métiers les mieux payés avec un BAC S.
    Par mx6 dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 37
    Dernier message: 23/07/2007, 18h42
  2. Les métiers en Géologie
    Par UFG dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 0
    Dernier message: 13/03/2006, 14h49
  3. Les métiers de la qualité
    Par krakow dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 1
    Dernier message: 17/01/2006, 12h18
  4. Les métiers de la chimie
    Par youss06 dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 4
    Dernier message: 20/12/2005, 20h24