Affichage des résultats 1 à 17 sur 17

Réorientation ?



  1. #1
    TTK

    Réorientation ?


    ------

    Bonjour,
    Je suis actuellement en prépa, en MPSI plus précisément, je songe à me réorienter en fin d'année, mais j'aurais besoin de vos conseils/expériences. En fait mon rêve en entrant en prépa était d'intrégrer l'ENS, ayant toujours été passioné de physique. Je sais, MPSI ça parait un choix bizare pour quelqu'un qui aime par-dessus tout la physique, mais quand on est en TS, très mal renseigné par vos professeurs qui vous conseillent expressément ce qui est à leurs yeux la voie royale, c'est-à-dire MPSI, difficile de prendre suffisamment de recul.
    Enfin, ce qui devait arriver arriva. Je me suis très vite un peu désintéressé des maths, dégouté par le trop-plein (attention, ça ne veut pas dire que je désteste les maths, bien au contraire mais essayez un bon régime maths-en-prépa, y'a de quoi rendre fou ), et mes résultats le font sentir. J'ai néanmoins réussi à me maintenir à un niveau honorable, voire très honorables dans les autres matières, et à l'issue du deuxième trimestre, on m'a fait comprendre que j'avais intérêt à me réorienter...
    Enfin voilà, une chose est sûre (peut-être la seule certitude que je garde depuis le début de l'année), je n'ai vraiment pas envie de devenir ingénieur, même si tout le monde (mes parents en premier) vous dit que c'est bien mieux payé que chercheur, qu'on travaille moins, mieux reconnu... j'en passe et des meilleures... non, j'ai vraiment envie de vivre de ma passion pour la physique en devenant chercheur. Mes chances d'intégrer l'ENS en restant en prépa (je demande le passage en PC l'année prochaine, avec tout le programme de chimie à avaler pendant les vacances) sont je pense très faible, car même si je me tiens ailleurs, mon laisser-aller en math ne pardonnera pas.
    Je me suis donc inscrit en 1ere et 2e année de Licence Physique à Paris VI, mais je garde un espoir pour la prépa. Voilà, je ne sais pas trop quoi choisir pour l'année prochaine, sachant qu'un critère sentimental important rentre en ligne de compte (si je pars de lyon pour paris, je peux dire adieu à ma copine vu que je suis moi-même originaire du nord). Merci d'avance pour votre aide !

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Gwyddon

    Re : Réorientation ?

    Bonjour TTK,

    Sache tout d'abord que cela n'a rien de bizarre de faire MPSI quand on est un fana de physique, c'est normal si on s'intéresse en même temps au côté mathématique des choses

    Je suis passé par là, je sais de quoi je parle

    Cela dit, c'est vrai que c'est dommage que tes professeurs ne t'aient pas donné les informations pertinentes sur ce sujet et aient préféré le côté "voie royale", complètement fumiste à mes yeux

    Je te conseille d'effectuer cette réorientation comme tu le dis, ne serait-ce que déjà pour tenter ta chance à l'issue de ta deuxième année et ensuite parce qu'il existe ce qu'on appelle officieusement (ça n'existe plus vraiment dans le cadre du LMD) les magistères de physique, dans lesquels tu t'inscris sur dossier. On en a déjà parlé sur le forum (une petite recherche à ce sujet te sera utile !), mais sache qu'étant en prépa tu pars un petit peu favorisé par rapport à des gens issus uniquement de la fac.

    A bientôt sur ce forum,

    Julien
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  4. #3
    TTK

    Re : Réorientation ?

    Merci beaucoup pour ta réponse. La fac me semble un choix logique, mais c'est vraiment dur de quitter la prépa, pas que je vive ça comme un échec, mais j'ai noué des liens d'amitié très forts cette année, et puis j'ai quitté ma région d'origine pour me faire "une nouvelle vie" à Lyon, penser que tout est à refaire l'année prochaine c'est pas facile... Enfin, si je dois le faire, je le ferai, la motivation ne manque pas !
    Aussi, j'aimerais savoir si l'épistémologie ou bien la philosophie des sciences en général est abordée à la fac ? Ou alors, est-ce que je devrais me renseigner moi-même (je pense que j'aurai un peu plus le temps, par rapport à cette année) ?
    Encore merci, je vous laisse pour l'instant, j'ai un DM de maths monstrueux à finir pour après-demain !
    "Rien ne va de soi. Rien n'est donné. Tout est construit." (Gaston Bachelard)

  5. #4
    Romain-des-Bois

    Re : Réorientation ?

    Bonjour,

    tant qu'on est dans prépa-fac ( )...
    je suis en MPSI et je vais demander une réorientation en L2 Physique à la fac... il y a une procédure assez lourde à suivre :
    http://www.ufr.univ-montp2.fr/docume...ure_L_0607.pdf

    Il est dit que l'avis du directeur de l'établissement n'est pas obligatoire. Dois-je essayer de l'avoir quand même ?

    Est-ce que vous me conseillez de me faire faire des lettres de recommandation par mes profs ?

    On dit souvent que le passage en L2 se fait si l'élève peut passer en spé... mais là, qui demande l'avis des profs de prépa ?

    si vous avez des conseils... n'hésitez pas !

    merci

    Romain

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    Sigmund

    Re : Réorientation ?

    Je pense qu'il reste tout à fait possible de devenir chercheur en passant par une école d'ingénieur autre que l'ENS (encore heureux).

    Moi je pense que la meilleure chose à faire pour toi est de continuer jusqu'au concours. Si par bonheur tu es pris dans une très bonne école, le mieux, je pense est d'y aller, quitte à faire un DEA en 3e année d'école et d'embrayer ensuite sur un doctorat. Dans ce cas, je pense même que ton profil y gagnera en crédibilté.

    Au pire, si après les concours tu n'as pas d'école qui te satisfasse vraiment, tu en auras tout de même surement une te donnant l'équivalence pour aller en licence (et avec ce que tu auras bossé en prépa, l'année de licence sera une aimable plaisanterie).

    Non, vraiment, je pense que dans ton cas, la meilleure chose à faire est de faire ton année de 3/2, même s'il y a beaucoup de math...

  8. #6
    Gwyddon

    Re : Réorientation ?

    Eh bien tu te trompes, à part quelques écoles très particulières (X entre autre, mais aussi dans une moindre mesure Centrale Paris, Mines Paris, Supaéro pour l'astrophysique, l'ENSPG pour la physique nucléaire) aucune à part l'ENS ne propose un DEA en science fondamentale, comme le propose toute université.

    En effet, le but d'une école d'ingénieur n'est sûrement pas de former des chercheurs, et le peu qui le deviennent sont dans des domaines proches de la thématique de l'école. Il suffit de regarder les DEAs proposés par les écoles, on en trouve généralement la liste à "formation doctorale".

    C'est pourquoi je parlais des magistères, qui sont une alternative à l'ENS plus que crédible, puisque dans chaque promotion de normaliens, il y a parmi eux des magitériens. Et la meilleure façon à mon avis d'être pris en magistère, c'est en passant par la prépa
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  9. Publicité
  10. #7
    Sigmund

    Re : Réorientation ?

    D'une part, pas besoin d'avoir intégré l'ENS, pour faire un DEA à l'ENS. Ce sont deux choses différentes.

    D'autre part, faire un DEA en parallèle avec sa 3e année d'école d'ingé est une chose très banale. Il y a généralement d'ailleurs des échanges entre les écoles. Un DEA à Supélec n'est pas exclusivement réservé aux élèves de Supélec, par exemple.

    Bref, je maintiens que c'est la meilleure chose à faire, selon moi.

  11. #8
    Colas

    Re : Réorientation ?

    Sigmund serais-tu de ceux qui croient qu'une mauvaise école vaut mieux qu'une bonne fac ?

    Parce qu'avec des résultats catastrophiques en maths, inutile d'espérer choper une bonne école, comme tu dis. Les mathématiques en MP et ceux des concours ne sont pas plus simple que ceux qui sont enseignés en MPSI, inutile donc de miser sur une évolution miraculeusement spectaculaire de ses résultats...

    quitte à faire un DEA en 3e année d'école
    Quand une école d'ingénieurs propose ce type de parcours, il s'agit d'un DEA en lien étroit avec la spécialité de l'école. Malheureusement il risque de ne pas avoir l'école qu'il souhaite (comme tant d'autres...) et donc de s'orienter, ou plutôt de s'engoufrer dans une spécialité qui ne l'intéresse pas.

  12. #9
    Sigmund

    Re : Réorientation ?

    Colas, si tu avais lu attentivement mes messages, tu aurais vu que je lui conseille de passer les concours et de voir ensuite. S'il a une école qui lui plait, il y va, sinon il peut toujours continuer sur une licence.

    Si sont niveau est bon dans les autres matières, tout est jouable. Il suffit de donner un coup de collier en math en spé et de voir se qui se passe aux concours.

    Et je maintiens qu'un doctorant provennant d'une école d'ingé a plus de crédibilité qu'un doctorant issu de la fac.

  13. #10
    Magalaye

    Re : Réorientation ?

    Citation Envoyé par Sigmund
    Colas, si tu avais lu attentivement mes messages, tu aurais vu que je lui conseille de passer les concours et de voir ensuite. S'il a une école qui lui plait, il y va, sinon il peut toujours continuer sur une licence.

    Si sont niveau est bon dans les autres matières, tout est jouable. Il suffit de donner un coup de collier en math en spé et de voir se qui se passe aux concours.

    Et je maintiens qu'un doctorant provennant d'une école d'ingé a plus de crédibilité qu'un doctorant issu de la fac.
    En tout cas toi t'en a pas beaucoup de credibilité en disant que l'ENS est une école d'ingé (voir plus haut).

    La credibilité d'un doctorant vient de son travail de thèse, surement pas de son parcours scolaire. Si tu fais polytechnique mais que t'es une merde en thèse, je pense pas que t'iras très loin (en tout cas dans la recherche).

  14. #11
    Gwyddon

    Re : Réorientation ?

    Citation Envoyé par Sigmund
    Colas, si tu avais lu attentivement mes messages, tu aurais vu que je lui conseille de passer les concours et de voir ensuite. S'il a une école qui lui plait, il y va, sinon il peut toujours continuer sur une licence.

    Si sont niveau est bon dans les autres matières, tout est jouable. Il suffit de donner un coup de collier en math en spé et de voir se qui se passe aux concours.

    Et je maintiens qu'un doctorant provennant d'une école d'ingé a plus de crédibilité qu'un doctorant issu de la fac.
    Je crois Sigmund que tu n'es pas très bien renseigné sur le domaine dont tu parles.

    Colas et moi sommes d'accord : un doctorat école d'ingé et un doctorat de fac n'ont rien à voir puisque ils s'intéressent à deux domaines différents.

    Comme je le répète, et comme l'a dit Colas, les DEAs d'écoles d'ingénieurs (qui ne sont pas réservés bien entendu aux élèves de la dite école !) sont en lien étroit avec le domaine d'étude de l'école : c'est donc très proche de la R&D.

    Si le rêve de TTK c'est la recherche fonda, qu'il aille directement à la fac, cela lui sera nettement plus profitable.

    Enfin comme le dit Magalaye, ce qui compte pour la crédibilité d'un chercheur débutant c'est sa thèse, et non pas l'école d'où il vient...

    Ah oui j'allais oublier : je sais très bien qu'il n'est pas nécessaire d'intégrer l'ENS pour faire un DEA à l'ENS, c'est pour cela que j'ai parlé des magistères...
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  15. #12
    Bigorneau

    Re : Réorientation ?

    je demande le passage en PC l'année prochaine, avec tout le programme de chimie à avaler pendant les vacances
    Salut, es-tu sûr que ce soit plus simple que de tenter MP l'année prochaine ? Même si le programme de maths de PC est plus facile que celui de MP, la chimie (celle de spé, en plus de celle de sup que tu vas devoir tenter d'ingurgiter durant les vacances) va sans doute te désavantager par rapports aux PC ayant fait PCSI, donc habitués à faire pas mal de chimie et ayant eu une année pour digérer le programme de chimie de sup. Bonne chance pour ta (ré)orientation.

  16. Publicité
  17. #13
    Colas

    Re : Réorientation ?

    Citation Envoyé par Sigmund
    Colas, si tu avais lu attentivement mes messages
    Sigmund. Je lis avec attention tous tes messages. Ils me font beaucoup rire

    Citation Envoyé par Sigmund
    S'il a une école qui lui plait, il y va, sinon il peut toujours continuer sur une licence.
    Non. Si ses résultats en mathématiques sont vraiment très mauvais, aucune fac ne l'acceptera en L3. Pour ta gouverne, la fac n'est pas un dépotoir ...

    Citation Envoyé par Sigmund
    je maintiens qu'un doctorant provennant d'une école d'ingé a plus de crédibilité qu'un doctorant issu de la fac.


    Tu devrais bien lire ce que disent 09Jul85 et Magalaye. Tu apprendrais pleins de choses !

  18. #14
    chwebij

    Re : Réorientation ?

    et pourquoi pas tenter une PSI?

  19. #15
    Sigmund

    Re : Réorientation ?

    Ok, je ne vais plus perdre mon temps à donner mon avis sur ce sujet, vu l'ambiance...

    Je clos simplement mon intervention en réitérant certaines de mes remarques :

    1/ Le profil ingénieur / chercheur n'est pas forcément une imbécilité, pour peu que les deux composantes s'articulent intelligemment. Par exemple, si ton truc, c'est de faire de la recherche en chime, un petit tour par Chimie Paris avant ta thèse ne me semble pas relever de l'absurdité la plus totale (ceci est juste un exemple, puisque TTK a parlé de physique sans plus de précision).

    2/ Les thésards de France et de Navarre ne sont pas vraiment attendus comme des messies dans la vie active. Un diplôme d'ingénieur dans tes bagages ne serait peut-être pas forcément de trop si tes velléîtés de recherche fondamentale venaient à se tarir pour laisser place, pourquoi pas à une attirance pour la R&D dans le privé (on se sait jamais de quoi l'avenir est fait ni comment les envies évoluent).

    3/ Désolé Colas, mais certaines admissibilités aux concours, assez simples à avoir, donnent un accès AUTOMATIQUE à la Licence par équivalence.

  20. #16
    rhô têta point carré

    Re : Réorientation ?

    Salut a tous, la remarque de chwebij est des plus pertinentes !!

    Etant moi meme en MPSI cette année, je me demande encore si je continuerai vers une spé l'année prochaine, et envisage sérieusement de poursuivre en PSI... En effet le programme de math y est moins chargé qu'en MP, la chimie y est peu présente tout comme en MPSI, quand au reste c'est dans la continuité du programme de MPSI !! De plus, les classes de PSI sont intégrer par des élèves venus de PCSI et de MPSI, donc ont a peu de choses près le meme bagage dans les matières qui y seront dispensées.

    C'est pourquoi avant de penser à aller en PC et de se taper tout le programme de chimie de sup a apprendre pour les vacs, je te conseille vivement d'envisager cette voie ! Surtout qu'au niveau des concours le ratio élèves qui se présentent / élèves qui sont pris, est le meme qu'en MP dans une très grande majorité des écoles, pour ne pas dire toutes !

    Voila, je te laisse y réfléchir
    "L'Univers est une machine à faire des Dieux" H. Bergson

  21. #17
    Sacco

    Re : Réorientation ?

    Salut,

    Je ne vais pas faire une réponse précise concernant ce que tu dois faire exactement l'année prochaine mais je voudrais juste te donner une piste dans ta réflexion basée sur ma propre expérience.

    Je suis d'accord avec Jul84 et Colas sur le fait que les DEA et les thèses qui sont faites en école d'ingé ne sont pas les mêmes que celles qui sont proposées à la suite de l'ENS et de la fac :
    - Dans le premier cas, ce sont des thèses en recherche appliquée dans un domaine proche du domaine de compétences des laboratoires rattachés à l'école (et ces laboratoires s'occupent dans 95% des cas de recherche appliqué dans un domaine : automatisme, microélectronique, matériau, etc...). Beaucoup de financements de thèse sont CIFRE, c'est-à-dire que c'est une entreprise qui finance le thésards pendant ses trois ans (dans certains domaines, il est très facile d'obtenir une bourse de thèse, même très mal classé au DEA...).
    - Dans le second cas, les thèses proposées sont généralement plus axées physique fondamentale : des problèmes de physique qui intéressent plus lointainement les indutriels (condensat de Bose-Eisntein, problèmes d'intrication quantique, etc.). Dans ce cas, tu trouveras peu de bourses CIFRE (il y a donc plus de sélection pour obtenir le faible nombre de bourses du ministère ou bources CNRS proposées...)
    (Bien qu'il faille se garder de participer à ces querelles ancestrales à deux balles qui consiste à dire que telle recherche est mieux que telle autre etc., il ne faut pas nier que certaines personnes sont plus faites pour la recherche plutôt fondamentale alors que d'autres sont passionnées par la recherche plus appliquée... et il est important que tu réfléchisses maintenant à ce qui te conviendrait le mieux même s'il est clair que c'est pas du tout évident quand tu commences tout juste à étudier la physique...)

    Bien sûr, mes propos sont généraux et nombreuses sont les exceptions, mais je pense qu'il est important d'avoir ce schéma à l'esprit avant de choisir son orientation dans le supérieur... Pourquoi ?

    Parce que lorsque tu as obtenu un DEA dans une spécialité en parallèle avec ta cinquième année d'école d'ingénieur, tu ne pourras pas obtenir une bourse de thèse sur un sujet fondamental (et d'ailleurs bien souvent tu n'en auras pas les compétences car rares sont les écoles d'ingénieur dans lesquelles tu étudies sérieusement la mécanique quantique, la physique statistique, la relativité, la physique du solide, etc...).

    Et je pense que le contraire est également vrai (mais un peu moins vrai peut-être...) : un directeur de recherche préférera sûrement prendre un étudiant fraîchement sorti d'une école d'ingénieur spécialisée dans le domaine de recherche en question, plutôt que de prendre quelqu'un qui sort d'une maîtrise de physique fondamentale...

    Ainsi, si tu es passionné de physique comme tu le dis et que tu sens que tu n'as pas envie de faire ingénieur (il est fort possible que l'avancée dans tes études ne change pas tes aspirations...), je te conseille de ne pas faire une école d'ingénieur mais plutôt d'aller à la fac et d'étudier la physique, sinon tu risques d'être de plus en plus frustré de "subir" un enseignement qui ne correspond en rien à tes attentes...

    Cependant, avant de te lancer, il faut que tu saches que la voie de la fac est probablement moins "sûre" que celle de l'école d'ingénieur où si tu es un peu consciencieux, tu parviendras à obtenir ton diplôme quasi-sûr et où si tu as envie de faire une thèse, il y a de grandes chances à ce que tu y parviennes à obtenir une bourse... Dans le cas de la fac, il faudra que tu fasses parti des meilleurs étudiants (mais si tu es motivé et passionné, il ne faut pas que tu prennes peur!) si tu veux décrocher une bourse...

    Pour l'après-thèse, que ce soit en passant par une école d'ingé ou la fac, ça sera difficile d'avoir un poste de chercheur ou d'enseignant-chercheur... (car beaucoup de candidats partout, peu de postes...). Mais là arrive le gros avantage de passer par une école d'ingé : dans ce cas tu pourras utiliser ton diplôme pour te rediriger vers l'industrie (en R&D par exemple ; même si ça n'est pas toujours facile pour les ingénieurs docteurs, dans certains domaines, ça passe bien...) ; alors qu'avec ton DEA de physique fondamentale, si tu n'arrives pas à être titularisé dans la recherche publique, ça sera plus difficile d'intégrer l'industrie... (dans ce cas, tu pourras essayer d'avoir l'agrégation si l'enseignement dans le secondaire te tente... tu seras plus armé pour l'avoir que quelqu'un qui sort d'une thèse dans une école d'ingénieur) (cf. le post de RMIste sur la réorientation des jeunes chercheurs sur les difficultés de l'après-thèse...).

    Voilà brièvement ce qui est à peu près ma vision des choses (sachant que je fais partie de ceux qui ont fait une thèse après une école d'ingé INSA de Lyon) et qui ont été un peu frustré pendant leurs études de ne pas faire plus de physique... (je n'avais pas trop la fibre ingénieur dès le départ, un peu comme toi... et je ne m'étais pas assez informé...). Je pense qu'il faut que tu aies à l'esprit qu'il sera de plus en plus difficile chaque année de te réorienter, notamment à cause de facteurs extérieurs (copine, ville), des pressions diverses (les parents qui veulent des ingénieurs, profs qui recommandent des voies royales sans demander à leurs élèves s'ils veulent être ingénieur, peur de l'échec), etc.

    Bref, tu as donc bien raison de t'inquiéter de la suite de tes études maintenant et d'étudier la question d'une réorientation... maintenant il faut réussir à peser les pour (faire ce qui te passionne, c'est énorme : études agréables, boulot qui te plaît et toi homme heureux) et les contre (panel de débouchés plus faible, etc.). Bref, personnellement, je te conseille d'éviter l'école d'ingé, mais par contre je ne sais pas s'il faut que tu arrêtes la prépa dès cette année ou s'il faut que tu fasses ta spé et te réorienter après (je serais peut-être pour la deuxième solution, mais je pense que ça n'est pas le plus important...)

    En espérant que cet avis de plus pourra t'aider à faire les bons choix, je te souhaite sincèrement bon courage pour la suite!!

    Sacco

Discussions similaires

  1. Reorientation possible?
    Par Sierraonline dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 4
    Dernier message: 19/07/2007, 08h39
  2. Orientation, Réorientation, Re-réorientation... et Architecture
    Par Ashen dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 0
    Dernier message: 26/05/2007, 15h24
  3. reorientation
    Par bichon59135 dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 1
    Dernier message: 26/09/2006, 20h45
  4. réorientation
    Par Will972 dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 0
    Dernier message: 17/12/2005, 17h07
  5. réorientation
    Par lefestayre40 dans le forum Orientation avant le BAC
    Réponses: 1
    Dernier message: 02/03/2005, 09h02