Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 8 sur 8

IRM et phénomene de résonance



  1. #1
    florian¤01¤

    Question IRM et phénomene de résonance


    ------

    slt a tous!!!
    pouvez vous m'expliquer s'il vous plait qu'est-ce que:
    -IRM
    -mais surtout le principe du phénomène de raisonnance.

    c'est pour un TPE j'en aurai vraiment besoin

    merci a tous ++

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Coincoin

    Re : IRM et phénomene de résonnance

    Salut,
    Si c'est pour un TPE, tu as déjà dû faire des recherches de ton côté. Ca ne sert à rien qu'on te redise tout. Il vaudrait mieux que tu nous poses des questions plus précises et que tu nous dises ce que tu sais déjà.
    Encore une victoire de Canard !

  4. #3
    florian¤01¤

    Re : IRM et phénomene de résonnance

    merci a toi
    mais en fait mon tpe c'est sur le cancer
    et les moyens de depistage(donc irm)
    et dans irm il y a phénomene de résonnace et jaurè voulu en savoir plus sur ceci car sur internet j'ai pa trouver grand chose!
    pourriez vous m'expliquer que veur dire spin
    car je suis pas sur j'ai cru comprendre que c'était quand l'atome d'hydrogène tournait(vraiment pas sur)

    merci de m'expliquer tout ca

    ++

  5. #4
    Seirios

    Re : IRM et phénomene de résonnance

    La notion de spin est vraiment abstraite et ce n'est pas facile de comprendre ce concept.
    Chaque particule possède un spin, qui correspond grosso modo à un état de rotation de la particule sur elle même (désolé aux connaisseurs, j'ai blasphémé ). Cette rotation est en fait orientée dans l'espace et est souvent représenté par une flèche.
    Donc lorsque que l'on passe un IRM (Image par Résonnance Magnétique), des aimants crées un champ magnétique qui oriente le spin des noyaux d'hydrogène (un proton) vers une même direction, tandis que les orientations de ces spins étaient auparavant aléatoires.
    Cependant, ce champ magnétique est crée de manière très brève, et après disparition de ce champ, l'orientation des spins reviennent à leur état d'origine. Cette réorientation met le noyau d'hydrogène dans un état de résonnance, et celui-ci émet un certain rayonnement, et c'est ce rayonnement qui est traité et analysé pour obtenir une IRM
    If your method does not solve the problem, change the problem.

  6. #5
    Jiav
    L'été vient.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    rookie67

    Re : IRM et phénomene de résonance

    Si tu veux je connais un bon site qui présente les différents aspects de l'IRM : http://sites.estvideo.net/gautier-te...irm/index.html

  9. Publicité
  10. #7
    mazy_way

    Re : IRM et phénomene de résonance

    l'IRM = imaL’IRM est une technique basée sur l’observation de la résonance magnétique nucléaire (RMN) des protons de l’eau. En effet, l’eau constitue environ 70% du corps humain et le proton 1H est naturellement abondant et très sensible en RMN[2].
    L’intensité du signal observé va donc dépendre de la concentration en eau, mais aussi du temps de relaxation des spins nucléaires. Ainsi on pourra obtenir une image de la répartition en eau dans le corps du patient.
    Le rôle des agents de contraste va être de diminuer ce temps de relaxation afin d’augmenter l’intensité des signaux.

    A . Magnétisme et atome

    Tout noyau porte une charge[3]. Cette charge tourne autour de l’axe nucléaire et engendre un dipôle magnétique qui s’exprime par une grandeur appelée moment magnétique et noté . En absence de champs, les moments magnétiques ne sont pas orientés (Figure 2).


    Figure 2 : Moment magnétique μ et son orientation en l’absence de champs magnétique.

    En présence d’un champ magnétique statique, les moments magnétiques prennent 2I+1 orientations soit deux orientations pour 1H (I=1/2)(Figure 3). Ces deux orientations correspondent à deux états d’énergie.

    Figure 3 : Orientation du champ magnétique en présence de champs magnétique.

    En présence de ce champ, les moments magnétiques associés aux deux états d’énergie se mettent en mouvement et décrivent deux cônes de précession. Ce mouvement a une vitesse correspondant à une fréquence de précession ω0.

    B . Résonance et signal

    Pour observer la résonance (Figure 4), il faut fournir une énergie permettant aux noyaux de passer de l'état fondamental à l'état excité[3]. Cette énergie est fournie par un second champ magnétique d'intensité 106 fois plus faible que . Dans le cas d'un spectromètre à transformée de Fourier, est envoyé sous forme d'impulsions très brèves (de l'ordre de la microseconde) afin d'obtenir la résonance.
    , perpendiculaire à , tourne autour de celui-ci à une vitesse angulaire variable .
    Lorsque la fréquence de rotation de est égale à la fréquence de précession de spin, il y a résonance et passage du spin à un niveau d’énergie supérieur.
    Les protons alignés dans le champ magnétique sont représentés par un vecteur de magnétisation qui a deux composantes, la magnétisation longitudinale Mz et la magnétisation transversale Mxy.
    Si on supprime le champ , le vecteur a tendance à revenir à sa position initiale c'est à dire colinéaire à l'axe Oz. Sa composante My se déphase et tend alors vers 0, de même pour Mx, tandis que Mz croît. Cette décroissance de My se fait de façon exponentielle et engendre un courant induit dans une bobine située sur l'axe Oy.

    Figure 4 : Orientation de la magnétisation du proton sous l’effet de champs magnétiques.
    Une fois amplifié, le signal induit capté par la bobine est appelé FID (Free Induction Decay) ou encore signal de précession libre (Figure 5). Le signal FID représente un ensemble de sinusoïdes amorties en fonction du temps.
    La transformée de Fourier du signal HD permet de rendre compréhensible le signal. On obtient ainsi un signal fonction de la fréquence représentant le spectre RMN final.


    Figure 5 : Signaux temporel et fréquentiel.


    C . La relaxation

    On parle de relaxation quand, après absorption de l'énergie électromagnétique fournie par , les noyaux tendent à retrouver la distribution de Boltzmann (c'est à dire quand revient à sa position d'équilibre). On peut la décomposer en deux phénomènes, la relaxation longitudinale et la relaxation transversale.

    1- La relaxation longitudinale
    A l'équilibre Mz = Mo,
    Après le basculement Mz = 0
    Le retour de Mz à sa valeur de départ Mo est exponentielle : Mz (t) = Mo (1 - e -t/T1) (Figure 6).
    Cette relaxation longitudinale, dite relaxation T1 ou encore relaxation "spin-réseau"[4], correspond au retour à l'équilibre énergétique du système après l'excitation. La constante de temps T1 est le temps nécessaire pour que les protons atteignent les deux tiers de leur aimantation[5]. Elle dépend en fait de la mobilité des atomes d'hydrogène ou de celle des molécules où ils sont engagés. T1 sera d'autant plus court que ces hydrogènes seront liés à de grosses molécules.

    Figure 6 : Mesure de T1 (constante de temps de la repousse de la composante longitudinale Mz après une impulsion de 90 degré).



    Voici, à titre d'exemple, la valeur du T1 de certains tissus dans un champ de 1 Tesla (en millisecondes) (Tableau 1).

    Graisse 240 ms
    Muscle 730 ms
    Substance blanche 680 ms
    Substance grise 809 ms
    Tableau 1 : Valeur du T1 de certains tissus dans un champ de 1 Tesla.

    2. La relaxation transversale
    A l'équilibre Mxy = 0[4].
    Après le basculement de 90 degrés, Mxy = Mo.
    Le retour de Mxy vers 0 est exponentiel Mxy (t) = Mo e-t/T2 (Figure 7).
    Cette décroissance de la composante transversale se fait en général plus vite que ne le veut le simple retour à l'équilibre de la composante longitudinale. Elle se caractérise par le temps de relaxation T2 (encore appelé temps de relaxation "spin-spin"). T2 est en réalité le temps pendant lequel l’intensité décroît de deux tiers de sa valeur initiale[5].

    gerie par résonance magnétique c'est 1 technique

  11. #8
    Jiav

    Re : IRM et phénomene de résonance

    Citer ses sources est un minimum
    http://pagesperso-orange.fr/chimie.sup/IRM.html
    L'été vient.

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Réponses: 14
    Dernier message: 12/04/2010, 14h52
  2. Phénomène de résonance
    Par Seirios dans le forum Physique
    Réponses: 6
    Dernier message: 16/03/2007, 19h28
  3. Phenomène de résonance
    Par Penangol dans le forum Physique
    Réponses: 1
    Dernier message: 03/05/2006, 17h13
  4. Le phenomene de resonance
    Par hardflip dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 6
    Dernier message: 20/10/2004, 17h49
  5. Le phenomene de resonance
    Par hardflip dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 0
    Dernier message: 10/10/2004, 18h13