Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 7 sur 7

superfluidité



  1. #1
    coconet

    superfluidité


    ------

    la superfluidité des atomes légers en haute altitude(basse température) ne pourrait-elle pas expliquer a elle seule la fuite de ces atomes dans l'espace?
    en effet il semblerait que ces atomes perdraient leur masse et ne seraient ainsi plus sensibles a l'attraction terrestre. merci

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    PopolAuQuébec

    Re : superfluidité

    Citation Envoyé par coconet Voir le message
    ...en effet il semblerait que ces atomes perdraient leur masse...
    Salut coconet

    Qu'est-ce qui te fait croire que ces atomes perdent leur masse ?

  4. #3
    coconet

    Re : superfluidité

    en fait je me suis fait une représentation mentale du vide quantique. il s'agit d'un treillis en trois dimensions,dont la maille est plus grande qu'un noyau atome leger et plus petite qu'un noyau d'atome lourd .de plus je considère un atome comme une sphère qui se gonfle et se dégonfle a un certain rythme (plus ou moins fortement suivant que la température esr plus ou moins élevée).la masse serait due a ce que ce vide empécherait les molécules de ce déplacer librement. un superfluide serait un fluide dont la géometrie et la fréquence de battement serait tels que ,au lieu d'ètre empétrés dans le vide quantique, il pourrait s'appuyer sur ses mailles pour se déplacer.
    en fait je crois que le mouvement brownien ,au lieu d'ètre une preuve du mouvement des molécules et atomes, est une preuve de leur immobilité (en dehors des mouvements de convection).

  5. #4
    Coincoin

    Re : superfluidité

    BONJOUR,
    la superfluidité des atomes légers en haute altitude(basse température) ne pourrait-elle pas expliquer a elle seule la fuite de ces atomes dans l'espace?
    Les températures et les densités en jeu n'ont strictement rien à voir avec celles de la superfludité.
    en fait je me suis fait une représentation mentale du vide quantique.
    Ben va falloir en changer, parce que ça correspond à rien... Tout ce que tu dis est fait de mots qui se veulent techniques mais n'a aucun sens scientifique.
    en fait je crois que le mouvement brownien ,au lieu d'ètre une preuve du mouvement des molécules et atomes, est une preuve de leur immobilité (en dehors des mouvements de convection).
    Le mouvement brownien se décrit très bien. Ces caractéristiques (amplitude en fonction de la température, de l'échelle, ...) correspondent exactement aux prédictions de la physique statistique. Ce que tu dis est en contradiction flagrante avec l'expérience.
    Encore une victoire de Canard !

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    coconet

    Re : superfluidité

    pour ce qui est du mouvement brownien,des recherches sont actuellement menées, et elles le décrivent comme une fractale.
    la convection elle aussi est étudiée et décrite comme une fractale.
    de la ,a dire que les 2 phénomènes sont la conséquence l'un(m. brownien) de l'autre(convection) , je ne sais pas si on peut faire le pas. qu'en pensez vous?

  8. #6
    Konrad

    Re : superfluidité

    Les fractales sont des objets mathématiques, comme la physique en utilise beaucoup pour décrire les phénomènes. Ce n'est pas parce qu'on utilise un formalisme similaire pour décrire deux choses, qu'elles ont nécessairement la même origine physique !

    Par exemple, on peut très bien décrire la lumière comme une onde ; on peut également décrire les vagues à la surface de l'eau comme des ondes. Pourtant, les mécanismes physiques à l'origine de ces deux phénomènes sont bien différents, et il ne viendrait à l'esprit d'aucun physicien de dire que l'un est la conséquence de l'autre.

    De même dans ton cas, le mouvement brownien tel qu'observé à l'origine, est provoqué par l'agitation permanente des atomes et molécules sur un grain de pollen (ou autre microparticule) ; ces chocs aléatoires donnent à ce grain de pollen une marche aléatoire. La convection quant à elle, est plus dû à un gradient de température ; dans une casserolle par exemple, l'eau située au fond est chauffée, et comme l'eau chaude est moins dense que l'eau froide elle monte ; arrivée en haut elle est refroidie au contact de l'air, ce qui la rend plus dense et la fait redescendre.

    La convection peut être expliquée par un modèle continu de la matière, tandis que c'est impossible pour le mouvement brownien ; c'est en cela que les deux sont fondamentalement différents.
    "Un clavier AZERTY en vaut deux."

  9. Publicité
  10. #7
    coconet

    Re : superfluidité

    bonjour,
    j'ai deux observations a faire

    un grain de pollen est tellement grand et lourd par rapport à une molécule d'eau que , me semble-t-il ,seul le mouvement ordonné d'un groupe de molécules peut avoir une force suffisante pour pouvoir influencer sa trajectoire . (poids d'un grain de pollen:0.001micro gramme; poids d'une molécule d'eau:2,66 . 10 exposant -23 gramme; soit un rapport de 1/ 10 exp14
    seconde observation: les fractales envisagées concerne le mème milieu et sont inflencées dans le mème sens(?) par la température

Discussions similaires

  1. La superfluidité
    Par Vianney dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 5
    Dernier message: 21/05/2006, 19h37
  2. superfluidité et condensat de bose eistein
    Par theo2059 dans le forum Physique
    Réponses: 1
    Dernier message: 14/03/2006, 11h45
  3. Explication Superfluidité
    Par juvonet dans le forum Physique
    Réponses: 1
    Dernier message: 06/09/2005, 10h50