Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 3 sur 3

Temps microscopique



  1. #1
    Tachyon

    Lightbulb Temps microscopique


    ------

    Bonjour à tous!
    Il est dit que le notion de temps n'est valable qu'à l'échelle macroscopique et non à l'èchelle microscopique;
    à titre d'exemple, imaginons que l'on filme une collision entre 2 particules quelconques et que l'on rembobine la scène, celle-ci restera la même, le temps n'a donc aucune signification à cette échelle!?!
    Alors pourquoi dit-on qu'une antiparticule est une particule qui "remonte le temps"?

    Merci.

    -----
    Ne rêvons pas notre vie...vivons nos rêves.

  2. #2
    Seirios

    Re : Temps microscopique

    Bonjour,

    En réalité c'est une histoire de symétrie. Si on rembobine un film où est représenté une particule d'antimatière, on remarquera qu'elle est équivalente à une particule de matière.
    Il y a cependant une petite différence : l'une des symétries n'est pas respectée, mais comme je ne me souviens plus de laquelle, je laisse la place aux spécialistes
    If your method does not solve the problem, change the problem.

  3. A voir en vidéo sur Futura
  4. #3
    Konrad

    Re : Temps microscopique

    Certains phénomènes sont dits réversibles : si on inverse le temps (par la pensée bien sûr), ils se déroulent exactement dans l'autre sens. Par exemple prends un pendule (imaginons-le sans frottement) qui oscille de droite à gauche : que tu te passes le film à l'endroit ou à l'envers, ça ne change rien.

    D'autres phénomènes sont dits irréversibles, c'est-à-dire que si on renverse le temps, on sait dire s'il se passe dans le "bon sens" ou pas. Par exemple, un verre qui tombe par terre et se brise : si tu passes le film à l'envers, tu vois tout de suite que le sens du temps n'est pas le bon.

    Citation Envoyé par Tachyon Voir le message
    Alors pourquoi dit-on qu'une antiparticule est une particule qui "remonte le temps"?
    Dit comme ça, c'est faux, même si on le lit parfois dans la vulgarisation... Une antiparticule, c'est une particule mais avec la charge électrique opposée : par exemple, un positon a la même masse qu'un électron, mais sa charge est positive (+e). On dit qu'il existe une symétrie C (charge) entre une particule et son antiparticule.

    Des expériences ont montré que les lois de la physique ne suivent pas la symétrie C ; seules la combinaison des trois symétries C, P (parité) et T (temps) permet de retrouver la même chose.

    En clair : si d'un coup, on inverse les charges de TOUTES les particules de l'Univers (=on les transforme en antiparticules), qu'on prend l'image de l'Univers dans un miroir (parité P), et qu'on renverse le temps (T), alors on retrouve les mêmes lois de la physique.

    Cela dit il existe des expériences où effectivement, reverser le temps et la charge suffit pour retrouver les mêmes résultats ; dans ce cas, les antiparticules (T) peuvent être vues comme des particules qui "remontent le temps" (T). Mais ce n'est qu'une image, et certainement pas valable tout le temps.
    "Un clavier AZERTY en vaut deux."

Discussions similaires

  1. [Microbiologie] l'examen microscopique direct
    Par sima301 dans le forum Biologie
    Réponses: 2
    Dernier message: 13/09/2007, 14h32
  2. Origine microscopique de la force de frottement
    Par The Artist dans le forum Physique
    Réponses: 8
    Dernier message: 09/01/2007, 23h36
  3. Préparation microscopique simples
    Par ABS dans le forum Biologie
    Réponses: 3
    Dernier message: 27/12/2005, 23h30
  4. microbiologie : observation microscopique
    Par fenouille dans le forum Biologie
    Réponses: 5
    Dernier message: 17/11/2004, 21h19
  5. Réponses: 4
    Dernier message: 01/04/2004, 11h10