Répondre à la discussion
Page 3 sur 3 PremièrePremière 3
Affichage des résultats 61 à 66 sur 66

Particules se "déplaçant" soi-disant à la vitesse de la lumière



  1. #61
    gatsu

    Re : Particules se "déplaçant" soi-disant à la vitesse de la lumière


    ------

    il est vrai qu'en reflechissant un peu sur les tachyons, on peut remarquer que mathematiquement la relativité interdit à tout objet d'atteindre la vitesse c (à ce moment là est indefini) mais n'interdit pas il est vrai une vitesse superieur à c ( à ce moment là est "juste" imaginaire) il faut alors savoir ce que veut dire un imaginaire...moi j'en sais rien
    on remarquera aussi que, à moins que j'ai fait une erreur ( ce qui est absolument envisageable) si on prend le quadrivecteur vitesse d'une particule se deplaçant à une vitesse superieure à c et bien la pseudo-norme au carré de ce quadrivecteur reste c² comme dans les cas "normaux" de vitesses inferieures à c.

    -----

  2. #62
    Quinto

    Re : Particules se "déplaçant" soi-disant à la vitesse de la lumière

    Citation Envoyé par N'roghara
    Certes non, mais c'est pour l'instant un bel édifice qui n'a pas encore été mis en défaut.
    Le paradoxe des jumeaux me semble déjà plutot pas mal...
    La mécaQ est aussi incompatible avec la relativité.

    Qu'est ce qu'une vitesse?
    Une vitesse est la dérivée de la position par rapport au temps.
    Si une vitesse (d'un objet X quelconque) existe, alors le déplacement de X est continu.
    Cependant on sait que notre univers n'a pas une structure continue, mais les objets "sautent" d'un état à un autre.

    Par exemple, qu'elle est la vitesse d'un éléctron qui saute d'une couche à une autre lors d'une excitation?
    Il n'a pas de vitesse, il ne passe pas par des positions intermédiaires, il passe d'une couche éléctronique à une autre.
    Comment peut on alors définir une vitesse à partir de celà?
    Celà est impossible, la notion de vitesse n'a aucun sens à ce niveau là.

  3. #63
    gatsu

    Re : Particules se "déplaçant" soi-disant à la vitesse de la lumière

    Citation Envoyé par Quinto
    Le paradoxe des jumeaux me semble déjà plutot pas mal...
    le "paradoxe ds jumeaux" est un faux paradoxe il suffit que tu fasses un petit tour sur le forum de physique pour le savoir.

  4. #64
    N'roghara

    Re : Particules se "déplaçant" soi-disant à la vitesse de la lumière

    Comme le dit Gatsu, le "paradoxe" des jumeaux de Langevin n'en est pas un. Il se résout très bien en relativité restreinte, autant qu'en relativité générale.

    Quant à la mécanique quantique, elle se marie sans trop de problèmes avec la relativité restreinte.

    C'est effectivement la relativité générale qui pose problème.
    Mais, à ma connaissance, cette théorie, dans son domaine de validité, n'a pas connu d'échec lors de tests expérimentaux.
    C'est d'ailleurs un problème majeur de l'unification de la MQ et de la RG et qui fait de ce domaine un lieu de haute spécualtion : nous n'avons acutellement pas les moyens de réunir les conditions à même mettre en défaut sérieusement l'une ou l'autre...

  5. #65
    Quinto

    Re : Particules se "déplaçant" soi-disant à la vitesse de la lumière

    Salut,
    en fait quand je parle de relativité, je parle de la relativité générale.
    La relativité restreinte est assez simple à comprendre d'une part, et plus intuitive qu'il n'y parrait, et se base sur pas mal de considérations géométriques et mathématiques simples.
    Le problème en physique actuellement est que les modèles que l'on a sont faux, on le sait, mais ce sont pourtant ceux qui collent le mieux à la réalité, meme s'ils sont faux ou incompatible, donc ca ne pose pas énormement de problème malgré tout.

  6. #66
    N'roghara

    Re : Particules se "déplaçant" soi-disant à la vitesse de la lumière

    Le problème en physique actuellement est que les modèles que l'on a sont faux, on le sait, mais ce sont pourtant ceux qui collent le mieux à la réalité, meme s'ils sont faux ou incompatible, donc ca ne pose pas énormement de problème malgré tout.
    Oui enfin...c'est un peu le but de la physique de modéliser la Nature, avec ce que cela comporte d'approximations.
    A partir de là, dire qu'un modèle est "faux" n'a pas forcément de sens. Disons que les modèles que l'on a marchent (plutôt) bien dans leur domaine de validité.

    La gravitation newtonienne est-elle plus fausse que la RG d'Einstein? Non, elle fonctionne très bien dans le cas de vitesses faibles par rapport à celle de la lumière et le cas de champs gravitationnels faibles. En ce sens, c'est un bon modèle.

Page 3 sur 3 PremièrePremière 3

Discussions similaires

  1. "La vitesse de la lumière est finie??
    Par Eratosthène dans le forum Physique
    Réponses: 16
    Dernier message: 26/08/2008, 14h21
  2. "saveur" et "couleur" (particules)
    Par f6bes dans le forum Physique
    Réponses: 6
    Dernier message: 15/09/2006, 10h40
  3. "principe" transhumaniste 2:Transformation de soi
    Par mtheory dans le forum Éthique des sciences (archives)
    Réponses: 1
    Dernier message: 27/06/2006, 17h54