Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 11 sur 11

Désintégration Alpha



  1. #1
    Condensat_B-E

    Désintégration Alpha


    ------

    Bonjour à tous,

    Dans une désintégration alpha, comment un atome éjectant un noyaux d'hélium comble t'il sa charge devenue négative?

    Merci à l'avance

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    glevesque

    Re : Désintégration Alpha

    Salut Condansat

    Je vais tenter de répondre à ta question, malgrer que mes connaissences sur la radioactivité sont très limité. Prend donc nullement pour acquit ce que je vais écrire et attent la confirmation de mes dires par d'autres intervenant. Maintenant je me lance et ceci n'engage qu'une réflexion personnel.

    Le noyau ne comble pas proprement dit l'espace de la charge négative qu'il a acquit après la réaction, car il me semble qu'il s'agit d'une transmutation d'un quarks qui a provoquer une situation de déséquilibre à l'intérieur du noyau en question (interration electrofaible, si nous négligeons les collisions entre noyaux = interraction forte). Ce qui éjecte le noyau d'Helium, n'est dut qu'à la réoganisation des structure de quarks et gluons, par la suite il s'agit d'un phénomène électrostatique à l'extérieur du noyau. Ici la charge négative est causée par le changement de signe de l'un des quarks (l'un des bosons intermédiaire (Z+) dans notre exemple), et le réquilibrage des différents niveaux d'énergie, fait osciller les nucléons jusqu'à des niveaux d'énergie plus stable et plus équilibrer. Le noyau change de configuration et ce transmute en noyau secondaire, mais comble l'espace que par des aspects vibratoire absorber par l'oscillation des quarks et glons.

    Si quelqu'un peut donner une explication plus valable elle serait la bien venu, car cette question m'intérese très fortement.

    A++

  4. #3
    deep_turtle

    Re : Désintégration Alpha

    Dans une désintégration alpha, comment un atome éjectant un noyaux d'hélium comble t'il sa charge devenue négative?
    La charge du noyau ne devien pas négative. Si le noyau de départ a Z protons et N neutrons (plus de 2 de chaque, sinon pas de désintégration alpha possible), et qu'il se désintègre en émettant un noyau d'hélium (2 neutrons et 2 protons), le noyau final a Z-2 protons et N-2 neutrons. Il a donc toujours un charge positive... Si maintenant il y avait Z électrons autour du noyau initial, ça donne à la fin un ion chargé deux fois négativement, mais c'est bien de la charge des électrons périphériques dont il s'agit là...

    Et pour glevesque, le Z n'est pas un quark, c'est un boson vecteur qui médie l'interaction forte entre les quarks, avec le W+ et le W-.

  5. #4
    glevesque

    Re : Désintégration Alpha

    Salut deep_turtle

    Tu parles de la structure électronique du noyau, mais remarque bien que j'ai peut être mal interpréter la question du comblement et de la charge négative.

    REMARQUE :
    "le Z n'est pas un quark, c'est un boson vecteur qui médie l'interaction forte entre les quarks, avec le W+ et le W-"

    Je me suis peut être mal exprimer, mais c'est exatement ce que je voulait dire. pour bien me faire comprendre je vais reprendre la phrase en question :

    "Ici la charge négative est causée par le changement de signe de l'un des
    quarks par l'intermédiaire de l'interraction électrofaible, via l'un des bosons intermédiaire (comme Z+) dans notre exemple, vue de l'acquésition d'une charge négative d'un des quarks (1/3).

    A++

  6. #5
    Condensat_B-E

    Re : Désintégration Alpha

    "Et pour glevesque, le Z n'est pas un quark, c'est un boson vecteur qui médie l'interaction forte entre les quarks, avec le W+ et le W-."

    En fait, le Z0, le W+ et W- sont les bosons vecteurs de l'interaction faible. Le gluon est un boson qui médie l'interaction forte.

    Et le "Z" est le numero atomique ou nombre de protons ou de e-.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Condensat_B-E

    Re : Désintégration Alpha

    Pour ma part je n'est tjs pas trop bien compris...

    Deep_turtle, tu dis que: "La charge du noyau ne devien pas négative. Si le noyau de départ a Z protons et N neutrons (plus de 2 de chaque, sinon pas de désintégration alpha possible), et qu'il se désintègre en émettant un noyau d'hélium (2 neutrons et 2 protons), le noyau final a Z-2 protons et N-2 neutrons. Il a donc toujours un charge positive... Si maintenant il y avait Z électrons autour du noyau initial, ça donne à la fin un ion chargé deux fois négativement, mais c'est bien de la charge des électrons périphériques dont il s'agit là..."

    Pourrais-tu etre un peu plus clair, c'est peut-être moi qui n'est pas trop vite... Pourquoi l'atome ne deviendrait-il pas négatif, apres une perte de 2 protons ( et 2 neutrons)???

  9. Publicité
  10. #7
    deep_turtle

    Re : Désintégration Alpha

    Citation Envoyé par deep_turtle
    Et pour glevesque, le Z n'est pas un quark, c'est un boson vecteur qui médie l'interaction forte entre les quarks, avec le W+ et le W-.
    En fait, le Z0, le W+ et W- sont les bosons vecteurs de l'interaction faible. Le gluon est un boson qui médie l'interaction forte.
    Oui oui, bien sûr, merci de corriger.

    Pourrais-tu etre un peu plus clair, c'est peut-être moi qui n'est pas trop vite... Pourquoi l'atome ne deviendrait-il pas négatif, apres une perte de 2 protons ( et 2 neutrons)???
    Si on parle de l'atome (noyau+électron) oui il devient négatif, il y a en tout Z-2 charges positives (protons) contre Z charges négatives (électrons), donc il est chargé deux fois négativement. C'est alors un ion. C'était le sens de la dernière phrase que tu cites.

    J'avais compris que tu pensais que le noyau devenait négatif, d'où mes explications superflues et du coup confusantes...

  11. #8
    glevesque

    Re : Désintégration Alpha

    Ce que j'avais écrit = "via l'un des bosons intermédiaire (comme Z+) "

    Merci pour les W au lieu du Z que j'ai belle et bien intervertie.

  12. #9
    Condensat_B-E

    Re : Désintégration Alpha

    Si je reprends (car j'ai tjs des questions qui subsistent) , lors d'une désintégration alpha, l'atome devenu négatif, comble-t-il sa négativité en capturant des électrons du milieu???

    ET, l'atome subissant une désintégration alpha transmute-t-il en un autre élément???

    Condensat_B-E

  13. #10
    deep_turtle

    Re : Désintégration Alpha

    l'atome subissant une désintégration alpha transmute-t-il en un autre élément???
    Oui, la désintégration alpha est une transmutation, on passe bien d'un élément à un autre (deux cases plus loin vers la gauche dans le tableau périodique).

  14. #11
    Narduccio

    Re : Désintégration Alpha

    Si je reprends (car j'ai tjs des questions qui subsistent) , lors d'une désintégration alpha, l'atome devenu négatif, comble-t-il sa négativité en capturant des électrons du milieu???
    Cet atome possède 2 électrons de plus, la particule alpha éjectée quitte le noyau sans électrons. Il y a de fortes chance que cette particule, dès qu'elle sera suffiamment ralentie prenne 2 électrons au milieu, il devrait donc ce créer un courant électrique permettant aux 2 électrons excédentaires, d'aller vers les 2 "trous", et la particule alpha devient donc un noyau d'hélium.
    "Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable". Karl Popper

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. h-alpha et h-alpha
    Par RT3669 dans le forum Matériel astronomique et photos d'amateurs
    Réponses: 3
    Dernier message: 23/01/2007, 22h34
  2. Désintégration
    Par Zinemon dans le forum Chimie
    Réponses: 6
    Dernier message: 29/10/2006, 17h20
  3. désintégration
    Par os2 dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 5
    Dernier message: 01/06/2005, 03h35
  4. désintégration
    Par shlezer dans le forum Physique
    Réponses: 28
    Dernier message: 18/07/2004, 22h48
  5. Désintégration
    Par Paul_UTT dans le forum Physique
    Réponses: 1
    Dernier message: 26/11/2003, 10h19