Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 22 sur 22

- L'onde dans touts ses états -



  1. #1
    Agel

    - L'onde dans touts ses états -


    ------

    Parlant d'une onde, il est coutumier d'amalgamer progression et vitesse. L'onde est un mouvement périodique qui modifie, sans les déplacer, les milieux traversés. L'onde quelle qu'elle soit, est une oscillation qui transmet l'énergie mécanique ou électromagnétique par l'intermédiaire d'un substrat. Ces milieux de nature solide, liquide ou gazeux transmettent les ondes mécaniques (sismique, son, ultrason) par déformation "élastique" du milieu emprunté, et cela avec une célérité dépendant essentiellement de la nature et de l'homogénéité du(des) milieu(x) traversé(s) pour les ondes sismiques, de la température pour les ondes sonores, du coefficient de vélocité (impédance) pour les ondes électromagnétiques. Comme l'écrit à juste titre Isabelle Cuchet de Cybersciences "Les ondes, qu'elles soient mécaniques ou électromagnétiques, ont la faculté de transporter de l'énergie d'un point à un autre sans qu'il y ait transfert de matière".

    Cependant, le choix des mots ont leurs importances. Que veut dire "transporter '!' Un train transporte des voyageurs, il y a ceux qui voyagent assis, ceux qui se déplacent dans le sens de la marche, d'autres en sens contraire. Pour un observateur extérieur Leurs vitesses respectives sont réelles et égales à la vitesse du train en plus ou moins leurs propres mouvements à l'intérieur de celui-ci. Cela veut dire que sur une masse en mouvement, toutes les vitesses, même négatives, par rapport à la masse considérée, sont possibles et calculables.

    La masse que constitue le train se déplace sur des rails. Les rails sont soumis à l'énergie des vibrations mécaniques dues aux mouvements du train. Cette énergie sous la forme d'ondes est transmise avec une célérité de 5200 m/s dans l'acier, le long de la voie de chemin de fer. La célérité ne peut ni ne doit être confondue avec une vitesse. Le terme vitesse s'applique à un objet, une masse en mouvement (le train et les passagers.) La célérité signifie la vélocité à laquelle un milieu (un objet ici les rails) transmet sous la forme d'ondes mécaniques, une vibration, donc une énergie.

    L'énergie d'un événement dépend directement d'une masse et d'une durée. Prenons nos voyageurs (pour simplifier chacun possède le même poids.) Nous avons vu que chaque individu possède une vitesse dépendant des mouvements relatif de chacun deux à l'intérieur du train. Donc, chaque voyageur a la même masse, mais une vitesse et donc une énergie distincte.

    Vitesse et énergie sont donc étroitement liés. Prenons à présent les rails du chemin de fer. Nous ne pouvons évidemment pas changer la vitesse de progression des vibrations (célérité de propagation des ondes) puisque celles-ci sont "intégrées" dans la substance même qui les anime (les rails) qui sont fixes. Cependant, l'énergie de l'onde obéit aux même lois de d'addition ou soustraction des "vitesses" tout comme celles des passagers du train. Prenons un sismographe et posons le sur un rail. Nous relevons, à vitesse de déplacement du sismographe nulle, une fréquence (f) de vibration. Déplaçons le sismographe à une vitesse (v1) le long du rail en direction de la source, nous obtenons une fréquence (fa). À présent, faisons l'opération inverse et nous obtenons fb et v2. Dans ces conditions nous avons : fa > f > fb On démontre que les énergies et fréquences de (fa) et (fb), obéissent à l'adition ou à la soustraction, des vitesses (v1) et (v2) à celle de 5200 mètres/seconde du son dans l'acier.

    Ce que nous venons de voir, est tout aussi valable pour l'onde électromagnétique.

    Comme pour le son, la célérité de l'onde électromagnétique ne dépend que de la nature du/des milieu(x) traversé(s). L'observateur qui "voyage" dans un "champ" d'onde, n'en modifie aucune des ces caractéristiques, seule l'énergie qu'il "prélèvera" sera affectée par son propre mouvement. Les vitesses ne s'ajoutent ni se retranchent, et puisque c'est le milieu qui oscille sans ce déplacer, la différence de la valeur de l'énergie prélevée par l'observateur comparée à celle immuable du champ de l'onde, ne sera évidemment pas l'ajout ou le retranchement de la célérité du mouvement vibratoire, mais, ce qui revient au même, la modification de la valeur de l'énergie prélevée par celui-ci. C'est simplement le radar et l'effet doppler qui convertit l'écart de fréquences et donc d'énergie, en additionnant ou soustrayant la vitesse du mobile concerné. On peut donc dire que la "vitesse" de l'onde électromagnétique obéit par l'intermédiaire de son énergie, aux lois universelle de la physique.

    -----
    Le savoir c’est bien, le comprendre c’est mieux.

    Agel

  2. Publicité
  3. #2
    deep_turtle

    Re : - L'onde dans touts ses états -

    Intéressant... Ta discussion est soignée et exposée clairement, bravo.

    Je ne suis pas d'accord sur le dernier paragraphe cependant, mais j'ai peut-être mal compris tout simplement. Tu sembles vouloir dire que pour une onde seule compte la notion de célérité. Pourtant on peut aussi naturellement introduire une vitesse, par exemple en imaginant que quelqu'un tape un coup sec sur le rail à un endroit donné, un autre gars un peu plus loin enregistre à quel instant il entend le coup par le rail et paf, on obtient par une division distance/temps la vitesse du signal (pour ceux qui sont familier avec ces termes, c'est la distinction entre vitesse de phase et vitesse de groupe).

    Si maintenant des observateurs font la même expérience sur le rail mais cette fois à partir du rail ils observent que la vitesse du signal obéit aussi aux lois usuelles de l'addition des vitesses. Je ne suis donc pas d'accord avec ton affirmation

    Les vitesses ne s'ajoutent ni se retranchent, et puisque c'est le milieu qui oscille sans ce déplacer
    Et si maintenant on fait la même chose avec de la lumière, ben ça ne marche plus, la vitesse du signal est constante pour tous les observateurs...

  4. #3
    Agel

    Re : - L'onde dans touts ses états -

    "Tu sembles vouloir dire que pour une onde seule compte la notion de célérité. Pourtant on peut aussi naturellement introduire une vitesse, par exemple en imaginant que quelqu'un tape un coup sec sur le rail à un endroit donné, un autre gars un peu plus loin enregistre à quel instant il entend le coup par le rail et paf, on obtient par une division distance/temps la vitesse du signal"

    Non ! cependant, c'est la célérité de l'onde qui permet, notamment en géophysique, de connaître (à condition de posséder la valeur de la célérité du milieu) les distances de réflexions, ou, en mesurant la distance et la durée de progression de l'onde, d'obtenir la ou les valeur(s) de la célérité du milieu considéré.

    Ceci dit, la célérité d'une fréquence quelle quelle soit, sera toujours égale pour touts les observateurs, et cela quel que soit leurs mouvements respectifs. Cette condition n'est évidemment valable que si les observateurs "restent" dans un ensemble isotrope.


    "Et si maintenant on fait la même chose avec de la lumière, ben ça ne marche plus, la vitesse du signal est constante pour tous les observateurs.."

    Cette condition est également valable pour la lumière, si tu te trouves sur la plage, la célérité de la lumière qui te bronze est de 300 000 Km/s, si tu fais de la plongée, celle-ci ne sera plus que de 220 000 Km/s l'isotropie d'un milieu est sans pitié et pas seulement pour les ondes!

  5. #4
    deep_turtle

    Re : - L'onde dans touts ses états -

    Ceci dit, la célérité d'une fréquence quelle quelle soit, sera toujours égale pour touts les observateurs, et cela quel que soit leurs mouvements respectifs. Cette condition n'est évidemment valable que si les observateurs "restent" dans un ensemble isotrope.
    Bon ben je dois être à côté de la plaque, parce que je ne comprends pas ce que tu dis. C'est quoi la "célérité d'une fréquence" ? Et c'est quoi la "célérité du milieu" ?? Tu veux dire la "célérité dans le milieu" ?

    Et je ne comprends pas pourquoi tu parles d'"isotropie" à la fin, je ne vois pas du tout le rapport, ni pourquoi tu mentionnes la plongée quand on est en train de parler d'observateurs en mouvement !! Je dois être fatigué, c'est ça de revenir de vacances...

    En fait je ne comprends rien à ta phrase (ni le sens général ni les expressions en gras)
    Ceci dit, la célérité d'une fréquence quelle quelle soit, sera toujours égale pour touts les observateurs, et cela quel que soit leurs mouvements respectifs. Cette condition n'est évidemment valable que si les observateurs "restent" dans un ensemble isotrope.
    Quelqu'un peut reformuler ???

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    Konrad

    Re : - L'onde dans touts ses états -

    Je crois comprendre que la "célérité d'une fréquence" ça va être la célérité de l'onde ; la "célérité du milieu" doit effectivement être la célérité dans le milieu sinon ça ne veut rien dire... Et pour ce qui est des milieux isotropes, Agel veut sans doute dire que si on quitte le milieu pour entrer dans un milieu de densité et/ou de composition différente, cette célérité va changer... Je crois que c'est ça, maintenant c'est à Agel de confirmer, je te rassure Deep_turtle tu n'es pas le seul à te poser des questions

    Le fait de changer de milieu n'a rien à voir avec la célérité relative de la lumière. Evidemment que dans un milieu dense elle va avoir plus de mal à se déplacer, cela n'a rien à voir avec la relativité, qui parle des vitesses relatives des référentiels entre eux, et de l'invariance de la vitesse de la lumière quelle que soit le référentiel.


    Expérience de pensée : dans le vide, la lumière va à c. Dans un référentiel que tu considères immobile, elle va à c, si tu regardes un rayon lumineux se déplaçant dans un vaisseau à 200 000 km/s, tu mesureras toujours c.

    Maintenant dans un autre milieu, disons que la lumière se déplace à 200 000 km/s... Si on regarde un rayon se déplaçant dans un tel milieu à bord d'une fusée allant elle-même à 200 000 km/s, qu'observera-t-on d'après toi ? Le faisceau de lumière ira-t-il à 400 000 km/s ? à c ? paraîtra-t-il immobile ?........

    Et si la fusée va au-delà de 200 000 km/s, verra-t-on le rayon de lumière "reculer" ? ou ira-t-il toujours vers l'avant ?............................. ......


    "Un clavier AZERTY en vaut deux."

  8. #6
    charly

    Re : - L'onde dans touts ses états -

    bonne question la constante c est uniquement dans le vide en effet , mais d'apres moi elle reste une limite de vitesse dans la matiére mais je me trompe surement

  9. Publicité
  10. #7
    spi100

    Re : - L'onde dans touts ses états -

    Citation Envoyé par charly
    bonne question la constante c est uniquement dans le vide en effet , mais d'apres moi elle reste une limite de vitesse dans la matiére mais je me trompe surement
    Oui, la lumière dans un matériau à forcemment une vitesse inférieure à c. Néanmoins si la célérité de la lumière est c1, rien n'empêche une particule de se déplacer au delà de c1 dans le matériau.

  11. #8
    Agel

    Re : - L'onde dans touts ses états -

    Je crois comprendre que la "célérité d'une fréquence" ça va être la célérité de l'onde ; la "célérité du milieu" doit effectivement être la célérité dans le milieu sinon ça ne veut rien dire... Et pour ce qui est des milieux isotropes, Agel veut sans doute dire que si on quitte le milieu pour entrer dans un milieu de densité et/ou de composition différente, cette célérité va changer...

    Oui !! et merci à Konrad de me corriger, et mes excuses à Deep turtle.

    Maintenant dans un autre milieu, disons que la lumière se déplace à 200 000 km/s... Si on regarde un rayon se déplaçant dans un tel milieu à bord d'une fusée allant elle-même à 200 000 km/s, qu'observera-t-on d'après toi ? Le faisceau de lumière ira-t-il à 400 000 km/s ? à c ? paraîtra-t-il immobile ?........

    Et si la fusée va au-delà de 200 000 km/s, verra-t-on le rayon de lumière "reculer" ? ou ira-t-il toujours vers l'avant ?............................. ......


    Dans pareil cas, pour simplifier, il y a deux possibilités. Ou bien la fusée se déplace dans la même direction que le faisceau de lumière, ou bien en sens inverse. Dans le premier cas, le faisceau lumineux aura, puisque c'est celle du milieu, une célérité de 200 000 Km/s, et la fusée se déplacera à une vitesse de 200 000 Km/s. L'une sera totalement "isolée" ou "invisible" de l'autre, la fusée se déplaçant à la vitesse de la célérité de l'onde. Celle-ci (la fusée) est au même potentiel énergétique que celle-là (la fréquence). (Ceci mis à part certains effets comme par exemple le bang luminique provoqué par la vitesse de la fusée) Dans le deuxième cas, les "occupants" de la fusée "percevront" le faisceau de lumière animé d'une célérité de 200 000 Km/s, mais ayant une fréquence et énergie relative qui seront égales à celles que posséderait ce même faisceau si celui-ci avait une célérité de 400 000 Km/s. Cela répond peut être aussi à ta dernière question.

  12. #9
    Agel

    Re : - L'onde dans touts ses états -

    Citation Envoyé par Konrad

    Et si la fusée va au-delà de 200 000 km/s, verra-t-on le rayon de lumière "reculer" ? ou ira-t-il toujours vers l'avant ?............................. ......

    En toute logique, je pense que dans une telle éventualité la fusée allant plus vite que la célérité du faisceau lumineux, (qui reste immuable, et ne dépend que du milieu) le faisceau ne soit plus perceptible de la fusée. Cependant, cette condition n'est valable que dans le cas ou la fusée et le faisceau, seraient partis d'un même lieu et aux même instant. Dans le cas ou la fusée se déplacerait à l'intérieur du champ de l'onde plus vite que la célérité de 200 000 Km/s de celle-ci, on peut alors imaginer que la fusée se comporterait, probablement avec la lumière, comme l'avion supersonique avec le son.

  13. #10
    spi100

    Re : - L'onde dans touts ses états -

    Citation Envoyé par Agel
    Dans le cas ou la fusée se déplacerait à l'intérieur du champ de l'onde plus vite que la célérité de 200 000 Km/s de celle-ci, on peut alors imaginer que la fusée se comporterait, probablement avec la lumière, comme l'avion supersonique avec le son.
    C'est effectivement ce qui se passe pour une particule chargée. C'est l'effet cerenkov: au moment du passage du 'mur de la lumière', une onde lumineuse bleue est émise.

  14. #11
    Konrad

    Re : - L'onde dans touts ses états -

    Effectivement, encore une fois la célérité de l'onde dépend de deux constantes propres à chaque milieu, la permittivité électrique epsilon0 et la perméabilité magnétique µ0 :

    c = 1/ RACINE{epsilon0.µ0}

    et non du mouvement propre du milieu. La loi d'addition des vitesses n'a pas cours ici. Quelle que soit la vitesse de la fusée, la lumière se déplacera donc bien dans le milieu à 200 000 km/s. C'est la même chose qu'avec le son : la vitesse du son dépend de la densité du milieu par exemple, mais pas des mouvements du milieu (vent, etc.).

    Bien joué pour l'effet Cerenkov Spi100 j'avais oublié le nom du phénomène
    "Un clavier AZERTY en vaut deux."

  15. #12
    Agel

    Re : - L'onde dans touts ses états -

    Citation Envoyé par Konrad
    Effectivement, encore une fois la célérité de l'onde dépend de deux constantes propres à chaque milieu, la permittivité électrique epsilon0 et la perméabilité magnétique µ0 (...) et non du mouvement propre du milieu. La loi d'addition des vitesses n'a pas cours ici. Quelle que soit la vitesse de la fusée, la lumière se déplacera donc bien dans le milieu à 200 000 km/s..).
    Voilà qui semble bien vu. Dis comme cela, c'est lever une ambiguïté trop généralisée pour de n'ombreuses personnes qui imaginent, que leurs propres mouvements, est le référentiel déterminant, vis à vis deux même, pour attribuer à la lumière une célérité de 300 000 Km/s. L'origine de cette équivoque est probablement due à la difficulté que nous éprouvons, nous tous, à concevoir simultanément le concept de vitesse (mouvement d'une masse) et celui de célérité qui est un mouvement, sans déplacement.
    Citation Envoyé par Konrad
    C'est la même chose qu'avec le son : la vitesse du son dépend de la densité du milieu par exemple, mais pas des mouvements du milieu (vent, etc.).
    Ici il faut revenir (cf L'éther dans la théorie de Maxwell) sur les expériences tentées, au 19ème siècle, pour mettre en évidence les effets du mouvement des corps à travers l’éther. Albert Michelson et Edward Morley, ne purent pas déceler la moindre présence d'un éventuel vent d’éther, qui d'après eux, se serait traduit par une variation de la célérité de la lumière. Aujourd'hui on peut douter de cette hypothèse. Cependant, c'est celle-ci qui a permit à Einstein de se débarrasser de c'est "éther inutile et inobservable", tout en précisant dans sa théorie de la relativité générale, "que le vide en fin de compte n'existe pas". Car, dit-il, "selon la théorie de la relativité générale (...) l'espace ne jouit pas d'une existence indépendante envers ce qui remplit l'espace!".

    Cet éther, à mon avis, est un enjeu d'importance! Il est vraisemblablement l'univers mais aussi sa masse, peut-être la substance qui régie les forces de gravitations, et pourquoi pas le substrat qui transmet l'onde électromagnétique et son énergie… J'ai tenté de déterminer la valeur que devrait posséder une masse d'un "grain" d'Univers susceptible de "porter" l'énergie d'une fréquence, (cf L'énergie rayonnante suite…) Cette masse, si elle existe, serrait de : 7,372e-51 Kg ! Une bien petite chose ! comparée à un électron, celui-ci apparaît comme un gigantesque monstre "composé" de quelque mille milliards de milliards d'équivalence masse de "grain d'Univers", Cette "énormité" ne saurait contredire les différents rayonnements de la "particule" électron, et particulièrement le rayonnement dut à l'effet synchrotron…

  16. Publicité
  17. #13
    Lambda0

    Re : - L'onde dans touts ses états -

    Bonjour

    juste quelques remarques en passant :

    - il est faux de dire qu'une onde correspond nécessairement à une propagation d'énergie. Exemples : ondes évanescentes
    - distinguer vitesse de groupe et vitesse de phase. Dans certaines conditions, la vitesse de phase d'une onde électromagnétique peut être supérieure à c. Il n'y a rien de paradoxal dans la mesure où la propagation de l'énergie se fait à la vitesse de groupe qui, elle, est inférieure ou égale à c0. On parle bien ici de vitesse de groupe.

    Bye

  18. #14
    Agel

    Re : - L'onde dans touts ses états -

    Citation Envoyé par Lambda0
    Bonjour
    - il est faux de dire qu'une onde correspond nécessairement à une propagation d'énergie. Exemples : ondes évanescentes
    - distinguer vitesse de groupe et vitesse de phase. Dans certaines conditions, la vitesse de phase d'une onde électromagnétique peut être supérieure à c. Il n'y a rien de paradoxal dans la mesure où la propagation de l'énergie se fait à la vitesse de groupe qui, elle, est inférieure ou égale à c0. On parle bien ici de vitesse de groupe.
    Bye
    Ici, nous débattons de l'onde en général, sans aller chercher les anomalies des réseaux métalliques et autres particularités de faisceaux laser. Ou encore des problèmes de propagations dispersives. Je pense que, à ce niveau, cela revient de plein droit aux Prophètes.

    Salut

  19. #15
    glevesque

    Re : - L'onde dans touts ses états -

    Salut à toutes et à tous

    Je trouve ce débat sur la célirité extrèmenent intéressant, en fait d'ou vient la limite de C dans le vide et sela pour tout référenciel en mouvement ou non. Depuis le dernier poste de cette discussion, a t-on trouvé quelque chose à cette égard !

    Cette question m'intrigue depuis que j'ai approché la relativité !

    Gilles
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre

  20. #16
    mariposa

    Re : - L'onde dans touts ses états -

    Citation Envoyé par glevesque
    Salut à toutes et à tous

    Je trouve ce débat sur la célirité extrèmenent intéressant, en fait d'ou vient la limite de C dans le vide et sela pour tout référenciel en mouvement ou non. Depuis le dernier poste de cette discussion, a t-on trouvé quelque chose à cette égard !

    Cette question m'intrigue depuis que j'ai approché la relativité !

    Gilles
    Le fait que la vitesse de la lumière ne dépend du fait que la source soit en mouvement ou non est un fait expérimental.

    En conséquences il a fallut revoir le concept d'espace géométrique euclidien (a 3 dimensions) qui nous est familier et le remplacer par un espace a 4 dimensions: l'espace de Minkowski un espace speudo-enclidien avec une métrique (le définition de la distance entrre 2 points de cet espace) très particulière. C'est ça la relativité, une nouvelle "scène" pour décrire la physique en harmonie avec l'expérience.

  21. #17
    glevesque

    Re : - L'onde dans touts ses états -

    Salut Mariposa

    Alors ça serait Univers tout entié qui possèderait cette propriété de la célirité de C, (Big Bang et tissus d'espace-temps) car cette célirité vient bien de quelque part, ne serais-ce que pour courbé et influer sur la métrique gravitationnelle .

    Gilles
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre

  22. #18
    Floris

    Re : - L'onde dans touts ses états -

    Bonsoir. Pour tenter de répondre à glevesque, bien que je doute de mes compétances pour pouvroir donner un indice pertinant à glevesque. Si je saisit bien la question, tu demande par quoi est caractérisé c ces bien sa? Ci ces le cas, l'indice que je peut me permettre de te donner c'est qu'il s'agit d'une propriètèe de l'espace-temps, à toute distance est associé un temps, ces cette association qui caracterise c. Maintenant à savoir comment c et pas c plus ou moin quelque chose, sa je ne pourrais te dire. Simplement, je crois qu'il faut voir c pas seulement comme une vitesse mais comme une constante qui à certe la dimension d'une vitesse, enfin sa parait peut étre un peut idiot ce que je dits mais je trouve que ces comaime important car en effet, c est la conséquence d'un objet physique. Voila, je doite que cet réponse soit pertinante pour glevesque mais en tout cas, sa pourra toujours servire. Si certaines chose que j'ais dis ne sont pas tout à fait rigoureuse, j'aimerais que l'on m'en tienne part.
    Bien amicalement à tous
    Sincère salutations.
    Flo

  23. Publicité
  24. #19
    glevesque

    Re : - L'onde dans touts ses états -

    Salut floris

    Non, en gros tout va très bien pour ton explication.

    En fait la lois de la non aditivité des vitesses en relativité et donc de l'invariance du par la constante de C, veut introduire le concepte de de l'expression des lois de la nature partout exprimé de la même manière (principe de covariance par translation des position). En fait l'invariabilité de c, entraine des variabilités sur les fréquences et la longueurs d'onde des particules qui suives les même type de relation que V/C, pour la position tu contracte l'espace et tu dilate le temps pour garder c toujours invariant, mais ce formalisme de Lorentz implique que la non l'aditivité des vitesse va se transposer entre les référentiels dans la variabilité des énergies des ondes lumiseuses pour l'observateur extérieurs.

    L'énergie subit l'effets contraire que l'espace et le temps et c'est l'énergie qui recois finalement la répertusion ou les effets du formalisme de Lorentz !!!! On agit a un endroit pour garder constant une valeur (c), mais cette ajustement a des conséquence directes sur le niveau d'énergie du système qu'il absorbe en quelque sorte

    Bon, corriger moi au besoins.
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre

  25. #20
    deep_turtle

    Re : - L'onde dans touts ses états -

    Mouais. Je ne vois pas trop ce que tu veux dire par cette compensation ou cette absorption. La transformation de Lorentz décrit le changement du passage du temps et les longueurs, si tu veux, et ça a un effet sur les propriétés cinématiques et dynamiques des objets (vitesses, énergie). Mais ce n'est pas "pour" absorber un changement; (ou alors je n'ai pas cmpris ton message mais ce ne serait pas la première fois).

  26. #21
    glevesque

    Re : - L'onde dans touts ses états -

    Salut Deep_Turtle

    Mais ce n'est pas "pour" absorber un changement;
    [QUOTE]L'énergie subit l'effets contraire que l'espace et le temps et c'est l'énergie qui recois finalement la répertusion ou les effets du formalisme de Lorentz !!!! On agit a un endroit pour garder constant une valeur (c),
    mais cette ajustement a des conséquence directes sur le niveau d'énergie du système qu'il absorbe en quelque sorte
    Je faisais allusion au formalisme mathémathique et ces relations algébrique de transphère ou relationnelle ! Je ne faisais nullement allusion a une situation physique réelle ("absorber") !

    Gilles
    Je veux comprendre et non d'avoir raison, je veux savoir et non tout connaitre

  27. #22
    Olorin

    Re : - L'onde dans touts ses états -

    Cet éther, à mon avis, est un enjeu d'importance! Il est vraisemblablement l'univers mais aussi sa masse, peut-être la substance qui régie les forces de gravitations, et pourquoi pas le substrat qui transmet l'onde électromagnétique et son énergie… J'ai tenté de déterminer la valeur que devrait posséder une masse d'un "grain" d'Univers susceptible de "porter" l'énergie d'une fréquence, (cf L'énergie rayonnante suite…) Cette masse, si elle existe, serrait de : 7,372e-51 Kg !
    Salut !
    Agel , comment expliquerait tu la gravitation avec un modèle d'ether ??
    Pouurait tu expliciter et detailler ton calcul de la masse d'une particule ' etherique ' s'il te plait ??

    Merci

Discussions similaires

  1. Vitesse de l'onde dans l'espace?
    Par Anubis072 dans le forum Physique
    Réponses: 13
    Dernier message: 29/02/2012, 13h15
  2. Faire ses études aux états-unis (physique)
    Par ScienceMan dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 41
    Dernier message: 20/01/2011, 00h53
  3. lyceen voulant faire ses etudes aux etats-unis
    Par basil94 dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 15
    Dernier message: 31/08/2007, 11h18
  4. La foudre dans tous ses etats
    Par jitou dans le forum Physique
    Réponses: 2
    Dernier message: 08/07/2006, 16h44
  5. Le cuivre dans tous ses états
    Par codevelle dans le forum Technologies
    Réponses: 0
    Dernier message: 31/05/2005, 16h23