Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 5 sur 5

Sauver de l'énergie lors de voyages sur une planètes



  1. #1
    PallaPalla

    Sauver de l'énergie lors de voyages sur une planètes


    ------

    Bon, pour vaincre la gravité dans l'atmoshpere de la Terre on a besoin de beaucoup d'énergie, et lorsqu'on attérit, on a besoin beaucoup d'énergie pour ralentir notre chute.


    Bon, voici la situation. La navette spatiale décolle et sort de l'atmosphere terrestre et penetre dans l'atmosphere lunaire. devrait-il pas y avoir une facon de récuperer l'énergie potentielle transformé en cinétique lors d'une descente sur une planete.

    En atterissant sur une planète, la navette emmagasinera de l'énegie et lors de son découllage de cette planete elle utilisera cette energie pour s'en aller. Elle lorsqu'elle reviendra dans l'atmosphere de la terre, elle emmagasinera l'énergie quelle accumulera en fesant sa descente sur Terre. Et la prochaine foie qu'il y aura une mission sur la lune, la navette pourra utiliser cette énergie pour décoller.





    Comme ça , NASA sauvera plein de combustible( meme si l'on ne peut capter toute l'énergie à cause de perte d'É. )

    Je pensait p-ê des genres de ventilateur a la base de la navette, lors quelle attérira, les ventilateures se mettront a tourner et a capter de l'É. Il pourrait y avoir un systeme d'engrenages qui ferait en sorte que la navette captera l'É graduellement, donc, la navette descendra lentement sur la lune.

    -----

  2. #2
    cedbont

    Re : Sauver de l'énergie lors de voyages sur une planètes

    Bonjour,
    tout d'abord la Lune n'a pas d'atmosphère à proprement parler.
    Ensuite,
    devrait-il pas y avoir une facon de récuperer l'énergie potentielle transformé en cinétique lors d'une descente sur une planete.
    tu l'as dit toi-même, l'énergie potentielle se "transforme" en énergie cinétique, toute seule comme une grande, lors de la descente vers la Lune, mais si on ne veut pas s'écraser, il faut dissiper cette énergie, d'où une perte inévitable ! D'ailleur en faisant un bilan d'énergie mécanique, tu te rends compte qu'en orbite l'énergie mécanique du vaisseauu est plus importante que celle sur la Lune : vaisseau en altitude donc énergie potentielle et vaisseau en mouvement par rapport à la Lune (repère supposé galliléen) donc énergie cinétique.
    Les ventilateurs par contre pourraient être une bonne idée, même s'ils ne fonctionneront pas sur la Lune, s'il ne récupéreront que peut d'énergie lors de l'aterrissage, s'il ne feront qu'augmenter le poids du vaisseau (sans compter les batteries)...

  3. #3
    mbochud

    Re : Sauver de l'énergie lors de voyages sur une planètes

    Bonjour,

    C’est facile, on installe un gros ressort muni d’un un mécanisme « rachet » (cliquet) sur la lune.
    Quand la fusée arrive , elle cède son énergie au ressort ½ kx2 et , pour repartir, on lâche le cliquet !

  4. #4
    Jeanpaul

    Re : Sauver de l'énergie lors de voyages sur une planètes

    La question est intéressante parce qu'elle montre les problèmes qu'on rencontre quand on ne parle que d'énergie. Effectivement des ailes au-dessus de la fusée seraient utiles pour récupérer de l'énergie. On se demande pourquoi on ne le fait pas avec des hélicoptères sur Terre où il y a une atmosphère et où ça pourrait fonctionner.
    Maintenant, plus sérieusement, il faut aussi se poser la question de la quantité de mouvement m.V. Comment s'en débarrasser quand on freine ? Dans l'air on la transfère à l'air (parachute) mais dans le vide, on ne peut que la transférer à des jets de gaz (freinage par rétrofusées), ce qui consomme de l'énergie au lieu d'en récupérer.

    C'est tout le problème du vol spatial : de l'énergie, on peut en prendre en route (cellules solaires) mais de la quantité de mouvement, c'est plus dur. Quand la fusée est sur la Lune, le centre de masse de l'ensemble fusée + gaz d'échappement est resté en Floride (en première approximation).

  5. A voir en vidéo sur Futura
  6. #5
    mbochud

    Re : Sauver de l'énergie lors de voyages sur une planètes

    Supposons qu’on puisse récupérer toute l’énergie dans l’arrivée sur une planète gazeuse comme la terre.
    La hauteur « équivalente » de l’atmosphère est de 8000m. L’énergie potentielle récupérée dans ces 8000m (mgh) ne représente que 1% de l’énergie potentielle gravitationnelle totale. (-GMTerre/r).

Discussions similaires

  1. [Blanc] Probleme lors de l'essorage ER06 sur une BRANDT BB60
    Par mok84 dans le forum Dépannage
    Réponses: 2
    Dernier message: 26/11/2007, 16h13
  2. Une semaine pour apprendre à sauver la Terre !
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 1
    Dernier message: 02/04/2007, 21h30
  3. PS3 : Cellius, une alliance pour sauver une console chère et complexe
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 7
    Dernier message: 12/02/2007, 12h10
  4. une vieille radio à sauver
    Par josagon dans le forum Électronique
    Réponses: 5
    Dernier message: 30/08/2005, 11h40
  5. Question relative à l'énergie lors d'une fusion D-T
    Par Condensat_B-E dans le forum Physique
    Réponses: 3
    Dernier message: 16/03/2005, 20h05