Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 3 sur 3

dispersion naturelle des paquets d'onde (Neutron)



  1. #1
    Fredo

    dispersion naturelle des paquets d'onde (Neutron)


    ------

    Bonjour,

    je suis en train de lire un article traitant d'interférences de neutron. On reprend l'expérience des fentes de Young, mais avec des neutrons.
    Dans cet article, ils décrivent les neutrons à l'aide d'un paquet d'onde gaussien.

    Cela m'a rappelé une question qui m'a toujours intrigué.

    On décrit souvent en mécanique quantique des particules par un paquet d'onde. Ceux-ci permettent de "localiser" la particule dans l'espace des postition. Mais d'après mes souvenirs de cours, il y a une dispersion naturelle de paquets d'ondes en fonction du temps. Donc une particule "bien localisée" à un moment donné ne le sera plus par la suite.

    Cela signifie pour moi que la description d'une particule "bien localisée" n'est valable que ... localement.
    Si je comprends correctement, on ne peut pas suivre l'évolution d'une particule. Quelque soit la connaissance que l'on peut en avoir à un moment donné, on "perd sa trace" immancablement. En réfléchissant avec les relations d'incertitudes de Heisenberg, cela semble naturel. On ne connait précisément ni la position, ni la vitesse, il y a donc une dispersion des propabilités de détection au cours du temps.

    Donc une particule, qui est justement définie par une équation d'onde "bien localisée", ne peut exister que localement.

    Est-ce que je suis dans le juste? Si c'est le cas, cela remet sérieusement en question la notion de "particule" que je m'étais forgée.

    A partir de là, j'en viens à considérer une particule comme une onde de probabilité qui vient d'être modifiée par une détection. (Bon là, je ne suis peut être pas très clair)

    Par avance merci pour toute reponse

    -----

  2. #2
    Rincevent

    Re : dispersion naturelle des paquets d'onde (Neutron)

    bonjour,

    Citation Envoyé par Fredo Voir le message
    Est-ce que je suis dans le juste? Si c'est le cas, cela remet sérieusement en question la notion de "particule" que je m'étais forgée.
    les "particules" quantiques n'ont en effet rien à voir avec de gentilles petites boules....

    A partir de là, j'en viens à considérer une particule comme une onde de probabilité qui vient d'être modifiée par une détection. (Bon là, je ne suis peut être pas très clair)
    à ceci près que l'aspect ondulatoire n'est pas non plus suffisant : la physique quantique montre que les deux aspects (corpusculaire et ondulatoire) sont nécessaires à prendre en compte, aucun des deux n'étant plus important que l'autre. La particule quantique nous montre un visage différent selon la façon dont on la regarde...
    Ceux qui manquent de courage ont toujours une philosophie pour le justifier. A.C.

  3. #3
    johnsteed144

    Re : dispersion naturelle des paquets d'onde (Neutron)

    Bonsoir tout le monde,

    Je vais essayer de répondre avec le peu de conaissances que je possède dans ce domaine

    Citation Envoyé par Fredo Voir le message
    Bonjour,

    Cela signifie pour moi que la description d'une particule "bien localisée" n'est valable que ... localement.
    Si je comprends correctement, on ne peut pas suivre l'évolution d'une particule. Quelque soit la connaissance que l'on peut en avoir à un moment donné, on "perd sa trace" immancablement. En réfléchissant avec les relations d'incertitudes de Heisenberg, cela semble naturel. On ne connait précisément ni la position, ni la vitesse, il y a donc une dispersion des propabilités de détection au cours du temps.
    On ne peut que calculer la probabilité d'existence d'une particule à un endroit donné, en un moment donné, et ce pour une position donnée de l'observateur.

    Plus clairement, rien n'est immuable, à la fois particule ou onde suivant le moment et l’endroit du phénomène par rapport à l’observateur.


    Citation Envoyé par Fredo Voir le message
    Donc une particule, qui est justement définie par une équation d'onde "bien localisée", ne peut exister que localement.

    Est-ce que je suis dans le juste? Si c'est le cas, cela remet sérieusement en question la notion de "particule" que je m'étais forgée.
    Je pense que tu parles de la représentation où ce qui existe est simplement transformable, mais ne peut prendre un autre état sans une intervention extérieure, en quantique ce n'est pas le cas, tout dépend du moment de l’observation car rien n’est stable et défini.

    A bientôt
    john

Discussions similaires

  1. Ventilation Naturelle - Naturelle Assistée
    Par bedouin dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 163
    Dernier message: 05/03/2016, 17h28
  2. masse des proton et neutron ?
    Par hterrolle dans le forum Physique
    Réponses: 10
    Dernier message: 18/01/2013, 14h09
  3. Demande d'aide micro dispersion des huiles .
    Par sebd1 dans le forum Technologies
    Réponses: 1
    Dernier message: 14/05/2007, 22h33
  4. caractéristique des molecules d'epo de synthese et naturelle
    Par nicoswimmer dans le forum Biologie
    Réponses: 5
    Dernier message: 02/03/2006, 18h38
  5. Paramétrer la taille des paquets et sécurité
    Par bigone007 dans le forum Internet - Réseau - Sécurité générale
    Réponses: 0
    Dernier message: 19/01/2006, 00h15