Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 13 sur 13

C-number ??



  1. #1
    Jada

    C-number ??


    ------

    Bonjour à tous,
    Mon prof de TQC n'arrête pas de parler de "c-number" et je ne vois pas du tout à quoi il fait référence. Quelqu'un pour m'éclairer ?
    Merci,
    JadA

    -----
    "Gravity is working against me" -- John Mayer

  2. #2
    mtheory

    Re : C-number ??

    Citation Envoyé par Jada Voir le message
    Bonjour à tous,
    Mon prof de TQC n'arrête pas de parler de "c-number" et je ne vois pas du tout à quoi il fait référence. Quelqu'un pour m'éclairer ?
    Merci,
    JadA
    Bonjour,

    Il s'agit en général de Classical number par opposition à Quantum numbers, une dénomination que l'on doit à Dirac.

    http://ark.cdlib.org/ark:/13030/ft4t1nb2gv/


    Ou alors c'est Clifford number pour de la supersymétrie, éventuelement nombre complexe tout simplement !
    Dernière modification par mtheory ; 18/11/2007 à 16h15.
    “I'm smart enough to know that I'm dumb.” Richard Feynman

  3. #3
    invite54165721

    Re : C-number ??

    Salut,

    Il s'agit tout simplement des nombres complexes en français dans le texte.

  4. #4
    Coincoin

    Re : C-number ??

    Salut,
    C'est pas aussi "commuting numbers" ? Car il me semble qu'on parle aussi de a-number pour les variables de Grassmann...
    Encore une victoire de Canard !

  5. A voir en vidéo sur Futura
  6. #5
    gatsu

    Re : C-number ??

    Citation Envoyé par alovesupreme Voir le message
    Salut,

    Il s'agit tout simplement des nombres complexes en français dans le texte.
    Moi je crois plutot que c'est pour "commutative numbers" par opposition aux "a-numbers" qui sont "anticommutatifs". Les a-nombres sont aussi appelés "variables de grasssman" et sont utilisés pour les intégrales de chemin fermioniques donc typiquement si cette terminologie (c-number) est utilisée pour une intégrale de chemin bosonique alors je pense que c'est ce que j'ai dit sinon vois du coté de ce qu'ont dit alovesupreme et mtheory.

  7. #6
    mtheory

    Re : C-number ??

    Citation Envoyé par Coincoin Voir le message
    Salut,
    C'est pas aussi "commuting numbers" ? Car il me semble qu'on parle aussi de a-number pour les variables de Grassmann...
    Ah oui, ça pourrait être ça aussi, sinon les variables de Grassmann font parties des algèbres de Clifford, donc effectivement là il y a plusieurs possibilités....
    “I'm smart enough to know that I'm dumb.” Richard Feynman

  8. #7
    invite54165721

    Re : C-number ??

    J'aimerais beaucoup savoir si le Prof de JADA fait son cours completement en anglais. Si c'est le cas j'envie JADA pour ses facultés à 19 ans, sinon cela pose un grave problème de pédagogie de la part de son prof.

  9. #8
    Jada

    Re : C-number ??

    Je suis en Erasmus à Londres donc le prof fait son cours dans sa langue maternelle.

    J'aurais dû apporter plus de précisions concernant le contexte pour éviter que vous parliez de choses beaucoup plus compliquées que ce que je fais. La première fois qu'il l'a employé, c'était dans le hamiltonien de quantification d'un champ scalaire

    Et là, il dit, le second terme est un "c-number", donc on redéfinit le hamiltonien sans lui. Moi :
    Il ne parle sans doute pas de classical numbers (est-ce que ce serait une sorte d'analogue des nombres quantiques mais pour la mécanique classique, par exemple, le moment cinétique lorsqu'il est conservé ou la masse ?), et je ne trouve pas que ça ressemble à un nombre complexe. En fait, je ne trouve pas que ça ressemble à un nombre du tout.
    JadA
    "Gravity is working against me" -- John Mayer

  10. #9
    invite54165721

    Re : C-number ??

    Salut,

    le 1er terme utlise des opérateurs de création/annihilation qui ne sont pas des nombres au sens classique. le 2eme est un opérateur qui consiste en une multiplication par un nombre réel classique.

  11. #10
    Jada

    Re : C-number ??

    Ok, merci.
    Donc le second terme est de la forme "c-number x opérateur" au sens nombre réel. En quoi cela donne-t-il le droit de redéfinir l'hamiltonien ?
    JadA
    "Gravity is working against me" -- John Mayer

  12. #11
    invite54165721

    Re : C-number ??


  13. #12
    mtheory

    Re : C-number ??

    Citation Envoyé par Jada Voir le message
    Ok, merci.
    Donc le second terme est de la forme "c-number x opérateur" au sens nombre réel. En quoi cela donne-t-il le droit de redéfinir l'hamiltonien ?
    JadA
    C'est bien ce que je pensais, c'est un "classical number" et donc pas un q-number=opérateur quantique dans le langage de Dirac.

    Ton prof dit donc qu'il n'agit sur le vecteur d'état que par une multiplication par un nombre et donc que ce n'est pas fondamental par opposition à ce que vont faire les opérateurs Hermitiens.

    Laisses-moi deviner, tu suis les cours d'Isham à l'IC ?
    Dernière modification par mtheory ; 18/11/2007 à 19h11.
    “I'm smart enough to know that I'm dumb.” Richard Feynman

  14. #13
    mtheory

    Re : C-number ??

    C'est une question de point zéro et d'origine des échelles d'énergie, tu ajoute une constante à ton Hamltonien donc ça ne fait que décaler arbitrairement la valeur des valeurs propres et tu reste libre, par une transformation canonique par ex de la suprimer.

    Dis autrement, comme elle ne dépend pas de q,p quand tu mets le Hamiltonien dans les équations de mouvements, genre Heisenberg, la constante, quelle que soit sa valeur, disparait...enfin, si je néglige la gravitation
    “I'm smart enough to know that I'm dumb.” Richard Feynman

Discussions similaires

  1. CNV: Copy Number Variation
    Par Muichkine dans le forum Biologie
    Réponses: 2
    Dernier message: 26/11/2006, 01h19
  2. Bad magic number in super-block
    Par Monsieur Poney dans le forum Matériel - Hardware
    Réponses: 3
    Dernier message: 18/06/2006, 23h46
  3. Not a Number
    Par rezanafa dans le forum Logiciel - Software - Open Source
    Réponses: 2
    Dernier message: 26/08/2004, 08h53