Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 8 sur 8

"Vide" et Diagrammes de Feynman



  1. #1
    G13

    "Vide" et Diagrammes de Feynman


    ------

    Bonjour,

    Supposons qu'on se place à un instant 0 dans un etat où il n'y a ni particules de matiere ni bosons, quel diagramme de Feynman permet de passer à un etat avec particules à un instant ultérieur?
    Je n'arrive pas à en trouver...
    Merci

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Karibou Blanc

    Re : "Vide" et Diagrammes de Feynman

    Dans ce cas la ou il n'y a pas de particules initiales (réelles), il n'y aura pas de particules finales. Ainsi les seules diagrammes que tu peux écrire sont ceux dits "du vide". En gros ce sont des diagrammes à boucles sans pattes externes, qui représentent des fluctuations quantiques du vide.
    Well, life is tough and then you graduate !

  4. #3
    G13

    Re : "Vide" et Diagrammes de Feynman

    Ah, d'accord.
    L'etat sans particules est-il un vecteur propre de l'hamiltonien ?
    (mais je ne sais pas si on a un hamiltonien en théorie quantique des champs)

  5. #4
    humanino

    Re : "Vide" et Diagrammes de Feynman

    Bonjour,
    Citation Envoyé par Karibou Blanc Voir le message
    En gros ce sont des diagrammes à boucles sans pattes externes, qui représentent des fluctuations quantiques du vide.
    Ah et les diagrammes en tetard ?

    Apparemment, l'anecdote sur "spermion" est veridique, puisqu'il en parle dans "Ascpects of symmetry". Il aurait aussi propose "sucette", puis l'editeur aurait accepte "tetard"...
    "Puisque toute ces choses nous depassent, feignons de les avoir organisees"

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    Karibou Blanc

    Re : "Vide" et Diagrammes de Feynman

    Ah et les diagrammes en tetard ?
    Certes, je les avais oubliées ceux-la

    L'etat sans particules est-il un vecteur propre de l'hamiltonien ?
    Oui, cet état définit le "vide" de la théorie, ce qu'on appelle aussi le niveau fondamental dans le langage standard de la MQ.

    (mais je ne sais pas si on a un hamiltonien en théorie quantique des champs)
    La théorie des champs (qui n'est autre qu'une généralisation de la mécanique analytique à un nombre infini de dégrés de liberté) peut se formuler à la Lagrange (la fonction de base étant le lagrangien) ou à la Hamilton (la dynamique sera encodée ici dans le hamiltonien). En général on utilise très très fréquemment la formulation lagrangienne. Je ne me rappelle plus des raisons d'ailleurs, mais ce ne doit pas seulement être une affaire de gout. Il me semble que l'étude des symétries (de jauges notamment) et des quantités conservées associées est plus transparente en formulation lagrangienne.
    Well, life is tough and then you graduate !

  8. #6
    G13

    Re : "Vide" et Diagrammes de Feynman

    Merci.
    L'énergie du vide, ce n'est finalement pas du tout ce que je croyais.

  9. Publicité
  10. #7
    Gwyddon

    Re : "Vide" et Diagrammes de Feynman

    Citation Envoyé par Karibou Blanc Voir le message
    Je ne me rappelle plus des raisons d'ailleurs, mais ce ne doit pas seulement être une affaire de gout. Il me semble que l'étude des symétries (de jauges notamment) et des quantités conservées associées est plus transparente en formulation lagrangienne.
    Tout à fait, c'est essentiellement pour faire ressortir les symétries et les quantités conservées, qui sont directement accessibles en formulation lagrangienne, via le théorème de Noether.

    Une autre raison reliée que l'on pourrait invoqyer est que c'est le lagrangien (plus précisément l'action) qui compte dès que l'on passe par la formulation par intégrale de chemin
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  11. #8
    Rincevent

    Re : "Vide" et Diagrammes de Feynman

    Citation Envoyé par Karibou Blanc Voir le message
    En général on utilise très très fréquemment la formulation lagrangienne.
    en théorie quantique des champs relativiste... en matière condensée ou physique nucléaire on rencontre bien plus souvent le hamiltonien : la QFT n'est pas que relativiste même si historiquement elle est née ainsi

    Citation Envoyé par Gwyddon Voir le message
    Une autre raison reliée que l'on pourrait invoquer est que c'est le lagrangien (plus précisément l'action) qui compte dès que l'on passe par la formulation par intégrale de chemin
    c'est d'ailleurs relié à ma remarque précédente : les chemins en question sont tracés dans l'espace-temps et il est donc natuel d'utiliser une grandeur invariante de Lorentz (le lagrangien) et non une composante d'un quadrivecteur (le hamiltonien). En physique non-relativiste (solide, nucléaire), on n'a pas d'invariance de Lorentz et l'énergie est une grandeur "plus parlante" d'où la prépondérance du hamiltonien.
    Ceux qui manquent de courage ont toujours une philosophie pour le justifier. A.C.

Discussions similaires

  1. [Diagrammes de Feynman] "Ghost and scalar"
    Par Seirios dans le forum Physique
    Réponses: 11
    Dernier message: 02/11/2007, 15h30
  2. "Les astuces de Feynman"...
    Par Face2Rat dans le forum Lectures scientifiques
    Réponses: 2
    Dernier message: 22/09/2006, 14h00