Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 4 sur 4

radiolyse à partir de déchets radioactifs pour fabriquer de l'hydrogène"




  1. #1
    melchisedec

    radiolyse à partir de déchets radioactifs pour fabriquer de l'hydrogène"

    Bonsoir,

    une question (sûrement bête) : Pour donner une certaine utilité à nos déchets radioactifs de centrales nucléaires, pourquoi ne pas leur faire produire de l'hydrogène en les plongeant dans l'eau par le phénomène dit de radiolyse.

    Pourrait-on même envisager d'employer un matériaux radioactif alpha ou à la rigueur bêta (puisque les gamma nécessitent des blindages vraiment redhibitoires et sont moins efficaces pour la ionisation donc très dangereux) , pour produire de l'hydrogène à la demande dans un véhicule à partir de la radiolyse de l'eau ?

    Quitte à enfermer le radioélément dans un boitier étanche à l'abri de tous chocs et tous les systèmes de sécurité (GPS, puçage inviolable etc.) permettant de s'assurer de sa correcte utilisation (à seul fin de produire de l'hydrogène) ?

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    LPFR

    Re : radiolyse à partir de déchets radioactifs pour fabriquer de l'hydrogène"

    Bonjour.
    Ce n'est pas viable comme idée. La quantité hydrogène produite ne suffirait même pas à allumer une cigarette. Même des déchets hautement radioactifs ne donneraient que quelques grammes par jour, après avoir irradié tous les gens aux alentours.
    De plus, qui accepterait que des déchets radioactif se baladent dans la nature malgré toutes les sécurités possibles forcement plus faibles que celles qui existent actuellement pour des installations officielles. Avec le coût d'installation et d'entretien de ces sécurités (cameras vidéo "inviolables" avec enregistrement continu, etc.), vous pourrez vous payer des pleins et des pleins de super même si le pétrole continue à monter.
    Au revoir.

  4. #3
    Jacques

    Du carburant liquide fait à partir de sciure de bois, par radiolyse

    ( Russie )

    Du carburant liquide fait à partir de sciure de bois

    http://www.bulletins-electroniques.c...ites/59429.htm


    Les spécialistes de l'A.N. Frumkin l'Institut de Chimie Physique et l'Electrochimie (de l'Académie russe des Sciences) ont pour la première fois prouvé que la radiolyse à haute température permet d'obtenir un carburant liquide de qualité à partir de la sciure de bois. Les chercheurs annoncent que le liquide obtenu à partir de la sciure de bouleau correspond aux exigences de la composition fractionnaire du carburant de moteur et son niveau d'octane n'est pas inférieur à 90.
    La lignine et la cellulose, les composants principaux du bois de construction, ont servi de matières de support pour obtenir le carburant liquide. En réalité, le processus pour obtenir le carburant liquide comporte deux étapes. D'abord, la distillation du bois est accomplie en milieu anaérobie. Le faisceau électronique chauffe la sciure de bois séchée jusqu'à la température de 400-450°C dans le méthane ou dans un mélange de butane et de propane. La lignine et la cellulose se décomposent sous l'influence de l'énergie de radiation ionisante. Les vapeurs issues de cette radiolyse sont refroidies et condensées dans un réfrigérateur à eau à 15°C.

    Des produits secs de distillation, selon l'espèce de bois, contiennent de quelques pour cent jusqu'à un quart des composants aromatiques formés au cours de la décomposition de la lignine et des produits de la radiolyse de la cellulose : des furanes, des aldéhydes, et des acides carboxyliques. La composition du mélange obtenu dépend du type de bois, par exemple, quand la sciure de pin est utilisée, la fraction de masse de toluène peut atteindre 10 pour cent. Cependant, ce mélange est instable et il est nécessaire de le transformer en composés de carburant stables. Le méthane ou l'atmosphère de butane-propane sont exigés pour la stabilisation. Dans cette atmosphère, les produits de distillation se changent en alcanes cycliques et acycliques, des dérivées de tetrahydrofurane, alcools aliphatique et des oxydes d'alkyles. La production de composants liquides de carburant peut être régulée en changeant des conditions de distillation sèches ou en faisant varier la proportion de vapeur/mélange de gaz à l'étape de stabilisation. Les chercheurs annoncent que le carburant automobile, aéronautique et le fioul peuvent être obtenus ainsi.

    La radiolyse réalisée dans les conditions atmosphériques permet d'obtenir jusqu'à 15 kg/kilowattheure de liquides organiques à partir du pin, du sapin, du bouleau et du tremble. Le rendement de produit utile atteint 55-65% de la masse en bois initiale. Le deuxième avantage significatif est qu'il n'y a pas formation d'eau sous radiolyse.

    Les chercheurs soulignent que leur méthode est universelle. Elle permet d'obtenir du carburant à partir de pratiquement n'importe quelle matière première riche en composés organiques non saturés.

    BE Russie numéro 21 (9/06/2009) - Ambassade de France en Russie / ADIT - http://www.bulletins-electroniques.c...ites/59429.htm


  5. #4
    KLOUG

    Re : radiolyse à partir de déchets radioactifs pour fabriquer de l'hydrogène"

    Bonjour

    Citation Envoyé par melchisedec Voir le message
    Bonsoir,
    une question (sûrement bête) : Pour donner une certaine utilité à nos déchets radioactifs de centrales nucléaires, pourquoi ne pas leur faire produire de l'hydrogène en les plongeant dans l'eau par le phénomène dit de radiolyse.
    Pourrait-on même envisager d'employer un matériaux radioactif alpha ou à la rigueur bêta (puisque les gamma nécessitent des blindages vraiment redhibitoires et sont moins efficaces pour la ionisation donc très dangereux) , pour produire de l'hydrogène à la demande dans un véhicule à partir de la radiolyse de l'eau ?
    Quitte à enfermer le radioélément dans un boitier étanche à l'abri de tous chocs et tous les systèmes de sécurité (GPS, puçage inviolable etc.) permettant de s'assurer de sa correcte utilisation (à seul fin de produire de l'hydrogène) ?
    En SUPPOSANT, une seule seconde d'utiliser les déchets radioactifs, dans votre question vous pensez à l'utilisation des alpha et des bêtas puis à l'utilisation d'un conteneur étanche...
    Impossible que ces rayonnements sortent. Il seront arrêtés. Il ne vous reste que les gamma.

    Il existe déjà des difficultés à ce que le public accepte d'avoir un lieu de stockage ou d'entreposage près de chez lui. Si vous parler d'hydrogène vous rajouter une composante "explosive" à la discussion (pour faire tinter une note d'humour).

    LPFR (merci à lui) vous a donné déjà un très grand nombre de raisons montrant l'impossibilité d'une telle utilisation. Et j'en ajoute une dernière, car je connais assez bien la personne : je doute que le président de l'autorité de sûreté nucléaire (et je pense que ses successeurs dans l'avenir auront la même position) accepte que soit créée une telle installation.

    Bonne continuation
    KLOUG
    Suivre la voie et les voix de la Volte

Discussions similaires

  1. Déchets radioactifs.
    Par Otsaku dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 3
    Dernier message: 21/02/2008, 11h52
  2. déchets radioactifs
    Par raptor77 dans le forum Physique
    Réponses: 1
    Dernier message: 28/06/2007, 12h55
  3. Du verre pour stocker les déchets radioactifs
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 5
    Dernier message: 05/07/2006, 11h17
  4. Que faire des déchets radioactifs ?
    Par M_i_c_h_o_u dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 106
    Dernier message: 25/06/2006, 18h06
  5. Déchets radioactifs méconnus
    Par L'Hérétique dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 16
    Dernier message: 24/02/2005, 01h21