Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 12 sur 12

pourquoi le froid repousse le chaud ?




  1. #1
    barbibricoliso

    pourquoi le froid repousse le chaud ?

    Bonsoir,
    au cours d'une manip pour débloquer un cône porte outil dans un broche de machine outil, je me suis redu compte que lorsque l'ont refroidis une tige de métal préalablement chauffé, la chaleur est repoussée d'abord à une extrémité de la tige de fer en la rendant trés trés chaude puis la masse du métal s'équilibre peu à peu en température.

    Autre exemple, le forgeron, la deuxiéme chauffe provoqué par le refroidissement partiel d'une piéce (trempé à moitié dans un liquide refroidisseur): la température augmente dans la partie non immergée.

    Je croyais que le froid était un manque de calorie, la nature ayant tendance à occuper tout le terrains, les calories de la partie chaude iraient illico dans la partie froide, ... il semblerait qu'une partie des calories soient dans un premier temps plutôt repoussées par le froid !!?

    Ont m'a parlé de gradient de température, ... je reste sur ma faim !

    Vous avez des idées du phénoménes.

    Cordialement

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    LPFR

    Re : pourquoi le froid repousse le chaud ?

    Bonjour.
    Non. Le froid ne repousse pas le chaud ni vice-versa.
    Quand on a une pièce dont une extrémité est plus chaude que l'autre, la chaleur se transmet de la partie chaude à la partie froide. Le fait de tremper l'extrémité chaude n'accélère pas ce transfert. Mais la chaleur de la partie "centrale" de la tige continue à être transmise aux parties plus froides.
    Désolé, mais les "faits" que vous racontez ne sont pas réels. Ce ne sont que des impressions que ne résistent pas à des vraies mesures avec un thermomètre.
    Au revoir.

  4. #3
    quetzal

    Re : pourquoi le froid repousse le chaud ?

    peut-être un truc avec la dilatation du métal, et de tranfert de chaleur.

    le métal a un taux de dilatation propre, quand tu plonges un metal chaud dans un liquide froid,il se contracte plus rapidement que la chaleur ne peut-être transféré vers l'eau, la contraction de la surface doit contraindre la chaleur a s'épendre vers le millieu le plus sensible a la chaleur, soit vers la partie du métal non-contrainte par le refroiddissement.

    (c'est très empirique comme explication, peut-être que cela donnera des idées à d'autres)


  5. #4
    LPFR

    Re : pourquoi le froid repousse le chaud ?

    Citation Envoyé par quetzal Voir le message
    peut-être un truc avec la dilatation du métal, et de tranfert de chaleur.
    Re.
    Vous oubliez le champ magnétique terrestre et le réchauffement de la planète .

    Non, Quetzal ce n'est pas en sortant des mots à l'aveuglette que l'on peut analyser un problème.
    Le mécanisme de transmission de la chaleur est bien connu et les "faits" décrits dans le premier post ne sont pas réels, pas plus que la lune n'est plus grande quand elle est à l'horizon.
    Les seuls faits qui méritent une discussion sont ceux que l'on peut mesurer de manière reproductible.
    A+

  6. #5
    f6bes

    Re : pourquoi le froid repousse le chaud ?

    Bjr quetzal,
    Il y a que le thermométre pour trancher,la subjectivité c'est comme les
    éléphants, ça trompe énormément !
    A+
    "Ce fut la goutte d'eau de trop qui mit le feu aux poudres!"

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    barbibricoliso

    Re : pourquoi le froid repousse le chaud ?

    Bonjour,

    j'affirme que en chauffant une tige de métal (sur votre gaziniére par exemple) jusque au point où il devient presque délicat de la tenir encore (attention cette expérience est dangereuse pour les doigts ) et que ensuite vous passez la tige de métal sous l'eau froide afin de la refroidir, je vous parie un bon coup de pied dans les fesses que vous allez lâcher la tige car celle-ci sera devenus brûlante. Bien sure ne prenez pas un tige trés longue et grosse car le chauffage va être long. (... encore que ...)


    J'ai regarder sur wiki la page sur la conduction thermique

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Conduction_thermique

    , il y a un état de régime stationnaire et un état de régime dynamique, c'est ce deuxiéme état qui est ici interessant, les mouvements thermiques (c'est peut être pas un terme correct) en régimes dynamiques sont trés curieux, les applets malheureusement ne montrent que les cas de réchauffements, pas ceux de refroidissement ponctuel.

    A ce stade je précise ma question :

    Pourquoi au stade initial du refroidissement brutal d'une piéce métallique, la chaleur est repoussée par le froid (au stade de régime dynamique) .


    Allons allons ça va quand même titiller les méninges de certains quand même, moi là je sêche complétement.

    Salutations cordiales à tout les lecteurs
    Je ne comprends toujours pas pourquoi

  9. #7
    invite2313209787891133
    Invité

    Re : pourquoi le froid repousse le chaud ?

    Bonjour

    Je pense simplement que la chaleur qui se trouve vers la milieu de la tige continue à se propager pendant quelques instants, le fait de refroidir l'extremité n'y change rien.

  10. Publicité
  11. #8
    doryphore

    Re : pourquoi le froid repousse le chaud ?

    Sur la page wiki, ton problème semble modélisé sous le nom problème de Kelvin. Une extrémité est maintenue à une température basse par l'écoulement de l'eau tandis que le reste se refroidit progressivement. IL n'y a pas d'augmentation de température.
    "Plus les choses changent et plus elles restent les mêmes..." Snake Plisskein

  12. #9
    barbibricoliso

    Re : pourquoi le froid repousse le chaud ?

    Salut Dudulle

    donc la chaleur de l'extrémité tenue et devenus intenable sous le jet de refroidissement provient en fait du délais à être transmis.

    Refroidis ou pas , la tige serait donc devenue de toute les maniére intenable.

    Reste à faire une expérience avec deux tiges, une que l'on refroidis l'autre pas.

    Je vais voir ça demain.

    Salutations

  13. #10
    sitalgo

    Re : pourquoi le froid repousse le chaud ?

    B'jour,

    Voilà comment je vois les choses.

    Prenons une barre, le 1er tiers (A) est chauffé et considérons un point C au milieu des 2/3 restants. L'extrêmité froide est D.

    Tant que l'on est pas dans une phase stabilisée il y a élévation de température en C et D.
    Si on refroidit A, il reste suffisamment d'énergie au point C pour que la chaleur se rediffuse vers A et continue, pendant quelques instants, à se diffuser vers D (qui n'est pas encore à l'équilibre thermique de cette zone faute de temps).
    En aucun cas D ne peut atteindre la température que C avait, c'est simplement la répartition de l'énergie thermique disponible par conduction.

    Cela suppose une inertie thermique suffisante pour que les pertes par rayonnement et convection n'aient pas trop d'influence. Avec par ex un tube en papier alu, le point C se refroidirait si vite que que D n'en verrait pas la moindre calorie.
    Mais si t'as l'gosier, Qu'une armure d'acier, Matelasse. Brassens, Le bistrot.

  14. #11
    pmdec

    Re : pourquoi le froid repousse le chaud ?

    Bonsoir,

    J'ai, en bricolant, constaté plusieurs fois le phénomène décrit par barbibricoliso. Et je m'étais fait la même réflexion que lui : "comme si" le froid repoussait le chaud. Mais d'autre part, une "onde de chaud" dans la tige métallique me semble physiquement impossible !

    Que peut-il se passer ? J'avance une "explication" qui me semble possible, car le phénomène me semble, ahma, bien réèl :

    Pour refroidir la tige il faut soit la tremper dans l'eau, soit la mettre sous de l'eau qui coule. Dans le deuxième cas, pour ne pas se faire couler de l'eau, devenue brûlante, sur les doigts, il faut aussi, l'incliner vers le bas. Donc, dans les deux cas, la tige est inclinée, partie chaude vers le bas.

    N'ayant constaté que le "phénomène" ne se produit que quand l'extrémité de la tige est très chaud (chauffée au rouge, ou du moins à une température qui provoque la vaporisation de l'eau), je pense que l'expansion de la vapeur d'eau augmente la convection de l'air brûlant qui est autour de la tige en direction des doigts.

    Ca pourrait être vérifié avec deux thermocouples, un scotché contre la tige et un scotché de manière à ce qu'il en soit séparé de quelques millimètres. Comme leur inertie est très faible si on prend du fil de petit diamètre, je pense qu'on ne verait augmenter que celui qui ne touche pas la tige. Si quelqu'un à envie de faire l'expé, les résultats m'intéressent, car c'est une question que je me suis plusieurs fois posée ...

    Cordialement,
    PM

  15. #12
    barbibricoliso

    Re : pourquoi le froid repousse le chaud ?

    Bonsoir,

    les calories dans la zone du milieu de la tige donc ont une inertie, bien que le froid, tel un énorme aspirateur , à un bout apparaît, elle continuent quand même à se propager vers l'autre bout, pour s'équilibrer.

    Cette explication déjà avance ma question, en fait tout ce questionnement c'est pour essayer d'optimiser l'application de chaud et celle de froid lorsque la prochaine fois mon outils sera bloqué dans la broche de ma machine.

    Il faut savoir que avant de faire jou jou avec le chaud et le froid j'avais quelque peu tapé au marteau pour tenter de débloquer mon porte outil (sans aucun aucun résultats)

    L'idéal c'est d'obtenir un maximum de gradient en température au niveau de l'interface porte outil -partie mâle- et de la broche de la machine-partie femelle-

    Cordialement

Discussions similaires

  1. Souffle Chaud/froid
    Par EaGle58 dans le forum Physique
    Réponses: 13
    Dernier message: 12/05/2019, 15h41
  2. chaud/froid ?
    Par grand corps bourré dans le forum Astronomie et Astrophysique
    Réponses: 7
    Dernier message: 07/07/2007, 02h35
  3. froid ou chaud a l'exterieur du TN
    Par Fuuma dans le forum Astronomie et Astrophysique
    Réponses: 2
    Dernier message: 21/09/2006, 22h36
  4. chaud et froid
    Par bidon dans le forum Dépannage
    Réponses: 0
    Dernier message: 18/05/2006, 13h47
  5. froid/chaud
    Par claude27 dans le forum Physique
    Réponses: 5
    Dernier message: 22/06/2005, 06h28