Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 5 sur 5

Sonder un corps avec des particules



  1. #1
    Dindonneau

    Sonder un corps avec des particules


    ------

    Tous mes profs nous disent que pour sonder un corps (genre noyau ) de diamètre d il faut utiliser une onde avec lambda <= d. Mais je vois pas la physique qu'il y a derrière. Est-ce un problème de diffraction? Comment démontrer précisément cette relation ou comment la comprendre intuitivement si c'est une relation approchée?
    Merci

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Coincoin

    Re : Sonder un corps avec des particules

    Salut,
    C'est effectivement la limite de diffraction. L'expression de la diffraction est en est une taille caractéristique de ton expérience. Donc si tu essayes de regarder quelque chose plus petit que la longueur d'onde, la diffraction n'est plus du tout négligeable... Après, il s'agit d'un ordre de grandeur, et tout l'art de la microscopie est de tendre vers une fraction de ...
    Encore une victoire de Canard !

  4. #3
    Dindonneau

    Re : Sonder un corps avec des particules

    Ok merci. En gros c'est une limite à l'utilisation du traitement corpusculaire ou ondulatoire.
    Si lambda > d on doit utiliser le traitement ondulatoire de la matière
    Si lambda < d on peut utiliser le traitement corpusculaire.

  5. #4
    Cécile

    Re : Sonder un corps avec des particules

    Une petite analogie : essaie de reconnaître le relief d'un objet (en le touchant, sans le regarder) en portant des gants de boxe : tu ne pourras reconnaître que les reliefs dont la taille est proche de la largeur de ton gant. Avec tes doigts, tu reconnais les reliefs de quelques millimètres. Si tu utilises une aiguille, tu reconnais des reliefs plus petits encore.
    Tu vois ici que la taille de ta "sonde" influe sur la résolution de ta mesure. C'est pareil pour toute mesure, que la "sonde" soit de la lumière, des particules, etc.

  6. #5
    Coincoin

    Re : Sonder un corps avec des particules

    En gros c'est une limite à l'utilisation du traitement corpusculaire ou ondulatoir
    Mouais... une onde électromagnétique a beau être une "onde-corpuscule", ça n'en garde pas moins toujours un caractère ondulatoire. Mais c'est vrai que quand ta longueur d'onde est petite devant les caractéristiques de ton système, l'aspect ondulatoire a un peu moins d'importance.
    Encore une victoire de Canard !

  7. A voir en vidéo sur Futura

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. particules d'air qui freine des particules d'hélium
    Par lucy22 dans le forum Physique
    Réponses: 0
    Dernier message: 13/09/2007, 11h26
  2. Menaces sur le financement des recherches en physique des particules aux USA
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 20/02/2007, 08h47
  3. Des particules d'or pour améliorer la durée de vie des piles à combustible
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 27/01/2007, 13h17
  4. Quand les masses des particules changent : preuve de la théorie des cordes ?
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 6
    Dernier message: 08/05/2006, 15h55
  5. Ensemble P des lignes d'univers des particules
    Par rommel dans le forum Physique
    Réponses: 11
    Dernier message: 07/12/2003, 19h48