Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 11 sur 11

utilisation de l'ionosphère comme source d'énergie



  1. #1
    melchisedec

    utilisation de l'ionosphère comme source d'énergie


    ------

    On dit que l'ionosphère cette couche qui s'étend en gros de 50 à plus de 200 km d'altitude est remplie est chargée d'électricité positive, n'a t'on pas déjà pensé à exploiter cette manne ?

    Imaginons un faisceau Laser ou un maser dont on comprime l'impulsion, comme on sait le faire maitenant en optique quantique. Un tel laser est capable de créer brièvement un canal ionisé conducteur dans l'atmosphère qui de plus s'auto concentre en permanence par un phénomène non linéaire de dilatation de l'air en amont du faisceau . En tirant un tel faisceau dans l'ionosphère est-il inenvisageable d'en tirer en retour et en réaction en chaîne un faisceau d'énergie électrique (un éclair) ?

    -----

  2. #2
    Agel

    Re : utilisation de l'ionosphère comme source d'énergie

    Citation Envoyé par melchisedec
    On dit que l'ionosphère cette couche qui s'étend en gros de 50 à plus de 200 km d'altitude est remplie est chargée d'électricité positive, n'a t'on pas déjà pensé à exploiter cette manne ?

    Imaginons un faisceau Laser ou un maser dont on comprime l'impulsion, comme on sait le faire maitenant en optique quantique. Un tel laser est capable de créer brièvement un canal ionisé conducteur dans l'atmosphère qui de plus s'auto concentre en permanence par un phénomène non linéaire de dilatation de l'air en amont du faisceau . En tirant un tel faisceau dans l'ionosphère est-il inenvisageable d'en tirer en retour et en réaction en chaîne un faisceau d'énergie électrique (un éclair) ?
    Rassures toi, cette couche est déjà utilisée et malheureusement pas pour le bonheur de l’humanité. Les ricains l’exploitent avec un émetteur d’une puissance phénoménale de 1,8 giga watts et qui serra poussée à 3,6 gigawatts. LES utilisations actuelles de ce complexe militaro-militaire est, entre autres forfaitures, d’émettre de très basses fréquences électromagnétiques > 50 KHz et des expériences de dérèglement météorologiques de grandes ampleurs, mais aussi de brouillage des communications hertziennes à grande échelle...

    Cette basse "Haarp" est implantée à Gakona en Alaska « travaille » avec 180 antennes couplées. Les émissions sont faites sur les fréquences : de 3.39 mégahertz et 6.99 mégahertz. Celles-ci s’effectuent sur une altitude variant de 100 à 350 Kilomètre dans les couches ionosphérique où ils créent des ondes stationnaires capables de provoquer le pire n’importe ou.

    Le savoir c’est bien, le comprendre c’est mieux.

    Agel

  3. #3
    deep_turtle

    Re : utilisation de l'ionosphère comme source d'énergie

    Heu... Si j'ai bien compris, HAARP est une expérience destinée à étudier les propriétés de l'ionosphère, pas du tout de l'exploiter pour en tirer de l'énergie, non ?

  4. #4
    Lambda0

    Re : utilisation de l'ionosphère comme source d'énergie

    Il ne s'agit pas de 3,6GW mais de 3,6MW. Juste un petit rapport 1000.
    Et il faudra qu'on m'explique comment on peut dérégler le climat globalement avec 3,6MW. C'est là un profond mystère.

  5. A voir en vidéo sur Futura
  6. #5
    Agel

    Re : utilisation de l'ionosphère comme source d'énergie

    Citation Envoyé par deep_turtle
    Heu... Si j'ai bien compris, HAARP est une expérience destinée à étudier les propriétés de l'ionosphère, pas du tout de l'exploiter pour en tirer de l'énergie, non ?
    Citation Envoyé par Lambda0
    Lambda0 Il ne s'agit pas de 3,6GW mais de 3,6MW. Juste un petit rapport 1000.
    Et il faudra qu'on m'explique comment on peut dérégler le climat globalement avec 3,6MW. C'est là un profond mystère.
    Je ne suis pas devin ! Il existe de nombreux cites internet consacrés à l’HAARP. Mon souhait serait de m’alarmer pour rien. Quoi qu’il en soit, cet « instrument » est de la plus haute importance pour les scientifiques et particulièrement pour les physiciens. Ou les américains n’ont rien à cacher et qu’il le montre. Mais s’ils agissent en traites, sens respecter les lois internationales, ils sont alors un état terroriste et doivent être juges comme tels.

    ###########
    Une adresse web a été effacée de ce message par la modération. Il s'agissait en l'occurence d'un lien commercial, pointant vers un site de promotion d'un livre
    Dernière modification par deep_turtle ; 07/02/2005 à 14h30.
    Le savoir c’est bien, le comprendre c’est mieux.

    Agel

  7. #6
    deep_turtle

    Re : utilisation de l'ionosphère comme source d'énergie

    Honnêtement, Agel, toute tracasserie passée mise à part etc..., tu ne trouves pas ça bizarre que le site vers lequel tu pointais montre 4 images de la première ed couverture d'un livre et se termine par "pour commander" ? Tu crois vraiment que le souci de quelqu'un qui aurait un truc aussi fondamental à dire serait de bien indiquer en gros à la fin du site la procédure pour commander le bouquin (40 dollars US) ?

    Je ne sais pas si HAARP présente un danger d'ordre écologique, honnêtement, mais si c'est le cas il faut argumenter un minimum, et pas seulement indiquer un site web dont le nom contient "conspiration"....

  8. #7
    melchisedec

    Re : utilisation de l'ionosphère comme source d'énergie

    Citation Envoyé par Lambda0
    Il ne s'agit pas de 3,6GW mais de 3,6MW. Juste un petit rapport 1000.
    Et il faudra qu'on m'explique comment on peut dérégler le climat globalement avec 3,6MW. C'est là un profond mystère.
    C'est peut être précisemment parce que l'emission stimulatrice initiale crée justement une décharge en chaine de l'armature Ionosphère/Terre qui agit parait-il comme un condensateur.

  9. #8
    melchisedec

    Re : utilisation de l'ionosphère comme source d'énergie

    Citation Envoyé par deep_turtle
    Honnêtement, Agel, toute tracasserie passée mise à part etc..., tu ne trouves pas ça bizarre que le site vers lequel tu pointais montre 4 images de la première ed couverture d'un livre et se termine par "pour commander" ? Tu crois vraiment que le souci de quelqu'un qui aurait un truc aussi fondamental à dire serait de bien indiquer en gros à la fin du site la procédure pour commander le bouquin (40 dollars US) ?

    Je ne sais pas si HAARP présente un danger d'ordre écologique, honnêtement, mais si c'est le cas il faut argumenter un minimum, et pas seulement indiquer un site web dont le nom contient "conspiration"....
    1°) Ce n'est pas parce qu'on vend un bouquin que ce qu'on y dit est forcément de la daube,

    2°) Les écologistes en leur temps ont été aussi un moment ou un autre des conspirationistes, sauf qu'assez souvent, ce qu'ils ont dénoncé s'est révélé, hélàs, exact. Dans des domaines aussi graves que la stabilité climatique mieux vaut être un peu parano quitte à passer pour un imbécile plus tard que s'endormir du sommeil du juste sur ses 2 oreilles.

    3°) Pour Haarp comme pour d'autres projets sous couverture militaire, je doute que ces derniers s'intéressent à l'ionosphère juste pour la beauté du geste intellectuel.

  10. #9
    melchisedec

    Re : utilisation de l'ionosphère comme source d'énergie

    Pour en revenir au coeur du problème : est-ce que ce que je préconise est vraisemblable ou pas ?

    Dans une autre variante, ne pourrait-on pas aussi tenter imaginer obtenir du courant en faisant voler à quelques 50 km d'altitude un balon à revêtement alumisé relié au sol par un conducteur ?

  11. #10
    Lambda0

    Re : utilisation de l'ionosphère comme source d'énergie

    Bonjour melchisedec

    C'est vrai que ma dernière remarque était un peu lapidaire.
    Le fait qu'un tel faisceau puisse provoquer localement des décharges électriques, des aurores, etc. ne me choque pas. Peut-être même y-a-t-il moyen de récupérer effectivement de l'énergie, ce n'est pas absurde.

    Par contre, l'idée que celà puisse affecter le climat globalement de façon controlée, à des fins militaires, relève du fantasme paranoiaque. A un instant donné, il doit y avoir des dizaines ou des centaines d'orages dans le monde entier, et le moindre phénomène météorologique met en jeu des énergies colossales.
    On sait agir sur certaines phénomènes, et depuis longtemps : on sait par exemple déclencher la pluie en ensemençant des nuages.
    On peut créer un canal conducteur avec un faisceau énergétique ionisant l'air sur son passage, ou voir ce qui se passe en illuminant un nuage avec des micro-ondes accordées sur une fréquence de la molécule d'eau.
    Mais celà reste toujours très local et limité dans le temps, et il n'est pas question de manipulation du climat à une échelle globale avec quelques MW. N'importe quelle ville a plus d'influence sur le climat local, et que dire des dizaines de milliers d'avions qui sillonnent la troposphère chaque jour.

    Les auteurs de ce genre d'ouvrage font un amalgame entre manipulation du climat global et manipulation de phénomènes météorologiques locaux, alors que les ordres de grandeur n'ont rien à voir. On parle de 3.6MW pour Haarp : la Terre reçoit 1.4GW d'énergie solaire par km², et la moindre variation d'activité solaire génère un flux supérieur à ces 3.6MW, avec en prime toutes sortes de particules chargées.
    Ce qui peut être crédible, par contre, est l'utilisation de ce système pour brouiller des communications, ou pour communiquer avec des sous-marins distants de plusieurs milliers de km en basses fréquences. Il peut bien y avoir une utilisation militaire non officielle.
    La Russie dispose aussi d'un système de ce type, et la France aussi.
    Et alors ? Je me souviens d'une polémique dans les années 1980 sur le radar de Krasnoiarsk en Russie.

    Je garde toujours à l'esprit que je peux me tromper, mais alors j'aimerais lire des arguments un peu plus solides que des théories de complots. Pour l'instant, les ordres de grandeurs me semblent assez incohérents.

    A part ça, l'idée d'essayer de capter l'énergie des phénomènes météorologiques ou d'exploiter les champs électromagnétiques naturels est intéressante, et il y a bien matière à discussion technique. Je vais y réfléchir un peu.

    A+
    Dernière modification par Lambda0 ; 08/02/2005 à 08h55.

  12. #11
    melchisedec

    Re : utilisation de l'ionosphère comme source d'énergie

    Citation Envoyé par Lambda0
    Bonjour melchisedec

    Par contre, l'idée que celà puisse affecter le climat globalement de façon controlée, à des fins militaires, relève du fantasme paranoiaque. A un instant donné, il doit y avoir des dizaines ou des centaines d'orages dans le monde entier, et le moindre phénomène météorologique met en jeu des énergies colossales.

    Mais celà reste toujours très local et limité dans le temps, et il n'est pas question de manipulation du climat à une échelle globale avec quelques MW. N'importe quelle ville a plus d'influence sur le climat local, et que dire des dizaines de milliers d'avions qui sillonnent la troposphère chaque jour.

    A+
    Cette difficulté d'imaginer HAARP comme une arme climatique potentielle vient tout simplement du fait qu'on mélange allègrement énergie de déclenchement direct d'un phénomène météo (effectivement inaccessible à l'homme) et énergie seuil de déstabilisation locale des équilibres climatiques qui sont probablement de plusieurs ordres de grandeur inférieurs.

    On peut fort bien imaginer par exemple de modifier légèrement la transparence ou l'indice de réfraction locale (quelques dizaines de kilomètres carrés tout au plus) de l'atmosphère et ainsi perturber l'accès au réchauffement solaire de toute la zone en dessous, avec toute la perturbation qui s'ensuit.

Discussions similaires

  1. Source d'Energie : Résumons
    Par Lord Predator dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 1116
    Dernier message: 09/12/2010, 08h44
  2. Source d'energie des satellites
    Par Jackyzgood dans le forum Physique
    Réponses: 14
    Dernier message: 08/02/2010, 21h14
  3. Source puissante portable d'énergie
    Par hervouche dans le forum Physique
    Réponses: 7
    Dernier message: 29/09/2007, 14h25
  4. nouvelle source d'énergie ?
    Par gadfal dans le forum Science ludique : la science en s'amusant
    Réponses: 23
    Dernier message: 19/02/2007, 23h07