Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 4 sur 4

Le soleil de l'Arche interstellaire



  1. #1
    Gilgamesh
    Modérateur

    Le soleil de l'Arche interstellaire


    ------

    Bonjour,

    je me posais la question de mon soleil dans le ciel de l'Arche interstellaire (dernier épisode ici).

    La puissance produite au Moyeu est transmise à une anneau solaire intérieur, de 1200 m de long pour 900 m de diamètre, soit une surface lumineuse de 3,4 km². Elle est composée d’un tapis de diodes électroluminescentes bla bla.(...) Du sol, il est vu comme un rectangle à la verticale du ciel, de 14° de long et 11° de large, tenant dans une main ouverte vue à bout de bras. Ce rectangle est 180 fois plus étendu que le Soleil dans le champs du regard, pour une même puissance lumineuse transmise. On peut donc le regarder de face sans que ce soit blessant pour les yeux.


    Est ce que c'est vrai ce que j'ai mis en gras ? Une source de 165 degré carré dans le ciel émettant la même puissance que le soleil serait elle blessante pour le regard à votre avis ?


    a+

    -----
    Parcours Etranges

  2. Publicité
  3. #2
    DomiM

    Re : Le soleil de l'Arche interstellaire

    Bonsoir,

    Désolé de m'introduire encore dans ton sujet de prédilection.
    Je ne sais pas répondre mais j'aurais le même problème avec des tours de 30 Kms de haut pour le chauffage infrarouge si je men servais aussi pour l'éclairage afin d'économiser l'énergie par rapport à la solution par satellite.

    As tu pu mieux chiffrer la quantité d'énergie disponible et la fesabilitté de recupération de cette énergie dans les géantes gazeuses du systéme solaire comme Uranus ?
    Personne n'a pu emmettre d'objection sur mon estimation puisque mon sujet a été fermé.

    Uranus : 1,64176E+20 tonnes d'hydrogénes. 1,64E+14 Mégatonnes
    1,64E+11 Gigatonnes
    Seulement dans la suite de mon calcul j'ai oublié qu'il fallait tenir au moins compte du % de deutérium disponible

    1,00E+33 J pour 16km/s soit 1,00E+06 Gigatonnes de combustible
    Reste 1,64E+05 Gigatonnes pour remplacer le soleil
    3600 Tonnes/heures
    86400 Tonnes/jours
    31536000 Tonnes/Ans
    0,031 Gigatonnes par an
    donc il reste 5,29E+06 Années de combustible pour chauffer et éclairer la terre
    Mesurer la masse de la situation permettrait de connaitre sa gravité :)

  4. #3
    Gilgamesh
    Modérateur

    Re : Le soleil de l'Arche interstellaire

    Citation Envoyé par DomiM Voir le message
    Bonsoir,
    Désolé de m'introduire encore dans ton sujet de prédilection.
    Tu t'excuse, c'est déjà ça

    Je ne sais pas répondre mais j'aurais le même problème avec des tours de 30 Kms de haut pour le chauffage infrarouge si je men servais aussi pour l'éclairage afin d'économiser l'énergie par rapport à la solution par satellite.

    As tu pu mieux chiffrer la quantité d'énergie disponible et la fesabilitté de recupération de cette énergie dans les géantes gazeuses du systéme solaire comme Uranus ?
    Non, mais pour le moment je suis sur l'éclairage intérieur, qui n'exige pas des quantités faramineuses (30 t/an).


    a+
    Parcours Etranges

  5. #4
    vparmentier

    Re : Le soleil de l'Arche interstellaire

    Je ne suis aps d'accord

    Je reformule ta question deux fois car je n'ai pas vraiment bien compris :

    Est-il possible de regarder en face une source émettant autant d'éneregie que le soleil mais situé à 5000m de soi mais occupant une surface bien plus grande dans le ciel?
    Est il possible de regarder une source lumineuse tel que je recoit la meme puissance que sur la terre mais que cette source soit plus étendue dans le ciel?

    Question1:

    Considérons ta source sphérique éméttant de manière isotrope, le flux total émis par ta source est le même que le flux émis par le soleil puisque puissances lumineuses égales.

    Le flux recu par unité de surface au niveau de ton arche est le flux total divisé par le rapport rayon de la source/ distance à la source au carrée.

    Pour une source sphérique d'environs 3km2 de surface on a un rayon de l'ordre de 500m. A une distance de 5kms (prise sur ton post précédant) on obtient un flux d'énergie par unité de surface seulement 100 fois moindre que le flux total.

    Le flux recu sur terre est atténué d'un facteur (Rs/1UA) ^2 soit environs un dix millième... Donc avec un facteur 100 la quantité d'énergie recue par ton oeil ( flux surfacique*surface de ton oeil) est dommageable.

    Si la source n'est pas sphérique alors le flux qu'elle envoie vers l'arche est encore plus grand.

    Maintenant Question 2 :
    Si le flux surfacique recu est le même que celui recu sur tarre ( ce qui semble plus proche que ce que tu veux faire). Alors le problème est le même car la quantité d'énergie recue par ton oeil lorsque tu regarde le soleil ( surface orthogonale à la droite oeil-soleil) est égale au flux surfacique multiplié par la surface de ta pupille Si le flux surfacique est le même, le danger est le même, quel que soit la taille de la source dans le ciel.

    En raisonnant en terme de puissance totale et puissances surfaciques, on s'affranchit de la notion de direction des rayons lumineux incidents et donc de surface angulaire occupée par la source.

    Si je me trompe sur les questions de départ, merci de reformuler au mieux!

  6. A voir en vidéo sur Futura

Discussions similaires

  1. Circulation atmosphérique dans l'arche interstellaire
    Par Gilgamesh dans le forum Physique
    Réponses: 21
    Dernier message: 18/07/2008, 19h20
  2. l'arche de noé verte, qu'en pensez vous ?
    Par vieux pedoncule dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 3
    Dernier message: 29/02/2008, 15h57
  3. Milieu interstellaire
    Par cassy1erS dans le forum Physique
    Réponses: 5
    Dernier message: 04/01/2008, 14h25
  4. Molécule interstellaire
    Par jack o neill dans le forum Archives
    Réponses: 11
    Dernier message: 05/09/2007, 16h25
  5. Théorie de l'Arche de Noé/du Candélabre
    Par julien_4230 dans le forum Biologie
    Réponses: 5
    Dernier message: 14/11/2005, 06h30