Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 8 sur 8

Le temps imaginaire



  1. #1
    jojo17

    Smile Le temps imaginaire


    ------

    bonjour,
    Bizarrement on ne trouve rien (ou presque) sur ce qu'est le temps imaginaire.
    Apparemment, la question de sa "réalité" ne se pose plus (par rapport aux autres domaines) en cosmologie quantique.

    Mes questions qui n'ont rien d'exceptionnelles seraient de savoir comment ce passe la "transition" entre le temps "classique" et le temps imaginaire? Ou alors passe-t-on dans les calculs de l'un à l'autre sans transition particulière?

    Est-ce que quand le temps imaginaire "intervient", l'espace aussi devient imaginaire, puisqu'il s'agit de l'univers et donc (je suppose) d'espace-temps?

    Le temps imaginaire possède-t-il les mêmes propriétés que le temps "classique" ("s'écoule-t-il", est-il "orienté"...)?

    Merci pour votre attention.

    -----
    les gens qui ont des montres n'ont pas le temps. Sagesse africaine

  2. Publicité
  3. #2
    jojo17

    Re : Le temps imaginaire

    Bonsoir,
    Hin, hin, bon! apparemment mes questions sont ridicules, c'est pas grave (j'ai l'habitude ).
    Mais, quand même, si comme il est dit dans le lien précèdent, dans certain cas le temps imaginaire n'est plus une astuce de calcul et est vraiment imaginaire.
    Comment se "déroule" les événements dans ce cas, tatatitatata, bref physiquement, c'est quoi un temps imaginaire?

    Encore une fois merci, et sans rancune.
    les gens qui ont des montres n'ont pas le temps. Sagesse africaine

  4. #3
    humanino

    Re : Le temps imaginaire

    Bonjour
    Citation Envoyé par jojo17 Voir le message
    physiquement, c'est quoi un temps imaginaire?
    d'abord, avant de chercher une interpretation physique, il est bon de savoir de quel equation mathematique l'on cherche une interpretation. Alors, commencons par voir la definition du temps imaginaire.
    "Puisque toute ces choses nous depassent, feignons de les avoir organisees"

  5. #4
    jojo17

    Re : Le temps imaginaire

    j'ai trouvé ça
    En physique théorique, le temps imaginaire repose sur les nombres imaginaires qui ont cette particularité d'avoir pour carré un nombre négatif (par exemple, i²=-1). La notion de temps imaginaire à l'origine de l'espace-temps a déjà été introduite par Hawking (modèle Hartle/Hawking). Toutefois, dans ce modèle, le temps imaginaire n'est pas nécessairement autre chose qu'une "astuce" de calcul.

    Le débat est en effet ouvert : Hawking, Gell-Mann, Gibbons et d'autres pensent que le temps réel peut vraiment devenir imaginaire dans certaines situations décrites par la gravitation quantique. Or il existe d’autres situations en science où l’on utilise le temps imaginaire uniquement pour faciliter certains calculs sans que cela ne corresponde à une véritable composante imaginaire du temps. On ne sait donc pas vraiment si la proposition d'Hawking/Hartle est possible ni même si on peut l'interpréter dans le sens qu’ils lui donnent.
    Et comme je ne saurais argumenter, je vais arrêter les frais.

    bonne soirée.
    les gens qui ont des montres n'ont pas le temps. Sagesse africaine

  6. #5
    Thwarn

    Re : Le temps imaginaire

    Le formalisme de temps imagnaire est utilisé dans le cas de la physique du solide pour decrire la temperature...
    Avis au charlatant
    Tes desirs sont desordres. (A. Damasio)

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Astérion

    Re : Le temps imaginaire

    Bonjour,

    Citation Envoyé par Thwarn Voir le message
    Le formalisme de temps imagnaire est utilisé dans le cas de la physique du solide pour decrire la temperature...
    Avis au charlatant
    Le formalisme des fonctions de Green à temps imaginaire est même plus général.
    A partir du moment que l'on considère un problème à N corps avec température non nulle, ce formalisme est utilisé.

    Mais ce n'est ni plus ni moins qu'une "commodité" calculatoire rien de plus... il ne faut pas y chercher une quelconque interprétation physique d'un temps imagiaire. C'est un peu comme utiliser la notation complexe dans les phénomères ondulatoire en physique classique.

    Sinon la dernière fois que j'ai entendu l'existence d'un temps imaginaire, ce fut dans les premières pages du libre des deux jumeaux...

  9. Publicité
  10. #7
    ordage

    Re : Le temps imaginaire

    Citation Envoyé par jojo17 Voir le message
    bonjour,
    Bizarrement on ne trouve rien (ou presque) sur ce qu'est le temps imaginaire.
    Apparemment, la question de sa "réalité" ne se pose plus (par rapport aux autres domaines) en cosmologie quantique.

    Mes questions qui n'ont rien d'exceptionnelles seraient de savoir comment ce passe la "transition" entre le temps "classique" et le temps imaginaire? Ou alors passe-t-on dans les calculs de l'un à l'autre sans transition particulière?

    Est-ce que quand le temps imaginaire "intervient", l'espace aussi devient imaginaire, puisqu'il s'agit de l'univers et donc (je suppose) d'espace-temps?

    Le temps imaginaire possède-t-il les mêmes propriétés que le temps "classique" ("s'écoule-t-il", est-il "orienté"...)?

    Merci pour votre attention.
    Salut
    Je ne sais pas si on peut donner une interprétation physique au temps imaginaire T défini par T = i.t (si t est la coordonnée t "usuelle"), mais c'est utilisé dans des calculs (Le procédé s'appelle la "rotation de Wick")

    http://en.wikipedia.org/wiki/Wick_rotation

    parce que cela simplifie souvent la résolution d'un problème en RR.
    On traite complètement le problème en géométrie "euclidienne" (ce qui suppose qu'on a fait une rotation de Wick) et on le transpose ensuite en géométrie Lorentzienne (en faisant une rotation de Wick inverse). Il y a des limitations au procédé, mais la plupart du temps cela permet de résoudre simplement et élégamment certains problèmes (Hawking l'a pas mal utilisé).

    Un exemple simple qui s'y prête bien est le paradoxe du voyageur de Langevin (dans le cas complet).
    Voir:

    http://www-cosmosaf.iap.fr/spoirier-relativite.htm

    Cordialement

  11. #8
    jojo17

    Re : Le temps imaginaire

    Bonjour,
    Et merci à vous, j'en sais un peu plus désormais.

    En fait, le temps imaginaire est utilisé (rotation de wick) pour faire correspondre les cadres d'études, et cela permet, entre autre de résoudre de façon intuitive (géométrie Euclidienne) des problème de relativité par exemple (géométrie lorentzienne).

    Une question, il est dans ce dernier cas question de géométries "plates". Est-ce qu'il est possible de traiter un problème de RG avec ce même formalisme, étant donné qu'il s'agit dans ce cadre d'une géométrie "courbe"?
    Peut-être, oui, en faisant une approximation de la courbure=0?
    les gens qui ont des montres n'ont pas le temps. Sagesse africaine

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Temps imaginaire
    Par nihil dans le forum Physique
    Réponses: 13
    Dernier message: 20/01/2012, 09h25
  2. Z imaginaire pur
    Par Ahil dans le forum Mathématiques du collège et du lycée
    Réponses: 8
    Dernier message: 08/10/2008, 00h24
  3. Monde imaginaire
    Par Sigma83 dans le forum Archives
    Réponses: 10
    Dernier message: 17/12/2006, 20h59
  4. partie imaginaire
    Par redox dans le forum Physique
    Réponses: 0
    Dernier message: 28/09/2006, 16h21
  5. Appareil imaginaire
    Par scylla dans le forum Astronautique
    Réponses: 24
    Dernier message: 10/08/2005, 16h06