Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 3 sur 3

Analogie->Le "processus de "projection" en MQ : additif ou soustractif



  1. #1
    jojo17

    Exclamation Analogie->Le "processus de "projection" en MQ : additif ou soustractif

    Bonjour,
    Peut-on faire la différence, dans le "processus" de "projection" en MQ, entre un "processus additif" et un "processus soustractif"?
    Par "processus additif", je pense à un mélange des états superposées, qui conclue à 1 état, synthèse de tous les autres.
    Par processus soustractif, je pense à la peinture, et à la soustraction de tous sauf 1 état parmi tous les états superposées.
    Retrouve-ton, dans les théories, des différences de cette sorte?

    Merci et bonne journée.

    -----

    les gens qui ont des montres n'ont pas le temps. Sagesse africaine

  2. #2
    Pio2001

    Re : Analogie->Le "processus de "projection" en MQ : additif ou soustractif

    Bonjour Jojo,
    Pas vraiment.

    Ce qui est intéressant, c'est que lorsque deux états s'ajoutent, il peut y avoir des circonstances où ils se renforcent, et des circonstances où ils s'annulent. Comme dans les franges d'interférence derrière la double fente d'Young.

    Au milileu des franges claires, la contribution des deux fentes s'ajoute. Au milieu des franges sombres, elle s'annule. Les amplitudes se soustraient car elles sont de phases opposées.

    Mais cela ne s'applique pas à un état parmi d'autres.

    L'équivalent de l'addition des états, c'est la constitution d'un état superposé, et l'équivalent de la soustraction, c'est la mesure, qui n'en garde qu'un parmi tous les possibles.
    Mais l'analogie est assez artificielle. Les espaces vectoriels n'ont pas la même structure (R-espace vectoriel pour les couleurs, C-espace pour les fonctions d'onde), et l'équivalent du noir, en synthèse soustractive, ne peut pas être obtenu par soustractions successives, comme avec les couleurs. Il faudrait détruire la particule.
    Dans un espace vectoriel discret, les boules fermées sont ouvertes.

  3. #3
    jojo17

    Re : Analogie->Le "processus de "projection" en MQ : additif ou soustractif

    Citation Envoyé par Pio2001 Voir le message
    Bonjour Jojo,
    Pas vraiment.
    L'équivalent de l'addition des états, c'est la constitution d'un état superposé, et l'équivalent de la soustraction, c'est la mesure, qui n'en garde qu'un parmi tous les possibles.
    Salut Pio,
    cette réponse me convient parfaitement!
    Mais l'analogie est assez artificielle.
    Je n'irai donc pas plus loin.
    les gens qui ont des montres n'ont pas le temps. Sagesse africaine

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. "fondamentales", "dures", "molles" ... : comment classer les sciences ?
    Par Arvirik dans le forum Epistémologie et Logique
    Réponses: 13
    Dernier message: 22/04/2017, 22h41
  2. processus "system" mangeant toute la RAM...
    Par thebiboun34 dans le forum Logiciel - Software - Open Source
    Réponses: 4
    Dernier message: 14/03/2005, 15h25